×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

Nazon

Football, Le nul d’Haiti à Yokohama mardi dernier est encore sur les lèvres. Un nul à la saveur d’une victoire pour les grenadiers qui n’ont pu se réunir depuis leur élimination en mars dernier en barrage de la Gold Cup 2017.

Pour le président de la Fédération Haïtienne de football, Yves Jean-Bart, « Haïti travaille dans la sérénité », saluant ainsi le renouvellement du groupe avec la venue de plusieurs jeunes, encadrés par des anciens piliers que sont Duckens Nazon, Donald Guerrier, Johny Placide, Kévin Lafrance et Méchack Jerome.

Yves Jean-Bart met déjà le cap sur la ligue des nations de la Concacaf l’an prochain, qui sera un challenge intéressant pour les joueurs, selon lui.

Toutefois, le choix d’un sélectionneur national sur le long terme reste un épineux cas. Si le français Marc Collat est prêt à poursuivre l’aventure, Dadou Jean-Bart, se plaint du manque de ressources financières de son administration qui n’a aucun sponsor hormis la FIFA et la Concacaf. Ce qui réduit considérablement sa marge d’engager un coach régulier pour la sélection. Il reste cependant ouvert à un retour définitif du technicien français à la tête du Onze National.

L’homme fort du football haïtien appelle à l’institution étatique d’une enveloppe budgétaire pour les équipes nationales. Il a en outre assuré qu’il est à la recherche d’autres matches tests, espérant au moins un lors de la prochaine journée FIFA en Europe, pour un affrontement probable contre la Macédoine ou encore en Asie.

Haiti a justement manqué de peu l’occasion de faire tomber le Japon pour leur première opposition au niveau senior.

Pour de nombreux spécialistes, la tactique de Marc Collat a été gagnante. Le sélectionneur intérimaire des grenadiers qui aurait bien aimé marquer son retour par une victoire à la tête du Bicolore National.

Kevin Lafrance a été le premier à inscrire son nom au tableau d’affichage pour Haiti en réduisant le score devant les 47 420 spectateurs du Nissan Stadium. Ce résultat est positif selon le milieu de l’AEL Limassol.

Il a été l’homme de la partie en réussissant son premier doublé sous les couleurs d’Haiti. Le festival Duckens Nazon a été ponctué notamment par ce merveilleux et splendide but pour donner l’avantage aux grenadiers dans la dernière ligne droite de la partie.

Le pensionnaire de Convetry City, D4 anglaise, a surpris le sélectionneur globe-trotter des nippons, Hallillodzic, qui ne s’attendait pas à autant de puissance de sa part.

 

Jeanvil Charilien

Add a comment

IMG 20171010 WA0024

 En match amical disputé ce Mardi 10 Octobre à Yokohama (Japon) au Nissan Stadium, la sélection nationale de football a fait forte impression en allant tenir en échec l'équipe locale au cours d'un match spectaculaire soldé sur le score de trois buts partout (3-3).

Les Grenadiers ont même laissé filer une belle opportunité de revenir de Tokyo avec un succès de prestige, face aux Nippons fraichement qualifiés pour la phase finale de la coupe du monde Russie 2018. Menés 0-2 au bout de dix-sept (17) minutes après les réalisations de S. Kurata dès la 7ème minute, à la réception d'un centre parfait de l'expérimenté défenseur de L'Inter de Milan et capitaine Japonais, Yushi Nagatomo. Quelques minutes plus tard, K. Sugimoto 17ème va doubler la mise à la suite d'une action bien construite, où la défense haïtienne était aux abonnés absents. Dos au mur, les joueurs haïtiens ont su quand même trouver les ressources nécessaires pour renverser la situation.

D'abord à la 28e minute, Wilde Donald Guerrier s'est bien joué des défenseurs Nippons, avant d'adresser une passe millimétrée dans le dos de la défense à destination de Kévin Lafrance, qui a bien évité la sortie du portier Japonais, pour placer le ballon au fond. Bien appliqués, les Haïtiens vont même se créer d'autres opportunités, mais sans succès jusqu'au terme de la première période.

