×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

 Jean-Jacques Pierre : « Jouer à Nantes, c'est une fierté »

alt
Capitaine à Bastia vendredi soir, le défenseur central nantais a livré une partie solide. L'international haïtien a tourné la page des tourments de l'an passé. Et se montre transformé.
Jean-Jacques, vendredi soir vous étiez le capitaine du FC Nantes à Bastia. Que représente ce brassard pour vous ? D'abord, j'ai uniquement remplacé Harlington (Shereni). Mais ça fait extrêmement plaisir bien sûr. Capitaine du FC Nantes, ça ne s'obtient pas comme ça, il faut le mériter, il faut travailler sur le terrain et montrer de la discipline en dehors. Comment vous sentez-vous après une fin de saison dernière où vous souhaitiez partir et où vous aviez tenu un discours musclé vis-à-vis des dirigeants ?
Le discours en question c'était surtout en réaction à ce qui avait été dit sur les joueurs qui avaient connu la descente en 2007. Je suis humain, j'ai donc réagi. Peut-être n'aurais-je pas dû répondre, mais j'étais concerné par ces critiques. Je suis quelqu'un qui a de l'orgueil sur le terrain et en dehors, j'aime bien me faire respecter. L'idée c'était de continuer à jouer au FC Nantes, mais aussi de vivre quelque chose d'autre ailleurs si l'occasion se présentait. On vous sent bien dans votre jeu depuis ce début de la saison. Presque transformé... C'est possible. Je me préoccupe moins des choses qui ne me regardent pas. J'essaie de faire ce que j'ai à faire sur le terrain. Quand je rate quelques matches, je cherche à ne pas gamberger. Et de relativiser les choses en me considérant comme un humain qui peut faire des erreurs et qui fait tout pour repartir vers l'avant. Cette démarche est nouvelle pour vous ? Oui, je compliquais trop les choses sur le terrain, notamment sur mes relances. Je recherchais la passe parfaite mais difficile, alors qu'à côté, il y avait une meilleure solution. Aujourd'hui, j'ai retrouvé de la simplicité et de la concentration sur la sortie du ballon pour mes partenaires. Le groupe semble plus sain que l'an passé... Beaucoup de choses ont changé. C'est ma 5e saison au FC Nantes et avec Claudiu (Keserü), Tony (Heurtebis) et William (Vainqueur), on fait partie des derniers rescapés. Beaucoup de joueurs apportent leur envie et leur savoir-faire. Il y a des sourires et de la bonne humeur, comme avec Darch'par exemple, et ça peut aider à faire beaucoup de choses pour la suite. Maintenant, ne précipitons pas les choses. On peut encore faire mieux et la vie du groupe est très importante pour ça. Parlez-nous de votre association avec Sambou en défense centrale. La communication est très importante entre nous. On s'entend très bien. Au niveau de l'état d'esprit, on est au même niveau : donner toujours plus et rassurer l'équipe derrière. Ça se met en place. Nous en sommes à cinq matches ensemble, il y a toujours des réglages à trouver, mais c'est bien parti. Offensivement, avec l'équipe actuelle, on va toujours marquer un but. Il suffit pour nous de ne pas en encaisser. Nantes est leader avant que Caen ne joue, ce soir. Est-ce la place du FCN ? Sa place est en Ligue 1. Être leader, ça veut dire défendre encore plus le maillot, le club et la ville. On a un objectif : rester invaincu à domicile car on veut retrouver l'élite. Nous sommes au FC Nantes alors on ne va pas se cacher. La remontée, c'est l'objectif. Jouer au FC Nantes ça doit être un privilège et une fierté. Le meilleur message à faire passer, il est dans la détermination que l'on montrera pour y arriver. Recueilli par Raphaël BONAMY.
www.nantes.maville.com
Add a comment

Le Vieux tigre assassine l’Aigle Noir

Le Vieux tigre sur la roulette de son nouvel entraîneur, Jean Joseph Mathelier, a fait une bouchée de l’Aigle Noir (4-0) pour le compte du deuxième match avancé de la quatrième journée du championnat national de D1.

