VOLLEYBALL

 

Aucune surprise n’est à signaler le samedi 20 septembre 2014Racine _Graham au local du Comité Olympique Haïtien (COH) lors de la huitième Assemblée générale élective de la Fédération Haïtienne de Volley-ball (FHVB) à l’issue de laquelle le comité (sortant) présidé par Margareth Graham a été reconduit, et ce, presqu’à l’unanimité pour une période de quatre (4) ans aux commandes de cette entité sportive.

Annoncée initialement à 10h, l’Assemblée générale élective débute finalement à 11h53 soit après presque deux heures de retard. Sur un total de 55 clubs dument affiliés à la Fédération Haïtienne de Volley-ball (FHVB), 45 clubs dont 39 issus des villes de la province y étaient pour sanctionner le comité sortant. Exception faite pour les équipes, Banzaï, Phénix, Petit-Goâve, Volley 2000, Apex et autres sanctionnées par le comité exécutif.


Ainsi, le comité (sortant) composé respectivement de Margareth Graham, Fréderic François, Frantz-Eddy Joachim, Régine Séjourné Brétous, Lesly Larrieux, Parolla Dieudonné Jean, Pierre-Félix Mésidor, Joseph Edgard Dumay et Miano Mompremier a pris siège, mais privé de Guston Jean-Louis en raison de la mort de son père.

Après avoir remercié ses collègues, les clubs, la DTN, ses sponsors, les athlètes et la presse, la présidente de la FHVB s’est dite fière ce qu’elle avait accompli en quatre (4) ans au sein de cette entité sportive. Ajoutant : « Le volley scolaire est implanté dans plus de 60 communes et sections communales du pays. Avant, une seule commune était concernée. On avait mis l’accent sur le (mass muni volley), la formation de nos cadres, arbitres et entraîneurs qui étaient en République Dominicaine, Trinidad & Tobago, Mexique et Porto-Rico. En dehors de la république de Port-au-Prince, on avait formé 250 personnes. Je pèse mes mots, toutes nos sélections étaient en compétition et, avec une peu plus de réussite, elles auraient dû prendre part à la phase finale du championnat du monde de basket-ball. Que dire de nos différentes compétitions nationales. Nous avons fait tout cela avec nos maigres moyens, sur ce j’en profite pour renouveler nos remerciements à nos sponsors, la Norceca, la Casova. Pour la première fois, Haïti est assiégé dans des commissions sport et développement au sein des entités sportives au niveau régional », a fait savoir d’un air serein Margareth Graham.


Visiblement confortable dans ses prises de paroles, la présidente a alors fait appel au comité électoral composé de notre confrère Emmanuel Bellevue, Dénis Seymour et Halfdan Ossé pour effectuer les élections devant élire un nouveau comité à la tête de la FHVB. Contre toute attente, Weesly Pierre des Artilleurs tout en félicitant Margareth Graham exige l’application de l’article 14 faisant allusion à l’ordre du jour. Du même coup, Stéphane rebu, membre de l’équipe de Volley 2000 monte au créneau pour questionner le comité sortant : où est-il prescrit dans le statut de la FHVB qu’un club sanctionné, n’a pas droit de vote ? Trois autres membres dont le sénateur Bien-aimé plaident pour que les dirigeants des équipes sanctionnées puissent pénétrer la salle d’assemblée. L’ambiance qui régnait au local du COH n’était pas du tout bonne, car certains nerfs étaient à fleur de peau suite aux échanges musclés de certains dirigeants.
Entre-temps, certains dirigeants des équipes sanctionnées par la FHVB ont pris place au Rez-de-chaussée du COH, et ce, pour attendre qu’ils soient appelés à prendre part à l’Assemblée générale. Des agents de la police nationale ont fait leur apparition sous prétexte que ces dirigeants seraient en train de vandaliser le local de s’instance suprême du sport en Haïti. Cependant, tout allait entrer dans l’ordre, car l’Assemblée générale (article 12), l’organe suprême de la FHVB a décidé pour que l’ordre du jour soit respecté et rejeté d’un revers de main la présence des clubs sanctionnés par la FHVB dans cette assemblée.  

En dépit du fait que la FHVB avait déjà soumis son rapport aux clubs, et ce, bien avant la tenue de cette Assemblée, on a appliqué l’article 14 (ordre du jour) et, sur ce, le comité exécutif avait effectué lecture et sanction du Procès-verbal de la dernière séance de l’Assemblée et autres…

Finalement, le comité électoral a pris place avant de procéder aux joutes devant élire un nouveau comité aux commandes de la FHVB. Entre-temps, l’Assemblée générale (composée de 45 clubs) a rejeté la candidature de Weesly Pierre (13/45) qui voulait être le 1evice-président de la FHVB en face Fréderic François. Ainsi, sans surprise le comité présidé par Margareth Graham a été reconduit à la tête de la FHVB pour un nouveau mandat de 4 ans.

Voici la composition du nouveau comité : Margareth Graham (45/45), Présidente, Fréderic François (43/45), 1e Vice-président, Frantz-Eddy Joachim (34/45), 2e Vice-président, Joseph Edgard Dumay (35/45), Secrétaire général, Régine Séjourné Brétous (37/45), Secrétaire générale Adjointe, Lesly Larrieux (41/45), Trésorière et les conseillers : Parolla Dieudonné Jean (39/45), Pierre-Félix Mésidor (33/45), Guston Jean-Louis (26/45), Miano Mompremier (30/45) et Pierre Etgelle France Alexandre (26/45).

Au terme de cette Assemblée générale, les deux membres de Banzaï : Eddy Joseph (SG) et Jean Max Pierre (membre) démissionnés, ont été remplacé dans ce nouveau comité. En passant, Margareth Graham s’est dite très ouverte à l’idée d’accueillir les clubs dont leur sanction vont prendre fin le 30 septembre. « Ce n’est pas pour rien que l’Assemblée m’a voté à l’unanimité, elle l’a fait en fonction de ce que je réalise, a-t-elle déclaré avant de rejeter d’un revers de main les gens qui brandissent l’article 15 stipulant : l’assemblée doit être tenue du 1e  au 15 octobre. Elle explique que : cet article a été amandé lors des deux dernières assemblées générales. On avait adopté le mois de septembre pour réaliser ces assemblées sachant que le 30 septembre le mandat de ce comité arrive à terme. Pour finir, M Graham a fait savoir, et ce, malgré les critiques du camp adverse : Je suis une personne intègre, transparent. Je dirige dans le strict respect des normes », a-t-elle conclu. 

En attendant la réaction du camp adverse, le nouveau comité exécutif de la FHVB dirigera cette entité jusqu’au 30 septembre 2018. Margareth Graham promet de mettre l’accent sur les séances de formations des cadres, le volley scolaire, le mass muni volley et de prendre part aux différentes compétitions à l’échelle régionale et internationale

 

.