×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

Samedi et dimanche noirs pour le club volley-ball-filetEstudiantes qui n'a pas très bien démarré la compétition avec trois défaites enregistrées sur le même score (3 sets à 0) en catégorie masculine et féminine. Les Tigresses-Tigers (champions en titre) et dont le 1er février prochain ramènera les 40 ans d'existence, affichent déjà leurs prétentions de conserver le titre.

Pour ces fauves toujours avides de chair fraîche dans la jungle du volley, ce n'était qu'une simple question de formalité face à des proies qui n'ont fait preuve d'aucune résistance dans les confrontations.
A commencer par le match d'ouverture où Estudiantes (catégorie féminine) a été dévoré par un score sans appel de 3 sets à 0 (25-18, 25-14 et 25-10) par les Tigresses.
Cette même formation d'Estudiantes, (cette fois chez les hommes) qui allait se constituer en véritable martyr le lendemain face à Tigers, toujours sur le même score de 3 sets à 0 (25-15, 25-20 et 25-22).
Le club Estudiantes qui n'a pas du tout répondu aux attentes, si bien que ses deux autres sorties se sont toutes soldées par des défaites. Samedi face à Banzai 3 sets à 0 (25-15, 25-20 et 25-12) chez les hommes, ensuite, dimanche chez les femmes face à ce même Banzai 3 sets à 0 (25-19, 25-12 et 25-15).
De Tornade (catégorie féminine), cette formation est tout bonnement passée à une simple dépression tropicale face à Banzai. Ce cri de guerre de la part des « kamikazes » japonais a produit son effet sur la Tornade, 3 sets à 0 au score final (25-11, 25-19 et 25-14).
Ce même cri de guerre qui a fait également son effet sur APEX 3 sets à 0 au coup de sifflet final de l'arbitre (25-11, 25-14 et 25-9). Déjà, on attend beaucoup de Banzai et les Tigresses-Tigers qui auront à se mesurer les 21 et 22 janvier sur la surface de béton du collège Lamartinière.
Les fauves seront-ils capables de stopper la vague de Banzai qui promette de maintenir la flamme, ceci dans leur propre fief qui n'est autre que la jungle tropicale.
Au programme ce week-end dans le cadre du championnat de la Ligue de Volley-Ball Région Ouest (LVBRO) :
Samedi 21 février :
Tigresses-Tornade (catégorie féminine)
Banzai-Tigers (catégorie masculine)
APEX-Estudiantes (catégorie masculine)
Dimanche 22 février :
Estudiantes-Tornade (catégorie féminine)
Tigresses-Banzai (catégorie féminine)
APEX-Tigers (catégorie masculine)
Les journées des 28 et 29 janvier seront réservées à la tenue du marathon de volley-ball respectivement en catégorie féminine, et masculine toujours au collège Lamatinière.
La présidente de la LVBRO, Marie Soudnie Rivette a parlé d'une innovation dans le cadre des compétitions avec le démarrage des activités chez les U-17.
On s'active au niveau de la LVBRO à l'élaboration d'une structure pouvant permettre chaque année l'organisation de compétitions chez les U-17 où l'on va exiger que chacune des équipes affiliées à cette entité de procède à la formation d'une catégorie U-17.
Elle a, pour finir, parlé de la tenue de formations pour arbitres, juges et statisticiens de même que des visites d'inspection visant à implanter la pratique du volley-ball dans d'autres villes de la région ouest.

 

Add a comment

Les amants du volley-ball sont attendus volley-ball-filetà la plage publique sur la côte des Arcadins pour la première édition de beach volley-ball organisé par le Banzaï.

Le Comité directeur du club Banzaï organise les 7 et 8 janvier, à la plage publique sur la côte des Arcadins (nord de Port-au-Prince), un tournoi de beach volley-ball dénommé « Beach volley-ball de la reconstruction ». Ce tournoi se jouera avec six équipes venant de Petit-Goâve, de Saint-Marc, des Cayes et de Port-au-Prince. Il y aura des confrontations quatre contre quatre et deux contre deux. En catégorie masculine, l’équipe championne des formations de quatre joueurs obtiendra $1 000 US, l’équipe championne des formations de deux joueurs obtiendra $500 US. En catégorie féminine, l’équipe championne (2 joueuses) obtiendra $600 US. Des primes en nature seront également distribuées.