On dit souvent qu’aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. La prestation du jeune Estama John Mc-Cky face à l’Aigle Noir confirme ce dicton. Agé seulement de (15) ans, John Mc-Cky allias Benji s’est offert un doublé pour permettre à son équipe de prendre le meilleur aux dépens de l’Aigle Noir (4-0).

Jean Michel Alexandre Boucicaut et Yvener Guerrier sont les autres bourreaux d’une équipe de l’Aigle privée de ses meilleurs joueurs comme Evens Prophète, Wedson Anselme et autres…

Ainsi, ça commence bien pour les protégés de Mathelier qui rejoignent provisoirement avec une bagatelle de (6) points les équipes du Victory et de l’ASM qui en comptent autant.     

La suite et fin de la quatrième journée

Dimanche 21 septembre 2009

Stade Sylvio Cator 5h: Victory – ASC

Parc Nelson Petit Frère 3h : ASSL – Racing Club Haïtien

Parc Lévelt 3h : Baltimore – Tempête

Parc Saint-Victor 3h : JSC – Racing FC

Parc Saint-Louis 3h : ASM – Dynamite

Parc Edouard Baker 3h : ASCAR - Cavaly

 

Add a comment

Le comité provisoire de l’Ashaps légitimé

Ils étaient plusieurs dizaines, les journalistes sportifs haïtiens qui s’étaient réunis au local de l’ISNAC le mardi 15 septembre dernier pour participer dans une séance de travail dans le but de légitimer le Comité de relance de l’Association Haïtienne de Presse Sportive (Ashaps).

Cette séance de travail fait suite à des revendications de certains confrères au terme de la conférence de presse donnée par le comité de relance de l’Ashaps, le lundi 31 août au local de l’Association des Journalistes Haïtiens (AJH).

 

Le comité provisoire
De gauche à droite:Emilo Jolifils, Gerald Bordes, Bermhan Gay, Legupeterson Alexandre et Smith Griffon

« Il faut que ce comité soit légitime », ont scandé certains journalistes sportifs qui assistaient à cette conférence. Ils ne voulaient pas aussi que ce comité reste pendant deux ans à la tête de l’Ashaps.

Bien qu’ils fussent minimes, les journalistes qui avaient un tel comportement, les sept membres du comité, sachant que l’Ashaps est une association nationale appartenant à tous les journalistes sportifs haïtiens, ont opté pour qu’il y ait une autre rencontre avec les confrères de la presse sportive.

Pour cette occasion, le Secrétaire général de l’Ashaps a fait un bref rappel expliquant pourquoi un mandat de deux ans est nécessaire pour que ce comité puisse mettre des balises en place afin qu’on ait une Association bien structurée.

Après les interventions du Secrétaire général adjoint, Bermhan Gay, du trésorier, Gérald Bordes et de son adjoint, Emilo Jolifils, le comité provisoire a fait choix de Garry Adrien (Radio Nationale) pour jouer le rôle de modérateur entre les membres du comité et l’assemblée des journalistes.

 

Une partie de l´Assemblée
Une partie de l´Assemblée

Après différentes interventions, l’assemblée a décidé pour qu’on passe au vote la question d’illégitimité du comité provisoire. Sans surprise, (22) parmi les (30) confrères présents ont dit oui qu’ils ont accepté pour que ce comité prenne les destinés de l’Ashaps.

Par la suite, on a procédé à un autre vote relatif à la mission confiée à ce comité provisoire. Là-dessus, ils sont au nombre de (23), les journalistes qui sont votés pour.

 

Voici la mission du Comité provisoire

.Travailler sur les statuts

.Reconnaissance Nationale

.Reconnaissance Internationale (AIPS)

.Rencontre une fois le mois avec les journalistes pour faire le point sur les travaux réalisés

.Séminaire de formation

.Doter l’Ashaps d’un local

.Négocier avec d’éventuels partenaires

.Retourner avec l’Ashaps Magazine

.Approvisionner le site web de l’Ashaps

.Contacts avec les confrères de la Province

.Préparer les élections devant élire un comité définitif

 

Le clou de cette séance de travail n’est autre que le vote concernant la durée du mandat du comité provisoire. Avant ce vote, les journalistes s’étaient tous mis d’accord : sur un total de (30) confrères, il faut qu’il y ait la moitié de voix plus (1) soit un total de (16) pour que ce vote puisse valider. A l’arrivée, (10) ont voté pour deux ans et (14) pour un an. Au final, on a dû renvoyer ce vote pour une prochaine séance soit à la fin du mois d’octobre vu que l'heure avance pour certains confrères qui devaient retransmettre les matches comptant pour la Champions League.

