FOOTBALL

IMG 20180224 WA0059

Crédit Photo: Footkole

En ouverture de la deuxième journée du championnat national de première division, le Racing CH a sauvé de justesse le point du nul, grâce à un but inscrit dans les temps additionnels par Frandy Dort sur coup franc, pour répondre à l'ouverture du score de Wilinks Joseph depuis la seizième minute (16')._

Devant quelques curieux de sipporyes qui ont fait le déplacement pour assister à la première prestation du Racing Club Haïtien à domicile, ce dernier a failli mordre la poussière face à un Ouanaminthe FC remarquablement bien armé pour son premier déplacement en 2018.

Dès les premières minutes, les visiteurs ont clairement affiché leur ambition de défier l'équipe locale dans son fief. Et c'est fort logiquement qu'ils ouvrent le score à la seizième minute (16') de jeu sur un but de Wilinks Joseph dit "Dewoule". Lancé en profondeur, dans l'axe de la défense jaune et bleu, le numéro onze (#11) a, grâce àun lobe, pris la mesure du portier raciniste, Guitho Charles et le vieux lion rentre aux vestiaires avec ce retard d'un but.

Au deuxième acte, l'équipe entrainée par Sonche Pierre a présenté un visage bien meilleur, mais Massinho Joseph allait compliquer la tâche des jaune et bleu, expulsé pour un coup de coude, à un moment où son équipe bénéficiait d'une touche. Réduits à dix (10), les locaux n'ont pourtant pas baissé les bras. Les fans jaune et bleu croyaient à l'égalisation quand Jean Wisner Derival a dévié un ballon de la main au fond des filets adverses; l'arbitre a dans un premier temps, validé le but, mais a du l'annuler après concertation avec son premier assistant et le geste du numéro neuf (#9) du Racing a été sanctionné par un carton jaune.

Alors qu'on s'achemine vers la fin de la rencontre (99+2), le plus titré des clubs du pays, bénéficie d'un bon coup franc à l'entrée de la surface de réparation de l'équipe représentative du nord'est. Comme à son habitude, Frandy Dort s'en est chargé de l'exécution et la frappe du numéro treize (13) déviée au passage, a fini par tromper la vigilance du dernier rempart des capitaines de la frontière ; Luigi Desravines.

Au final, les deux (2) équipes ont laissé le stade Sylvio Cator dos à dos. Vue la physionomie de la partie, le Racing Club Haïtien peut se considérer ce nul presque comme une victoire. Il s'agit du second nul concédé par les deux équipes toujours sur le score d'un but partout, puique la semaine dernière, elles avaient respectivement partagé les points avec le Cavaly et Arcahaie FC.

 

Thierry Antoine Michel 

.