×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

IMG 20170614 WA0016

Un but partout, tel est le score qui a scellé le match aller des demi-finales des Play-Offs du championnat national de première division ce Mercredi 14 Juin au Cap-Haïtien entre le Football Inter Club Association et le Real du Cap.

La jeune formation Capoise, Real Hope Academy a obtenu un résultat satisfaisant, en allant accrocher le FICA en déplacement entre guillemets au Parc St Victor 1-1 dans ce derby Capois, à l'occasion de la première manche des demi-finales des Play-Offs de D1. Battu, l'année dernière en finale de la compétition par cette même équipe du FICA, le Real veut à tout prix prendre sa revanche cette année au stade des demi-finales, afin de filer vers son premier sacre de champion national de l'élite.

Les protégés de Sonche Pierre ne pouvaient pas mieux aborder le match. Après une première demi-heure assez équilibrée entre les deux formations, la bande à Sonche allait déclencher les hostilités par le biais de Nerlin St Vil, à la 31ème minute. L'ancien buteur de L'Aigle Noir qui est l'une des meilleures promesses du football haïtien, a bien profité de la largesse des défenseurs Fiquistes qu'il a poussé à la faute en pleine surface de réparation. L'arbitre du match a indiqué le point de penalty, et sans trembler Nerlin St Vil s'est fait justice en prenant à contre pied le portier Guerry Rommont.

Très appliqués, les Rhinocéros (surnom du Real) ne vont pas s'affoler et ont réussi à conserver leur mince avantage jusqu'au bout de la première période. Au cours du deuxième acte, le FICA allait sortir ses griffes en établissant son quartier général dans la moitié de terrain adverse, dans le but d'obtenir le but égalisateur. Mais, les visiteurs résistent bien et ne sont pas passés trop loin du 2-0 à deux reprises, n'était ce la vigilance des joueurs du FICA.

Alors qu'on file tout droit vers un deuxième succès du Real cette saison, après le premier, acquis pendant la saison régulière de cette série d'ouverture. Le FICA va donc profiter d'un relâchement de son adversaire en défense, pour arracher le nul par l'intermédiaire de Lander Jérôme. Suite à une touche effectuée par le capitaine Wilguens Aristide dans la surface, le ballon est dévié par Joseph Stanley Bocius avant d'être repris victorieusement d'un plat du pied droit par le jeune Lander Jérôme dans les temps additionnels 90+3 et ça fait un partout, score final.

Ce nul fait plutôt l'affaire du Real qui devra confirmer ses bonnes dispositions dimanche prochain au match retour. Cependant, les joueurs du Real devront se méfier du septuple champion national qui est un habitué de ses grands rendez-vous. Pour rappel, le FICA tenant du titre, a remporté deux des trois dernières éditions du championnat national de première division.

Rendez-vous ce dimanche 18 Juin pour la deuxième manche. 

 

Jean Josué Mervil / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Add a comment

AS SudEst web 640x395

Grâce à une réalisation de Jean Junot Valentin à la 76ème minute de jeu, L'Association Sportive Sud Est s'est imposé sur le strict minimum face au Racing FC des Gonaïves, ce Mercredi 14 Juin à domicile à Jacmel au Parc Pinchinat pour le compte des demi-finales aller des Play-Offs du championnat national de première division.

En effet, l'équipe du jeune entraîneur Laurent Andrice, a pris une petite option pour la finale, en venant à bout des Gonaïviens du Racing FC. Devant un public surchauffé comme d'habitude, le match a démarré sur les chapeaux de roue avec des actions de part et d'autre. Les locaux ont, dès le coup d'envoi affiché clairement leurs ambitions, en pressant très haut leurs adversaires. A l'image de leur fer de lance, Stanley Bommier qui a donné beaucoup de fil à retordre à la défense Gonaïvienne. En face, la formation visiteuse un peu prudente, surtout en défense ; a eu très peu d'action dangereuse à son actif jusqu'au terme de la première période.

En seconde période, les locaux allaient accentuer leur domination, dans le but de trouver la brèche dans la défense adverse. Mais, ils sont à chaque fois heurtés à une défense hermétique Gonaïvienne qui repousse les assauts répétés des Jacmeliens. Mais à force de multiplier les attaques, les protégés de Laurent Andrice allaient être récompensés à l'entame du dernier quart d'heure de jeu. Une fois n'est pas coutume, c'est le milieu de terrain Jean Junot Valentin qui a débloqué la situation à la 76ème minute, pour libérer les fans surexcités du Parc Pinchinat. C'était le délire.

