×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

Avec un total de six (6) trophées remportés au terme de l’année 2013,abasket les équipes de Basket-ball et de Volley-ball de l’Institut des Hautes Etudes Commerciales et Economiques (IHECE)  ont permis à ce centre universitaire de faire la plus forte impression lors de la dernière saison sportive. Entre matches de compétitions et d’amicaux, les étudiants de l’IHECE en ont disputé cinquante-neuf (59) en basket et trois cent quatre-vingt huit (388) en volley. Cette année, en plus de continuer sur la même la lancée, les responsables ont annoncé pas mal de nouveautés, et ce, pour permettre à la bande de feu Gabriel Raoul Berret de renouer avec son glorieux passé. Retour sur la fructueuse année 2013 effectuée par les étudiants  de l’IHECE plus connu sur le sobriquet de « Malfini Rouge ».

A défaut de la Fédération Haïtienne du Sport Universitaire (FEHSU), inactive depuis le départ de son Secrétaire Général, Herby Béralte, les responsables de « Malfini Rouge » ont de toute façon tiré leur épingle du jeu en faisant jouer leurs équipes de basket-ball, de football et volley-ball dans des tournois organisés par le groupe (TASBIA), MJSAC ou encore par la Ligue de Volley-ball de la Région Ouest (LVBRO). A ce sujet, le Directeur administratif et financier, Michel F. Bonnet a déclaré : « Nous ne sommes pas un club à but lucratif. On pratique le sport dans le même esprit que Gabriel Raoul Berret », et le Doyen de l’IHECE, Monsieur Amos Durosier en a profité pour ajouter : « Notre devise c’est un esprit saint dans un corps saint » !

Ainsi, pour atteindre cet objectif, les responsables ont mis les grands moyens pour embaucher des techniciens (entraîneurs et masseurs), triés sur le volet, tels : Charles Jean Gérard (entraîneur assistant basket masculin), Luca Jameson (entraîneur assistant, équipe de football), Ashley P. Salomon (entraîneur principal, basket masculin), Médina Salomon (entraîneur principal, équipe de football), Ilrick Bien-aimé et Edwige Bien-aimé, entraîneur principal et assistant de l’équipe de volley-ball), Jacques Cazeau Fils (entraîneur principal de l’équipe du basket féminin) et Linda Chérubin (entraîneur assistant de l’équipe de basket féminin

Parlant de trophées justement, les équipes de Basket-ball et de Volley-ball de l’IHECE en ont remporté un total de six (6). L’équipe de basket masculine a ravi le titre mis en jeu par le MJSAC pour le compte de la 3e édition du tournoi baptisé : « Semaine du bicolore » à l’occasion des 210 ans du drapeau haïtien avant de s’adjuger successivement les trophées récompensant l’équipe championne de la 2e édition de TASBIA en D1 et du tournoi « Maxime Antoine » tenu au Gymnasium Vincent. Il faut aussi ajouter le trophée de vice-champion remporté en D2 dans le tournoi organisé par le groupe TASBIA.

En Volley-ball, les étudiants de « Malfini Rouge » ont raflé le titre de champion en deuxième division masculine dans le cadre du tournoi organisé par la Ligue de Volley-ball de la Région Ouest (LVBRO) pour se hisser en première division cette année. Ils ont aussi gagné le trophée récompensant l’équipe championne du marathon « Saj veye yo 2013 ».   

S’exprimant sur la performance de ses poulains lors de la dernière saison, le Directeur exécutif et Coordonnateur sportif  s’est dit satisfait. « Vu qu’il n’y avait pas vraiment une instance faisant la promotion du sport universitaire, et qu’en revanche, nous sommes arrivés à rafler six trophées et jouer plus que trois cent (300) matches, c’est une satisfaction, a fait savoir Raoul Baptiste avant d’ajouter. Les entraîneurs et leurs adjoints constituent l’épine dorsale de toutes les activités sportives du Malfini Rouge. Il est important que de telles ressources humaines qui se sont révélés très performants au cours de l’année sportive et celle d’antérieure, conservent la même motivation en 2014 ».  

