×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

Dans une note de presse en date duvolley-ball-filet lundi 21 janvier 2013, l’Amicale des clubs de l’Ouest composée entre autres de d’Apex, Banzaí et Volley 2000 ont décidé ne pas participer au championnat régulier de la Ligue de Volleyball de la Région ouest (LVBRO).  L’équipe de rédaction de l’ashaps.com vous en propose le contenu.  

Port-au-Prince, le 21 janvier 2013. Nous informons le public en général, les fans du volley-ball et la presse sportive en particulier, que les clubs de volley-ball, Apex, Banzai et Volley 2000 ont décidé de ne pas s'inscrire au championnat régulier de la Ligue de Volley Ball de la Région Ouest (LVBRO).

 

Cette décision fait suite au refus du comité directeur de la Ligue de tenir compte d'une pétition qu'on leur avait adressée le 28 novembre 2012 concernant le protocole du championnat de première division, alors non encore signée par les clubs concernés.

Les deux premiers points de cette pétition étaient la modification de l'article 40 et l'ajout de l'article 32-1. Le premier devant préconiser la participation de joueurs étrangers qui résident en Haïti et le second fixant un quota de 50% des matches à jouer durant la phase régulière afin qu'un athlète puisse participer aux phases finales.

Forts de notre conviction que cette pétition ne faisait que garantir l'égalité des chances pour tous les clubs de première division et demeurés solidaires jusqu'au bout dans un magnanime élan de solidarité qui constitue une grande première dans les annales de la LVBRO, nous refusons que la mauvaise foi, démontrée par ce comité directeur, vienne pénaliser notre mission première qui n'est autre que d'encadrer la jeunesse et lui permettre de jouer au volley-ball et d'évoluer dans un cadre sain et serein.

Aussi nous avons décidé de réunir cette énergie positive et de fonder une association sportive de volley-ball, dénommée AMICALE DES CLUBS DE L'OUEST. Cette association entend, dans une dynamique participative et solidaire, réfléchir sur les problèmes auxquels sont confrontés les clubs de volley-ball, proposer des orientations ou encore des pistes de solution et effectuer un plaidoyer rationnel et pragmatique auprès des entités régionale, fédérale et étatiques pour une promotion saine du volley-ball en Haïti en général et dans la Région Ouest en particulier.

Nous profitons de l'occasion pour vous annoncer, qu'en attendant notre retour au championnat de la ligue, les clubs constituant l'AMICALE DES CLUBS DE L'OUEST organiseront des tournois amicaux, pour garder nos athlètes en jambe, tout au long de l'année 2013 qui débuteront le samedi 26 janvier 2013 au local du Collège Mixte Lamartinière.

Nous vous invitons à venir en foule jouir d'un beau spectacle dans une ambiance de franche camaraderie réunissant la belle famille du volley-ball.

Sportivement,

Marc-Edouard Nérette Porte-parole AMICALE DES CLUBS DE L'OUEST

Add a comment

Démarrage de la compétition sur fond de artilleurssurprise avec l'éclatant succès du club Magic aux dépens des Tigresses 3 sets à 0. Personne ne s'attendait à ce que Magic se défasse des fauves dans cette confrontation qui s'annonçait sous forme d'un match de revanche pour ces dernières qui, on s'en souvient, avait essuyé un revers face à cette même formation en finale du tournoi marquant les vingt ans d'existence du club Volley 2000.

Le Club Magic se présente désormais en effet comme la bête noire des partenaires de Nadège Pamphile qui jusqu'à date n'en reviennent pas de cette déconvenue face à ce coriace adversaire. Le résultat 3 sets à o (25-17, 25-19 et 26-24) reflète très bien la physionomie de la rencontre dominée en majeure partie par Magic il faut dire emmené par son attaquant Olmine Beauséjour au meilleur de sa forme. Les Tigresses au 3e set ont essayé de se ressaisir en répondant du tac au tac aux offensives de Magic mais c'était trop tard face à un adversaire décidé à tout prix de dompter ces animaux de la jungle qui malgré tout caressent déjà de prendre leur revanche aux-dépens de Magic à l'occasion d'une plus prochaine confrontation. Chez les hommes, Atlanta a très réussi son retour dans la première division en triomphant d'Estudiantes 3-2 soit 25-20, 24-26, 25-22, 23-25 et 15 13 (tie break). Cette jeune équipe d'Atlanta sous la houlette de ce vieux de la vieille du volley Frédéric François (Papouche) actuel vice-président de la Fédération Haïtienne de Volley-Ball (FHVB). Cette Atalanta formée en majeure partie de jeunes volleyeurs est à suivre pour cette saison et est capable de jouer le rôle de sérieux outsider aux ténors de la compétion.

