×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

Les_trois_argentins_du_VictoryLe Victory Sportif Club a présenté à la presse, mercredi, ses trois nouvelles recrues en provenance d'Argentine et son nouveau staff technique qui prépare le tournoi de fermeture du championnat national Digicel devant débuter le 29 août prochain. La cérémonie officielle a eu lieu à la salle de presse du stade Sylvio Cator devant un parterre de journalistes. Pour cette occasion, tous les joueurs du Victory y compris les trois Argentins arboraient les couleurs du club du Bas-peu-Chose. « Le Victory veut passer du football associatif au football business », telles étaient les premières déclarations du président de l'équipe flamengo et blanc, Dr Gérard Janvier, avant de procéder à la présentation de Diego Martin Pereyra (milieu de terrain de 21 ans), Marcos Daniel Aguirre (milieu de terrain de 24 ans) et l'attaquant de 24 ans, Juan Leandro Vocliotti. Le montant et la durée de la transaction n'ont pas été révélés par les dirigeants du Victory qui ont fait savoir qu'il s'agit tout simplement d'un prêt. « Le Victory n'a dépensé pas trop d'argent pour l'acquisition de ces joueurs. Ils sont venus sous forme de prêt et ils ont pour mission d'aider l'équipe à ravir le titre du tournoi de fermeture afin d'avoir la possibilité de jouer la Ligue des Champions de la CONCACAF et éventuellement la Copa Libertadores », a clairement expliqué Dr Gérard Janvier. « Nous sommes venus dans le but d'aider le Victory à concrétiser ses rêves tout en espérant que nous allons avoir la visibilité requise pour intégrer le marché américain », a lancé dans la foulée l'un d'eux après avoir indiqué qu'ils ont fait leur début dans le football argentin avant de jouer au Chili et en Malaisie. Après cette présentation à la presse, les joueurs se sont rendus sur la pelouse du stade Sylvio Cator pour des séances de photos, d'autographes et une présentation au public ; malheureusement ce dernier était quasiment absent. Prenant la parole, le nouvel entraîneur du Victory a expliqué qu'il a fait son come-back avec de grandes ambitions. « En 2003, j'ai pris le Victory avec 11 petits points et j'ai remporté le premier tour et malgré tout, j'ai failli remporter le tournoi de fermeture et cette fois, je pense que ce sera la bonne mais pour que cela puisse se réaliser, je dois d'abord stabiliser l'équipe et tout cela passe par le respect de l'ordre mis en place et de la discipline», a confié Wilner Etienne avant d'ajouter : « Je viens de décrocher en Allemagne ma licence de niveau B. Je voulais mettre mon savoir-faire au profit des joueurs haïtiens. Vu mes bonnes relations avec le Dr Janvier, j'ai fait choix du Victory sinon j'aurais pu choisir le Tempête ou l'Aigle Noir », a-t-il expliqué. Pour finir, Dr Gérard Janvier, qui a annoncé la construction l'an prochain du Centre académique du Victory, a présenté Jean Alexandre Lafalaise (directeur de marketing) comme le nouvel homme fort du Victory. Selon ses dires, Mr. Lafalaise détient le plus grand nombre d'actions au sein de l'équipe. Après avoir engagé les trois Argentins qui sont logés à l'Hôtel Visa Lodge, les dirigeants ont fait signer Baumier John Stanley, Saint-Germain Daph et sont en pleine négociation pour avoir la signature du latéral de Cavaly de Léogâne, Changler Cadet. Dériska Novack et Eddy Bonhomme sont les deux seuls joueurs à laisser le Victory. Le Victory qui débute la compétition contre le Violette est dirigé par un nouveau staff technique composé de Wilner Etienne, entraîneur principal, assisté de Saint-Fort Dominique, Stanley Dépestre, préparateur physique et Windsor Olman, entraîneur des gardiens.
Add a comment

