×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

VOLLEYBALL

Volley-ball: Tigresses : Leslie Larrieux n'est pas en cause

Leslie_LarrieuxAucune joueuse des Tigresses n'a subi de mauvais traitement et Leslie Larrieux dont le nom a été cité dans l'article touchant le remerciement de Myrline Jean-Gilles n'a jamais maltraité de joueuses. Les nombreux témoignages recueillis après la sortie de l'article évoquant le terme « mauvais traitement » paru dans le texte « Myrline remerciée, Stéphanie Janvier claque la porte » publié dans les colonnes du Nouvelliste, la semaine dernière. C'est même un dirigeant exemplaire d'après ces mêmes témoignages.
Contactée avant la sortie de l'article, Mme Leslie n'a jamais pu être atteinte parce que tout simplement elle était en voyage, a-t-on appris. La sortie de l'article dans lequel son nom est mentionné a correspondu malheureusement à la date du retour de voyage de cette ancienne joueuse de volley-ball qui travaille aujourd'hui tant au niveau de la fédération haïtienne de volley-ball qu'au sein des « Tigresses » en marge de ses activités professionnelles.

« Je n'ai jamais eu de problèmes avec Myrline, vu que c'est une fille qui s'est toujours montrée polie avant le Camp des Tigresses organisée en août dernier. Au cours de ce camp, elle n'a pas respecté une clause de son contrat en n'accomplissant pas la tâche qui lui était assignée en tant que joueuse auprès des enfants qu'on initiait au volley-ball. Je n'ai fait que lui rappeler cette clause de son contrat. Sans plus », a déclaré Mme Leslie par téléphone dimanche, tout en regrettant le fait que son nom soit mentionné dans un contexte qui va à l'encontre de la vérité.
Le nom de Mme Larrieux a été mentionné la semaine dernière en tant que personne qui était à l'origine du départ de Myrline Jean-Gilles ainsi que deux autres joueuses de la formation des Tigresses pour propos injurieux à l'égard de l'ancienne passeuse des Artilleurs puis des Tigresses. Les dirigeants du club, eux, avaient évoqué plutôt le manque de rendement sportif entre autres comme cause du renvoi de la joueuse qu'ils ont fait venir du Cap-Haïtien depuis trois ans.
Une des deux autres joueuses qui avaient requis une mise en disponibilité de la part des dirigeants du club, a même décidé de surseoir son départ, ayant compris que tous les arguments avancés par son ancienne coéquipière pour maquiller son remerciement en départ n'étaient pas fondés.
Enock Néré
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Le Nouvelliste.com

.