COMPETITION AUTOMOBILE

En participant à la course automobile sur le circuit automobile"Las Americas" à Santo Domingo, les coureurs de l'Association Haïtienne des Pilotes Auto Moto d'Haïti (APAMH), ont pu mesurer l'écart qu'il leur faudra combler pour se hisser au rang des meilleurs coureurs de la Caraïbe. Le Président de l'Association, Norman Wiener, qui compte inscrire son association à cette compétition pour la saison 2011, sait désormais à quoi s'en tenir. Une compétition qui s'étend sur six courses de cinq catégories de voitures différentes auxquelles participent près de deux cents compétiteurs par course, ainsi se présente " Autodromo Mobil 1 ", le championnat national de sport automobile qu'organisent les Dominicains tous les ans. C'est leur version de la formule 1 de la Caraïbe.
Cinq catégories de voiture sont admises dans cette compétition. En première catégorie, sorte de première division, on trouve les DTS c'est-à-dire des voitures dotées de moteurs ayant une puissance de plus de 2 000 centimètres cubes (cc). Ce sont des voitures rapides, de vraies bolides dont les moteurs ont été trafiqués pour répondre aux exigences de leur catégorie.
En seconde division, se classent les voitures RS c'est-à-dire les voitures dotées de moteurs de plus de 1800 cc. Leurs moteurs sont moins puissants que les voitures DTS, mais ils sont comme ceux de toutes les voitures de course, des moteurs trafiqués afin qu'ils soit adaptés à la compétition.
En 3e et en 4e catégories se classent respectivement les voitures PM1 et PM2, c'est-à-dire des voitures dotées de moteurs de 1600 cc mais moins de 1800 cc (PM1) et de moteurs de moins de 1400 cc pour les PM2.
Cinq des quinze coureurs de l'Association des Pilotes Auto Moto d'Haïti ont participé à cette course du championnat national dominicain. Cinq coureurs ne participaient pas en tant que compétiteurs à proprement parler mais surtout voulaient tester leur capacité, mais aussi l'endurance de leur voiture, voir si les modifications apportées par leur mécanicien correspondent aux normes fixées dans les règlements de « Las Americas ».
François Barthélemy, le mécanicien qui s'occupe de ces transformations suit aussi la performance des voitures qu'il a modifiées. Les coureurs haïtiens pilotent en majorité des Honda. « Parce qu'il est moins couteux de modifier les moteurs de ces voitures mais encore à cause de la fiabilité des moteurs Honda », explique le président de l'association APAM, Norman Wiener
Nicolas Ntahiraja a 35 ans. Marié et père de 4 enfants, il rêvait depuis longtemps de cette aventure. La course automobile est sa passion tout comme elle est celle de Nadim Alkhal (35 ans, marié et père de 3 enfants), Jean Luc Auguste, 30 ans, Gaetan Wiener 24 ans et Miguel Brunache (marié et père d'un enfant) qui a 50 ans mais refuse de lâcher prise.
Partie d'Haïti le 14 octobre, l'équipe haïtienne est arrivée en République Dominicaine dans la soirée.
Dès les essais du vendredi, les coureurs haïtiens savaient déjà que le niveau serait élevé. Alignés en catégorie RS (2e catégorie), ils ont tous vu ce que voulait dire vouloir s'aligner dans cette compétition. A l'issue de ces essais, le meilleur haïtien, Jean Luc Auguste, terminait 10e, Nadim Alkhal 12e, Gaetan Wiener 13e Nicolas Ntahiraja 15e. Miguel Brunache lui participait en 4e catégorie.
Dimanche, les voitures DTS ont survolé la compétition et le classement des coureurs haïtiens n'est pas à prendre en considération. Un fait est certain, Norman Wiener va inscrire les Haïtiens à la compéition pour la saison 2011 avec désormais toutes les informations nécessaires pour qu'il y ait des coureurs haïtiens compétitifs.