Historique de l’ASHAPS L’Association Haïtienne de Presse Sportive (ASHAPS) a été fondée le 24 mai 1986 au restaurant « Le Tiffany » par un groupe de journalistes Sportifs (19) sur l’invitation des confrères Raymond Jean Louis, Renan Michel, Alix Carré et autres... Ce fut avec une grande joie que l’ensemble des composantes de la grande famille sportive Haïtienne qu’il soit Journalistes Sportifs, dirigeants de fédérations ou de clubs et même les athlètes, personne ne ratait ce grand rendez-vous (mi-aout) de chaque année ; que l’ASHAPS avait fixé pour la tenue de son congrès. Et depuis le mouvement a fait son chemin traversant même les frontières pour se faire connaître dans tout le continent Américain via la FEDEPA (Fédération des Journalistes Sportifs de l’Amérique) et même à l’échelle internationale plus précisément au niveau de l’Association Internationale de la Presse Sportive (AIPS). Le premier comité directeur de l’ASHAPS était composé de : Secrétaire Général : Alix Carré (Le Nouvelliste) Secrétaire Général Adjoint : Renan Michel (RNH) Trésorier : Kesner Farel (RNH) Membres : Gimps Joseph et Raymond Jean Louis Après avoir accordé décharge au premier comité directeur statuaire, le troisième congrès de l’ASHAPS a élu le 6 aout 1988 par voie de suffrage, le nouveau comité directeur qui a été installé lors d’une cérémonie spéciale déroulée à l’Hôtel Concorde de la ville des Cayes. Le choix des sept membres (au lieu de cinq comme précédemment) de ce conseil directeur a été effectué suivant les prescriptions des statuts amendés la veille par les Journalistes Sportifs. La composition de la nouvelle équipe était la suivante : Secrétaire Général : Alix Carré (Le Nouvelliste/réélu) Secrétaire Général Adjoint : Raymond Jean Louis (RNH) Conseillers : Yves Jean-Bart (Haïti Observateur), Rock Clavaroche (Radio 4VTS de Port-de-Paix), Kesner Farel (TNH/réélu), Serge Lubin (Télé Haïti) et Gimps Joseph (RTNH/réélu). Nul slogan ne saurait d’ailleurs être mieux choisi que celui retenu par ces Journalistes pour être la devise de leur Association « Servir le sport et non s’en servir ». Tout un symbole d’une ère qu’ils veulent à tout jamais enterrer. L’époque où leur naïveté et leur désir de servir aveuglement le sport étaient habilement exploités par les uns et les autres en quête de visibilité. Désormais, les ouvriers de la Presse Sportive forment un ensemble homogène, soudé, voué totalement à la cause de la dégénérescence, du développement du sport, à travers congrès et séminaires, ils ont pu coordonner leur vie ; ils ont pu découvrir, combien au-delà de l’appartenance à un média ou à un autre, ils étaient tous habités de la folle passion de servir le sport, le plus souvent au détriment de leur vie professionnelle ou familiale. Le dynamisme du premier comité directeur avec comme fer de lance l’infatigable Secrétaire Général Alix Carré avait permis de réaliser un séminaire sur la presse sportive avec l’aide du Comité Olympique Haïtien (COH), séminaire, qu’étaient venus animer deux experts du Comité Olympique International (CIO), Jacques Marchand et Fékrou Kidane à l’Hôtel Castel Haïti. Et ceux qui avaient pris part à cette grande première de l’ASHAPS se souviendront encore de cet exposé du Dr Yves (Dadou) Jean-Bart sur le fonctionnement de la Presse Sportive en Haïti et qui avait obligé l’expert Jacques Marchand, stimulé par la surprise à laisser son siège et venir à l’encontre du Doyen de la Presse Sportive Haïtienne afin de lui donner une accolade fraternelle. On avait l’impression de revivre dans un certain sens la bataille de Vertières où le Général français Rochambeau devait cesser momentanément le combat pour honorer François Capois la Mort en témoignage de ses prouesses. L’ASHAPS allait marquer un second point avec la parution de son journal et plus tard avec la participation de certains membres du Comité Directeur aux congrès de la FEDEPA et de l’AIPS. Après le départ d’Alix Carré, bien avant les évènements de 1991, il revenait au défunt Pierre Joël Jean de prendre les destinées de l’Association. Il fut secondé par Raymond Jean Louis, Secrétaire Général Adjoint, Raymond Clergé de Radio Soleil en était le Trésorier et vient le