Le nouveau président de la LVBRO, Armony Markens dans un entretien accordé au Nouvelliste a parlé d'une certaine dynamisation au niveau de la Ligue avec la tenue de formation au niveau des cadres techniques et administratifs, la refonte de certains statuts de la LVBRO et pour finir le retour de la coupe de la Ligue qui mettra aux prises les équipes de première et de deuxième division.

 

Personne ne s'attendait à ce que Magic se défasse des Tigresses dans cette confrontation qui s'annonçait sous forme d'un match de revanche pour ces dernières qui, on s'en souvient, avait essuyé un revers face à cette même formation en finale du tournoi marquant les vingt ans d'existence du club Volley 2000.

Le club Magic se présente désormais comme la bête noire des coéquipières de Nadège Pamphile qui, jusqu'à date, n'en reviennent pas de cette déconvenue face à ce coriace adversaire.

Le résultat 3 sets à 0 (25-17, 25-19 et 26-24) reflète très bien la physionomie de la rencontre dominée en majeure partie par Magic, emmené par son attaquant Olmine Beauséjour au meilleur de sa forme.

Les Tigresses au 3e set ont essayé de se ressaisir en répondant du tac au tac aux offensives de Magic, mais c'était trop tard face à un adversaire décidé à tout prix de dompter ces animaux de la jungle qui malgré tout caressent déjà l'espoir de prendre leur revanche aux dépens de Magic à l'occasion d'une plus prochaine confrontation.

Chez les hommes, Atlanta a bien réussi son retour dans la première division en triomphant d'Estudiantes 3-2 soit 25-20, 24-26, 25-22, 23-25 et 15 13 (tie break).

Atlanta est une jeune équipe placée sous la houlette de ce vieux de la vieille du volley Frédéric François (Papouche), actuel vice-président de la Fédération haïtienne de volley-ball (FHVB).

 Atalanta, formée en majeure partie de jeunes volleyeurs est à suivre pour cette saison, et est capable de jouer le rôle de sérieux outsider aux ténors de la compétion.

Le nouveau président de la LVBRO, Armony Markens dans un entretien accordé au Nouvelliste a parlé d'une certaine dynamisation au niveau de la Ligue avec la tenue de séances formation au bénéfice des cadres techniques et administratifs, la refonte de certains statuts de la LVBRO, et pour finir le retour de la coupe de la Ligue qui mettra aux prises les équipes de première et de deuxième divisions.

 

Add a comment

La République dominicaine, Haïti et laa-volley2 Guadeloupe sont qualifiées pour le 2e tour des éliminatoires qui aura lieu en juin 2013

La sélection masculine senior s'est qualifiée pour le second tour des éliminatoires de la coupe du monde 2014. Elle a joué la finale dimanche contre la République dominicaine qui a remporté le match en trois sets à zéro (25-14, 25-16, 25-21). En plus du trophée de vice-champion, les volleyeurs haïtiens ont remporté 3 trophées individuels, celui du meilleur bloqueur avec Frantz Joseph, du meilleur receveur et libéro avec Jean-Denis Destiné. « Encore une fois, cette année une équipe haïtienne de volley a créé la surprise. L’équipe est menée par le coach Yves Larrieux, assisté de Junior Siècle et de Wesley Duvalsaint. Ils ont, tout au long du tournoi, aussi reçu les conseils techniques de Fréderic François (Papouche). Tous nos compliments vont à Yves Larrieux et à son équipe pour ces résultats », a déclaré Margareth Graham, présidente de la Fédération haïtienne de Volleyball (FHVB).

