×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

Pétion-Ville, le 29 Août 2013COH
CONVOCATION EXTRAORDINAIRE
AUX : Membres du Comité Exécutif du Comité Olympique Haïtien;
AUX : Dirigeants des Fédérations et Associations Sportives et Sportives Cérébrales affiliées au Comité Olympique Haïtien ;
OBJET : Rappel aux Fédérations et Associations Nationales.
Mesdames, Messieurs,
Les travaux de l'Assemblée Extraordinaire avaient été arrêtés pour permettre au Secrétaire Général, Monsieur Alain JEAN PIERRE, de répondre aux charges retenus contre lui.
Lors de la séance, il avait été convenu que l'Assemblée Générale reprendrait ses travaux le samedi 31 Août 2013 à 10 h 00 a.m. au local du Comité Olympique Haïtien.
N.B: En cas d'absence du Président ou du Secrétaire Général, le représentant désigné par sa Fédération ou Association devra être muni d'un mandat dûment signé.
Les travaux se tiendront à huit clos avec la présence de deux membres par fédérations affiliées.

Jean Edouard Baker, président du COH

Add a comment

Quoiqu'il puisse arriver au terme de la 2e assemblée COH copyextraordinaire convoquée le samedi 31 août 2013, la plaie des clivages restera ouverte et le Comité olympique haïtien n'en sortira pas grandi.

La présence actuelle en Haïti du secrétaire général Alain Jean-Pierre est pour rassurer plus d'un que cette séance ne sera pas une de plus dans les annales du COH que les mauvaises langues qualifient de "Corruption organisée horriblement" ou "Confrérie omnipotente et honnie".

La question que tout le monde se pose : Qu'en est-il des projets d'avenir du COH et des engagements internationaux déjà pris pour Haïti? Le suivi devant être assuré par un président et un secrétaire général qui ont la confiance des fédérations et associations affiliées. Ce qui n'est pas le cas!

Add a comment

Haïti a gagné la médaille de bronze aux Championnats Jessica Gelibertpanaméricains juniors d'athlétisme le dimanche 25 août dernier à Medellin Colombie.

En effet, la 17e édition des Championnats panaméricains juniors d'athlétisme s’est déroulée au stade Alfonso-Galvis-Duque à Medellín du 23 au 25 août 2013. La jeune haitiano-américaine Jessica Gélibert -de père et mère haïtiens-, âgée de 18 ans, a fait flotter le bicolore en montant à la 3e marche du podium en 400m haies. La future star de l’athlétisme haïtien a réalisé un temps de 58,20. La Canadienne Sage Watson, elle, a remporté l'or avec un temps de 56,81 tandis que l’Américaine Jade Miller a terminé deuxième en 58,12. À rappeler que cette compétition devrait initialement se dérouler à Lima qui a renoncé. La 18e édition aura lieu en 2015 à Edmonton (Canada) dans le stade Foote Field.

La jeune Jessica Gélibert est née le 8 novembre 1994 aux États-Unis. En 400m/haies, dans le classement mondial, elle est classée en 85e position avec 1092 et en 100m/haies, elle est 433e avec 1036 points. Sa meilleure performance, elle l’a eue le 2 mars 2013 à Blacksburg (USA) en 400m en salle, elle a eu un temps de 55,66.

D’après Alain Jean Pierre, président de la Fédération haïtienne d'athlétisme amateur (FHAA), Jessica Gélibert est le nouveau crack de l’athlétisme haïtien même si elle évolue en terre étrangère. Monsieur Jean Pierre a fait savoir que l’haitiano-américaine représentera le pays en 2014 aux Jeux olympiques de la jeunesse qui se tiendront à Nanjing, Chine et aux Jeux de la Carifta qui auront lieu en Martinique en 2014.

Add a comment

Suite aux déclarations du secrétaire-général du Comité Jeann Edouard_BakerAlain Jean-Pierreolympique haïtien (COH), Ing. Alain Jean-Pierre accusant le président de cette entité, Jean-Edouard Baker, de mauvaise gestion des fonds, ce dernier a réagi jusqu'à demander à ce qu’Alain Jean-Pierre lui fasse des excuses publiques.

« Je suis en contact avec mon avocat pour les suites nécessaires. Je ne vais rien demander à Alain  en matière d'argent. Seulement qu'il fasse des excuses publiques et je viendrai avec des pièces ainsi que documents prouvant que je n'ai rien fait d'illégal », a déclaré Jean-Edouard Baker.

Il a parlé d'un audit externe sur le compte du COH par Price Water House, une firme internationale spécialisée en la matière sur recommandation du Comité olympique internationale (CIO) qui a eu vent de ce brûlant dossier mettant dos à dos ces deux membres très influants du COH.

Une réunion du comité exécutif est d'ailleurs prévue en  milieu de semaine afin que le feu vert soit donné à cette firme pour démarrer l'audit. Tout ceci ne suffira pas pour rassurer les dirigeants des Fédérations et Associations affiliées au COH qui n'attendent que la date fatidique du 31 août 2013 pour faire la lumière sur ce brûlant dossier, dans la mesure où le secrétaire-général, Ing. Alain Jean-Pierre, actuellement en voyage a Moscou (mondiaux d'athlétisme) puis en Colombie (Jeux panaméricains d'athlétisme), sera bel et bien présent à cette assemblée générale à l'extraordinaire.

A une question sur ce qui va se passer après la radiation d'Alain Jean-Pierre, le président du COH a parlé de la tenue dans l'urgence d'une élection visant à combler le poste de secrétaire de cette entité sportive.

Y aura-t-il un modérateur pour cette réunion à l'extraordinaire, Jean-Edouard Baker a précisé que en tant que président, il aura la charge, comme le disent les statuts, de présider cette réunion et il faudra s'attendre à ce qu'il joue en certaines occasions le rôle de modérateur.

Pendant ce temps, les travaux de construction du Centre olympique poursuivent leur petit bonhomme de chemin selon les dires du président du COH. Mais quant à la participation d'Haïti à certains congrès et forums organisés par le CIO, là on est bloqué puisque à ces importantes réunions, traitant justement de l'avenir de l'olympisme et de la solidarité olympique, seuls le président et le secrétaire d'un Comité national olympique (CNO) sont toujours invités à y prendre part.

Add a comment

Le jeu de l'arroseur arrosé poursuit son rythme au COH. COH copyLes associations et fédérations attendent fiévreusement la date du 31 août  2013 pour jouer enfin leur rôle : entériner la destitution d'un membre du comité exécutif.

Mais personne n'est dupe. Au-delà du pouvoir que confèrent les statuts, la question est morale. L'affaire n'est toujours pas réglée devant un tribunal.

Chaque accusé annonce qu'il va porter plainte par-devant la juridiction compétente. Mais cela reste une simple menace. 

