ARTS MARTIAUX

La fédération haïtienne de sport universitaire a tenu le weekend écoulé son premier championnat national de Taekwondo, au local du Collège de l'Etoile, à  Port-au-Prince. Pas moins de 10 centres universitaires représentants plusieurs départements y ont pris part. Parmi eux, la Faculté des Sciences, l'Inaghei, la Faculté de droit et des sciences économiques des Cayes et celle des Gonaives, ainsi que diverses institutions privées de la place dont l'Unep et le Cepede.

Une vingtaine d'athlètes de toutes catégories et genres se sont mesurées sous le regard attentif de Dumem Claudio, le directeur technique de la fédération haïtienne de Taekwondo. Ce dernier a salué l'initiative de la FEHSU et espère que cela permettra de dénicher de nouveaux talents pouvant représenter le pays au plus haut niveau, même si, a-t-il constaté, le chemin est encore long.

Le spectacle était aux rendez-vous avec des jeunes athlètes très prometteurs. Certains ont voulu profiter au maximum de cet événement afin de franchir un pallier dans cette discipline d'art-martial d'origine sud-coréenne.

Cette première édition du championnat national de Taekwondo de la FEHSU a été une réussite, s'est félicité Rodriguez Metelus, le président de la Commission d'organisation. Il a aussi salué le support technique de la fédération haïtienne de Taekwondo.

Une collaboration qui devrait perdurer car Haiti a justement rendez-vous sur la scène internationale

Jeanvil Charilien/jCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

.