Les résultats de match:

1. Haïti - Îles Vierges (3 sets à 0)
2. Haïti- Rép. Dom (0-3)
3. Haïti - Guadeloupe (3 sets à 1)
Finale: Haïti-Rép. Dom (0-3)
Match de classement: Îles Vierges - Guadeloupe (3 sets à 0)

Add a comment

L'équipe masculine n'a pas droit à a-volley2l'erreur à l'occasion de sa participation à la première phase des éliminatoires de la Coupe du monde de volley-ball, qu'elle disputera ce week-end en République dominicaine.

Sous la direction d'un staff technique composé de Yves Larieux (entraîneur principal) et de deux de ses adjoints,Wesly Duvalsaint et Siècle Junior, l'équipe masculine de volley-ball prendra la route ce jeudi 1er novembre, à destination de Santo Domingo pour participer à la 1re phase des éliminatoires de la Coupe du monde.
Formée en grande partie des joueurs évoluant dans le championnat régulier de la Ligue de volley-ball région Ouest (LVBRO), la sélection nationale se retrouve dans le groupe C de ces qualifications en compagnie des équipes de la République dominicaine, des îles Vierges et de la Guadeloupe.
A pied d'oeuvre dans la préparation, chaque soir, au gymnasium Vincent, nos sélectionnés se sont préparés avec soin, question de tenir la dragée haute à leurs adversaires et, du même coup, décrocher le billet devant leur permettre de disputer le second tour.
Selon les dires de l'adjoint, Siècle Junior, les entraînements pour l'équipe nationale se sont résumés beaucoup plus dans la réception, l'attaque, la défense et la répétition des set play (phases de jeu).
Le sélectionneur Yves Larieux, qui joueégalement le rôle de directeur technique national au sein de la Fédération haïtienne de volley-ball (FHVB), s'est dit satisfait du bon esprit dont font preuve les joueurs à quarante-huit heures du match qui les verra démarrer face aux îles Vierges.
" Ils sont conscients de ce qui les attend à Santo Domingo et c'est ce qui explique qu'ils se soient défoncés lors de la préparation afin de rivaliser avec leurs adversaires dans le groupe pour finalement passer le cap du premier tour ", nous a confié Yves Larieux.
Haïti démarrera le samedi 4 novembre face aux îles Vierges sous le coup de 11 h a.m. puis à 7 p.m. devant à la Guadeloupe avant de clôturer face à la République dominicaine qui se présente comme un difficile morceau à avaler pour les nôtres.
Le sélectionneur Yves Larieux, qui se réserve à rendre public son line up (six de départ), a publié l'effectif devant faire le voyage en République dominicaine à l'occasion de ces éliminatoires :
Attaquants receveurs :
Silvio Lamour
Ralph Adolphe
Vilmont Edson
Contreurs centraux (Middle blocker) :
Joseph Frantz
Mendes Junior
Amos Fils Mabou
Attaquants :
Alexis Roll
Gaëtan Rudolphe
Emmanuel Mabou
Libéros :
Choudlor Rossiny
Jean-Denis Destiné
Passeurs :
Richardlson Félisaint
Allen Grégory

 

Add a comment

Banzaï en catégorie masculine et Artilleurs artilleursen catégorie féminine ont remporté la 7e édition du marathon national de volley-ball organisé cette année sur la place Charlemagne Péralte de Hinche. Les Tigresses/Tigers devront se contenter de deux places de vice-champion après avoir réalisé l’exploit d’aligner un représentant dans chaque catégorie en finale.

2003, 2004, 2005, 2006, 2009, 2011 et 2012 le compte est bon. Grâce au support du Ministère des Sports, la Fédération haïtienne de volley-ball a organisé à Hinche, du 3 au 5 août la 7e édition du marathon national de volley-ball. 16 formations voulaient disputer cette 7e édition : Abeilles du Cap-Haïtien, Artilleurs du Cap-Haïtien, Banzaï de Port-au-Prince, Dragon des Cayes, Estudiantès de Port-au-Prince, New Style de Hinche, Tigresses de Port-au-Prince et Univers de Ouanaminthe en catégorie féminine ; Banzaï de Port-au-Prince, Dragon des Cayes, Estudiantes de Port-au-Prince, Jaguar du Cap-Haïtien, New Style de Hinche, Ouanaminthe, Petit-Goâve et Tigers en catégorie masculine.

