×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

TENNIS
Cercle Bellevue, Pétion-Ville Club, Jotac et Tennis Club de TennisPort-au-Prince sont toujours hors service pour les tennismen et tenniswomen de la zone métropolitaine qui doivent se résigner à pratiquer sur les surfaces dures du Clos, de Tecina et de Lope de Vega. C’est la grande question que se posent bon nombre de pratiquants de tennis du pays sur le dossier combien important de la remise en état de la plupart des infrastructures endommagées depuis le 12 janvier dernier.
Faire le trajet au Clos (Turgeau), Tecina (en Plaine) et Lope de Vega (Delmas) constitue un véritable calvaire pour bon nombre de pratiquants habitués surtout à la terre battue.
Ce mercredi 22 septembre 2010 aura lieu le déroulement du tirage au sort de la Coupe Davis. Haïti est grandement concernée après la spectaculaire remontée en Groupe 2 de la zone américaine. Il sera question pour notre pays de recevoir son adversaire qui sera connu justement après les résultats du tirage au sort.
Le président de la Fédération Haïtienne de Tennis (FHT), Patrick « Buddy » Blanchet, déclare qu’une aide de 100 000 dollars américains sera attribuée par l’instance de tutelle, la Fédération internationale, au tennis haïtien pour la réparation des sites endommagés.
Et dans le cas où Haïti recevra l’adversaire à l’occasion du premier tour de la Coupe Davis 2011 prévue du 4 au 6 mars pour le Groupe 2, on doit s’attendre à ce qu’au niveau de la FHT, les planifications s’accélèrent visant à l’aménagement d’un site répondant aux normes prescrites par la Fédération Internationale de Tennis (FIT) pour accueillir les rencontres de la Coupe Davis.
Mise à part la surface de jeu (qu’elle soit dure ou en terre battue) où se dérouleront les rencontres durant trois journées, le site appelé à recevoir l’événement doit se doter d’un terrain d’échauffement, de vestiaires pour les joueurs, de bureaux pour les officiels de la FIT qui feront le déplacement en la circonstance, d’une salle de conférence et de tribunes avec places assises.
Le tennis est très différent des autres disciplines. A l’occasion des échanges entre les joueurs pendant une rencontre, il est demandé aux spectateurs de s’asseoir sur le court, interdit de circuler et de parler à haute et intelligible voix, question justement de ne pas déconcentrer les joueurs sur le champ de jeu.
Après avoir remercié la Fondation Jean Vorbe, Win Group, Nopin et le ministère des Sports qui avaient contribué à rendre possible le voyage de nos tennismen à Puerto Rico (qualifications pour le Groupe 2 de la Coupe Davis), le président de la FHT s’attend déjà à ce que d’autres les rejoindront pour couvrir l’énormité des dépenses que cela nécessite lorsqu’un pays reçoit en Coupe Davis.

Sponsors, à vos marques !

Pour ce qui a trait aux activités entreprises par la FHT, Patrick Blanchet a parlé du 1er championnat national junior réalisé durant le mois d’août à Tecina, d’un séminaire pour moniteurs de mini-tennis déroulé au Cap-Haïtien, du programme de formation destiné aux jeunes hébergés à l’Ecole Nationale des Talents Sportifs (ENTS) sous la conduite de Roberson Clairismé et du démarrage sous peu du programme de mini-tennis dans les écoles, ceci à l’échelle du territoire national.

Emmanuel Bellevue

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

.