Entre-temps, les consultations pleuvent  dans les coulisses et la grande question demeure: le président du COH peut-il conduire une assemblée extraordinaire alors qu'il est l'objet d'accusations graves ? N'en déplaise aux statuts, le président deviendrait  à la fois juge et partie.

Pour sauver la face, le COH ferait mieux d'aller vers des élections anticipées qui verraient l'avènement d'un nouveau président et d'un nouveau secrétaire général. Les protagonistes de la crise feraient bien de démissionner en attendant de régler leur différend devant les tribunaux.

Question d'éthique !

Add a comment

Après avoir atteint la grande finale du championnat Samyr 2013du monde d’Athlétisme à Moscou (Russie), Samyr Lainé qui rêve de remporter une médaille pour son pays (Haïti) est passé, comme ce fut le cas aux Jeux Olympiques de Londres, à côté en ne prenant que la onzième et l’avant dernière place de cette finale avec un bond de 16m09.

La compétition a été remportée haut la main par le Français, Teddy Tamgho. Ce dernier a été sacré champion du monde du triple saut, dimanche à Moscou devant le Cubain, Pichardo 17m68 et de l’Américain, Claye 17m52. Notons que c’est pour la première fois de sa carrière, le Français a passé les dix-huit mètres (18,04m).

« Pour mon deuxième championnat de haut niveau (Jeux Olympiques et mondial 2013), j’ai terminé, et ce, pour la deuxième fois à la onzième place. Je suis déçu et fâché contre moi-même. Cependant, je suis persuadé que je pouvais faire mieux. Ça été une très belle expérience. Personnellement, j’ai tiré leçon de mes erreurs. J’en profite pour remercier tout le monde qui en a profité pour placer quelques mots de soulagement à mon égard », dixit Samyr Lainé au terme de ce championnat du monde.

 

 

 

Add a comment

Samyr Lainé, l'unique représentant d'Haïti au a-lainejo2012championnat du monde d'athlétisme qui se déroule en Russie, s'est qualifié pour la finale du triple saut qui aura lieu ce dimanche au stade Olympique de Moscou. Pointé dans le groupe B, le finaliste malheureux des JO de Londres a pris la quatrième place avec un bond de 16m87.

Auréolé de la septième place du classement des athlètes les plus performants de l'année 2013 au terme du grand prix de Californie, qui s'est tenu à Walnut le 20 avril dernier, et ce, grâce à un saut de (17m36), Samyr Lainé, n'aura certainement pas la tâche facile puisqu'en face, il aura affaire à des adversaires de grand calibre. Citons entre autres, le Français, Teddy Tamgho (17m41). Ce dernier avait réalisé la meilleure performance des qualifications, devant l'inattendu Yoann Rapinier Rapinier (17,39 m) et le champion du monde américain Christian Taylor (17,36).

Les (12) douze athlètes qui vont croiser le fer pour s'adjuger la médaille d'or sont les suivants, Teddy Tamgho (17m41), Gaëtan Saku Bafuanga (16m63) et Yoann Rapinier (17m39) de la France, Christian Taylor (17m36) et Will Claye (17m08) des USA, Pedro Pablo Pichardo (17m06) de Cuba, Dong Bin (16m98) de la Chine, Marian Oprea (16m91) de la Roumanie, Samyr Lainé (16m87) d'Haïti, Fabrizio Schembri (16m83) de l'Italie, Aleksey Federov (16m83) de la Russie et Dimitrios Tsiamis de la Grèce (16m69).

La dernière médaille d'Haïti dans une Coupe du monde d'athlétisme a été remportée par Dudley Dorival en 2003. Il avait gagné la médaille de bronze  du 110mhaies lors des mondiaux de Paris (France).

Add a comment

"Le poseur de bombes est un poseur de questions", COHune des citations polémiques de "l'un des monstres sacrés de la profession", l'avocat français Jacques Vergès, décédé le jeudi 15 août 2013 à 88 ans.

Des petites bombes, on en a  posées, ces derniers jours, au Comité olympique haïtien. Mais des questions posées demeurent aussi sans réponses.

Une assemblée générale extraordinaire a été préférée à une conférence de presse qui éclairerait l'opinion sur la gestion de la chose sportive publique. Comme quoi, même scandalisé, le COH n'aurait aucun compte à rendre au public.

Le sort du secrétaire général était déjà scellé dans une résolution en date du 16 juillet  2013 et signé par 7 des 9 membres du comité exécutif du COH, puis une assemblée générale extraordinaire convoquée le  8 août 2013 se donnait pour objectif  dans le 3e point de son ordre du jour "la discussion et la ratification de la décision du  comité exécutif du COH relative à la radiation du secrétaire général (...)".

On veut ainsi faire passer comme une lettre à la poste un ensemble de petits événements. Dans quel monde olympique vit-on en Haïti et par quelles valeurs le COH est-il habité?

Add a comment

Le ministre des Sports, Magalie A. Racine félicite Laine 2012Samyr Lainé et invite le peuple haïtien à le supporter en finale du triple saut aux Mondiaux de Moscou

Port-au-Prince, vendredi 16 août 2013.-Le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique (MJSAC) salue la brillante performance de notre compatriote Samyr Lainé qui s’est qualifié le vendredi 16 août pour la finale du Triple Saut des Mondiaux 2013 qui se tiennent à Moscou.

Samyr Lainé a déjà contribué à projeter une image positive du pays aux J. O de Londres en 2012 et peut encore faire honneur à Haïti lors de la finale du Triple Saut qui aura lieu dimanche. L’athlète haïtien, qui a effectué un saut de 16m87 durant les qualifications discutées parmi les meilleurs sauteurs mondiaux, possède de grandes chances de remporter une médaille à ces championnats du monde d’athlétisme s’il réédite sa meilleure performance de l’année 2013 (17m36).

Le ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique, Madame Magalie Adolphe Racine saisit l’occasion de souhaiter bonne chance à Samyr Lainé et invite tout un chacun à exprimer sa solidarité et son support à l’endroit de notre compatriote via les réseaux sociaux(Facebook, Twitter, etc) notamment sur la page du ministère (Ministère de la Jeunesse des Sports et de l’Action Civique).

Par ailleurs, Madame Racineréaffirme sa détermination à appuyer le mouvement sportif haïtien, à travers les fédérations et associations sportives, en vue d’assurer à nos athlètes une participation honorable aux compétitions internationales.

 

-FIN-

Unité de Communication

MJSAC

Add a comment

Accusé à tort ou à raison par certains membres Alain Jean-Pierredu comité exécutif du Comité olympique haïtien (COH), dont Jean Edouard Baker, le secrétaire général de l'instance suprême du sport en Haïti, a rétorqué. Il a qualifié de malhonnêtes les déclarations du président du COH et en a profité pour remercier les représentants des différentes associations et fédérations affiliées au COH. Le président de la Fédération haïtienne d'athlétisme a fait savoir qu'il va attaquer en justice certaines personnes pour diffamation. Il s'est exprimé ainsi dimanche dernier sur Totalmixradio.com.