Petit-Goâve non accepté

Pour n’avoir disputé aucune compétition régionale, Petit-Goâve n’a pas été habilité à disputer la compétition. « Les compétitions régionales servent en quelque sorte de qualification pour le marathon national. Comment admettre qu’une formation soit admise sans se qualifier ?», admet un membre du staff technique de la fédération de volley-ball. 7 formations en catégorie masculine et 8 en catégorie féminine disputeront alors la compétition.
Côté masculin, le principe est simple. On joue en round robin, ce qui signifie que chaque club affrontera les 6 autres adversaires en lice. Pas d’échappatoire, Banzaï doit croiser le fer avec Tigers dès les préliminaires. Les vainqueurs de la LVBRO 2012 s’imposent et terminent premier à l’issue de la première phase et se qualifient directement pour les demi-finales. Du 2e au 7e, on jouera les ¼ de finale, selon le principe suivant. Le 2e rencontre le 7e, le 3e défie le 6e et le 5e croise le fer avec le 4e.

A l’issue des ¼ de finale, Tigers, vainqueur des Cayes, Ouanaminthe, vainqueur de Hinche et Estudiantes vainqueur de Jaguar du Cap-Haïtien rejoignent Banzaï en demi-finale. Tigers défiera Ouanaminthe alors que Banzaï ira en duel contre Estudiantès pour une place en finale. Banzaï n’a fait de cette rencontre qu’une formalité. En un laps de temps, Estudiantès concède le 1er set 25/13, puis le second 25/11 et Banzaï est en finale. Dans l’autre demi-finale, Ouanaminthe qui voulait faire le dos rond se trouve rapidement dépassé au 1er set (25/13) et s’il retrouve un peu son volley-ball au second set, Tigers monte le niveau et l’emporte 25/23 pour se hisser en finale.

En finale, Banzaï a d’abord concédé le premier set (21/25) avant de reprendre les choses en main en prenant le 2e set (25/19) avant de s’imposer 15/9 au set décisif pour remporter la compétition et réaliser pour la première fois le doublé championnat LVBRO et marathon national de volley-Ball de son histoire.

Artilleurs au féminin

8 formations réparties en deux groupes de 4 ont disputé la phase préliminaire en catégorie féminine. Le groupe A composé de : Artilleurs, Hinche, Ouanaminthe et Estudiantès. Le Groupe B composé de : Tigresses, Banzaï, Abeilles et Cayes.
A l’issue du premier tour, le premier du groupe A croise le 4e du groupe B, le 2e rencontre le 3e du groupe B, alors que le 3e rencontre le 2e et le 4e du groupe A croise le fer avec le 1er du groupe B. Ce qui a donné les ¼ de finale suivants : Artilleurs vs Cayes, Hinche vs Abeilles, Ouanaminthe vs Banzaï et Tigresses vs Estudiantès. A la surprise générale, Banzaï déjà dominée en phase de poule par les Tigresses est battu en 2 sets par Ouanaminthe qui le boute hors de la compétition. Alors que Tigresses, Artilleurs et Abeilles se hissent en demi finale à côté de Ouanaminthe.

En ½ finale, Artilleurs se défait difficilement de Ouanaminthe (25/18, 24/26 et 15/6) pour aller en finale alors que Tigresses mate Abeilles 25/18 et 25/17 pour se hisser en finale.

Le ministre des sports, Jean René Roosevelt, acteur puis spectateur en finale
En donnant le service d’envoi de la finale, le ministre des sports, Jean René Roosevelt, a participé à la finale en tant qu’acteur avant d’assister à cette finale mettant aux prises la formation des Artilleurs du Cap-Haïtien avec celle des Tigresses de Port-au-Prince. Les Tigresses ont bien entamé leur finale en prenant le premier set 25/23, mais au second set, Artilleurs s’impose 25/18 pour gagner le droit d’aller au set décisif. A ce niveau, l’effectif du club capois fait la différence et s’impose 15/9 pour s’offrir la compétition pour la 3e fois de rang en 4 années (2009 à l’Arcahaie, 2011 aux Cayes et 2012 à Hinche).

