VOLLEYBALL

Les autorités de la Fédération haïtienne de volley-ball (FHVB)Volley scolaire ont procédé le vendredi 23 janvier 2015 au Gymnasium Vincent, au lancement de la cinquième (5e) édition (phase communale de Port-au-Prince) du championnat national interscolaire. Au menu de cet événement :  défilé des écoles participantes, et un match de grande qualité mettant aux prises, les élèves du Lycée Marie Jeanne à celles du Collège La Providence.    

Ils étaient plusieurs dizaines, les amants du volley scolaire, élèves et représentants de certaines écoles de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, membres de la commission d’organisation de cette compétition : Robert Joe Martin et Régine Séjourné Brétous, Lesly E. Larrieux, Frantz-Eddy Joachim, et évidemment : Margarette C. Graham, présidente de la FHVB, qui étaient tous présents au gymnasium Vincent pour rehausser l’éclat de cet événement (lancement de la phase communuale), et cela dans une ambiance amicale et festive.

Au nombre des écoles participantes au traditionnel défilé des équipes, on peut citer respectivement l’Institution du Sacré-Cœur, le Collège Classique Féminin (CCF), le Collège Mixte Maranatha, le Lycée de Pétion-Ville, le Collège Mixte Lamartinière, le Lycée Marie Jeanne et le Collège La Providence, et tout cela, sur les yeux rivés des spectateurs visiblement impatients de voir jouer les belles demoiselles et les beaux jeunes garçons, issus de ces établissements scolaires.  

Comme une sorte de mis en garde, la patronne de la FHVB s’adressant aux représentants de ces écoles, a fait ces rappels : « Lors de la 4e édition du championnat national, cinq (5) des six (6) trophées mis en jeu, ont été tous remportés par les équipes de la province. Vous devez élever votre niveau de jeu, sans négliger ou d’oublier bien sûr, vos livres et vos cahiers », dixit Margarette C. Graham avant de féliciter respectivement les responsables de ces écoles, les élèves et les moniteurs de sports.              

En lieu et place de match exhibition dans la catégorie cadette, les élèves du Lycée Marie Jeanne et celles du Collège La Providence se sont affrontées dans un match plaisant, agréable a regarder, d’autant qu’il s’agit du lancement de la compétition. Dans les tribunes et dans les gradins, les lycéennes tout acquises à la cause des leurs, ont pris d’assaut le Gymnas. Cependant, sur le terrain : c’est l’équipe de la Providence, qui dicte ses lois à son adversaire du jour. En effet, bien orchestré au tour de deux anciennes pensionnaires de l’Ecole Nationale des Talents Sportifs (ENTS), Djoulissa Mathé (#9) et Solaïda Pierre (#2), le Collège La Providence n’a laissé aucune chance au Lycée Marie Jeanne. Pourtant, ce dernier a fait un bon match, mais buté sur un adversaire en état de grâce. Au terme de la rencontre, les lycéennes ont chuté lourdement par deux (2) sets à zéro : 25/19 et 25/16.

Le lendemain, trois autres matches devaient eu lieu le samedi 24 janvier dans le catégories minimes filles pour compléter le premier week-end de la phase communale de Port-au-Prince. Contre toute attente, les élèves de Sainte Marguerite d’Hyouville n’ont pas fait le déplacement au gymnas pour y jouer celles du Lycée Marie Jeanne. Ces dernières l’ont emporté par forfait. Dans cette même catégorie, l’équipe de CODOSA a pris le meilleur (25/6 et 25/14) aux dépens de son homologue du Collège La Providence (A).

Chez les hommes (catégorie minime), il n’y avait qu’un match, et celui-çi a mis aux prises les élèves de l’Institution Saint-Louis de Gonzague à ceux du Collège La Providence. Au terme d’un match âpre, ce sont les saint-Louisiens, qui ont fait chuter leur adversaire par deux (2) sets à zéro : 25/11 et 25/16.

S’exprimant aux micros de la presse, Margarette C. Graham a expliqué : « Le championnat se joue en trois catégories, minime, cadette et junior (filles et garçons). En attendant les autres communes, à Port-au-Prince, on lance les hostilités. D’abord, c’est la phase communale. Elle prendra fin mi avril. Ensuite, la phase régionale doit être débutée fin avril ou début mai. Enfin, la phase nationale est fixée pour le 18 mai. Six (6) trophées et des médailles seront mis en jeu. Comme cela avait été le cas pour les éditions antérieures, il n’y aura pas d’argent. Pour réaliser cet événement, la Fédé est soumise à un grand défi », a-t-elle dit.

Questionnée sur la finalité du championnat national interscolaire, la patronne de la FHVB n’a pas passé par quatre chemins pour expliquer ceci : « Notre volonté, c’est de vulgariser le volley à travers tout le pays. C’est ce championnat, qui va nous servir de détection afin d’enrôler les athlètes, qui ont du talents susceptibles d’intégrer la sélection nationale au niveau juvénile. Vous savez, Haïti a deux rendez-vous importants : 1) championnat Caraïbe juvénile (fille, 17 ans) en juillet à Curaçao et 2) championnat Caraïbe juvénile (garçon, 20 ans) au début du mois de décembre à la Barbade. Autant dire, on ne peut pas rester sur nos lauriers sans rien faire. Nous espérons que l’état et le secteur privé ne vont pas s’attarder pour voler au secours de la Fédération haïtienne de volley-ball », a répondu Graham.

Signalons que la prochaine journée de la phase communale (Port-au-Prince) de la compétition devant réunir les meilleures équipes de volley scolaire, est fixée pour ce week-end (vendredi et samedi) au gymnasium Vincent.   

Résultats du premier week-end du volley scolaire

Vendredi 23 janvier 2015

Collège La Providence (B) – Lycée Marie Jeanne : 25/19 et 25/16

Samedi 24 janvier 2015

CODOSA – Collège La Providence (A): 25/6 et 25/14

Institut Saint-Louis de Gonzague – Collège La Providence : 25/11 et 25/16

 

.