Ticket Sport : Vous êtes actuellement à Moscou, en Russie. Quel est le but de votre voyage?

Alain Jean-Pierre : Je suis à Moscou pour prendre part au championnat du monde d'athlétisme, et ce, avec l'étiquette de président de la Confédération d'Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes d'athlétisme. J'avais entre mes mains la somme de 1,8 million de dollars américains pour faire avancer la confédération dont je suis le président. Tout s'est bien passé et j'ai pu remettre les rapports. Ainsi, les autorités de la fédération mondiale en ont profité pour me décorer du prix de « Grand-croix de l'ordre de l'athlétisme mondial », en raison des  bons et loyaux services fournis au sein de cette confédération.

TS : Et si on parlait de votre situation actuelle au COH?

AJP : Justement, j'ai été réélu en mai 2012, après les Jeux Olympiques de Londres. Oui, il y a certains membres qui ne sont plus là. On a voulu redynamiser le COH. Je ne veux pas trop élaborer là-dessus. Vous savez, je n'aime pas m'exprimer sur les ondes, car il est trop facile d'accuser les gens, ça peut prêter à confusion, et ça peut mettre les nerfs à fleur de peau. Certainement, il y a des choses à résoudre au sein du COH. Cependant, il ne faut pas solliciter la presse, mais la justice est là. Au sein du COH, on avait mis sur pied une commission d'audit. A chacun son rôle à jouer. Il est évident, il faut résoudre les problèmes calmement. Depuis 2008 et 2009, j'ai fait pas mal de dénonciations pour corriger les impairs. A nos jours, rien n'est fait. Il fallait qu'un jour cela éclate, et ce, pour le bien de la grande famille du COH.  Je veux que les choses aillent de l'avant. Je veux que tout rentre dans l'ordre. Au sein de la FHAA, on cherche des gens sérieux. Vu ma position au sein de l'athlétisme mondial, on a pu trouver une piste. Ainsi, on va construire un centre pour le développement de l'athlétisme en Haïti.

TS : Vous avez parlé de dénonciations? Et vous avez adressé une lettre  aux différentes fédérations et associations affiliées au COH ?

AJP : Je dénonce certains programmes qui sont mal gérés, d'autres qui sont gérés en désordre. Ils ont dû dépenser de l'argent, et ce, sans fournir aucune pièce justificative. De ce fait, j'ai fait appel aux fédérations pour qu'elles ouvrent l'œil, (et le bon) et demander des explications. Les véritables sources de financement de ces messieurs sont la Commission sport et développement. Cette dernière est un véritable désordre. Au terme d'un premier audit, on avait révoqué pas mal de gens pour malversations. Cette commission n'a jamais remis un rapport. En réunion, on s'est entendu pour restructurer cette commission. On avait conclu que le modus operandi du COH doit être changé, mais rien n'est fait jusqu'à cette date.

En effet, il faut un audit pour tout corriger. Si rien n'est fait, même à l'échelle internationale, on va perdre notre notoriété, on risque de perdre notre reconnaissance. Je pèse mes mots. C'est une institution qui est appelée à disparaître, je veux sauver le COH. Je ne veux pas mettre de l'huile sur le feu, mais j'aurai à faire certaines déclarations, et ce, au moment opportun.

TS : Lors d'une réunion entre le comité exécutif et les représentants des différentes fédérations et associations, jeudi 8 août 2013, le président du COH vous a reproché pas mal de choses. Que lui répondez-vous ?

AJP : Pendant ces trois derniers mois, on a eu quatre championnats, y compris celui de la Russie et vu mon statut de président de la confédération de la zone, ma présence s'avère importante. Ainsi, j'ai environ deux mois en dehors du pays. J'ai remarqué qu'il y a une sorte d'empressement de la part de Baker pour monter des dossiers, et ce, avec pour objectif principal de me radier du COH. Il a peut-être raison, car je commence à dénoncer certains de ses actes. Monter des dossiers pour mentir, c'est son point fort, car il n'a pas de courage. Je remercie les représentants des fédérations. Ils savent ce que je suis et le 31 août, j'y serai. Il est important de signaler que le comité exécutif du COH a l'habitude de se réunir une fois par mois. Comment se fait-il qu'en mon absence, pas moins de huit (8) réunions aient eu lieu ? C'est malhonnête de la part de Baker.

TS : En ce qui a trait au dossier de chèque sans provision, qu'en est-il ?

AJP : A ce propos, je n'ai pas signé de chèque pour le COH, moi, je ne donne pas de chèque, je ne signe pas sur le compte du COH. Ce sont des mensonges purs et simples. Mon avocat va attaquer certaines gens en justice pour diffamation et c'est pourquoi, je ne veux pas dire trop de choses là-dessus.

Propos retranscrits par Légupeterson Alexandre Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Add a comment

20 jeunes de 14 à 16 ans (10 filles et 10 garçons) rscn1069participeront aux compétitions d'athlétisme international cadet du 28 au 30 Juin 2013 en République dominicaine, a-t-on appris dans une note à l'issue d'une rencontre de haut niveau tenue entre la ministre à la Jeunesse aux Sports et à l'Action civique, Magalie Racine et la ministre des Sports dominicain publiée, Jaime David, le mardi 7 mai à Jimani.

Les 20 athlètes haïtiens seront en compétition avec 50 jeunes Dominicains 10 jeunes cubains et 10 jeunes Américains pour ces joutes sportives qui font partie du programme national d'athlétisme de la République dominicaine.

« Les athlètes haïtiens seront choisis en fonction de leur talent à partir du travail qu'effectueront 13 techniciens de haut niveau qui vont travailler avec les jeunes élèves des régions frontalières » a précisé la note.

 « Ces mêmes enfants participeront au camp d'été de Jarabacoa en République dominicaine du 1er au 15 Juillet 2013, un camp qui leur permettra d'avoir des échanges avec les jeunes dominicains de leur âge » y lit-on.

A côté de cette participation des jeunes écoliers, « 50 jeunes universitaires haïtiens participeront à des compétitions sportives en République Dominicaine à l'occasion de la Journée mondiale de la Jeunesse le 12 août 2013 » continue la note.