A en croire les dires de Linda Chérubin, Trésorière, entraîneur assistant de l’équipe de basket féminin et animatrice de la salle Multimédia de l’IHECE, cette année (2014) l’institut s’apprête à participer à toutes les compétitions que la FEHSU aura à organiser (football, basket-ball, volley-ball, tennis de table et athlétisme) et celles de la LVBRO et d’autres instances de la zone métropolitaine.

Signalons que l’IHECE a été par le passé un centre universitaire mythique dans la pratique du sport en Haïti. Autrement dit, ce n’était pas un hasard à ce que son équipe de football participait au championnat national de D2 masculine. En attendant le coup d’envoi des compétitions que la FEHSU aura à organiser le 24 janvier prochain, l’équipe de volley-ball de Malfini Rouge dispute présentement la coupe de la ligue, tournoi organisé par la Ligue de Volley-ball de la Région Ouest (LVBRO).

Add a comment

Le Karibe Convention Center a été le dimanche 22 décembreemmanuelbonnefil ciba écoulé le théâtre d’un événement majeur, les festivités marquant les 25 ans du CIBA dans lesquelles des hautes personnalités dans le monde du sport, des affaires et de la politique avaient pris part, et ce pour rehausser l’éclat de cette fête sportive. Deux semaines après, le Coordonnateur du CIBA s’est dit satisfait en faisant le bilan des activités réalisées par son institution. Emmanuel Bonnefil dans les colonnes de Ticket Sport ! 

Ticket Sport: Vous venez de mettre grandiosement un terme aux festivités marquant les 25 ans du CIBA. Alors, êtes-vous satisfait ?

Emmanuel Bonnefil : Je suis entièrement satisfait, et ce, pour diverses raisons. D’abord, pour avoir l’aide financière des instances comme Sogebank, Digicel, Diri Méga et Lait Alaska. Vous savez en Haïti pour avoir l’aide de ces instances, il fallait à ce que tu fasses un travail extraordinaire dans le milieu sportif. Puis, des Responsables d’écoles tels, maître Gérard Gourgue et autres- ne cessent de nous confier leurs élèves en vue de la réalisation régulière de nos différents tournois. Ensuite, je peux vous avouer sans crainte d’être démenti, CIBA a eu tout ce succès grâce à la presse sportive et les médias évidemment. Et finalement, mes collaborateurs, les fans et la Police nationale d’Haïti ont apporté leur pierre dans la construction de cette institution qui a pu atteindre un quart de siècle. A côté de tout cela, nous disposons d’un terrain répondant aux normes internationales et un site Internet rien que pour vulgariser les informations à travers le monde.

TS : Gérard Gourgue justement eut à dire que le CIBA fait partie des institutions qui méritent une attention spéciale de la part des autorités étatiques vu qu’il se mette à réaliser des activités stimulant la jeunesse du pays de se divertir sainement. Partagez-vous cet avis ?

EB : Il est important à signaler que ces mots sont de maître Gourgue. D’autres personnes font également le même commentaire. Cependant, le courant ne passe toujours pas entre le CIBA et l’Etat haïtien.  Il est vrai que le Ministre des Sports, Magalie Adolphe Racine a fait un petit geste au CIBA l’an dernier, mais ça ne sert vraiment à rien vu que l’importance et le coût des activités annuelles que nous organisions (Tournoi de l’Unité dans six catégories, championnat national dans la catégorie et basket-ball de plage) sans oublier le périple de la sélection du CIBA dans les différentes villes de provinces.        

TS : Avoir l’aide financière des sponsors comme Sogebank, Digicel, Diri Méga et Lait Alaska sous-entend que le CIBA ait les moyens de sa politique ?