En seconde mi-temps, l'entraîneur Français des Grenadiers Marc Collat effectue quelques ajustements dans l'antre jeu, avec notamment la sortie de Derick Etienne remplacé par Andrew Jean-Baptiste. Ce qui allait amener plus de tonicité dans le jeu Haïtien, passant d'un 4-2-3-1 à un 4-3-3. Ils ne vont mettre que huit (8) minutes au second acte pour refaire leur retard. Cette fois, c'est Duckens Nazon qui va parfaitement reprendre du plat du pied droit une superbe remise de Carlens Arcus à la 53e.

Libéré, le onze national va faire jeu égal à son adversaire en multipliant les attaques. Tandis que les locaux de leur côté, poussés par près de 48,000 spectateurs et surtout avec les entrées de Shinji Kagawa ou encore Osaka vont également mettre à rude épreuve la défense haïtienne, notamment le portier Jhonny Placide, mais les haïtiens repoussent à chaque fois les assauts adverses.

Mais à l’entamme de la dernière ligne droite de la partie, le prometteur attaquant des bleu et rouge Duckens Nazon, va illuminer tout le stade en inscrivant un but de toute beauté. Le joueur de Coventry Ciry club de 4ème division Anglaise, place un tir enroulé d'environ vingt cinq mètre qui a terminé sa course dans les filets du portier Japonais, Higashigushi. On jouait alors la 78ème minute de jeu.

Entre temps, Marc Collat effectue plusieurs changements avec les sorties de Jems Geffrard, Kévin Lafrance, Jimmy Shammar Sanon, Arcus Carlens et Wilde Donald Guerrier en faisant respectivement entrer Jean Ambrose, Jean Metellus, Jonel Désiré, Mardochée Pompé et Richelor Sprangers. L'équipe locale elle, va se jetter à fond dans la battaille, à la recherche du but égalisateur. Même s'ils vont souvent butter sur un bon regroupement et un bon placement de la défense haïtienne, au final, dans les temps additionnels les Japonais finiront par arracher l'égalisation par le biais du milieu du Borusia Dortmund Shinji Kagawa qui a repris victorieusement un centre de Sakai pour le grand plaisir des Samouraïs. Score final 3-3.

Après sept mois d'inactivité et son élimination aux barages de la Gold Cup 2017 par la modeste Guyane Française, avec ce match nul, la sélection nationale a effectué un retour satisfaisant sur la scène internationale. Reste à savoir s'ils pourront confirmer ce résultat au cours de ses prochaines sorties. Vu le classement du Japon au Ranking de la FIFA, nul doute que les Grenadiers pourraient améliorer leur position au niveau de ce classement de la FIFA.

Japon vs Haiti: 3-3

JAP: S. Kurata (G) 7', K. Sugimoto (G) 17', S. Kagawa (G) 90'+2

HAI:
28' K. Lafrance 38' D. Nazon 53' et 78'

L'équipe haïtienne qui a disputé ce match:

Placide #1 Cap
- Arcus Carlens #2 (Samuel Mardochée 82'), Jems Geffrard #4 (Jean Ambrose 59'), Meschak Jerome #3 , Alex Christian Jr #22
- Kevin Lafrance #13 (Reynald Metellus 68'), Zachary Herivaux(8), Jimmy Shammar Sanon #17 (Jonel Désiré 65')
- Derrick Etienne #11 (Jean Baptiste 45'), Wilde Donald Guerrier #7 (R Sprangers 86') - Duckens Nazon #20

 

 

Jean Josué Mervil / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Add a comment

15294

L'aigle noir Athletic club, ANAC, a pris du temps , de longs mois , pour digérer sa relégation , la première depuis l'instauration de la montée et descente dans les compétitions nationales il y'a trente (30) ans. La déception a été telle qu'il a fallu un forcing de quelques dirigeants historiques du Club pour s'en faire à la réalité. Les graffitis au Bel Air Et sur des murs de Port au Prince , les longues interventions à la radio des dirigeants réclamant des points hypothétiques sur tapis vert témoignent de cet état d'esprit. Certains n'hésitaient pas à avancer que le club ne jouera jamais en D2.