Plusieurs autres points ont été abordés lors de cette rencontre de travail, tenue à Jimani le 7 mai< entre la ministre à la Jeunesse aux Sports et à l'Action Civique de la République d'Haïti, Magalie Racine et son homologue des Sports dominicain, Jaime David. Entre autres les deux ministres ont convenu de : dynamiser la coopération sportive entre les deux états voisins dans les zones frontalières, définir un programme de renforcement de capacité des techniciens dans le domaine des sports avec les comités olympiques dans la perspective des Jeux de l'Amitié; coopérer techniquement dans la formation des jeunes sportifs des deux côtés de la frontière. En ce sens, plusieurs instructeurs et entraîneurs cubains et vénézuéliens assureront la préparation physique et technique des jeunes des deux côtés de la frontière en vue de permettre aux jeunes de bénéficier des meilleures préparations techniques et physiques qui soient.

Travailler de manière systématique dans les districts scolaires des écoles frontalières. Côté Haïti ce sont les écoles des villes frontalières Ouanaminthe, Anse-à-Pître, Fonds-Parisien, Ganthier et Belladère qui seront prises en considération; définir un programme de renforcement des capacités des techniciens dans le domaine du sport  dans les deux pays  en passant par les comités olympiques  nationaux des deux pays dans la perspective des Jeux de l'Amitié

Par ailleurs, pour renforcer les acquis des Jeux de l'amitié les deux ministres ont aussi mis l'accent sur :

La nécessité de renforcer la politique de coopération sportive entre les deux Etats en définissant des plans d'opération s'étalant sur le long terme. Celle de dynamiser la coopération sportive Haitiano-Dominicaine dans les zones frontalières, d'encourager les disciplines olympiques  chez les plus jeunes dans les zones frontalières et surtout de préparer des programmes divers et variés dans le domaine sportif  en introduisant d'autres thématiques comme : culture de la paix, solidarité, action civique, environnement.

Ils ont, à cet effet décidé de mettre à la disposition des jeunes Haïtiens et Dominicains vivant dans les régions frontalières des techniciens et/ou coopérants cubains et vénézuéliens de plusieurs disciplines sportives pour permettre aux jeunes des deux côtés de la frontière, une pratique sportive plus intense et plus régulière.

Il est prévu d'organiser des compétitions binationales à des fréquences régulières dans les disciplines telles que le football, taekwondo, le basketball,  volleyball et le judo pour favoriser le développement de ces disciplines.

Avec sa troupe, la ministre haïtienne convient qu'il faudrait intégrer d'autres instances de l'Etat comme le ministère de l'éducation Nationale pour intéresser les écoles à participer aux chantiers sportifs initiés dans le cadre de cette coopération.

Elle s'est engagée à écrire une note au MENFP pour lui demander d'avertir les directeurs de ces lycées qui auront à travailler avec 13 techniciens (9 cubains, 1 vénézuélien et 3 haïtiens) de haut niveau en éducation sportive  sous la supervision d'un responsable de tous les techniciens. Il est entendu aussi que la ministre rencontrera aussi les entraîneurs et le COH autour de la question. Les disciplines sportives qui seront pratiquées dans les lycées sont : basketball, judo, football, volleyball.

Add a comment

Le Ministère des Haïtiens Vivant à l’Étranger a- M WeshMHAVE), de concert avec la Fédération Haïtienne d’Athlétisme Amateur (FHAA), organise la deuxième édition du marathon annuel dans le cadre des activités devant commémorer la Journée nationale de la diaspora (JND), le 20 avril 2013.

Le mini-marathon de la diaspora doit mettre fin à l’ensemble des manifestations qui seront réalisées autour de la JND du 17 au 21 avril 2013.

Trois catégories d’âges participeront à la course qui part de l’intersection Route frères/boulevard 15 octobre, pour arriver au stade Sylvio Cator en passant par carrefour Fleuriot, route de l’aéroport, Nazon, Lalue, Champs de Mars etc.

Les catégories ouvertes  selon l’âge

1e - 21 km : à partir de 24 ans

2e - 10 km : entre 20 et 23 ans,

3e - 5 km : entre 17 et 19 ans

Lieu d’enregistrement : MHAVE, 8, Rue Prosper, Musseau, Petion-ville, à côté de l’ancienne primature, Fédération Haïtienne d’Athlétisme Amateur (FHAA) ou écrivez-nous sur : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Les inscriptions sont ouvertes  dès la publication de cette note et prendront fin le 12 avril prochain. Entre autres documents, le certificat médical est exigé à l’inscription de l’athlète.

Les universitaires, les clubs, les associations haïtiennes d’Haïti et de l’étranger, etc., sont invités à participer à participer aux différentes courses.

NB : D’autres informations vous seront communiquées sous peu.

Direction de Communication

Add a comment

La Fédération équestre haïtienne (FEH) a chemalymaintenant un nouveau comité de direction. Revigorée, la Fédération entend bien booster la carrière des cavaliers haïtiens sur la scène internationale.

Suite à l'Assemblée générale ordinaire de la Fédération équestre haïtienne (FEH), un nouveau comité a été élu dont la composition est la suivante :

Président : Jean Patrick Chemaly

Vice-président : Général Acédius Saint-Louis

Secrétaire général : Henry Robert-Marc Charles

Secrétaire général-adjoint : Anne-Rose Durocher

Trésorier : Daniel Jadotte

Conseillers : Paula Coles, Jaïr Saint-Louis et Elizabeth Landers

Le président de la Fédération Jean-Patrick Chemaly, l'un des membres du Conseil d'administration de l'Atletic Club Centre Equestre (ACCE), a parlé de la mise en place d'une structure visant à remettre l'équitation haïtienne sur la voie du développement et du progrès.

Il a notamment fait état de l'élaboration d'un programme d'activités et de compétitions entre les quatre clubs affiliés à la FEH qui sont Henfrasa, Les Samans, Chateaublond et l'ACCE, dont l'objectif n'est autre que de rendre compétitifs les cavaliers ainsi que leurs chevaux en prévision des rendez-vous à honorer sur la scène internationale.

Haïti aura à recevoir en la circonstance deux grands concours de standard international sous l'égide de la Fédération équestre internationale (FEI) : le World Dressage Challenge qui se déroulera à Chateaublond en mars prochain, et le World Jumping Challenge prévu en novembre à l'ACCE.

Ce programme d'activités inclut également la formation des cadres techniques. La FEH se propose d'inviter des experts internationaux pour assurer des séances de formation à l'intention de nos cavaliers.

Add a comment

Le Ministère de la Jeunesse, des Sports et aab jean_rene_rooseveltde l’Action Civique a appris avec étonnement que le talentueux athlète haïtien Samyr Laine qui s’était signalé à l’attention de tous aux derniers Jeux Olympiques de Londres 2012 aurait envoyé un courriel au Ministre, Mr. Jean Roosevelt Rene  en vue de solliciter une assistance financière devant lui permettre de mieux se préparer pour les prochaines compétitions internationales.

Le MJSAC s’empresse d’informer le public en général et la Presse en particulier que ladite correspondance électronique n’est jamais arrivée dans la boite de réception du Ministre, lequel se serait empressé d’en accuser, au moins, réception comme on le fait généralement pour tous les compatriotes d’ici comme d’ailleurs.