EB : La Sogebank n’est autre que notre premier sponsor, et ce, depuis huit ans, mais notre sponsor officiel est la Digicel. Cela veut dire que cette dernière en termes de dépenses d’argent, joue un rôle primordial dans l’existence et dans la réalisation des activités du CIBA. Suivent, Diri Méga et Lait Alaska, dernier en date. Les gens doivent savoir que pour réaliser une journée de basket-ball, il vous faut les arbitres, un groupe électrogène, un ou deux DJs, des fois un band Rara et des artistes invités. Autant dire, tout cela exige un coût sans oublier l’achat de ballons et un petit personnel à payer. Autrement dit, le CIBA attend encore l’apport d’autres maisons de la place. Cependant, nous tenons grandement à remercier Sogebank, Digicel, Diri Méga et Lait Alaska pour nous avoir fait confiance.

TS : Comment gérer plus de sept cent (700) écoliers issus dans (44) écoles et dans six (6) catégories différentes ?

EB : Nous avons rappelé lors de notre premier tournoi en 1988, ils étaient d’bord au nombre de quatre (4) les écoles participantes. Puis, une vingtaine. Ensuite, tout récemment soit en 2013 une trentaine. Finalement, cette année on est à (44) écoles. On est habitué, il est vrai cela demande plus de bras et de concentration. On est plutôt heureux de travailler à ce que tout se passe bien et sur papier est en place pour qu’on ait une année de basket scolaire réussie. En passant, je rappelle qu’on va devoir reprendre avec nos activités après le 12 janvier.

Ticket Sport : On est en 2014, votre mot final ?

Emmanuel Bonnefil : Je souhaite à toutes et à tous les vœux de bonheur et de prospérité. Avec les sponsors du CIBA, nous allons offrir beaucoup de cadeaux aux amants du ballon orange et tant d’autres surprises les sont réservées. Une nouvelle fois, je réitère mes remerciements à Sogebank, Digicel, Diri Méga et Lait Alaska, les médias, les amis du CIBA et la presse sportive.

Add a comment

Le Comité Interscolaire de basket-ball (CIBA) CIBA 2013-2014a clôturé en beauté les festivités marquant son 25e anniversaire en organisant une somptueuse cérémonie à l’hôtel Karibe Convention Center (Juvenat), dimanche 22 décembre 2013, au cours de laquelle sont honorés les sponsors, les écoles, les amis, les médias et les journalistes qui lui ont prêté main-forte, et ce, pour atteindre 25 ans de pratique du basket dans le milieu estudiantin haïtien.

Du beau monde pour mettre un terme aux festivités commémorant les 25 ans du CIBA. Citons, entre autres, le mythique Gérard Gourgue, le commissaire divisionnaire et directeur départemental de l’Ouest de la Police nationale d’Haïti, Michel-Ange Gédéon, la directrice et l’officier de communication de la Sogebank, respectivement Johane Nicolas et Bronz Dafinus, le directeur de marketing de la SogeXpress, Jean Ronald Eliacin, la directrice marketing de Diri Méga, Angélique Salomon, Alph Ulysse, responsable de Soge Basket. Des responsables d’écoles, arbitres et journalistes étaient présents pour rehausser l’éclat de cette grande fête du basket scolaire organisée par le CIBA.

D’abord, tout a commencé par les traditionnels mots de bienvenue des MC, la prière et l’hymne national avant le discours de circonstance du secrétaire général du CIBA, Hérold Joseph. « Nous tenons à remercier tout le monde pour les supports. Pour atteindre un quart de siècle en Haïti, il vous faut certainement du support. Vous avez fait le bon choix en apportant votre aide au CIBA. En 25 ans, nous avons organisé pas mal d’activités, mis au monde pas mal de talents cachés et nous en sommes fiers. Nous sommes plus que déterminés faire jouer le basket, et ce, à travers tout le pays ».

Puis, quelques notes de musique avec « Galerie Jazz » avant de remettre des plaques d’honneur aux sponsors suivants : Sogebank, le premier sponsor du CIBA (depuis 8 ans), Digicel (sponsor officiel du CIBA), Diri Méga (sponsor depuis 3 ans) et Lait Alaska, le dernier arrivé des sponsors du Comité interscolaire du basket-ball. Dans la même lignée, six (6) écoles ont été également honorées. Ce sont : Institution Secondaire Gérard Gourgue, Institution du Sacré-Cœur, Collège Yves Albert Boucher, Centre de Formation Classique, Institution Marie Louise Trichet et Lycée Marie Jeanne.

