FOOTBALL

Appelé des USA pour prêter mainsjppcoiffure fortes jppà l’équipe du Don Bosco qui se trouvait au creux de la vague en championnat national de D1 alors qu’il faisait les beaux jours de l’équipe de Fort Lauderdale Strikers, Peguero Jean-Philippe, né à Port-de-Paix, le 29 septembre 1981, en a profité de son retour dans le pays pour faire d’une pierre deux coups. Aider le Don Bosco à conserver sa place parmi l’élite du football national et permettre à l’équipe nationale de faire son come-back dans la plus prestigieuse compétition au niveau des sélections nationales de la Confédération d’Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes de Football (CONCACAF).  

Ancien membre de l’Opération 2006 lancée par le Ministère à la Jeunesse, aux Sports et à l’Action Civique (MJSAC), le Port-de-Paisiens a laissé le pays dès son plus jeune âge pour aller s'installer aux USA et avec pour objectif principal de rejoindre ses parents. Toutefois, il n’a surtout pas oublié de taper à un ballon, et ce au sein de plusieurs petites équipes de la Floride.

Peguero « The Bad Boy » a été révélé au grand public haïtien par un certain Isaac Chauvet, l’un des plus attaquants du foot national. De retour en Haïti en 2003, en plein coeur du championnat national de D1 pour aider le Don Bosco (2002-2003) à s’adjuger le titre national, JPP a été impitoyable avec les défenses adverses, et le Cavaly AS pouvait en témoigner. Pour 17 matches joués, il avait inscrit 14 buts pour boucler une saison 2003 en boulette canon, et ce avec le titre national à l'actif du Don Bosco, et il s’offre celui de meilleur buteur de la compétition.

De retour aux USA, il avait joué dans la Major League Soccer (MLS) au sein respectivement de Colorado Rapids (2004-2006), 46 matches pour 14 buts inscrits, New York Red Bull (2006), 14 matches et 8 buts marqués.

En juillet 2006, il fut transféré au Brøndby IF (5 matches et 4 buts) en championnat du Danemark sans compter ses performances dans la Ligue Europa. Le 5 août 2006, Peguero marque un but pour son premier match; le troisième but de la victoire contre AC Horsens. Dans son troisième match avec Brøndby, contre Viborg FF, le 20 août, Peguero est victime d’une rupture des ligaments croisés interne au genou droit quand il marque le troisième but. La prévision était qu’il ne pouvait pas jouer pendant 7 ou 8 mois mais il ne joua pas avec Brøndby pendant plus d’un an.

Le 15 avril 2008, Peguero est prêté par Brøndby au San Jose Earthquakes (4 matches et aucun but), mais ses problèmes de genoux persistent et le poussent à arrêter sa carrière prématurément en novembre 2008.

Le 14 avril 2011, Peguero signe avec les Fort Lauderdale Strikers (6 matches et 1 but) en NASL (D2 nord-américaine) avant de rejoindre son équipe débutante en 2012, le Don Bosco de Pétion-Ville.

De retour au bercail, après sa performance au sein des équipes de Colorado Rapids, New York Red Bulls et San Jose Earthquakes dans la Major Soccer League (MLS), et de Brondby FC au Danemark, Peguero Jean-Philippe, grièvement blessé à un genou, n’a pu retrouver la forme qui lui a permis de jouer au plus haut niveau et de briller avec le Don Bosco en 2003 lors de l’unique sacre de l’équipe Pétion-Villoise en championnat national de D1.

Malgré tout, il était l’homme sur lequel le Don Bosco avait misé pour conserver sa place en D1, et ce, avec raison puisqu’il avait réalisé des performances extraordinaires dans la compétition reine du pays avec un triplé historique le jour de son anniversaire face à l’AS Capoise, battue (4-0) au stade Sylvio Cator.

Sur l’ensemble des play-offs, il avait inscrit six buts. Une performance extraordinaire comparée au meilleur buteur (Frantz Pierre du Violette AC) de la compétition qui en a marqué dix.

Très contesté par une partie de la presse locale en équipe nationale, le vieux briscard a surpris tout le monde dans les éliminatoires de la coupe Caraïbes des nations en inscrivant huit buts sur l’ensemble de la compétition, dont un nouveau triplé face à l'équipe Saint-Martin (7-0) au stade Sylvio Cator. Il a été également, le bourreau de la sélection d’Antigua & Barbuda, éliminée par les Grenadiers (0-1) alors qu’elle a été le pays hôte de la compétition.

Incontestablement, Peguero Jean-Philippe (14) buts pour ses  matchs en 2012, reste de très loin le meilleur joueur haïtien sur l’ensemble de la saison 2012 vu qu’il n’y a aucun autre joueur haïtien à avoir brillé lors de la saison 2012 en championnat national de D1, et ce malgré le premier sacre du Valencia FC de Léogâne dans la compétition reine du pays et celui du Tempête FC de Saint-Marc, lauréat du Super huit 2012 pour la deuxième fois de son histoire après 2007. 

.