×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

Après l’énorme succès qu’a connu le « Tournoi de l’Unité » CIBA 2015organisé à Port-au-Prince par le Comité interscolaire de basket amateur, CIBA. Ce dernier est sur le point de lancer la première édition du « Tournoi de la Fraternité » à Carrefour ce vendredi 27 février au parc Edouard Baker plus connu sur le nom de Centre Sportif de Carrefour.  

Quatre matches sont au programme de la première journée. Pour l’occasion, les élèves du Centre d’Etude Lumière affronteront (à 1h30) ceux du Collège Edmond Laforêt dans la catégorie Open garçon. Les trois autres matches se disputeront chez les juniors. Ainsi, le Collège Saint-Pierre à 2h30 en découdra face à son homologue du Collège Catherine Flon. A 3h30, SUNEM défiera le Collège Victore Barolette et à 4h30, le dernier match de la journée verra s’affronter les équipes du Collège Cœurs Unis et Collège Alain Clérié.

Questionné à propos de l’organisation du « Tournoi de la fraternité » au Centre Sportif de Carrefour, le président du CIBA a fait savoir ce qui suit : « C’est une façon pour nous de faire jouer tous les jeunes à travers la zone métropolitaine. C’est un pas important dans la descentralisation du basket scolaire. Cela fait pas mal de temps depuis certains responsables de centres scolaires de la zone ne cessent de demander au CIBA d’organiser un tel événement. C’est un coup d’essai, mais au sein du CIBA, nous avons pris toutes les dispositions pour que cette journée soit une réussite. Nos sponsors, Digicel, SOGEBANK, Diri Mega et SogeXpress vont en profiter pour multiplier les cadeaux aux fans faisant le déplacement. Entre-temps, l’animation musicale sera assurée par DJ Dad Sound Sound et Romario Mix. Pour faciliter l’accès à tout le monde, le montant à payer n’est qu’à 75 gourdes », Emmanuel Bonnefil, dixit.

Parallèlement, Bonnefil annonce pour ce jeudi 26 février une rencontre qui doit mettre aux prises les équipes d’Appolo All Stars et Diri Mega, discontinuée pour cause de pluie. « Ce match sera repris intégralement. Il se tiendra sur le terrain de l’ASHBAC à compter de 4h30. Tabou Band, Soul Rasta et DJ Romario Mix sont invités à créer l’ambiance pour régaler les fans du ballon orange », poursuit Bonnefil.

La 16e journée est programmée pour ce week-end. En fait, après son succès face à la SOGEBANK, l’équipe de la Police nationale d’Haïti n’a besoin que d’une courte victoire pour valider son billet pour les play-offs. En revanche, la doyenne de la compétition, la SOGEBANK, vainqueur de la première édition, se trouve au creux de la vague. Au même titre que la Brasserie La Couronne, elle n’a pas droit à l’erreur dans la dernière ligne droite de la compétition baptisée par ses pairs, ASHBAC : le tournoi de la ville. Dans le cas contraire, les deux protagonistes ne disputeront pas les play-offs.  

Tout compte fait, les amateurs du basket scolaire et corporatif ont deux rendez-vous. D’adord ce jeudi 26 février à Babiole #7 et ce vendredi 28 février au Centre Sportif de Carrefour. 

Add a comment

En effet, cinq (5) émissaires haïtiens prendrontabasket part à la traditionnelle « All star game » de la NBA (13 au 15 février) à New York (USA) grâce à Power Forward International, PFI. Autre grand coup frappé par ce dernier (PFI) le week-end écoulé : deux (2) nouveaux jeunes du pays ont bénéficié d’une bourse d’études à Legacy Christian School (Dallas), et cellui-ci (PFI) est sur le point de parapher un bail avec le géant équipementier américain, Nike. Pleins feux sur les derniers mouvements réalisés par PFI en Haïti.  

Alors que le « Basket-ball Evolution » est en pourparlers très avancés avec Adidas en vue de prendre les rênes du basket haïtien (camp pour les jeunes, le 27 décembre 2014, Place Boyer), le PFI s’active lui aussi pour convaincre les responsables de Nike. Autrement dit, le basket haïtien nage entre ces deux géants de l’équipementier de renomée mondiale. Qui aura gain de cause ? A présent, on ne sait pas. Cependant, celui qui serve de pont entre Haïti, la marque allemande (Adidas) et celle des USA (Nike), a précisé : « Vous savez, on est sur deux (2) tableaux : PFI (avec Nike) et Basket-ball Evolution (avec Adidas). On est en négociation avancée avec ces deux géants là. En toute quiétude d’esprit, on va étudier l’offre de chacun d’eux, les avantages et les inconvénients. Et après, on fera le meilleur choix, car notre vœu est de voir Haïti être le grand bénéficiaire de ces négociations. Je précise, le 30 janvier dernier, Jeff Webster, représentant de Nike était en Haïti pour un camp d’entraînement », a clairement expliqué Jean Bernard Georges dit JB à Nouvelliste.