Ensuite, le CIBA a tenu à honorer ses amis, à savoir ceux qui lui sont restés fidèles et qui ont joué un rôle important pour que ce comité puisse atteindre un quart de siècle. Citons : Alph Ulysse, Bronz Dafinus, Johane Nicolas, Jean Ronald Eliacin, Angélique Salomon, Michel-Ange Gédéon, Buteau Cerisier, Direction plage Soleil Antillais, William Belmont, Lesly Desjardins et Jacques Alix Louis.

Enfin, la série des récompenses a pris fin avec les médias et les confrères de la presse sportive. Au rayon des médias honorés : Ticket Sport, Radio Magik 9, Radio Ibo, Radio Mélodie, Radio Télé Ginen, Radio Télé Galaxie, Radio Télé Métropole, RadioTélé Mégastar, Radio Télé Energie, Radio Tropic FM et la Télévision nationale d’Haïti. Jean Marie Richard Hollant, Jean Smith Griffon, Antoine Marcel Gérald Bordes, John Chéry, Michel Giraud et notre collaborateur Emmanuel Bellevue sont les journalistes honorés lors de cette grande fête du basket organisée par le CIBA pour boucler les festivités de ses 25 ans.

Hormis la remise des plaques, les moments forts de cette cérémonie ont été la prise de parole de maître Gérard Gourgue. Il a fait l'éloge du CIBA en ces termes : « Tenir une institution vivante pendant 25 ans en Haïti n’est certainement pas une chose permise à tout le monde. Vous méritez, chers membres du CIBA, des félicitations. Je vous encourage de tenir plus haut le flambeau du basket scolaire », dixit maître Gourgue ovationné par l’assistant.

D’autre part, Emmanuel Bonnefil, a dans son discours, remercié les sponsors, les responsables d’écoles, la Police nationale, les amants du ballon orange, les médias et les journalistes avant d’ajouter : « J’espère que vous serez encore là pour les festivités marquant les 50 ans du CIBA », s’est enthousiasmé le coordonnateur du CIBA.

Pour rappel, le CIBA a vu le jour le 9 mai 1988. Elles étaient au nombre de quatre (Collège Léopold Sédar Senghor, Collège Isidor Jean-Louis, Institution Secondaire Gérard Gourgue et Collège Yves Albert Boucher) qui avaient pris part au premier tournoi organisé par le CIBA. Après deux week-ends, le Collège Yves Albert Boucher a eu gain de cause aux dépens des élèves de l’Institution Secondaire Gérard Gourgue. Et depuis, le CIBA ne cesse de faire jouer le basket dans la zone métropolitaine.

Pendant ces 10 dernières années, le CIBA a organisé de façon régulière son championnat, ce qui lui a valu l’appellation « CIBA, le championnat de la ville ». Ainsi, le championnat est passé de (4) en 1988 à (30) l’an dernier, mais cette année (44)écoles en six catégories se sont fait inscrire pour jouer la compétition.

L’un des faits marquant de l’année pour le CIBA n’est autre que le périple de sa sélection de basket qui a permis de visiter les villes suivantes: (Hinche, Gonaïves, Saint-Marc, Cap-Haïtien, Cayes, Croix-des-Bouquets, dans le but de se mesurer avec ses homologues. Au final, cette sélection a été en république voisine pour y jouer deux tests matches soldés par des résultats positifs.

Signalons qu’avec17 tournois remportés, le Collège Yves Albert Boucher vient en tête des écoles les plus titrées du CIBA durant les 15 dernières années. Suivent respectivement l’Institution du Sacré-Cœur (6), l’Institution Secondaire Gérard Gourgue (5), l’Institution Marie Louise Trichet (4), le Centre de Formation Classique (4), le Lycée Marie Jeanne (3) et les Collèges nouvelle Lune, Jacques Roumain et Catherine Flon.