De plus, le Président de la République avait effectivement manifeste le désir d’accueillir tous les athlètes olympiques haïtiens au Palais National au cours d’une cérémonie officielle en leur honneur. L’invitation leur a été transmise par le MJSAC via la Fédération Haïtienne d’Athlétisme Amateur. L’ouragan Sandy ayant bousculé toute la programmation, le Ministère a utilisé le même intermédiaire pour leur faire part du report de l’évènement.

Le Ministère déplore à juste titre ce malentendu. Il profite de l’occasion pour rappeler que l’une de ses attributions principales est de promouvoir  et de contribuer tant  au développement du sport de masse que de celui d’élite. A cet effet, il tient à attirer l’attention des sportifs et du public en général sur deux importantes mesures prises ces derniers temps par le Gouvernement de la République  en vue d’appuyer et d’encadrer le mouvement sportif en général, à savoir :

  1. 1.Un programme de subventions a été mis en place en vue d’aider les fédérations et associations à mieux préparer leurs sélections a l’occasion de compétitions internationales, moyennant certains critères préétablis,
  2. 2.Un autre programme et celui-ci à l’intention des athlètes de haut niveau visant à récompenserces derniers pour les exploits réalisés (emplois, bourses, primes etc.), à faciliter leur reconversion ou à leur apporter l’encadrement nécessaire pour d’autres rendez-vous internationaux. L’un d’entre eux est appelé a intégrer le staff de l’Ecole Nationale des Talents Sportifs (ENTS) en vue de partager son savoir avec nos jeunes espoirs.

Le MJSAC, saisit l’occasion de saluer les performances réalisées par la délégation haïtienne aux  Jeux de Londres 2012, réaffirme sa détermination à accompagner les athlètes et son engagement de continuer à intervenir auprès des fédérations pour le développement du sport.

-FIN-

Add a comment

Une source du COH nous a fait part a-lainejo2012de la lettre électronique suivante que l'athlète Samyr Lainé a adressée au ministre des sports pour lui renouveler sa fidélité à l'olympisme haïtien et solliciter son aide parce qu'il vit actuellement des moments difficiles. Samyr Lainé a souhaité rendre publique cette lettre.

Cher Monsieur René,
J’espère que tout va bien. Je crois que vous savez qui je suis, même si ce n’est que notre première interaction. Je vous envoie un courriel parce que je suis dans le besoin de votre aide et celle du Ministère des Sports.


Je suis maintenant dans une position où l’athlétisme est mon emploi à temps plein, c’est la seule façon pour moi de rivaliser avec d’autres qui se concentrent uniquement sur le triple saut. Mais dans le but pour moi de continuer, j’ai grand besoin de votre support. Je suis l’un des 10 meilleurs triple sauteurs dans le monde, mais pour le moment je ne peux pas payer mon loyer ou de la nourriture. Comme vous pouvez l’imaginer, ce n’est pas le moyen pour moi de suivre les traces de Sylvio Cator.


Avant aujourd’hui, j’ai accompli beaucoup de choses: médaille bronze aux Jeux du CAC (2010), médaille d’or aux Championnats du CAC (2011), 5eme place aux Jeux Panaméricains (2011), finaliste des Jeux Olympiques et 11eme place (2012). Pour l’avenir, cependant, j’ai besoin du soutien du Ministère des Sports afin d’accomplir ce que nous voulons tous, une médaille aux Jeux Olympiques de Rio en 2016.


Ci-dessous mon budget pour l’entraînement, s’il vous plaît, laissez-moi savoir s’il sera possible de m’aider avec ça, sinon je vais devoir prendre ma retraite du sport. Malheureusement, je dois savoir bientôt, car mon propriétaire a mis fin à mon bail et je suis donc à la recherche d’un nouvel appartement et je dois peut-être commencer ma carrière en décembre. Ce serait dommage, car avec un soutien adéquat, je vais gagner une médaille à Rio, pour certains, Président Martelly et moi avons déjà parlé de cela. J‘aime représenter notre pays et je sais qu’avec un peu d’aide je peux faire l’histoire et rendre tout le monde fier d’être Haïtien.


Malheureusement, vous semblez ne pas faire cas de nous, les athlètes. Vous nous avez invités à venir en Haïti, et en trois fois vous avez renvoyé la date. La troisième fois, c’est en arrivant à l’aéroport de Washington que nous avons appris que les billets n’avaient pas été payés.
J’ai hâte d’avoir de vos nouvelles très bientôt et merci beaucoup à l’avance.

Cordialement, Samyr Lainé

 

Add a comment

Samyr Lainé n'aura pas décroché de a-lainejo2012médaille en finale du triple saut disputée jeudi 9 août au stade olympique de Londres. Au terme de l'épreuve, notre compatriote n'a pris que l'avant- dernière place avec un saut de 16m 65.

Auréolé d'une demi- finale de toute beauté (6e dans le groupe A avec un bond de 16m 81), Samyr Lainé, l'espoir de tout un peuple, n'a pas réussi à glaner une médaille pour Haïti, et ce, en dépit du fait qu'il avait la volonté, l'engouement et la détermination de faire briller dans le ciel de Londres le bicolore haïtien.

Ainsi, après avoir raté sa première tentative, il a réussi la deuxième avec un saut de 16 m 65 contre 16m 59 lors de la troisième, avant d'afficher des chiffres inférieurs par rapport à la tentative réussie. Contre toute attente, Lainé est passé loin d'offrir une médaille à son pays.

Il avait affaire avec les meilleurs athlètes de cette discipline, tels les Américains Christian Taylor (17m 81) médaillé d'or, William Claye (17m 62), médaillé d'argent et l'Italien, Fabrizio Donato (17m 48) médaillé de bronze.

L'on retient que Lainé s'offre la onzième place de cette discipline sur un total de douze athlètes participant à la finale du triple saut. Il devance le Belarus, Dimitry Platnitski (16m19). Ce dernier n'a pris que la dernière place.

Malgré tout, Samyr Lainé (triple saut) a été l'unique athlète sur les cinq représentant Haïti aux Jeux Olympiques de Londres à s'offrir  une place en finale. Marlena Wesh, quant à elle, s'est hissée jusqu'en 1/2 finale des 400 m dames avant de prendre la porte de la sortie et abandonner les 200 mètres pour cause de blessure. Pour le reste, Moise Joseph (800m), Jeffrey Julmis (110m/haies) et Linouse Desravines (judo) ont été tous éliminés au premier tour.

En tenant compte de l'âge de chacun des représentants d'Haïti à ces jeux, ils ont encore la possibilité de se rattraper lors des prochains jeux olympiques qui auront lieu à Rio de Janeiro en 2016.