Après l'ouverture du score, les visiteurs vont beau tenter de réagir, afin d'arracher le nul. Mais les hommes du Sud’Est vont tenir le bon bout jusqu'au coup de siflet final. Avec ce succès, les Joueurs de l'équipe Jacmelienne pourront aborder plus sereinement le match retour dimanche prochain à Morne Blanc. Pendant que les Gonaïviens eux, miseront sur le support de leur public afin de pouvoir remonter cet handicap d'un but, s'ils veulent revenir en finale de la compétition deux ans après avoir remporté le titre de champion.

 

Jean Josué Mervil / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Add a comment

Real Fica

Les demi-finales de la série d'ouverture du championnat national de première division (D1) se déroulent ce mercredi 14 Juin 2017.

Les projecteurs seront notamment rivés sur le parc Félix St-Victor du Cap-Haïtien, où le Football Inter Club Association (FICA) attend de pied ferme le Real Hope Football Académy pour ce qui constitue le choc de ces demi-finales ; un remake de la dernière finale de la série de clôture à 6h00 PM. Il s’agit donc de la cinquième confrontation entre l’équipe la plus titrée du championnat national et le plus jeune des clubs capois. Toutefois, les quatre (4) premiers affrontements présentent un bilan totalement équilibré : une (1) victoire dans chaque camp et deux (2) nuls, deux (2) inscrits pour autant encaissés par chacune de ces formations.

Autant dire, que le septuple champion national devra se méfier de son rival nordiste Real Hope, même si l’entraineur de jaune et vert ; Roody Joseph croit dur comme fer en une qualification de son équipe pour la finale de cette série de clôture et vise clairement le titre. " Nous allons tout faire pour revenir en finale une troisième fois de suite. Nous sommes la meilleure équipe du pays et nous devons le prouver" prévient l'entraîneur.

En face, le technicien rouge et blanc ; Sonche Pierre, qui ne garde pas de bons souvenir de ses duels face au FICA, que ce soit avec le Racing, affirme avoir confiance en son groupe qui a beaucoup grandit depuis la finale perdue la saison dernière et se dit prêt à livrer une rude bataille dans ce rendez-vous considéré comme une finale avant l’heure. Il dit cependant reconnaître la force de l'adversaire, " Le Fica reste une équipe difficile à manoeuvrer, ce n'est pas sans raison qu'il est le plus titré du pays" avance Sonche Pierre.

Asse RFC

L’autre demi-finale se jouera un peu plus tôt, soit à 4h00 PM et mettra aux prises au parc Pinchinat de Jacmel, l’Association Sportive du Sud’Est au Racing FC des Gonaïves. En effet, les gonaïviens vont connaitre l’enfer à Jacmel, où ils seront nombreux comme d’habitude, les fans qui vont investir le Parc Pinchinat pour supporter leur équipe de cœur. Cependant, l’équipe de la terre salée ne compte pas monter là-haut en victime expiatoire, à en croire les propos tenus par l’entraineur par intérim de cette formation ; Clersant Clairejuste.

De l’autre côté avec un bilan de deux (2) victoires en autant de match, trois (3) buts inscrits contre zéro (0) encaissés, l’homme fort des vert et blanc, le technicien ; Andrice Wilner Laurent a de sérieux arguments à faire valoir. "Si nous sommes arrivés à ce niveau, nous pouvons encore faire mieux. Nous avons la détermination qu'il faut pour poursuivre notre aventure dans ces play-offs" selon le technicien Jacmelien.

Tous les secteurs concernés : le Secrétariat Général de la FHF, la COCHAFOP, la CONA, les Clubs, la Presse sportive et surtout les fans qui vont investir les deux (2) parcs vont devoir se mobiliser en vue de la pleine réussite de ces demi-finales aller.

 

Thierry Antoine Michel 

Add a comment

 sport gonaives latortue

Le 25 mars dernier en présence d'une partie de la presse, l'homme fort du département de l'Artibonite, le sénateur Youry Latortue avait clairement promis aux clubs Gonaïviens qui évoluent en première division, un accompagnement mensuel, de vingt-cinq mille gourdes (25 000) à compter du mois d'Avril, et ce jusqu'à janvier 2018, afin d'aider ses formations à pallier certaines dépenses.