court-circuit. La vie n’aura jamais de sens si elle était faite seulement de bonheur. Et comme c’est le cas pour bon nombre de Fédérations ou Associations Sportives du pays, l’ASHAPS devait connaître un passage à vide, survenu justement au cours de l’embargo décrété par les Nations-Unies où toute activité était totalement impossible à réaliser. Et c’est ainsi qu’après maintes démarches et planifications qui mettent une fois encore l’ASHAPS sur le point de départ, et après une réunion tenue au local de l’IFO Services le 26 août 1995, il a été décidé de former un Comité d’initiative pour la relance de l’ASHAPS dont la mission était :
Identifier et contacter l’ensemble des Journalistes Sportifs Haïtiens.
Convoquer dans le meilleur délai à l’extraordinaire un congrès devant aboutir à l’élection du comité directeur le 25 novembre 1995. Pour l’histoire ce comité d’initiative était constitué de : Pierre Joël Jean (TNH) de regretté mémoire Secrétaire Général sortant Coordonnateur, Alix Carré, Patrice Dumont, Walter Cameau, Jean Donald Timo, Fritz Gérald Samedi et Smith Griffon. Comme prévu le septième congrès s’est tenu à Port-au-Prince le 25 novembre 1995 au local de l’Info Services. Environ une cinquantaine de confrères de la capitale et des villes de Provinces ont pris part à ce grand évènement. On notait également la présence de certains dirigeants de Fédérations entre autres Dr Kyss Jean Mary de la Fédération Haïtienne de Football (FHF), Feu Rolland Roy de la Fédération Haïtienne (FHAA), Reynold Valbaunart et Alfred Metellus du Volleyball, Frantz Liautaud du tennis, Guy Joachim du Basket-ball et Patrick Merisier de l’Haltérophilie. Après le rapport de gestion du comité de relance, la présentation de la liste des anciens et nouveaux membres, le septième congrès a élu le nouveau comité composé de :
Secrétaire Général : Fritz Gérald Samedy (Télémax)
Secrétaire Général Adjoint : Smith Griffon (Tropic FM et Info Sport).
Trésorier : David Dorsainvil (Radio Lumière)
Conseillers : John Chéry (Magik Stéréo), Raymond Jean Louis (RNH), Mirambeau Bernard (RNH), Jacques Jovin (Radio Télé Express Jacmel), Fonrose Joseph (Voix du Nord) et Jean Roussel Bataille (RTMS) des Cayes.
Après le départ pour l’étranger du Secrétaire Général Fritz Gérald en 1997, l’intérim a été assuré par le secrétaire Général Adjoint selon les statuts de l’Association. Un an plus tard, le neuvième congrès s’est déroulé à Saint-Marc les 28 29 novembre 1998, les élections ont donné le comité suivant : 1-Secrétaire Général : Smith Griffon 2-Secrétaire Général Adjoint : Prien Dominique 3-Trésorier : David Dorsainvil 4-Conseillers : Hugues Félix, Dady Jean Charles, Jean Roussel Bataille, Myrtha Delma, Gaby Joseph et Serge Toussaint. Les séances de travail dirigées par le nouveau Secrétaire Général furent marquées par de grandes décisions se rapportant notamment à l’organisation de la Presse Sportive Haïtienne, au plan d’actions de la saison 98/2001 de l’ASHAPS, à la nomination des Coordonateurs Régionaux, à l’organisation de conférences et séminaires de formation. Et évidemment, la situation du sport national était à l’ordre du jour. Les congressistes allaient d’ailleurs adopter à l’issue des travaux une déclaration commune relative au sport national. Pour assurer le suivi et au terme du mandat de l’ancien comité, le douzième congrès déroulé en 2001 a élu un nouveau comité composé de :
Secrétaire Général : Prien Dominique
Secrétaire Général Adjoint : Hugues Félix
Trésorier : David Dorsainvil
Conseillers : Jacques Cilfrin, Rock Clavaroche, Hicaine Lafleur, Kénold Walchim, Henry Chéry et Bérins Garçon.
Dès la réunion constitutive de l’Association Haïtienne de Presse Sportive, les membres fondateurs avaient voulu qu’elle fût une corporation à caractère national. Cette idée a été bien respectée car sur les quatorze (14) congrès, neuf (9) se sont déroulés en Province. Voici à présent les Congrès de l’ASHAPS
1986 : Port-au-Prince
1987 : Cap-Haïtien
1988 : Cayes
1989 : Port-de-Paix
1990 : Jacmel
1991 : Port-au-Prince
1995 : Port-au-Prince
1996 : Léogâne
1998 : Saint-Marc
1999 : Cap-Haïtien
2000 : Cayes
2001 : Port-au-Prince
2002 : Saint-Marc
2003 : Port-au-Prince
2009 : A suivre……………………..