Pour calmer certains confrères comme : Gérald Etienne (Magik9) et Jean Brunet Bontemps (Radio Energie) qui se sont montrés très hostiles aux membres de ce comité, le Secrétaire général adjoint de l’Ashaps a rappelé : « Il était clairement dit, il faut qu’il y ait la moitié plus (1) soit (16) voix. On a pris note de ce qu'ils ont dit. La prochaine séance aura lieu à la fin du mois d’octobre. Nous ne sommes là rien que pour structurer l’Ashaps et c’est pourquoi nous voulions un mandat de deux ans. Selon vous, est-il possible de faire tout cela en une année pour une Association qui n’existe que de nom pendant (6) ans ? », s’est questionné Bermhan Gay aux micros de la presse.

Signalons qu’après cette séance de travail, le comité provisoire s’est réuni vendredi passé pour faire le point relatif aux hostilités de certains confrères qui s’étaient refusés de donner leur apport pour que l’Ashaps ait retournée alors que pour le moment, ils veulent tout chambarder.

Un autre article sur la séance de travail du vendredi vous sera publié bientôt. Notre mission c'est de : « Servir le sport et non s’en servir ».

Add a comment

Voila basketball : Exposant-Giants ce soir

Les équipes d’Exposant et de Giants s’affrontent ce soir sur la place d’Arme des Gonaïves dans le game #2 comptant pour la grande finale du championnat national de Basketball baptisé : Voila National.

Lors du game #1 disputé au Quisqueya Christian School, les hommes de Giants l’avaient emporté (96-87) malgré les (30) points de Saint-Hubert Mackendy.

Pour ce match, Grégory Sagesse le coach assistant de l’Exposant n’a pas passé par quatre chemins pour faire savoir ce qui suit : « L’équipe est complète. Les joueurs sont très motivés. Giants ne va pas sortir vivant. On gagnera le titre à Port-au-Prince », a clairement dit Grégory.

« On va aux Gonaïves rien que pour gagner afin d’éviter que la pression revienne sur nous », a rétorqué Hyppolite Yves Harold, le coach assistant de Giants.

Exposant-Giants, c’est pour ce soir. En cas de victoire de Giants, il remportera la compétition. Dans le cas contraire, on va certainement jouer un troisième et dernier game à Port-au-Prince.

Add a comment

Don Bosco : collectionneur de nuls

L’équipe du Don Bosco de Pétion-Ville a concédé son quatrième match nul d’affilée dans le championnat national de D1, tournoi de fermeture, le dernier en date est celui obtenu hier soir au stade Sylvio Cator en match  avancé comptant pour la quatrième journée contre l’ASPDIF d’Aquin (0-0).

Avec (4) points, le Don Bosco rejoint provisoirement l’Aigle Noir qui joue ce soir contre le Violette et le Racing Club Haïtien qui sera en déplacement demain dimanche à Saint-Louis du Nord pour y jouer le surprenant leader de la compétition, l’ASSL.

« C’est une déception », a fait savoir Bruny Pierre Richard, qui est de retour à la compétition après la Gold Cup. « On va tout tenter pour gagner le RCH dans la prochaine journée », a ajouté Bruny.

« C’est un résultat positif si l’on tient compte que l’on joue en déplacement. On va continuer de travailler pour qu’on ait première victoire de la saison », a déclaré le capitaine de l’ASPDIF d’Aquin, Jean  Maurice Louis.

Signalons que dans le classement général, le Don Bosco est barragiste avec  ses (22) points est pointé à la (13e) place. En revanche, l’ASPDIF est relégable (15e) avec (17) points.

Add a comment

.