TENNIS

Les deux jeunes pongistes haïtiens, Dialine Luma et  Marc Anderson Bruno n’ont pas pesé lourd dans le camp de tennis de table qui  s'est déroulé à la Havane Dialine_et_Anderson(Cuba)  du  7 au 13 Décembre dans lequel ont participé quatre pays.

Avec seulement deux athlètes, Dialine Luma et Marc Anderson Bruno, Haïti avait la plus petite délégation des quatre pays qui étaient représentées à ce camp  de tennis de table réunissant outre Cuba (pays hôte), Mexique mais aussi République Dominicaine.

Les responsables cubains ont opté pour l’organisation de deux petits tournois. Ainsi, les équipes de Cuba et République Dominicaine se sont affrontés  dans le premier tournoi, baptisé (Tournoi José Marti). Il s’agit d’un tournoi par équipe. Les cubains l’ont emporté dans la catégorie féminine par (5 victoires à 1). En revanche, les dominicains s’emparent de la catégorie masculine par (5 victoires à 3).

L’autre tournoi  mettait aux prises tous les pays participants à ce camp. Malheureusement, les jeunes pongistes haïtiens n’ont pu tirer leur épingle du jeu puisqu’ils ont tombé dans un groupe qui comptait les meilleurs athlètes de la zone. Ainsi, ils n'ont pas pu passer la première phase.
Réagissant après l’élimination des deux pongistes haïtiens, Pierre Richard Granjean  qui les a accompagnés, a fait savoir que la participation de ses protégés  dans ce tournoi  était très une belle expérience. « De toute façon, ça a été une très belle expérience pour  nos jeunes qui étaient à leur première participation à une activité internationale. Ils ont su jauger leur niveau par rapport aux étrangers de leur âge.  Ils étaient tout au long du Camp encadré par les meilleurs entraineurs cubains », a déclaré, Pierre Richard Granjean.
« Nous avons beaucoup appris de l'organisation et de la préparation de ce camp. Le Ministère des sports doit supporter l’Association Haïtienne de Tennis de Table (AHTT) dans ses efforts de vulgarisation de cette discipline dans le pays. Les directeurs d'écoles doivent aussi encourager la pratique du tennis de table dans leurs établissements. C'est une discipline qui peut se pratiquer dans toutes les écoles car toute école possède des salles et des tables », a conseillé, Pierre Richard Granjean.
Pour finir, le président de l’Association pour la Préparation des Pépinières Sportives du Nord (APPESNO), rappelle que la participation d’Haïti dans ce camp a été acquise dans la douleur. « Nous n'avons eu aucun support local en dépit de l'appel à l'aide que nous avions lancé. C'est grâce à la générosité des membres de la Fondation Destination Haïti que nous avons fait ce déplacement », a clairement dit Pierre Richard Granjean.

.