Le sénateur avait alors évoqué ses préoccupations par rapport à la décadence du sport (football) dans la région du haut-artibonite, notamment les Gonaïves. Ce jour là, il avait effectivement remis vingt-cinq mille gourdes (25 000) aux deux équipes de la ville (Éclair et RFC) pour le mois d'Avril.

Et depuis, selon nos informations, ce montant n'a jusqu'à présent pas été versé aux deux formations, contrairement à ce qui avait été annoncé par le président de l'assemblée nationale. En dépit du fait que le sénateur avait déclaré que l'argent disposé à cet effet était déjà disponible.

Joint au téléphone par la rédaction de www.ashaps.com, le président de l'Éclair AC, Frantz SAJOUS, a confirmé que depuis le premier geste, plus rien n'a été fait. Il dit ne pas souhaiter que la promesse ait été faite par le sénateur LATORTUE à des fins politiques, affirmant que le club qu'il dirige est apolitique. " le sénateur nous avait promis vingt-cinq mille gourdes tous les premiers du mois, jusqu'à janvier 2018. Effectivement, L'Éclair AC les avait reçu en Avril dernier, hormis le mois d'Avril, jusqu'à au jour d'hui, nous n'avons encore rien reçu", a-t-il persisté.

Pour corroborer ses dires, le Boss de L'ÉCLAIR s'appuie également sur une conversation qu'il a eue avec un dirigeant du RFC. "J'ai contacté un responsable du Racing FC (un proche du sénateur), il m'a précisé n'avoir rien reçu non plus pour le Racing, mais promet de faire le suivi. Quant à nous, on ne va rien faire" avance t-il. Avant de conclure sur un ton plutôt ferme, "Personne ne peut, sous mon administration, utiliser le nom de mon club à des fins politiques personnelles, je ne le permettrai pas" martelle le président.

Faire de la politique, c'est quoi?

Dans l'antiquité, les Socratiques définissaient la politique comme "la bonne gestion de la cité" (pays). Aujourd'hui encore, certains pays l'appliquent et donnent des résultats. Selon Platon, même le régime aristocratique, considéré comme l'un des meilleurs, le prouve. On dirait que certains hommes politiques qui prennent le malin plaisir à citer Machiavel dans "le Prince" pour régler leurs affaires, le font très mal. Si nous adoptons le régime démocratique en Haïti, cela ne voudrait pas dire effectivement que c'est la réussite individuelle qu'on cherche au contraire, il faudrait essayer le cadre théorique ou "la fiction méthodologique" Rousseauïste (la volonté générale) pour une émancipation collective.

En fait, la bonne gestion d'une cité au sens Platonicien, ne devrait pas être faite pour soi, si c'est le cas, personne ne pourrait empêcher plus tard, la disparition totale "du politique" qui engendrera la mort de la politique. Donc, ce sera la tyrannie.

Guyson François GF
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Add a comment

 La Police distribue de leau le long du parcours

Crédit Photo: Le Nouvelliste

C'est dans une ambiance festive que s'est déroulé ce lundi 12 Juin, le marathon organisé par la Police Communautaire, une unité spécialisée de la PNH qui célébrait son 22e anniversaire. Plus d'une centaine d'athlètes amateurs ont pris part à la course quu s'est tenue entre l’ancienne piste de l’aviation à Delmas et la base de la brigade d’intervention motorisée BIM à Clercine.

C'est Guerrier Jakitchen, dans la catégorie masculine, qui a été sacré, avec un chrono de 37'23''42, suivi de Cesarion Petous, 2e, en 39'46''87 et Time Wesner, 3e avec un temps de 40'00''30.

Chez les dames, Bazile Rosemonde, 58'55''71, s'est adjugée la victoire, en devançant Joseph Venise, 1h 06'06 et Olgine Bethelamon, 1h 11'07, qui complètent le podium.

L'objectif de cette course était de contribuer au renforcement des liens entre la PNH et la population, informe Jean Etienne Salvador, le responsable de la Police Communautaire.

Des primes de 50 000 gourdes ont été remises aux champions. 25 000 gourdes aux 2e et 15 000 aux 3e. Médailles et trophées ont aussi été distribués.
Le tout sous les yeux du Directeur General de la PNH, Michel-Ange Gédéon.

D'autres activités sportives ont aussi été organisées en faveur des jeunes par la PNH dont la mission est de servir et protéger. Des événements qui coïncident malheureusement à la recrudescence de l'insécurité un peu partout à travers le pays.

Jeanvil Charilien
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Add a comment

.