Add a comment

Auréolée du trophée récompensant le vainqueur Sogebankde la première édition du championnat organisé par l’Association haïtienne de basket-ball corporatif (ASHBAC), la doyenne de la compétition, Sogebank qui avait fait un faux pas lors de sa première sortie en 2013, a repris goût à la victoire en battant son homologue de Télémax (89-76). Au terme d’un match ouvert et riche en rebondissement, la formation de la Police nationale a pris le meilleur aux dépens de Digicel (103-64). Les deux autres victoires de la 6e journée sont à mettre au crédit des équipes de Marché Ti Tony et  des Produits Bongu.

Emmenée par Elminis Isnold en état de grâce et qui allait terminer la rencontre avec (39) points, et ce, comme étant le meilleur scorer du week-end écoulé, l’équipe de Sogebank revient en force et a honoré son statut de favori pour succéder à la formation de Produits Bongu. Pour l’occasion, l’équipe lauréate de la première édition a fait chuter la fougueuse formation de Télémax par 13 points d’écart. A l’arrivée, les hommes de la chaîne 5 se sont inclinés (89-76). Ainsi, après avoir subi la loi de la Natcom, la Sogebank qui a vu son match face aux Produits Bongu reporté pour cause de pluie, en a profité pour signer sa première victoire dans la compétition de l’ASHBAC avant de recommencer à jouer en janvier 2014.

 Les milliers de fans du basket qui avaient pris d’assaut l’enceinte du CFC (Babiole #7) se sont bien régalés en assistant à un match de basket de haut niveau et plein de suspense. En face, Digicel, double vainqueur de la compétition et Police nationale qui jusque-là n’a toujours pas remporté de titre dans la compétition même si elle y participe depuis fort longtemps.

S’il est vrai que  les policiers sont dépourvus de titre, ils ont fait un match de rêve face à Digicel qui essaie de sortir sa tête de l’eau.

Cependant, l’équipe au slogan « Extraordinaire » a été tout simplement rdinaire. Privée d’inspiration dans la ligne offensive et avecune défense qui a toutes les peines du monde pour contrer les assauts répétés de la PNH, l’équipe de Digicel coule et reste méconnaissable tout au long de la rencontre. Au final, la Digicel retombe dans ses travers en mordant la poussière (103-64).

Il est important de signaler que 37 points, c'est le plus grand écart de points enregistrés jusque-là par l’équipe de Digicel dans compétition. L’un des hommes qui a mis le feu dans le camp de Digicel s’appelle : Shelove Supré. Il a marqué (24) unités pour mener l’équipe de la Police nationale d’Haïti à la victoire au terme d’un match de rêve.

D’autre part, l’équipe de Marché Ti Tony s’est adjugée les points de la victoire face à la Brasserie de La Couronne. Cette dernière tombe pour (4) points d’écart, score final (75-71) à l’issue de la première rencontre disputée dimanche.

Pour finir le match phare de la 6e journée a vu la victoire sans surprise de l’équipe championne en titre, les Produits Bongu (84-61). Ce dernier ne fait que calmer les ardeurs de la pimpante formation de Natcom qui restait sur deux victoires de suite, et ce, en dépit du fait qu’elle fait ses premières armes dans la compétition.

La compétition sponsorisée par la Digicel et supportée par la Sogebank, Diri Méga, Marché Ti Tony, Lait Alaska, Sprite et ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique (MJSAC) connaîtra sa 7e journée samedi 21 décembre e chômera en dimanche, les festivités clôturant les 25 ans du Comité Interscolaire de Basketball (CIBA) qui auront lieu à l’hôtel Karibe obligent.

Joint au téléphone, le coordonateur général de l’ASHBAC a fait savoir que la compétition reprendra ses droits le vendredi 10 janvier pour se poursuivre le samedi 11. « Vous savez que le 12 janvier est une date noire dans l’histoire du pays. Ainsi, on a décidé de faire jouer les matches vendredi et samedi », précise Emmanuel Bonnefil qui n a profité pour adresser des vœux aux amants, joueurs, dirigeants et sponsors du ballon orange.