Add a comment

« Faire jouer le volley-ball dans toutes les communes et le renforcer dans celles où il se jouait déjà », déclarations de Eddyson Jolicoeur, coordonnateur du « Mass Mini-Volley », sorte de camp d'été organisé par la Fédération Haïtienne de Volley-Ball (FHVB) du 18 juillet au 12 août 2011.
« J'aimerais à ce que ce genre d'activité se déroule chaque année puisqu'elle permet aux enfants de mon âge de faire connaissance avec le volley-ball et je ne vais pas lâcher prise puisque j'entends poursuivre avec la pratique dans mon établissement scolaire le grand rêve de représenter St Marc à la prochaine édition du championnat national scolaire ».

Tels ont été les propos de Wislande Morisset de St Marc qui a participé à ce camp d'été de volley-ball déroulé pendant 4 semaines et qui a vu la participation de 32 communes. Blavette Stanley de Miragoâne est du même avis si bien qu'il se sent capable pour l'instant de représenter sa ville natale ceci à toutes les compétitions qui se joueront à l'avenir sur le territoire et rivaliser également avec les meilleurs sur le plan national. Selon les dires du coordonnateur de ce camp, Eddyson Jolicoeur, l'objectif de ce camp était pour la FHVB de maintenir les enfants dans le bain du volley-ball à partir justement du succès qu'avait connu la dernière édition du championnat scolaire avec grand espoir d'avoir beaucoup plus de participants à l'occasion de la prochaine édition. La fédération qui peut s'enorgueillir d'avoir réussi à bien cette initiative de faire jouer le volley-ball dans toutes les communes, puisque ce camp d'une durée de 4 semaines et supporté par Digicel et Brana a vu un total de 5000 enfants (filles et garçons) y prendre part dans les catégories 8-11 ans, 12-14 ans et 15-17 ans. Le côté positif du camp D'après Frédéric François, 1er vice-président de la FHVB, le camp permet de faire le suivi de la dernière édition à succès du championnat national scolaire et maintenir la flamme du volley-ball chez les jeunes désireux de faire de plus amples connaissances avec cette discipline. C'est sûr qu'on doit s'attendre à ce que le chiffre grandisse l'année prochaine et que le niveau augmente également chez les jeunes pratiquants qui, durant toute la période de déroulement de l'activité, ont fait preuve d'une très grande volonté de jouer avec d'énormes possibilités techniques chez certains. Le technicien Lucien Legros pense que c'est une très bonne initiative du côté de la FHVB d'organiser ce camp qui va permettre avant toute chose de faire jouer le volley-ball, ceci dans les milieux les plus reculés du territoire d'où il est sûr et certain de détecter des talents pouvant intégrer dans un proche avenir, une sélection nationale. Le fait pour lui que la FHVB n'a pas encore procédé à la nomination d'une Direction Technique Nationale (DTN) constitue un handicap puisqu'aucun suivi en matière d'évaluation technique de ces jeunes ne pourra se faire tout en s'attendant à ce que la fédération a grand intérêt de procéder dans les plus brefs délais à la mise en place d'une Direction Technique Nationale pour le développement ainsi que la structuration du volley-ball à l'échelle nationale. Et pour clôturer ce chapitre de déclarations de techniciens, Rood Lamardieu se dit optimisme quant à un lendemain prometteur du volley-ball, puisque ce camp va permettre que la relève soit assurée à condition bien sûr que la FHVB conserve l'élan et que les athlètes et entraîneurs s'activent beaucoup plus sur les terrains de jeu. La clôture de ce camp d'été s'est déroulée le samedi 20 août 2011 à l'Institution Frère Hervé de la ville de St Marc. A cette journée baptisée « Volley en folie », six communes (Croix-des-Bouquets, Petite Rivière de l'Artibonite, St Marc, Miragoâne, Tabarre et Lascahobas), ont participé à un mini tournoi clôturé par une exhibition fortement applaudie du jeune chanteur Sébastien Pierre et qui a vu en la circonstance que des gagnants au niveau des participants.

Add a comment

Elles seront douze équipes masculines et quatre équipes féminines à prendre part à la 4ème édition de « Festi Volley 2011» organisée par l'AS Tigresses-Tigers, cette année à Ouahoo Bay Beach sur la côte des Arcadins.