 

 

Add a comment

Après s’être qualifié pour la finale du triple a-nouvellainesaut programmée pour ce jeudi 9 août 2012 à compter de 2h20 (heure de Port-au-Prince) au stade Olympique de Londres, Samyr Lainé, sixième lors des ½ finales de cette épreuve, a fait la UNE des principaux médias (journaux, radios et télévisions) du pays.

« Haïti en finale du triple saut grâce à Samyr Lainé », titré Le Nouvelliste en Une dans son édition du mercredi avec un géant poster de Lainé. Pour sa part, Ticket Sport a lui aussi fait éloge de Samyr Lainé en mettant l’une de ses photos en page couverture, avec le titre : « Haïti en finale du triple saut ».

De son côté, Le Matin a suivi le même tempo en mettant en vedette le finaliste du triple saut haïtien, Samyr Lainé. « Samyr Lainé en finale », a écrit Gérald Bordes, depuis Londres.

Voici à présent quelques titres de certaines agences en ligne. « L’athlète haïtien, Samyr Lainé en finale du triple homme », Alter presse. L’équipe de rédaction de l’ashaps.com s’est elle aussi laissée aller par le feeling de Samyr, suite à la belle performance de Lainé, et écrit en Une : « Lainé file en finale du triple saut », idem pour Haïti Press Network qui a mis en Une : « Samyr Lainé, l’unique espoir d’Haïti aux JO de Londres ».

Lit-on également : « Samyr Lainé prêt pour la grande finale du triple saut », écrit anmwe.com, « Samyr Lainé promet une médaille au pays », signalfmhaiti.com.

Le président de la République et le Ministre des Sports ont également salué la performance de Samyr Lainé.     

Add a comment

Ce jeudi, au stadium olympique, notre a samyrlainecompatriote Samyr Lainé qui est qualifié pour la finale du triple saut, va essayer de gagner une médaille pour le peuple haïtien. Pendant plus de dix minutes au téléphone, le président de la République l’a motivé en lui disant qu’il a pleinement confiance en lui.

Hier mercredi, le président de la République Michel Joseph Martelly a appelé Samyr Lainé au téléphone pour le motiver et l’encourager. « J’ai beaucoup apprécié. C’est un honneur pour moi. Le président m’a encouragé et m’a beaucoup motivé pour demain. Je dis un grand merci au président et je ferai de mon mieux demain matin pour faire flotter une nouvelle fois notre bicolore après l’exploit de Sylvio Cator en 1928. Je dois ajouter pour dire que Cator était un avocat et je le suis aussi », a déclaré Samyr Lainé, l’espoir de tout un peuple.

À rappeler que le mardi 7 août, à Londres, Samyr Lainé avait terminé en 6e position du groupe A, et 10e sur 26 au classement général avec un triple saut de 16.81 mètres. Ce jeudi, lors de la finale, il sera 3e à l'ordre de passage, aux côtés de Claye William des États-Unis d'Amérique, Compaore Benjamin de la France, Adams Lyukman de la Russie, Greco Daniele d'Italie, Donato Fabrizio d'Italie, Platnitski Dzmitry du Bélarus, Copello Alexis du Cuba, Taylor Christian des États-Unis d'Amérique, Oke Tosin du Nigeria, Dong Bib de la République Populaire de Chine et Sands Leevan des Bahamas.

Add a comment

Le Ministère de la Jeunesse des Sports a samyrlaineet de l’Action Civique applaudit la qualification de Samyr LAINE pour la finale du triple saut aux Jeux Olympiques de 2012 à Londres

Port-au-Prince, le mercredi 8 août 2012.-

Par ailleurs, le MJSAC tient à féliciter et supporter cette brillante performance qui fait honneur à notre nation. Les efforts déployés par Samyr Lainé pour obtenir cette qualification ne font qu’exprimer son engagement pour son pays et sa détermination à projeter une image positive d’Haïti.

 

A cet effet, l’athlète haïtien, qui a réussi un saut de 16,81m pour se hisser en finale, travaille depuis environ deux ans dans l’objectif de bien représenter Haïti à ces olympiades. Il a prouvé par sa qualification qu’il est l’une des meilleures chances de médaille de la délégation haïtienne à Londres.

Le MJSAC,  invite le public haïtien à soutenir Samyr Lainé ce jeudi lors de la finale du triple saut. Il souhaite du succès à cet athlète d’élite. Enfin, le MJSAC renouvelle sa volonté d’accompagner le Comité Olympique Haïtien et les fédérations sportives et rappelle son engagement à travailler au développement du sport sur tout le territoire national.

 

 

 

Add a comment

Avec un saut de 16m81, Samyr Lainé a pris a samyrlainela sixième place qualificative directe pour disputer la finale du triple saut prévue pour ce jeudi 9 août à compter de 2h 20 (heure de Port-au-Prince) au stade olympique de Londres. En revanche, Jeffrey Julmis s’est fait éliminer dans les 110 mètres/haies lors des 1/4 de finale de cette épreuve.
 
Comme annoncé, le plus populaire et le talentueux des cinq athlètes représentant la délégation haïtienne aux Jeux de Londres, Samyr lainé s’est hissé en finale dans l’épreuve du triple saut en prenant la sixième place du groupe A lors de la première série des 1/2 finales avec un saut de 16m81 suffisant pour ravir la finale devant Dmitry Platnitski du Bélarus (16m62) qui s’est également qualifié.

Le Français, Benjamin Compaore (17m06) a mis tout le monde d’accord en s’adjugeant la première place suivant de près l’Italien, Daniele Greco (17m).
Toujours est-il, la délégation haïtienne peut encore espérer une médaille. Pour concrétiser ce rêve, Lainé doit être encore beaucoup plus performant ce jeudi.

Voici à présent, les douze athlètes qui disputeront la finale du triple saut jeudi à compter de 2h20 PM: Tosin Oke du Nigéria, Fabrizio Donato de l’Italie, Benjamin Compaore de la France, Samyr Lainé d’Haïti, Alexis Copello de Cuba, Dmitry Platnitski du Bélarus, Daniele Greco de l’Italie, Christian Taylor des USA, Lyukman Adams de la Russie, William Claye des USA, Bin Dong de la Chine et Leevan Sands des Bahamas.

En revanche, après respectivement Linouse Desravines en judo (-52 kilos), Marlena Wesh (athlétisme, 200 et 400m), Moïse Joseph (800m) et Jeffrey Julmis (110m/haies), la délégation haïtienne a perdu un nouvel athlète dans les Jeux Olympiques de Londres lundi matin. Il s’agit de Jeffrey Julmis en (110m/haies). Julmis a terminé avant-dernier lors des ¼ de finale de la cinquième série avec un chrono de 13’’87, laquelle a été remportée par l’Américain Aries Merritt (13’’07), le Barbadien, Ryan Brathwaite (13’’23), le Chinois, Wenjun Xie (13’’43). L’Italien, Emanuele Abate (13’’46) et le Jamaïcain, Richards Phillips (13’’47) sont également qualifiés pour les ½ finales en raison de leur meilleur temps.