Signalons que ce samedi, lors de la 7e journée, deux matches sont au programme. A suivre particulièrement la rencontre qui mettra aux prises l’équipe de Diri Méga en quête de rachat avec   l’imprévisible formation de la Police nationale. L’autre match de la soirée verra s’affronter dans un choc des titans : la Digicel et Marché Ti Tony.

Résultats des 5e et 6e journées

Samedi 14 décembre 2013

Police nationale – Digicel: 103 – 64

Sogebank – Télémax: 89-76

Dimanche 15 décembre 2013

Marché Ti Tony – Brasserie La Couronne : 75-71

Produits Bongu – Natcom : 84-61

Add a comment

Après avoir remporté la troisième et la quatrièmeaa digicel édition du championnat de l’Association Haïtienne de Basket-ball Corporatif (ASHBAC) en 2011 et 2012, l’équipe de Digicel, éliminée l’an dernier, a réussi son entrée samedi 7 décembre 2013 pour son premier match dans la compétition. Sa première victime porte le nom de Brasserie La Couronne, battue (76-71). Les deux autres grands bénéficiaires du week-end écoulé s’appellent respectivement Lait Alaska et Natcom. En revanche, la rencontre mettant aux prises l’équipe de Sogebank aux Produits Bongu n’a pu arriver à terme à cause de la pluie. 

En effet, la formation de Digicel, exempte de la première journée, a fait des débuts prometteurs dans la sixième édition du championnat de basket corporatif organisé par l’Association reine du basket-ball corporatif en Haïti, l’ASHBAC en épinglant son homologue de Brasserie La Couronne (76-71). Il a fallu la présence de Reynaldo Louis Charles (27) points pour calmer les ardeurs des hommes de la Couronne.

Alors que les fans du ballon orange attendent avec impatience la deuxième rencontre de la soirée qui devait opposer la doyenne de la compétition, la Sogebank, chutée lors de la première journée et qui avait pour obligation de rebondir face aux hommes des Produits Bongu, tenants du titre. L’invitée surprise qu’est Dame pluie a volé la vedette et a mis tout le monde hors de course pour finalement annuler la soirée. Ainsi, les organisateurs ont reporté la rencontre pour une date ultérieure.

En dimanche, l’équipe de Lait Alaska qui avait raté son entrée en lice, a signé sa première victoire dans la compétition en battant Télémax (119-116) au terme d’un match plaisant et très ouvert entre les deux protagonistes. Alexis Brunel en a profité pour signer la meilleure performance de la semaine en inscrit (43) points de quoi porter son équipe à la victoire face à une formation de Télémax qui n’a pas démérité.

Le dernier match de la soirée a vu le triomphe de l’équipe de Natcom aux dépens de Diri Méga, score final (85-77). Si la Natcom signe sa deuxième victoire de suite dans la compétition, en revanche, l’équipe de Diri Méga a chuté pour une deuxième fois de suite. Comme ce fut le cas face à Sogebank, Nielsen Guillaume s’est transcendé en inscrivant (19) points pour faire plier l’équipe de Diri Méga qui se trouve au creux de la vague en ce début de compétition.

A signaler que les équipes des Produits Bongu et de Natcom restent sur deux victoires de suite, au contraire de Diri Méga, battu deux fois de suite. Dans cette même lignée, l’équipe lauréate de la première édition, Sogebank est privée également de victoire.   

Résultats de la 3e et 4e journée de l’ASHBAC

Samedi 7 décembre 2013 

Digicel – Brasserie La Couronne : 76-71, Reynaldo Louis Charles (27) points.

Produits Bongu – Sogebank : interrompu par la pluie.