Parallèlement, Pierry Joseph, plus connu sous le sobriquet : Zimbabwe (16 ans, 6 pieds 16) et le natif de Delmas 98, Jonathan Alexandre (13 ans, 6 pieds 7) ont laissé Port-au-Prince samedi 7 février à destination de Dallas. Ils ont obtenu une bourse d’étude grâce à PFI pour intégrer Legacy Christian School, et cela pour une période de quatre (4) ans. « L’année scolaire de chacun d’eux en termes de coût est estimée à 26, 300 dollars US. Ces deux jeunes sont issus du Collège Nouvelle Lune. Ils ont été détectés par le coach Gaby Désir. Leurs parents n’auront rien à payer. Ils auront donc la possibilité d’étudier et de jouer de basket au plus haut niveau, et avec comme bonus la chance d'etre "drafte" dans la NBA », a fait savoir JB.

A propos de Pierry Joseph, qui vivait dans le « Camp Canaan » avant son départ pour Dallas, JB ne tarit pas d’éloge à son sujet. « Zimbabwe est notre figure emblématique. Vous savez, une compagnie de la Russie, du nom de Produced by Leyla Nedorosleva, sortira sous peu, un documentaire (1heure 10 minutes et 30 secondes) sur les activités de Power Forward en Haïti mettant en vedette notre star, Pierry Joseph. Pour tout savoir sur Zimbabwe, ces russes ont dû dormir, et cela pendant plusieurs jours à Canaan. Aux dires de ces spécialistes, Zimbabwe est l’avenir du basket haïtien », poursuit JB.

Avant eux, Stanley Jean Joseph a été le dernier jeune, ayant laissé le pays à destination des USA pour intégrer un Collège. « En termes de garantie financière, trois cent mille (300.000) dollars US ont été déposés sur un compte pour financer leurs études », a assuré le représentant de PFI en Haïti.

Par ailleurs, au nombre de plusieurs milliers de gens qui assisteront à la traditionnelle « All star game de la NBA » ce week-end (13 au 15 février) au Madison Square Garden (NY), cinq (5) émissaires haïtiens : Valméra Pierre dit Titanic, Jean Bernard Georges dit JB, Claude Démesmin, président sortant de la FHF, Jasson Valbrun et Evens Désir. A en croire le représentant de PFI en Haïti, ils ont été invités grâce aux diligences de Power Forward International. Cependant, Emmanuel Bonnefil a semble-t-il décliné cette invitation.  

En somme, le PFI qui fait un travail de titan dans le pays, en est à trente-deux (32), les jeunes qu’il a permis de bénéficier de bourse d’étude à destinantion des USA. En cas de signature avec Nike, on doit s’attendre à beaucoup plus de jeunes haïtiens laissant le pays pour intégrer soit un « Collège ou un Hich School » dans les différentes villes du pays de Barack Obama. Pour ce qui est de « Basket-ball Evolution » en négociation avancée avec Adidas, on aurait souhaité qu’il puisse permettre aux jeunes talentueux basketteurs du pays, à sa façon, de s’extérioriser afin de vendre une meilleure image d’Haïti à travers le basket-ball.   

Add a comment

Après avoir tout raflé en 2014, les élèves de Cibal’Institution Saint-Louis de Gonzague, auteurs d’un début de saison poussif, ont repris les poils de la bête en battant dans les catégories minime et cadette garçon leurs homologues du Collège Saint-Pierre et du CFC. Chez les filles, les élèves du Nouveau Collège Bird ont pris le meilleur aux dépens de celles du Collège Saint-Louis de Bourdon. Revenons sur les temps forts du dernier week-end de la 10e édition du « Championnat de l’Unité » disputé vendredi 30 et samedi 31 janvier 2015.  

Dans la catégorie Open garçon, les élèves du Collège CESER et ceux du Collège Jacques Roumain ont été à la fête le week-end écoulé. En effet, les premiers cités ont battu leur homologue du Collège La Providence (49-14) avec 14 points de Narens Cator. Pour leur part, les élèves du Collège Jacques Roumain, victorieux d’Alain Clérié (55-47) avec 12 points de Moïse Innoncent, ont confirmé leur ambition en vue de s’adjuger le titre suprême au terme de la compétition.

