JUDO

Médaillée de bronze respectivement dans les Jeux Linouse Desravinesde la Francophonie (Nice/France) en septembre 2013 et dans les Jeux Centraméricains et Caribéens (Veracruz/Mexique) en novembre 2014, Linouse Desravines (née le 10 février 1991) réside depuis aux USA pour des raisons diverses. Répondant volontiers aux questions de Ticket Sport, la native du Cap-Haïtien qui traine un « nouveau look » en a profité pour évoquer la situation de l’équipe nationale du Judo, son séjour chez « l’oncle Sam » avant de dévoiler un projet qu’elle a et qu’elle compte réaliser dans un avenir pas trop lointain. Son interview !      

Ticket Sport : Tu restes sur une médaille de bronze, remportée lors des XXIIe Jeux Centraméricains et Caribéens, tenus à Veracruz (Mexique). Depuis, on est resté sans nouvelles de toi ?

Linouse Desravines : Vous avez peut-être raison de faire cette remarque. Justement, après les jeux de Veracrux, j’ai dû me rendre aux USA pour les raisons suivantes : aller l’Ecole, et ce, avec pour objectif de devenir (Nurse) infirmière et de m’entraîner pour les éventuelles compétitions internationales.

TS : Comment as-tu pu allier les deux à la fois ?

LD : Pour le moment, j’ai stoppé les entraînements en raison des problèmes financiers, tu sais, tout est payé aux USA. Pour ce qui est de l’école, je continue à y aller. Au-déla du sport, je dois préparer mon avenir.  

TS : Avant de stopper les entraînements, qui était chargé de les payer ? 

LD : La Ligue de Judo de la diaspora. Elle avait appris que j’ai été en grande difficulté financière avant les jeux de Veracruz, ainsi, elle m’avait permis de venir aux USA en vue de préparer cette échéance. Après ces jeux, c’était terminer. Elle n’a pas assez de moyens pour continuer à payer les frais d’entraînement. Pour l’instant, tout s’est stoppé, car le Judo haïtien possède une fédération, qui est en toute logique la principale responsable des athlètes.

TS : Et que fait la Fédé ?

LD : Pour être sincère avec vous, je n’ai aucune nouvelle Linouse lors_de_sa_victoire_face_a_Ilse_Heylendes responsables de la Fédération haïtienne de judo. Ils n’ont ni écrit ni appelé les athlètes, qui se trouvent aux USA pour savoir s’ils se sont entraînés ou pas. Des compétitions, il y en a depuis le début du mois de janvier, mais bon, on n’y participe pas. L’équipe nationale est privée de stage. Autant dire, on ne sait pas encore si on va prendre part dans une compétition internationale.

TS : Tu parles de l’équipe nationale du judo ?

LD : Bien sûr ! Elle est composée respectivement de Jackly Jea- Baptiste, Josué Déprez et moi, c’est nous, qui sommes toujours présents pour Haïti dans les compétitions internationales. Les athlètes étrangers, nos éventuels adeversaires, ils s’entraînent et se battent dans des stages et dans des compétitions de haut niveau. En revanche, nous, nous sommes restés sur nos lauriers. Alors, comment peut-on espérer battre ces adversaires en restant sans rien faire ?  

TS : Mais Linouse, avec ou sans entraînement, tu remportes toujours des médailles pour le pays ?

LD : Vous avez peut-être raison, mais, c’est difficile d’espérer des médailles face à des adversaires qui travaillent. On ne peut rien inventer en Judo. Il est une question de pratique, sans ça, on ne peut pas progresser.

TS : As-tu un reproche pour les responsables de la Fédé ?

LD : Je ne veux pas que mes propos soient mal interprêtés. Voilà pourquoi, je ne rentre pas dans la politique du Judo. Je suis athlète, j’y reste pour la pratique de cette discipline. Je ne veux rien dire pour ce qui est des responsables de la Fédé.

TS : En coulisse, tu as parlé d’un projet ?

LD : Oui, je mets les bouchées doubles pour concrétiser ce projet. Il s’agit de mettre en vente des maillots et des posters à l’effigie de moi. Je travaille dur pour atteindre cet objectif. Pour l’instant, rien n’est encore prêt. Une fois prête, vous serez au courant.

Ticket Sport : Qu’est ce que tu diras en termes de dernier mot ?

Linouse Desravines : Je souhaite que la situation du judo haïtien soit améliorée, et que les athlètes aient la possibilité de se préparer. Je vous remercie pour cette entrevue, et j’en profite pour saluer mes fans. 

 

Propos recueillis par Légupeterson Alexandre Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.