L'hébergement des sinistrés du cataclysme du 12 janvier au Champ-de-Mars, a obligé l'organisation de faire choix de Wahoo Bay Beach (Côte des Arcadins), pour le déroulement de la 4ème édition de « Festi Volley », selon les dires d'Armony Marckens et Yves Larieux, qui assument respectivement le rôle de responsable de marketing et technique du tournoi.
Un total de 20 formations (12 en catégorie masculine et 8 en catégorie féminine) prendront part au tournoi qui se déroulera le samedi 9 et dimanche 10 juillet.
Mis à part la participation d'équipes de la capitale et la province, ce tournoi verra également la présence d'équipes issues de la République voisine, Trinidad, Bahamas et des USA.
Prenant la parole à cette cérémonie de lancement, Yves Larieux a précisé que selon les statuts du protocole d'organisation de tournois en Volley-Ball de Plage élaborés par la l'Instance internationale qu'est la FIVB, le tournoi se fera par équipes de deux athlètes avec deux sets de 21 points chacun ajoutez un troisième sur onze points dans le cas où les deux équipes sont à égalité (un set partout) sur la surface de jeu.
Il s'attend à une très bonne prestation de la part des athlètes à ce tournoi tenant compte justement de la carte de visite des athlètes ajoutez également le challenge qui sera de taille.
De son côté, Armony Marckens, a parlé de la prime de $ 2000 et $ 1250 (US) aux équipes championnes et vice-championnes de la catégorie masculine, $ 1500 et $ 1000 (US) aux équipes championnes et vice-championnes de la catégorie féminine.
Le représentant de la compagnie de téléphonie mobile Digicel (sonsor officiel), Jean-Ronald Eliacin, après avoir félicité les responsables de l'AS Tigresses-Tigers pour l'impeccable organisation, a parlé également d'autres primes alléchantes dont des téléphones de marque Black Berry aux meilleurs athlètes du tournoi.
Il en a profité pour apporter des précisions sur l'engagement de la Digicel à venir en aide au sport haïtien dans l'aménagement des infrastructures sportives et le sponsoring des compétitions scolaires aussi bien dans le volley que le basket où il s'est dit très satisfait de l'organisation.
Les billets sont disponibles à l'avance au prix de $ 20 (US) à Presse Café et à Armony Tours.
L'organisation de la 4ème édition de « Festi Volley 2011 » par la voie d'Armony Marckens, remercie Digicel, Sogener, Jedco, Graham Truck Services (GTS), Citi Group, Brana, Haytrac et IDS d'avoir contribué afin de rendre possible ce tournoi de Volley-Ball de Plage à Wahoo Bay Beach. Add a comment

Quatre ans après sa dernière édition, la Ligue de Volley-Ball de la Région Ouest (LVBRO) a aa_volleyballdonné, dimanche, le service d'envoi de son championnat régulier. Une compétition qui mettra aux prises 6 formations en catégorie féminine et 8 en catégorie masculine senior

 

En battant Estudiantès 3 sets 0 dimanche lors du match d'ouverture du championnat régulier de la Ligue de la Région Ouest de Volley-Ball, Volley 2000 est devenu la première formation victorieuse de la saison.
Dans ce match disputé au College Lamartinière, dimanche, les spectateurs étaient fiévreux à l'idée de voir une rencontre du championnat régulier après les quatre années de disette à ce niveau. Il est vrai qu'il y a eu d'autres tournois, mais jamais de championnat régulier depuis 2007.
Le fait de retrouver cette compétition n'a fait que motiver un peu plus les filles de Volley 2000 qui en dépit du fait qu'il y a pas mal de nouveaux visages dans cette équipe, ont remporté le premier set 25/11 avant d'enchaîner 25/16 et 25/18 dans les deux sets suivants pour s'imposer finalement 3 sets à 0 sur une formation d'Estudiantès volontaire mais moins expérimentée.
Banzaï en s'imposant 3 sets 0 (25-8, 25-10 et 25-12) aux dépens de Phoenix quelques minutes après la première rencontre est devenue le deuxième leader de l'édition 2011.
Sept formations disputeront la catégorie féminine dans cette édition. Ce sont par ordre alphabétique : Banzaï, Estudiantès, Phoenix, Tigresses, Tornade, Velox et Volley 2000. Volley 2000 s'est imposée 3 sets à 0 (25-11, 25-16 et 25-18) aux dépens d'Estudiantès pour devenir le premier leader de la compétition.
Côté masculin, huit formations sont en lice dans la catégorie masculine. Ce sont dans l'ordre alphabétique : APEX, Banzaï, Estudiantès, Phoenix, Tigers A, Tigers B, Velox et Volley 2000. Huit formations qui tenteront de succéder à Tigers.
Les autres rencontres comptant pour cette première journée de compétition se joueront mercredi 26 au Collège Louis Lamartinière avec au passage la première rencontre en catégorie masculine. Add a comment

Margareth Graham est élue pour quatre (4) ans à la volley-ball-filetprésidence de la Fédération Haïtienne de Volley-ball (FHVB) samedi 16 octobre dernier suite aux élections déroulées au local du Comité Olympique Haïtien (COH).