Dim 8 décembre 2013

Lait Alaska – Télémax : 119 – 116, Alexis Brunel (43) pts

Natcom – Diri Méga : 85 - 77, Guillaume Nielsen (19) pts

Add a comment

Ils étaient au nombre de quatre les matches comptant bongupour les deux premières journées de la 6e édition du championnat de basket corporatif organisé par l’Association haïtienne de Basket-ball corporatif (ASHBAC) les samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre 2013 au local du Centre de formation classique (CFC). Au terme de ces deux journées, l’équipe championne en titre, les Produits Bongu, est sortie victorieuse du méga-choc l’opposant à Marché Ti Tony (67-54).

La Natcom a fait une entrée triomphale en écartant l’équipe lauréate de la première édition, la Sogebank, et les deux autres rencontres ont vu la victoire respectivement des équipes de la Police nationale et de Télémax aux dépens de Diri Méga et de Lait Alaska. 

Plusieurs milliers de fans du basket avaient pris d’assaut l’enceinte du CFC afin d’assister au coup d’envoi de la saison du basket-ball corporatif organisé dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince par l’instance reine du basket corporatif en Haïti, la ASHBAC. Chauffés à blanc, ils en ont profité pour supporter, et ce, en scandant le nom de leur équipe favorite, de quoi créer une atmosphère de festivité, tout cela dans une ambiance bon enfant et sous les yeux rivés des agents de la Police nationale d’Haïti.

En effet, pour commencer, les amants du ballon orange ont eu droit au remake de la finale remportée par Marché Ti Tony face aux Produits Bongu dans le tournoi organisé par la Senior Basket-Ball League (SBL). Cette fois, c’est la formation qui avait gagné la dernière édition de l’ASHBAC qui a eu le mot final. A l’arrivée, l’équipe des Produits Bongu l’a emporté non sans peine (67-54), et ce, tout en affichant son ambition de faire le back to back, comme ce fut le cas avec la Digicel en 2011 et 2012.

Le deuxième match de la soirée a vu la victoire de la Natcom qui fait pourtant ses débuts dans la compétition. En face, la Sogebank. Auréolée du premier trophée de champion dans la compétition, la banque qui est toujours « bò kotew », est également détentrice du titre, a toujours participé dans cette compétition. En un mot, la doyenne du championnat. Cependant, malgré tout, la Natcom qui fait ses permières armes, a eu le dernier mot en s’imposant pour 8 points d’écart face à la Sogebank (88-80) à la surprise quasi générale.

En dimanche, les deux autres matches ont vu la victoire respective de Télémax et de la PNH. Cette dernière a recruté  plusieurs joueurs, tels Chilove Supré, un ancien de Télémax, et  Pétrice St-Jean. Ils ont inscrit chacun (26) pts de quoi donner l’avantage à leur équipe, tombeuse du Lait Alaska qui participe à son premier championnat. Score final : (99-92).

D’autre part, l’équipe de Télémax, révélation de la dernière édition, a encore frappé fort cette année. Pour plus d’un, elle est l’équipe d’espoir de ce championnat. Bien emmené par son dossard 5, Wilson Pierre, auteur de (37) pts, l’équipe de la chaîne 5 a fait plier la formation de Diri Méga, finaliste de la 5e édition. Au final, les hommes d’Angélique Salomon se sont inclinés pour deux points d’écart : (111-99).

En guise de remerciement, le comité exécutif de la ASHBAC a tenu à remercier les sponsors, tels que, Digicel, Sogebank, Diri Méga, Marché Ti Tony et Lait Alaska. Avant de placer un mot pour saluer la présence en grand nombre des milliers de fans qui ont pris d’assaut l’enceinte du Centre de formation classique (CFC). 

Résultats de la 1e et 2e journée

Samedi 30 novembre 2013

Produits Bongu – Marché Ti Tony : 67-54

Natcom – Sogebank : 88-80

Dimanche 1er décembre 2013

Lait Alaska – PNH : 99-92

Diri Méga – Télémax : 111-99

Add a comment

La 1re journée du traditionnel « championnat de l’Unité » basket ball_scolaireorganisé par le Comité interscolaire de basket-ball (CIBA) a eu lieu le jeudi 28 novembre 2013 au local du Centre de formation classique (CFC) avec trois matches au programme. Seulement deux ont pu arriver à terme. Ainsi, les équipes de l’institution du Sacré-Cœur, lauréate en catégorie junior fille et du collège Jacques Roumain, vainqueur en catégorie junior garçon ont été les grandes bénéficiaires. En revanche, le 3e match de la soirée n’a pas pu se dérouler en raison du retard pris dans la parade scolaire.