C'était d'autant plus claire que ces mêmes dirigeants étaient responsables en première ligne de cette débâcle, puisque ce sont eux qui, en début de saison 2016 prirent la décision insensée de renvoyer tous les joueurs cadres licenciés pour ne conserver que de jeunes, annonçant la venue d'une pléiade d'autres sous contrat avec leurs Clubs. On ne saura jamais comment et pourquoi des dirigeants d'un Club décident de renvoyer tout l'effectif y compris les coaches oubliant que L'aigle noir, club d'un quartier pauvre aux ressources inexistantes à pu tenir soixante (60) ans, simplement à cause de l'esprit de FAMILLE et de la SOLIDARITÉ proverbiale de ses fans avec les joueurs.

Le club avec des joueurs nouveaux partit en catastrophe la saison 2016.

C'est donc une poignée de lucides qui décidèrent de prendre le départ de la D2. Normal que le club ait pris un départ timide avec une modeste 4-5ème place Dans le classement du groupe Sud2 dans le deuxième étage du football haïtien.

Sans encadrement réel, mais grâce à la débrouillardise du coach Chéry, le club a pu garder l'ossature de la saison de la débâcle et comme ils sont de talents, peu à peu motivés à souhait sans pouvoir assurer même les Frais d'entraînement l'équipe se refait une santé

La Coupe D'haïti / Coupe de la Présidence et son parfum d'élite à fait prendre conscience et donner de l'ambition à ces jeunes qui avec autorité ont franchi les étapes menant jusqu'aux quart (1/4) de finale éliminant au passage de ténors de l'élite et réussissant à être le dernier représentant de Port au Prince à ce stade de la compétition.
La décision de retourner au Bel Air dont le terrain a été réaménagé dans les derniers jours du Gouvernement Martelly a apporté un souffle nouveau aux jeunes joueurs qui n'avaient jamais mis les pieds au Bel Air et qui brusquement ont pris conscience qu'ils appartenaient à un Grand Club historique avec une philosophie et une mentalité d'être en mission pour une cause , celle des pauvres et des oubliés comme l'est la population du Bel Air et des des ghettos.

Les jeunes joueurs ont pris conscience de leur mission Et se donnent à fonds sans moyens, mais quasiment décidés à faire "yon seul kou de klé" dans cette aventure qui déboucherait sur le retour dans L'élite dès cette saison.

En retrouvant leur "chez soi" tout est possible et c'est dans cet Esprit et avec cette conviction qu'ils se battent à chaque match avec un Cœur qui n'a pas manqué de rappeler l'aigle des années 50-60.

" A coeur vaillant rien d'impossible " dit le viel adage ; même un jeune comme Luckner Horat qui a grandi dans le quartier de Delmas 2 l'un des plus prometteurs talents du football haïtien et qui, dégoûté, avait quasiment rangé ces crampons dans le tiroir se retrouve une ambition et se défonce au milieu de ses plus jeunes camarades, les motivant pour accomplir le rêve du doublé "COUPE DHAITI/ montée en D1".

Ce dimanche ce sera une épreuve de vérité face à la puissante et riche équipe de la PNH, la seule à s'être imposée dans l'antre de Delmas 2 et qui, en plus, est un conçurent pour la
Montée.

Un match entre deux (2) récents clients de la D1 et surtout, deux (2) qui visent le retour dès cette saison dans l'élite.

Ce sera l'événement du week end et un test décisif pour ces deux equipes ; le Bel Air revit! Car même aux temps des beaux jours de l'Aigle, la Vie quotidienne était au Bel Air Mais les compétitions se faisaient au Stade.

Mais la décision de l'Etat de faire du terrain fétiche de Delmas2, il y'a deux ans un Parc symtéthique et moderne, donne une dimension nouvelle à la vie dans ce quartier plein d'histoire qui a toujours joué un rôle historique dans la vie politique et sociale du pays.

Et c'est là que ce dimanche des milliers de Belairiens viendront pousser, encourager et communier avec leur club chéri.

AIGLE NOIR Vs PNH
Au moins pour une fois en passant, on sera heureux dans ce quartier, un petit peu mal perçu dans le reste du pays et du monde.