Chez les juniors, le Collège Catherine Flon a subi la loi de celui de Nouvelle Lune (47-31). Avec 15 points, Ewadson Pompilus a été le grand bonhomme de l’équipe victorieuse. L’autre victoire de cette catégorie est à mettre au crédit des élèves du Centre de Formation Classique (CFC), tombeurs de ceux d’Edmond Laforêt (38-27). Steeve Compère, auteur de 20 points, a été impayable dans le succès des siens.

L’Institution Saint-Louis de Gonzague a vécu un week-end extraordinaire suite à ses victoires face respectives face au Collège Saint Pierre (42-13) dans la catégorie minime et contre le CFC (53-39) dans la catégorie cadette. Si les Saint-Louisiens avaient fait une bouchée des élèves de Saint Pierre grâce à 11 points inscrits par Dominique Thomas. Ils n’avaient eu une partie facile face aux élèves du CFC. Ces derniers ont bousculé les champions tout au long de la rencontre avant de s’incliner 14 unités d’écart. Gaëtan Azor, 15 points, a été pour beaucoup dans la victoire des Saint-Louisiens. Au terme de ces deux matches, ils ont montré qu’ils restent encore le grand favori pour s’emparer du trophée récompensant l’équipe championne de ces deux catégorie (minime et cadette).

Pour le reste, le week-end a été mitigé pour les élèves du Nouveau Collège Bird. Chez les filles, dans la catégorie junior, les 15 points de Shwendesky Joseph, ont permis aux élèves du Nouveau Collège Bird de battre celles de Saint-Louis de Bourdon (31-20). En revanche, les élèves du Collège Catherine Flon (catégorie cadette garçon) ont fait une bouchée avec ceux du Nouveau Collège Bird (36-17). Daniel Jacques en a profité pour inscrire 18 points dans la victoire des siens.       

Huit (8) matches sont au programme pour ce week-end. Cinq (5) d’entre eux auront lieu ce vendredi 6 février. D’abord, au local de l’Institution Sainte-Rose de Lima (Lalue) à 2h00 (minime fille), l’Institution du Sacré-Cœur se mesurera à l’équipe hôte, et à 3h00 (junior fille), les élèves du Collège Saint-Louis de Bourdon auront à cœur de prendre la longueur de leur homologue de l’Institution Sainte-Rose de Lima.

Puis, au local du CIBA (CFC), les élèves du Collège Catherine Flon et celles de l’Institution Marie Louise Trichet en découdront à 2h00 (en catégorie junior fille) pour le match le plus attendu par les amants du basket scolaire. Ensuite, place aux jeunes gens. Dans la catégorie cadette garçon à 3h, les élèves du CFC seront à domicile pour y jouer le Collège Catherine Flon. Et le dernier match de la journée du vendredi 6 février verra s’affronter à 4h, les équipes du Collège Catherine Flon et ceux de La Providence (Delmas) dans la catégorie Open garçon.

Enfin, trois (3) matches complèteront le dernier week-end du CIBA avant les festivités carnavalesques. Dans la matinée du samedi 7 février, au CFC à 9h (catégorie junior garçon), les élèves du Collège Les Normaliens Réunis affronteront ceux du CFC. A 10h (catégorie junior garçon), le Collège SUNEM défiera celui de Saint-Pierre. Le dernier match de la journée se jouera à 11h (catégorie junior garçon), et pour l’occasion : on suivra de près le choc au sommet entre les élèves du Collège Jacques Roumain et ceux du Collège Isaac Newton.   

Selon les dires du président du CIBA, la compétition va connaître un coup d’arrêt : « En raison des festivités carnavalesques, la 10e édition du championnat de l’Unité observera une pause. La reprise est fixée pour le 27 février. Cependant, le comité du CIBA va en profiter pour organiser le jeudi 12 février un tournoi au local du CFC baptisé : (Basket Naval) dans lequel, six (6) écoles y participe. Ainsi, on aura trois matches : à 2h (catégorie cadette fille) : les élèves de l’Institution du Sacré-Cœur croiseront le fer avec celles du Collège Victor Barolette. A 3h (catégorie Open garçon), les deux géants du basket scolaire, le Collège Edmond Laforêt et le Collège Catherine Flon ont pris rendez-vous pour disputer un match faisant couler déjà beaucoup d’encre. A 4h (catégorie junior garçon), les élèves du CFC et ceux du Collège Nouvelle Lune s’affronteront dans un duel sans merci. Dj Jack et Tabou band assureront l’animation. J’en profite pour remercier les sponsors du CIBA : Digicel, SOGEBANK, Diri Méga et SogeXpress », a expliqué Emmanuel Bonnefil.