Add a comment

Statut de l’Association Haïtienne de Presse Sportive (ASHAPS) Dispositions générales Article 1 : Nom et Siège 1-1.-Il a été fondé à Port-au-Prince le 24 mai 1986 une corporation regroupant des Journalistes spécialistes en sport, dénommée : Association Haïtienne de Presse Sportive (ASHAPS). 1-2.-Elle a son siège à Port-au-Prince.

Article 2 : Buts et emblème de l’ASHAPS

2-1.-L’ASHAPS adopte la devise suivante : « Servir le sport et non s’en servir ». Son emblème est représenté par un micro, une plume et un athlète. Ses couleurs sont le blanc et le vert. 2-2.-L’ASHAPS se fixe les objectifs suivants : .Défendre les intérêts des membres de la presse sportive dans le respect des lois nationales en vigueur. .Assister les membres dans leurs difficultés morales et matérielles dans la mesure de ses possibilités. .Entreprendre toutes les démarches pour la promotion du sport national. .Développer en son sein un climat propice à stimuler une saine harmonie et des relations fraternelles entre les membres de l’Association. .Encourager la formation continue de ses membres sur le plan professionnel. .L’ASHAPS est une association indépendante. Elle est autonome et n’admet en son sein aucune forme de discrimination d’ordre politique, religieuse, sociale ou raciale. .L’ASHAPS est affiliée à l’Association Internationale de Presse Sportive (AIPS) et la FEDEPA (Fédération des Journalistes Sportifs de l’Amérique) dont elle s’engage à respecter leurs statuts et règlements. Article3 : Membres L’ASHAPS comprend deux catégories de membres : .Les membres actifs .Les membres d’honneur 3-1.-Sont considérés comme membres actifs ceux qui participent de plein droit aux réunions avec droit de vote. Ils ont droit à une carte d’identification professionnelle de membre de l’ASHAPS. Cette carte est délivrée annuellement. Au moment du renouvellement, l’intéressé doit-être à jour avec la trésorerie. 3-2.-Sont considérés comme membres d’honneur ceux prononcés par le congrès sur la proposition du Comité Directeur.

Article 4 : Adhésion et Affiliation

4-1.-Pour être membre actif de l’ASHAPS, il faut être ou avoir été journaliste sportif travaillant dans un média ou une agence de presse reconnue. 4-2.-Le journaliste sportif qui veut s’affilier à l’ASHAPS adressera une lettre au Comité Directeur de l’Association qui statuera sur cette demande dès sa prochaine réunion. L’intéressé s’engage à se conformer aux statuts et règlements de l’ASHAPS. Cette lettre sera accompagnée : a) d’un certificat ou toute autre pièce prouvant que l’intéressé travaille ou a travaillé comme journaliste sportif dans un média reconnu. b) De deux (2) photos d’identité de date récente c) D’un droit d’entrée de 250 gourdes au moins d) Le ou les nouveau (x) membre (s) affilié (s) sera ou seront présenté (s) à la plus prochaine réunion du congrès de l’ASHAPS. 4-3.-Une association de presse sportive régionale dont ses statuts sont en accord avec ceux de l’ASHAPS peut adresser une demande d’affiliation au Comité Directeur. Elle s’engage à respecter les statuts de l’ASHAPS. 4-4.-Le Comité Directeur accorde l’affiliation provisoire et le congrès se prononce sur l’affiliation définitive. 4-5.-Le dossier de demande d’affiliation doit avoir : - Une copie de l’Acte Constitutif - La liste des membres fondateurs - La composition du Comité Directeur en exercice - La copie des statuts de l’Association - Un chèque au nom de l’ASHAPS représentant le droit d’affiliation. Si la demande a été rejetée, le chèque sera retourné ou remboursé mais le dossier restera aux archives de l’ASHAPS.
Add a comment

.