Signalons que six pays de la Caraïbe se sont emparés au moins d’une médaille. Il s’agit respectivement de Cuba, pointé en 14e position avec sept médailles au total, 3 d’or pour autant en argent et une en bronze, Jamaïque (25e): 2 d’or, une d’argent et une de bronze, République Dominicaine (35e): une en or et une d’argent, la Grenade (38e): une en or, Porto-Rico (68e) et Trinidad (70e) avec une médaille de bronze.

Add a comment

Si Haïti ne s’est pas encore dotée a-marlenad’installations sportives à la hauteur de son passé de grandeur, en revanche elle peut compter sur la disponibilité et le volontarisme de ses dignes fils et filles. Il suffit que le sang de Dessalines et de Pétion coule dans les veines d’un natif de la terre d’Haïti-Thomas pour que spontanément il offre de se mettre à son service. Michaëlle Jean, gouverneure du Canada, est en visite d’Etat en Grèce. Le président grec fait hisser le drapeau de son pays d’origine et entonner La Dessalinienne, hymne national, en reconnaissance de l’aide haïtienne reçue en 1820-1822 par la Grèce, dans sa lutte pour le recouvrement de son indépendance. Le témoignage de l’ancienne gouverneure, fille d’Haïti, a été recueilli au micro de Radio Métropole. La Grèce a donc la reconnaissance du cœur.

 Où qu’ils se trouvent, les natifs d’Haïti n’oublient pas leurs attaches, leurs racines. Marlena Wesh, née de parents haïtiens établis depuis des lustres aux Etats-Unis d’Amérique, décide de courir sous les couleurs haïtiennes aux J.O. de Londres. Elle a la double nationalité. Son choix lui est dicté par son cœur, son amour d’Haïti. La fibre haïtienne la fait vibrer. Les amis de «Sportissibo» ont donné dans la soirée un aperçu de sa prestation le samedi 4 août, Marlena a fait un temps de 52 secondes et des poussières alors que son meilleur temps, réalisé en 2011, est de 51 secondes. Elle a terminé huitième de la demi-finale des 400 m. A la populaire émission sportive de Radio Ibo, on croit qu’elle aurait ralenti le rythme avant de franchir la ligne d’arrivée, vu que ses chances de qualification en finale étaient réduites. Il faudra attendre l’émission sportive de Radio Métropole, au matin du 7 août, pour avoir l’explication de l’absence de Marlena Wesh dans le couloir numéro 6 le lundi 6 août dans l’épreuve de la demi-finale de 200 mètres dames. Elle souffre d’une tendinite, s’étant blessée lors de sa sortie samedi dernier. D’où le ralentissement de son allure.

 Marlena Wesh n’aura pas péché par omission, elle s’est donnée tout entière pour Haïti, son pays d’origine. A 21 ans, avec l’expérience londonienne, la prometteuse Marlena peut encore faire le bon renom d’Haïti. Rassurant.

 

Add a comment

La délégation haïtienne a perdu un Jeffrey Julmisnouvel athlète dans les Jeux Olympiques de Londres ce lundi matin. Il s’agit de Jeffrey Julmis en (110m/haies). Julmis a terminé avant-dernier lors des ¼ de final de la cinquième série avec un chrono de (13’’87), laquelle a été remportée par l’Américain, Aries Merritt (13’’07), le Barbadien, Ryan Brathwaite (13’’23), le Chinois, Wenjun Xie (13’’43). L’Italien, Emanuele Abate (13’’46) et le Jamaïcain, Richards Phillips (13’’47) sont également qualifiés pour les ½ finales en raison de leurs meilleurs temps. .  

Il ne reste que Samyr Lainé en triple saut.

Add a comment

La belle aventure de notre compatriote, a-wesh 2012Marlena Wesh en ½ finales des 400 mètres dames au championnat d’athlétisme des J.O de Londres 2012 a pris fin, samedi 4 août dernier en prenant la dernière place de la troisième série de cette compétition avec un chrono de (52’’49) largement insuffisant, car cette vague a été remportée respectivement la Russe, Antonina Krivoshapka (49’’81), l’Américaine, DeeDee Trotter (49’’87) et la Jamaïcaine, Novlene Williams-Mills (49’’91). Elles sont toutes admises en finale.

Marlena Wesh, dossard (2030) n’a pas eu la même réussite qu’elle avait vendredi en se qualifiant pour les ½ finales avec un chrono de (51’’98). Opposée à des athlètes de classe mondiale, elle s’est fait batailler dans le couloir (9) en prenant la dernière place de cette série avec un temps médiocre de (52’’49) loin derrière les trois lauréates. Dommage pour Wesh et pour Haïti !

Ainsi, elle n'arrive pas à se qualifier pour la finale qui se tiendra ce dimanche au stade olympique de Londres. L’ensemble des 24 participantes reparties en trois vagues de huit athlètes, elle n’a pris que la 19e place.

Voici à présent les 9 athlètes qui disputent ce dimanche 5 août la finale des 400 mètres dames à compter de 4 heures 10 (heure d’Haïti). Ce sont respectivement la Russe, Antonina Krivoshapka (49’’81), l’Américaine, DeeDee Trotter (49’’87) et la Jamaïcaine, Novlene Williams-Mills (49’’91), l’Américaine, Sanya Richards-Ross (50’’07), la Botswanaise, Amantle Montsho (50’’15), l’Américaine, Franena McCorory (50’’19), la Britannique, Christine Ohuruogu (50’’22) et la Jamaïque, Rosemarie Whyte (50’’98).   

La prochaine sortie de l’athlétisme haïtien à Londres est programmée pour ce lundi 6 août 2012. Pour l’occasion, Marlena Wesh va tenter une nouvelle fois de se qualifier pour les ½ finales aux épreuves de 200 mètres à compter de 2 h 20 PM (heure de Port-au-Prince). Par ailleurs, dans le même temps, au stadium Olympique, Moïse Joseph en 800 mètres hommes essayera de décrocher sa qualification pour les demi-finales.

Jeffrey Jilmus (110m/haies) et Samyr Lainé (triple saut) entreront en lice le mardi 7 août prochain.

Add a comment

Avec un chrono de 51 secondes 98 a- M_Weshcentièmes, l’étudiante en médecine, Marlena Wesh (21 ans) a pris la troisième place de la septième vague lors de la première journée du championnat d’athlétisme aux Jeux Olympiques de Londres 2012, ce vendredi 3 août chez les 400 mètres dames, une série dominée par la Nigériane, George Regina (51’’24) devant la Russe, Gushchina Yulia (51’’54).