Ils étaient plusieurs dizaines soient exactement 52, les délégués faisant partie de la grande famille du Volley-ball venant des quatre coins du pays qui ont pris part à ces élections devant élire un Comité pour quatre (4) ans à la tête de la dite Fédération.

Pour l’occasion, la présidente des Tigresses/Tigers, Mme Margareth Graham et l’entraîneur des Artilleurs du Cap-Haïtien, Wisly Pierre, postulaient à la présidence de la FHVB.

Ces élections ont duré presque toute une journée et au final, c’est Margareth Graham qui a pris le dessus face à Wisly Pierre avec la bagatelle de (30) voix pour, 19 contre et 3 abstentions. En face, Wisly n’a récolté que (19) voix et raté d’un coup l’occasion de s’emparer de la présidence de la Fédération Haïtienne de Volley-ball.

De son côté, Margareth briguera quatre nouvelles années (2010-2014) à la tête de la FHVB avec pour objectif de redynamiser cette fédération et de donner plus de visibilité au Volley-ball haïtien à l’échelle internationale.

Le nouveau comité exécutif de la Fédération Haïtienne de Volley-ball est ainsi composé de :

Présidente : Margareth Graham (Tigresses)

1e Vice-président : Frederick François (Atlanta)

2e Vice-président : Frantz Eddy Joachim (Magik)

Secrétaire Général : Guy Joseph (Banzaï)

Trésorière : Lesly Eugène Larrieux 

 

Le comité complet dans un autre article….

 

Add a comment

En partenariat avec la NORCECA, la Fédération Internationale A_Guy_Joachimde Volley-Ball (FIVB) dotera Haïti d'un Gymnasium répondant aux normes internationales. A cela il faut ajouter l'aménagement d'autres infrastructures pour la pratique de cette discipline.
Le rapport publié par le Président de la Fédération Haïtienne de Volley-Ball (FHVB), Guy Joachim, autour de la participation d'Haïti fait état également de la construction d'un autre Gymnasium couvert dans la zone métropolitaine, un don de la fédération américaine.
Le président de cette fédération, qui a fait part de la bonne nouvelle à son homologue haïtien, le presse déjà de trouver le terrain afin que les travaux visant à la construction du dit gymnasium puissent démarrer dès 2011.
En ce qui a trait au gymnasium promis par la FIVB en partenariat avec la NORCECA, les deux instances n'ont pas encore avancé la date de démarrage des travaux mais quant au montant, les chiffres font état de 3 millions de dollars (US) qui seront déboursés pour la construction.
Autre promesse faite à Haïti à l'occasion du congrès de l'Instance internationale qui s'est déroulé à Rome (Italie) en septembre dernier, il est prévu une subvention annuelle pour l'organisation de compétitions interscolaires ainsi que l'envoi de matériels nécessaires.
Le projet de Volley-Ball scolaire rentre dans le cadre du Programme de Fonds de Développement en matériels mis sur pied par la FIVB visant à encourager la pratique de cette discipline dans les écoles.
Une plaque d'honneur a été remise au Président de la FHVB Guy Joachim pour les 50 ans d'existence de cette institution sportive ainsi qu'à son frère le Colonel Jacques Joachim (ancien président de la fédération), fondateur de la FHVB et ex membre du conseil d'administration de la FIVB, poste qu'il a occupé pendant 25 ans.
Pour avoir milité et prêté ses services à la cause du Volley-Ball, le Colonel Jacques Joachim est Vice-Président d'Honneur à vie de la NORCECA dont il est l'un des membres fondateurs.
La participation de la FHVB représentée par son Président Guy Joachim à ce congrès a été rendue possible grâce au support de la FIVB qui a accepté de prendre à sa charge le transport et l'hébergement.
A l'occasion de ce congrès, la FIVB a procédé à une démonstration video du nouveau logo qui, par la suite, a été approuvé par l'assistance. 198 fédérations sur 220 de pays affiliés, ont participé au congrès. Add a comment

Plus d'articles...

.