FOOTBALL

La pelouse du Gigante Arroyto Cardviola de Rosario a été cette nuit été le théâtre du 93ème clasico entre l’Argentine et le Brésil, rencontre comptant pour la quinzième journée de la phase éliminatoire au Mondial 2010 en Afrique du Sud. Avant le coup d'envoi de ce choc, l'Argentine se place à la quatrième place du classement alors que la Seleçào occupe la première position avec 27 points. Une rencontre particulière qui sent la poudre, tant l’enjeu est énorme pour les deux nations. Le Brésil avec deux buts d'avance à la mi-temps La rencontre démarre tambour battant avec la première alerte sur le but de Júlio César sur une tentative de Messi. L'orage passé, le Brésil ouvre la marque à la 24’ minute par Luisào qui trompe Anjudar de la tête sur un coup franc tiré par Elano. Un but accueilli dans un silence de cathédrale. L’Argentine concède un second but à la 30e minute par l’inévitable Luis Fabiano à l’affût en reprenant de près un ballon mal maitrisé par Andujar, suite à un centre de Kaká. Júlio César repousse ensuite une reprise à bout portant de Tevez à la 37’ minute, démontrant qu’il est sans doute à l’heure actuelle le meilleur à son poste. Plus rien ne sera inscrit et l’arbitre mis un terme à cette première période favorable à la Seleçào, alors que Maradona rentre au vestiaire avec le visage marqué. Luis Fabiano signe un doublé En seconde période, El Pibe de Ouro fait entrer Agüero pour donner une impulsion à son attaque et cela porte ses fruits. Les argentins mordent un peu plus dans le ballon et font le siège du but de Julio César qui repousse tout. Une pression finalement récompensée sous forme d’un but inscrit par Datolo. Une réduction du score qui relance l’intérêt de la partie. La formation de Dunga reprend ses deux buts d’avance en inscrivant un troisième but à la 67’ minute par Luis Fabiano, suite à une action menée par Kaká. Le néo madrilène adresse en profondeur un excellent ballon pour Luis Fabiano qui d’un petit lob trompe Andujar sorti à sa rencontre. La Seleçào qualifiée pour le Mondial trois journée avant la fin Dans les dernières minutes, les deux équipes jettent leurs dernières forces et les défenses sont très sollicitées mais plus rien ne sera inscrit. Dunga peut laisser exploser sa joie avec cette probante victoire qui met fin à une période de défaite en terre argentine depuis 1995 et valide le billet auriverde pour l’Afrique du Sud trois journées avant la fin de cette campagne éliminatoire.

.