×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

Giants trop fort pour Exposant

Des joueurs d'Exposant très mécontents après une décision d'un directeur de jeu, agressions verbales de la part de ces joueurs à l'adresse des directeurs de jeu, bouteilles lancées par le public dans la surface de jeu, telles sont les tristes images de la finale retour entre Exposant des Gonaïves et Giants de P-au-Prince qui a vu encore une fois, les « vert et blanc » confirmer leur supériorité sur leurs adversaires de la Cité de l'Indépendance.
Avant même le début de la rencontre, deux dirigeants de la formation de Giants, Steve Hyppolite et Marco Arthur, ajoutez le « petit feu follet » Kendy Jean-François, opinaient avec un certain optimisme sur les chances de cette équipe de l'emporter aux dépens d'Exposant.
« Il n'y aura pas de troisième rencontre et nous allons prouver ce soir que définitivement nous sommes les plus forts », dixit Kendy pour finir.
Et pendant une bonne partie de la rencontre, Kendy Jean-François, associés à ses partenaires, ont donné une véritable leçon de basket aux joueurs d'Exposant, ceci chez eux et dans leur propre fief de l'Université Indépendance de l'Artibonite où ces derniers n'ont jamais été capables de mener au score.
Le match
Tenant compte des déclarations du sénateur de l'Artibonite, Youry Latortue, également propriétaire de l'Université Indépendance, motivant les Gonaïviens à la victoire, le nombreux public qui avait fait le déplacement en la circonstance pour assister à l'évolution des acteurs, s'attendait beaucoup à un match très équilibré entre les deux formations.
Mais, ce fut plutôt la bande à Toulghy Vincent, qui, dès les premières minutes de jeu, prit la direction des opérations avec très tot un « lay up » de toute beauté exécuté par Pascal Jeune, toujours impayable dans ses tirs à trois points.
Les joueurs d'Exposant, qui ne s'attendaient pas du tout à ce début en fanfare de Giants, partirent à leur tour à l'assaut de ce coriace adversaire dont le dispositif tactique mis sur pied par les entraîneurs Toulghy et Yves Harold donnait du fil à retordre à Benji et ses partenaires.
Le face à face tant attendu entre Benji d'Exposant et Kendy de Giants a finalement tourné à l'avantage de ce dernier très difficile à stopper dans ses beaux jours.
Obligé d'attaquer pour remonter toujours au score, Exposant faisait preuve de beaucoup de maladresse dans son système défensif accumulant erreurs sur erreurs qui voyaient Mackenson Alabré et Pascal Jeune, toujours à la réception pour les exploiter avec maestria. Pendant ce temps, le longiligne Paul Bruce Lee faisait à maintes reprises échec aux velléités offensives adverses à la grande satisfaction des fans de Giants qui avaient fait le déplacement depuis P-au-Prince et ceux résidant aux Gonaïves.

Il faut dire qu'à un certain moment de la partie et surtout au troisième quart temps, Exposant avait la possibilité de remonter au score, mais pêcha beaucoup par manque de professionnalisme avec des joueurs qui, en maintes fois, confondirent vitesse et précipitation dans la conclusion finale de leurs actions.
La rentrée de l'ex meneur de jeu de Gaiants, Jhonny « Doudou » St Vil, résidant actuellement aux USA et ayant fait le déplacement pour disputer avec son club les séries finales, alla donner beaucoup de difficultés au dispositif tactique d'Exposant qui ne savait à quel saint se vouer pour contrer les offensives de la part de l'adversaire.
Avant même la fin du troisième quart temps, Giants qui avait définitivement le contrôle du match, construisait déjà sa victoire sur Exposant si bien que certains fans de cette équipe commencèrent à prendre le chemin de la sortie.
Une façon de bien gérer sa victoire et question de mettre au repos certains joueurs, Toulghy Vincent, faisait rentrer dans les moments difficiles des aguerris physiquement bien taillés à livrer bataille comme Philémon Cristopher et Fermine Paul .
Et alors qu'on s'acheminait lentement mais sûrement vers la déroute d'Exposant au quatrième et dernier quart temps, le match devait s'arrêter à la suite d'une faute sifflée par l'un des directeurs de jeu en faveur d'Exposant.
Décision très contestée d'ailleurs par les joueurs de cette équipe dont le # 20 (Pierre Charles Duxon) qui manifesta sa colère vociférant des agressions verbales à l'endroit de l'arbitre pendant que deux bouteilles étaient lancées sur la surface de jeu à partir des tribunes.
Ce comportement anti- sportif des joueurs et du public fut alors sanctionné par les trois directeurs de jeu qui mettaient purement et simplement un terme à la partie alors que Giants menait 75-65.
Dans l'attente d'une note de la part de la Fédération Haïtienne de Basket-Ball, le Club Giants de P-au-Prince est bel et bien le champion de cette première édition du championnat national de basket-ball sponsorisé par Voilà.