Après la déception de Linouse Desravine en judo (52 kilos), l’espoir renaît dans le camp des haïtiens suite à la qualification de Marlena Wesh pour les ½ finales des 400 mètres dames en prenant la troisième place de la septième série.

Lancée dans le couloir (#4), Marlena Wesh floquée du dossard (2030) n’a pas tardé pour donner le ton dès l’entame de la course. Au final, elle s’est emparée de la troisième place largement suffisante pour rallier les demi-finales puisque l’adversaire qui le suit, la Sénégalaise, Amy Mbacke Thiam a réalisé un temps de (53’’23) mais, elle a été distancée pour quelques centièmes par la Nigériane, George Regina (51’’24) et la Russe, Gushchina Yulia (51’’54).

Sur l’ensemble des 49 athlètes participaient aux 400 mètres dames, Wesh a réalisé le 14e meilleur temps sur les 21 athlètes qualifiées pour les ½ finales mais loin derrière les trois lauréates, Amantle Montsho (50’’40) de Botswana, Antonina Krivoshapka (50’’75) de la Russie et Francena McCorory (50’’78) des USA.

Malgré la chance de médaille de Wesh n’est pas garantie mais ce succès peut lui permettre de rêver grand, de préparer le choc des ½ finales dans lequel prendront part les étonnantes et atypiques (Américaines, Jamaïcaines et Africaines) dans la plus parfaite sérénité.

Les ½ finales sont programmées pour ce samedi 4 août à compter de 3h05 (heure de Port-au-Prince).

L’Haïtienne se trouve placer dans la troisième série, accompagnée de Carol Rodriguez (52’’19) de Porto-Rico), Antonina Krivoshapka (50’’75) de la Russie), Omolara Omotosho (52’’11) du Nigéria, Lee McConneell (52’’23) de la Grande-Bretagne, DeeDee Trotter (50’’87) des USA, Novlene  Williams-Mills (50’’88) de la Jamaïque et de Nataliya Pyhyda (51’’09) de l’Ukraine.     

En tenant compte de la performance de chaque athlète placée dans sa série lors ¼ de finales, Wesh (51’’98) avait fait mieux que Carol Rodriguez, Omolara Omotosho et Lee McConnell. Autant dire, Marlena Wesh qui sera placée dans le couloir (#4) doit sortir une grande course pour espérer de se qualifier pour la finale.

La prochaine sortie de l’athlétisme haïtien aux JO de Londres est programmée pour ce lundi 6 août avec la rentrée en lice de Moïse Joseph en 800 mètres hommes et pour l’occasion, Marlena Wesh va à nouveau tenter de se qualifier les ½ finales en 200 mètres dames. 

 

 

 

Add a comment

Comme on en est loin de l'exhortation COH copydu baron Pierre de Coubertin qui, en 1896, ressuscita les Jeux Olympiques de l'Antiquité grecque : « L'essentiel, c'est de participer ». Remarquez qu'il n'a pas exclu l'obligation de résultat, il n'a pas écarté la possibilité de la victoire. Or, la défaite chatouille le sentiment national. Le naturel d'un pays ressent comme une humiliation le fait, par la délégation qui le représente, de ne pas récolter une moisson de médailles. Et pour revenir au pays avec-soyons modestes, ne mettons pas la barre trop haut- quelques médailles, il y a toute une organisation en soubassement.

La cure d'amaigrissement

Depuis les J.O de Montréal en 1976, la participation haïtienne, d'une olympiade à l'autre, baisse en quantité. Avec appréhension, nous voyons arriver l'échéance d'une olympiade. On y a droit sur qualification et sur invitation. Il y a quatre ans, pour les J.O de Pékin, la délégation haïtienne comptait au moins dix athlètes dont les coureurs Dudley Dorival et Nadine Faustin, le boxeur Mike André Berto, le judoka Joël Brutus dans les plus de cent kilos et la judokate Ange-Mercie Jean-Baptiste (48 kilos), Sanon Tudor en Taekwondo. En athlétisme, le gros de l'effectif venait de la diaspora, d'ailleurs les coureurs étaient formés à l'extérieur, et leur préparation se déroulait dans des centres universitaires américains.

En 2012, la délégation a subi une sévère cure d'amaigrissement: seulement quatre coureurs en athlétisme et Linouse Desravines, pratiquante de judo (52 kilos). La mort dans l'âme, nous avons pris connaissance de la composition modique de la participation haïtienne.

Avec une délégation de douze membres dont cinq compétiteurs, comment espérer arriver au moins en demi-finales d'une course de fond ? Comment, à moins d'un miracle, espérer monter sur le podium ? Déjà, quand Linouse Desravines arriva en France pour un stage de préparation, elle était comme perdue. Elle lorgna du côté des autres athlètes pour s'apercevoir de leur encadrement technico-médical. Malgré tout, elle s'arma de courage, décidant de faire avec les moyens du bord. Mais avouez que ces conditions ne sont pas idéales pour s'attendre à un exploit haïtien (une performance) en judo (1), et plus largement, en athlétisme! Bref, on ne se fait pas d'illusion sur l'issue finale. Il n'y aura que l'exhortation du fondateur des Jeux olympiques modernes pour nous consoler de notre déception prévisible.

Même potion pour la Côte-d'Ivoire

On en était là, plongé dans une semi-torpeur, quand quelques jours avant la traditionnelle cérémonie d'ouverture de la 27e olympiade, à l'écoute de la fréquence internationale de Radio France, nous parvint la correspondance d'Emmanuel Koffy depuis Abidjan. En substance, il apprend à l'auditoire que même si la délégation ivoirienne a subi depuis (la 26e olympiade) une cure d'amaigrissement avec, en cette année 2012, seulement neuf athlètes (qui seront engagés dans les compétitions), il n'en reste pas moins que les espoirs de médaille ne se sont pas pour autant envolés. Avec l'encadrement technico-médical, la délégation est forte de trente-trois personnes; le budget- puisque toute participation coûte de l'argent- est financé par l'Etat ivoirien.

Mince consolation

Y a-t-il une solidarité dans la composition modeste de certaines délégations ? C'est à cette mince consolation que, de façon comparative, je m'accroche avant le dénouement prévisible. Étant entendu que seule une volonté politique, énergique et continue, permettra l'exécution et le déploiement d'un programme sportif ambitieux pour pouvoir remonter le courant et renoncer à la participation symbolique. En effet, il ne suffit plus de participer; monter sur le podium est une nécessité impérieuse en conformité avec le sentiment national. Après tout, la jeunesse haïtienne ne demande qu'à prouver ses dispositions naturelles et donner toute sa mesure ! Comme toutes les jeunesses du monde.

Jean-Claude Boyer

Add a comment

.