 

Add a comment

EVENS PIERRE CHAMPION

Evens Pierre progresse de nouveau au classement mondial de la WBA (World Boxing Association), passant de la 3e à la 2e place, au niveau de la catégorie des poids légers, 135 livres. C’est l'indonésien Daud Cino Yordan qui detient le leadership de ce nouveau ranking.''The Sun City Kid'' l'enfant de Cité Soleil, a déjà défendu deux fois et réussi à conserver son titre WBA Fedelatin des poids légers.
Le boxeur de 33 ans, qui se prépare en République voisine, mettra en jeu son titre une 3e fois le 26 octobre prochain face au mexicain Sergio Fuente, dans le cadre de la soirée de ''Boxe Internationale'' baptisée ''Gala des Champions III'.
Une victoire pourrait bien lui ouvrir les portes du championnat du monde tant attendu par le promoteur Jacques Deschamps Fils.

Le champion du monde en titre demeure le vénézuélien de 32 ans, Jorge linares, qui avait destitué le britannique Anthony Crowla avant de conserver sa ceinture ensuite contre ce même adversaire.
Lors de sa dernière sortie le 23 septembre dernier, ''El Nino de Oro'', son surnom, s'était imposé aux points contre l'anglais Luke Campbell.

Jeanvil Charilien
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Add a comment

IMG 20171001 WA0019

En ouverture de la quatrième (4e) journée de la D1 le FC Petit-Goâve et le FICA ont partagé les points, un partout au parc Ferrus, ce samedi 30 septembre 2017.

Dès l'entame du match les petit-goâviens ont mis les pieds sur l'accélérateur. Mais pratiquement contre le cours du jeu, ce sont les visiteurs qui allaient être les premiers à faire trembler les filets par l'entremise de Steeve Mondestin. Le jeune international des moins de dix-sept ans (U17), a bien profité d'une hésitation du portier jaune et bleu, Woody Val Hans Gardy Luxé pour glisser le ballon au fond des filets des locaux, à la demie heure de jeu (30'). Et l'équipe locale est contrainte de rentrer aux vestiaires avec ce retard d'un but.

Contraint d'évoluer hors de ses bases, l'équipe de la cité Faustin Soulouque n'a pas pu compter sur le support d'un grand public. Toutefois, les poulains de Wilnot St-Juste ont quand même trouvé les ressources nécessaires à la pause pour rétablir l'équilibre au tableau d'affichage, cinq (5) minutes après le coup d'envoi de la deuxième période, grâce à Hans Gardy Chéry sur un penalty sifflé pour une faute commise sur sa personne. Depuis, avec un Gladiany Jean-Baptiste, considéré comme l'un des tous meilleurs arrières centraux du championnat, très imposant derrière, l'attaque du FICA est neutralisée et les héros soulouquois ont pris le jeu à leur compte, en multipliant les occasions sans pour autant les concrétiser face à une défense du FICA bien arrangée qui a fait échec aux nombreuses tentatives des Witzer Paul, Chardley Germain et surtout Samuel Desroches, qui, eux, ont souvent confondu vitesse et précipitation.

Au final, les deux (2) équipes ont laissé le parc Ferrus dos à dos, score final un à un (1-1).

Au coup de sifflet final de la rencontre, le technicien du FICA ; Roudy Joseph a reproché le jeu musclé pratiqué par son adversaire du jour, qualifiant d'anti-jeu les interventions des joueurs petit-goâviens. "L'adversaire ne voulait pas jouer au football et c'est triste" a regretté le technicien du Football Inter-Club Association.

En face, le buteur petit-goâvien; Hans Gardy Chéry, n'a pas caché sa déception à l'issue de la partie: "Nous avons tout donné dans l'objectif de prendre les trois (3) points, nous sommes bien conscients de la mauvaise situation de notre équipe. En ce sens, nous allons continuer le travail, car au vue du classement, tout peut arriver" a martelé le numéro onze (#11) jaune et bleu.

Avec ce nul, les deux (2) formations n'ont pas bougé au classement de la série de clôture. Cependant, les septuples champions nationaux devancent provisoirement l'AS Mirebalais au classement général, à la faveur d'une meilleure différence de but ; plus cinq (+5) pour les Capois contre plus quatre (+4) pour les mirebalaisiens qui affronteront le Cavaly en déplacement ce dimanche.

Les autres rencontres de cette quatrième journée sont programmées pour ce dimanche, respectivement à 4h et 7h PM.

Add a comment

.