Emmanuel Bellevue
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Nouvelliste.com

Encadré
Pour l'histoire, voici la liste des joueurs de Giants qui ont mouillé le maillot « vert et blanc » à l'occasion de cette première édition de Voilà national : Fermine Paul, Paul Bruce Lee, Paul Peterson, Jeune Pascal, Jn François Kendy, Gédéon Evens, Célami Nicolson, Alabré Mackenson, Sultan Edouard, Harillus James, Elminus Isnold, Philémon Cristopher, Jhonny St Vil et Alain St Cyr.
Entraîneurs : Toulghy Vincent et Hyppolite Yves Harold
Le club Giants a 11 ans d'existence et demeure la seule formation à n'avoir perdu une finale de championnat ou de tournoi de basket-ball déroulé sur le territoire national.

Add a comment

Sit in / Gymnasium Vincent : l’esprit de la continuité gagnera-t-il le pari un jour dans le pays ?

alt
Ce mardi 22 septembre, à l’occasion du 30e anniversaire du gymnasium Vincent, le Comité Maxime Antoine pour la réparation du gymnasium a réalisé un sit in dans l’enceinte de ce gymnase abandonné pour demander aux responsables de l’État de reprendre avec les travaux de réfection que l’ancien ministre des Sports sous le gouvernement Préval/Alexis avait commencés.
«Depuis deux ans le gymnasium est abandonné par ce gouvernement. Le ministre Fritz Bélizaire avait commencé avec la réfection de gymnase. Il a refait la toiture. Des 400 000 $ US que coûteraient les travaux de réparation, il ne disposait que de 200 000 $ US, la deuxième moitié étant prévue pour être décaissée après le vote du budget rectificatif par les parlementaires. Le vote a eu lieu. Mais le successeur du ministre Bélizaire n’a pas poursuivi les travaux. Aujourd’hui, nous investissons le parquet abandonné pour dire à monsieur Évans Lescouflair, actuel ministre des Sports de continuer avec les travaux de réparation ». Tels ont été les propos de Pierre Gérard Contant, secrétaire général du Comité Maxime Antoine pour la réparation du gymnasium.

« Les jeunes basketteurs ont besoin du gymnasium pour évoluer. Les autres disciplines telles que le volley-ball, le judo, le karaté souffrent aussi du non-fonctionnement de ce centre. M. Lescouflair doit faire le nécessaire parce que le pays n’a qu’un seul gymnasium. Nous autres, au sein du comité, nous allons faire de notre mieux pour restaurer le stadium avec notre propre argent », a mentionné Contant.
« C’est grâce à Maxime Antoine que nous avons pu avoir cet espace de divertissement. Il a commencé la construction avec ses propres moyens. D’ailleurs c’est lui qui a fait construire le stadium et le président Jean-Claude Duvalier a continué les travaux. C’est pour cela que le gymnasium a été inauguré le 22 septembre 1979. Au départ, l’édifice était nommé après le président. À sa chute en 1986, il a été baptisé Gymnasium Vincent », a-t-il rappelé.
Le secrétaire général a profité de l’occasion pour dénoncer la façon dont le ministre des Sports utilise son programme baptisé « Opération 2018 ». « M. Lescouflair a mis sur pied l’Opération 2006 et il a donné la priorité au football, en négligeant les autres disciplines. Maintenant avec son Opération 2018 nous constatons qu’il néglige le basket-ball. Nous lui demandons d’intégrer cette discipline dans son agenda. Certes, le football est le sport roi du pays mais les autres sports ne doivent pas être délaissés », a-t-il souhaité.
Abondant dans le même sens, Miguel Dérancy, porte-parole du comité a plaidé pour l’intégration des moniteurs de basket-ball au sein du ministère. Il a ajouté que le ministère des Sports doit renouer avec les championnats interscolaires de basket-ball.
« Le ministre des Sports a l’obligation de restaurer le gymnasium. Depuis sa fermeture, je suis au chômage et je suis dans l’impossibilité de répondre à mes devoirs familiaux », s’est plaint Floriane François, ancienne ménagère du gymnasium.
Rappelons qu’en février 2008, les travaux de réfection du Gymnasium Vincent avaient débuté et devaient s’effectuer au niveau des vestiaires et de la toiture. À part ces travaux, le gouvernement Préval/Alexis avait comme autre objectif de doter Cité Soleil d’un centre sportif multifonctionnel. À cette époque, l’ancien ministre des Sports Fritz Bélizaire avait anoncé ce qui suit : « La construction du centre sportif multifonctionnel à Cité Soleil est à une phase avancée. Les travaux pour la construction d’un terrain de football débuteront durant ce mois d’avril 2008. Ce centre sportif multifonctionnel sera construit sur 19 000 mètres carrés. Il comprendra un terrain de foot et un terrain multisport destiné au basket-ball, au volley-ball et au futsal. Il y aura un circuit d’athlétisme d’au moins quatre couloirs et un espace de loisir pour enfants. Ce centre aura un podium de 2 000 places assises. Le coût du centre multifonctionnel s’élèverait à plus de 25 000 000 de gourdes. » C’était en avril 2008.
Par Gérald Bordes
InfoHaiti.net
Add a comment