La 8e édition aura lieu à Port-au-Prince en 2013.

 

 

Add a comment

Frédéric François et Charlemond Marquez Mcguffie a-volley2respectivement membres de la Fédération haïtienne de volleyball (FHV), accompagnés de deux experts américains, Thomas Hogan, ancien entraîneur de la sélection féminine américaine, médaillée d'argent aux derniers Jeux Olympiques de Pékin en 2008 et actuel coach de l'Université de Denver et Tracy Stalls, directrice de « Charly Inc », entraîneur et membre de l'équipe US aux JO de Pékin, ont donné une conférence de presse mercredi 20 juin au local du Kiskeya Christian School pour lancer la deuxième édition du programme annuel de la FHV baptisé : « Masse mini volley».

Dans le but de faire la promotion du volley-ball et de faciliter la pratique de ce sport par un plus grand nombre de jeunes à travers le pays, la Fédération haïtienne de volleyball avait institué l'an dernier un programme baptisé « Masse mini volley ». « Ce fut une réussite », a commenté Frédéric François, membre du comité exécutif de la Fédération haïtienne de volley-ball. Ne voulant pas stopper l'élan des tout jeunes, les autorités de la FHV ont lancé mercredi la deuxième édition de ce programme.

Aidée par Digicel l'année dernière, la FHV a trouvé le support technique de la Fédération américaine de volleyball et de « Charly Inc » qui ont dépêché en Haïti deux experts américains pour apporter leur savoir-faire au profit des instructeurs haïtiens participant dans ce programme. « Tracy et Tomas auront pour mission de travailler à la formation des instructeurs », a expliqué le sélectionneur de l'équipe nationale de volley-ball avant de faire le point sur la finalité du programme Masse mini volley. « Le Masse mini volley est une sorte de camp d'été, un programme que la fédération va organiser pour une deuxième fois de suite. C'est une façon pour nous de tenir les enfants en activité. Ils ont fini de jouer en mai et si l'on attend jusqu'en octobre pour leur faire jouer, certainement ils vont oublier certains gestes. Pour pallier à ce problème, on est résolu d'instaurer un programme de camp d'été en faisant la formation des moniteurs. Ces derniers ont eux travaillé avec les enfants. Avec le temps, et ce, sans crainte d'être démenti, on aura des enfants additionnels et je dirais même beaucoup d'enfants dans la pratique du volley », a fait savoir Frédéric François.

Selon ses dires, le programme « Masse mini volley » aura lieu durant les vacances dans pas moins une cinquantaine communes du pays, outre la pratique du volley, les enfants auront droit également à des conseils salutaires sur le SIDA et la violence faite aux femmes.

Add a comment

Après avoir subi la loi respectivementa-volley2 des équipes des Iles Vierges Américaines et Curaçao, la sélection haïtienne de Volleyball termine à la troisième place du groupe en prenant la longueur de son homologue de la Martinique à deux reprises.

Présente aux Iles Vierges Américaines pour disputer le premier tour des éliminatoires de la 17e phase finale de la coupe du monde de Volleyball féminin qui aura lieu en Italie du 1e au 8 novembre 2014, l’équipe haïtienne a fait une entrée extraordinaire dans la compétition en battant l’équipe de la Martinique par trois sets à zéro (25/13, 25/23 et 26/24) avant de concéder deux défaites de suite face à des adversaires comme Curaçao et le pays hôte (Iles Vierges US).

L’équipe locale étant terminée à la première place suivie par celle de Curaçao, les Grenadières ont dû forcement disputer face à la Martinique un deuxième match pour déterminer qui aura droit à la troisième marche du podium synonyme de qualification pour le second tour.   

Sans surprise, les Haïtiennes ont récidivé en battant cette fois par trois sets à un leurs homologues Martiniquaises. Tout à pourtant mal commencé pour les filles de l’entraînuer, Frederick François qui perdaient le premier set avant de remporter les trois autres pour s’adjuger la troisième place. Score final : 23/25, 25/21, 25/20 et 25/23.

L’équipe haïtienne est attendue à Port-au-Prince ce lundi.  

Add a comment

Plus d'articles...

.