FOOTBALL

IMG 20170625 WA0110

Le Real du Cap a remporté le titre de champion national pour la première fois de sa jeune histoire, après son court succès 1-0 au dépend du Racing FC des Gonaïves, ce dimanche 25 Juin au Parc St Victor au match retour de la finale du championnat national de première division.

La fête était belle ce Dimanche au Cap-Haïtien, où très tôt des milliers de fans ont investi les gradins du Parc St Victor, pour assister au dernier match de la série d'ouverture du championnat. Après leur revers 1-2 du match aller, les Capois ont réussi l'essentiel grâce à une réalisation sur penalty de Nerlin St Vil, l'ancien attaquant de L'AIGLE Noir.

Après une entame de match compliquée, dû notamment à la pression générée sur les épaules des Capois, ces derniers ont attendu la deuxième partie du premier acte pour finir par se libérer de la pression. Les Gonaïviens, eux, paraissaient moins paniqués. Pendant tout le premier quart d'heure, ils ont pris l'initiative du jeu, notamment avec Bendy Charles une fois de plus très remuant sur le côté droit et Djoules Valcourt intraitable dans l'entre jeu. Toutefois, pendant leurs temps forts, les hommes de Clersant Clairejuste n'ont pas réussi à trouver la faille dans la défense Capoise. Leur meilleure opportunité est survenue à la 18ème minute, lorsque Bendy Charles mal-négocie un centre de Stenio Vincent, en ratant complètement sa reprise de tête.

Aux alentours de la vingt deuxième minute, les locaux allaient commencer par entrer dans la partie, à l'image de Nerlin St Vil et Jean Jackinto mieux inspirés. Les joueurs de la Cité Christophienne vont finir par mettre le pied sur le ballon, c'est à ce moment qu'ils ont commencé par inquiéter la défense Gonaïvienne. A la 34ème minute de jeu, Nerlin St Vil n'est pas trop loin d'ouvrir la marque, mais d'un cheveu, perd son duel avec le portier Gonaïvien. Deux minutes plus tard, les locaux vont encore mettre le feu dans le camp adverse, mais font preuve de maladresse dans le dernier geste, jusqu'au coup de siflet de la première période. Avec ce score vierge, le Racing est à 45 minutes de son troisième titre national.

La deuxième partie de cette finale retour allait être plus compliquée pour les 22 acteurs, par rapport à son intensité. Mais le vieux sorcier Sonche Pierre, l'entraîneur du Real va encore dicter sa loi. Le technicien décide de faire sortir Jhonson Jeudi, remplacé par Roberto Louima. C'est ce changement qui va basculer la rencontre, puisque l'ancien Violetiste va rendre la vie dure aux défenseurs Gonaïviens. Sur l'une de ses accélérations, il va pousser ces derniers à la faute, permettant à son équipe d'obtenir un penalty. Nerlin St Vil, sur de lui, prend son ballon et exécute la sentence, ça fait 1-0 en faveur des locaux. Deux buts partout sur l'ensemble des deux matchs, cependant grâce à son but inscrit à l'extérieur, au match 1, le Real tient le bon bout. On en était à la 53ème minute.

Obligé de sortir le grand jeu après avoir concédé ce but, le Racing FC va se jeter à fond dans la bataille en quête du but égalisateur. En face, le Real bien organisé autour de sa charnière centrale, composée de Blaise Dunel et Emma Jean, fait échec aux velléités offensives Gonaïviennes. Pendant les dix dernières minutes, les visiteurs vont établir leur quartier général dans le camp Capois, mais à chaque fois, ils sont bien maîtrisés par les Rhinocéros, qui vont bien tenir jusqu'à ce que Monsieur Benbito Celima mette un terme à la rencontre, pour la joie des milliers Capois qui avaient fait le déplacement.

IMG 20170625 WA0093

Le Real du Cap, seulement quatre ans d'existence, ce n'est que sa deuxième saison en première division et déjà un titre de champion national. Battus en finale de la série de clôture 2016 par le FICA, les poulains de Sonche Pierre ont bien appris de leur défaite, ils sont revenus cette saison plus forts et plus déterminés et sont logiquement finis par être récompensés. Le Real Hope Academy qui avait bouclé la saison régulière de cette série d'ouverture en tête du classement, a prouvé qu'il était bien la meilleure équipe de ladite série.

Ce sacre du Real vient prouver une fois de plus, que seul le travail finit par payer.

La Rédaction de L'ASHAPS transmet ses plus vives félicitations à toute l'équipe Capoise, joueurs, Entraîneurs et Dirigeants qui int d'une façon ou d'une autre, contribué à ce sacre. Bravo messieurs.

 

Jean Josué Mervil / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

.