Foot féminin : Amazones-Valentina en ouverture de la 2e phase

Le championnat national de D1 féminine reprendra ses droits demain jeudi au stade Sylvio Cator avec la rencontre Amazones face à Valentina. La suite et fin de la 10e journée se jouera vendredi et samedi.

Le deuxième tour du championnat national de D1 débute sans le match phare de la journée inaugurale entre les Tigresses, vainqueur du premier tour face à l’Aigle Brillant (3e). Cette rencontre est reportée au 29 septembre prochain.

L’équipe du Valentina, tenante du titre qui affronte les Amazones demain au stade Sylvio Cator a une belle opportunité de ravir la première place de la compétition en cas de victoire.

Dans les autres matches, on suivra de près vendredi, toujours au stade Sylvio Cator, Aigle d’Or-Anacaona et Essentiel-Eclaireur. En attendant la rencontre Tigresses-Aigle Brillant, le parc Gérard Christophe sera le théâtre de la rencontre entre Aurore de Brache et Amical de Petite Place Cazeau samedi 26 septembre.

Add a comment

ASM-Dynamite demain jeudi

L’Association Sportive de Mirebalais (ASM) jouera demain jeudi 3h contre le Dynamite de Saint-Marc en match en retard comptant pour la quatrième journée du championnat national de D1.

L’équipe mirebalaisienne menait (2-0) dimanche dernier au parc Saint-Louis grâce à des buts de Simpson Exumé et d’Oscaldo Jérémie quand dame pluie s’impliquait dans la partie.

En raison de l’impraticabilité du parc Saint-Louis, l’arbitre central a été contraint de reporter la rencontre. C’est ainsi que les autorités de la Ligue Nationale de Football (LINAF) ont décidé de faire rejouer entièrement ce match demain jeudi.

En cas de victoire, les protégés de l’entraîneur Jean Claude Josaphat reprendra les commandes de la compétition avec une bagatelle de (9) points soient une longueur en plus par rapport au duo composé de Tempête et ASSL, actuels leaders de la compétition avec (8) points.

Add a comment

FICA-Zénith en clôture de la 10e journée

A seulement une journée de la fin de la saison régulière, le championnat national de D2 vivra sa dernière ligne droite demain mercredi et jeudi à l’occasion de la dixième et avant dernière journée.

Cette dixième journée sera marquée par le derby capois entre le FICA et le Zénith, un duel entre deux ex pensionnaires de l’élite du football national. Jeudi, le parc Saint-Victor sera le théâtre de ce choc qui n’a aucune importance pour les deux équipes sinon une question de prestige, le FICA étant déjà qualifié alors que le Zénith n’a aucune chance de disputer les Play Offs.

En ouverture de cette journée, le Roulado fera un déplacement difficile et périlleux à Hinche pour y jouer l’équipe locale. Assoiffé de victoires, les hommes de Vision n’ont pas droit à l’erreur s’ils veulent disputer la phase finale. Les équipes artibonitiennes de l’Eclair des Gonaïves et de l'ASR qui affrontent respectivement le Panthère Noire et l’US Desdunes sont, les deux autres candidats pour l’acquisition d’une place en Play Offs.

Pas moins de deux matches sont au programme dans la zone sud. On suivra de près le duel opposant l’US Frères face à Bacardi et l’Association Sportive de Petit-Goâve contre le l’Inter de Grand-Goâve.

Le programme de la 10e journée

 

Dans la zone sud

Mercredi 23 septembre

Parc des Anges 3h : US Frères – Bacardi

Parc Anglade 3h: ASPG – Inter GG

 

Dans la zone nord

Mercredi 23 septembre

Parc Roland Abdalah 3h: Racine – US Papaye

Parc Charlemagne Péralte 3h: Vision de Hinche – Roulado

Parc Mercinus Deslouches : Panthère Noire – Eclair

Parc Saint-Victor 3h : Everlasting – Triomphe

Parc Louis Lamartinière 3h: ASR – US Desdunes

 

Jeudi 24  septembre

Parc Saint-Victor 3h : FICA - Zénith

 

 

 

 

Add a comment

.