Justement, et ce, pour une 2e année de suite, le CIBA a eu gain de cause en organisant la parade scolaire précédant le coup d’envoi de la saison sportive scolaire de basket-ball. Pour l’occasion, pas moins de 260 élèves issus de 44 écoles (dans 6 catégories) ont pris part à cette parade sortant de l’institution du Sacré-Cœur pour aboutir au Centre de formation classique (CFC) sous le rythme de la fanfare des élèves du Sacré-Cœur.

Ont pris part également à cet événement, responsables d’écoles, Digigirls et, digiboy’z et bien sûr, certains membres du Comité interscolaire du basket-ball.

Annoncé initialement pour 1h p.m., le coup d’envoi du basket scolaire du CIBA a finalement débuté après 3h. Retard pris lors de la parade scolaire oblige. Le président du CIBA s’est dit content: “ Je n’ai pas de mots pour exprimer ma joie”, bien que certaines écoles nous ont donné des sueurs froides pour ce qui est de leur participation », a expliqué Emmanuel Bonnefil.

Côté compétition, sans surprise, les élèves du Sacré-Cœur dans la catégorie junior fille ont fait une bouchée de celles de Kay Lévy (32-1). Il s’agit d’une sorte de promenade de santé pour l’équipe championne en titre dans cette catégorie, car l’équipe en face n’avait absolument pas pesé lourd dans la balance.

Chez les garçons, les élèves du collège Jacques Roumain, auréolés du titre de vainqueur de la dernière édition et détenteurs du trophée récompensant l’équipe lauréate de la « Coupe Digicel 2013 », n’ont pas eu la partie facile face à ceux du collège Catherine Flon. Tout compte fait, au terme d’un match très serré, et ce, jusqu’au troisième quart-temps, les basketteurs de Jacques Roumain ont fait plier ceux de Catherine (45-29). En revanche, la troisième rencontre de la soirée a été reportée au jeudi 5 décembre sur le terrain du CFC. Elle mettra aux prises en catégorie Open garçon, l’équipe championne en titre, le Collège Catherine Flon avec Kay Lévy. Au rayon des réactions, Jacques Cazeau Fils, membre du comité exécutif du CIBA, a tenu à remercier les sponsors avant de faire l’éloge des agents de la police qui ont assuré le service d’ordre. « Ils étaient plus de 2 700 élèves qui ont voulu prendre d’assaut l’enceinte du CFC. Il a fallu la présence des agents de la PNH pour les maîtriser. J’en profite pour les remercier. Nos remerciements vont également à nos sponsors, Digicel, Sogebank, Diri Méga et Lait Alaska, dixit M. Cazeau. Le dernier match de la première journée se jouera ce jeudi 5 décembre entre Catherine Flon et Kay Lévy. On prendra une pause pour faciliter les élèves qui vont subir les examens. On va tout reprendre en janvier 2014 dans toutes les catégories ».

Signalons que le Comité interscolaire du basket-ball (CIBA), fondé le 9 mai 1988, célébrera son 25e anniversaire le 22 décembre 2013. Pour l’occasion, les membres du CIBA  organiseront un gala dans le but de récompenser tous ceux et toutes celles qui ont travaillé en vue de l’épanouissement de l’institution reine du basket scolaire. Résultats de la 1re journée

Jeudi 28 novembre 2013 Junior fille : Institution du Sacré-Cœur – Kay Lévy : 32-1 Junior garçon        : Collège Jacques Roumain – Catherine Flon : 45-29

Jeudi 5 décembre 2013 Open garçon : Catherine Flon – Kay Lévy :

Add a comment

Plus d'articles...

.