 

Voici quelques résultats du dernier week-end du CIBA

Vendredi 30 janvier 2015

 

Minime garçon : Institut Saint-Louis de Gonzague – Collège Saint-Pierre : 42 – 13

Cadette garçon : Saint-Louis de Gonzague – CFC : 53 – 39

 

Open garçon : CESER – La Providence : 49 – 14  

Open garçon : Jacques Roumain – Alain Clérié : 55 – 47

 

Junior fille : Nouveau Collège Bird – Collège Saint-Louis de Bourdon : 31-20

 

 

 

Add a comment

Auréolée de deux titres de champion (2011 et 2012)aa digicel de l’ASHBAC, l’équipe de Digicel, en baisse de régime il y a de cela trois (3) ans, a repris goût à son glorieux passé. Au terme de la 14e journée disputée samedi 31 janvier, les rouge et blanc sont ex-aequo avec l’équipe des Produits Bongu, victorieuse de son grand rival, Marché Ti Tony.

Après trois (3) trophées de perdus face à l’équipe de Marché Ti Tony (ASHBAC et SBL 2014, et le tournoi de Adidas, 27 décembre 2014), les hommes de Produits Bongu ont venu à bout de leur grand rival samedi dernier lors de la 14e journée de la compétition baptisée par ses pairs, le championnat de la ville (ASHBAC). Pour faire plier l’équipe championne en titre, il a fallu un grand Alix Elissaint (29) points. Tout compte fait, les champions ont chuté lourdement (84-56). Vingt-huit (28) points d’écart entre les deux protagonistes. De façon temporaire, ce sont les hommes de Bongu, qui ont le contrôle de l’ASHBAC (5 victoires, 1 défaite). Malgré cette chute, Marché Ti Tony reste dans le top 5 du classement.

En réaction à cette défaite (la deuxième dans la compétition), l’homme fort de Marché Ti Tony (lauréat à deux reprises de l’ASHBAC, 2010 et 2014) a expliqué : « Bien sûr, on n’est pas une équipe imbattable. Cela dit, Bongu et d’autres équipes encore peuvent nous battre, car il s’agit d’un match sans grand enjeu. Cependant, c’aurait été une autre histoire s’il y avait de titre en jeu », dixit Anthony Bennett.

 

L’autre match de la soirée a vu la victoire non sans peine de Digicel face à la Brasserie La Couronne (73-68). Cinq (5) points séparent les deux équipes. Alors que La Couronne fait cavalier seul tout au long de la rencontre (trois quart-temps). La Digicel, en revanche, s’est réveillée au bon moment. Dans le dernier quart-temps, les rouges de Digicel ont fait un match extraordinaire pour surclasser son adversaire. Avec (5 victoires, 1 défaite), la Digicel partage le leadership de l’ASHBAC avec les Produits Bongu.  

 

Les équipes de la SOGEBANK et de la Police nationale d’Haïti, qui partagent les deux dernières places de l’ASHBAC, vont croiser le fer ce samedi 7 février 2015. Il s’agit d’un match à grand enjeu. Au creux de la vague, les deux protagonistes n’ont pas droit à l’erreur. A trois journées de la saison régulière, le perdant risque de ne pas prendre part aux play-offs. Avant ce duel, les deux équipes ont chacune (1 victoire et 4 défaites).

 

En quête de reprendre le leadership de l’ASHBAC, l’équipe de Diri Méga se mesurera à son homologue d’Apollo All Stars. A n’en pas douter, les hommes de Méga sont en grande forme, et sont logiquement favoris pour s’adjuger le titre suprême. En cas de nouvelle victoire, l’équipe de Méga virera en tête, et cela, pour la plus grande joie de ses fans, qui rêvent de voir leur équipe au sommet du basket corporatif haïtien. 

 

S’exprimant au tour du dernier week-end de l’ASHBAC, le coordonnateur en a profité pour remercier ses sponsors, tels : la SOGEBANK, le Diri Méga, le Marché Ti Tony, le Gobal Home, la Génératrice Kubota, la SogeXpress, le Savon Appolo et le Sprite, avant de clarifier ce qui suit : « Après la 15e journée (samedi 7 février), la compétition observera une pause, les festivités carnavalesques obligent. La reprise est fixée pour le 28 février. En revanche, le premier tour prendra fin le 14 mars », a précisé Emmanuel Bonnefil. 

 

En tenant compte de la grande forme afichée par les équipes de Produits Bongu, Digicel, Diri Méga, Marché Ti Tony et Natcom dans la compétition. Rien n’est certain pour ce qui est l’idendité de l’équipe, qui remportera le titre suprême.      

 

Résultats de la 14e journée de l’ASHBAC

Produits Bongu 84-56 Marché Ti Tony, Alex Elliassaint, 29 points

 Digicel – La Couronne : 73 – 68

 

Programme de la 15e journée

Samedi 7 février 2015 au CFC

4h30 : Police nationale – SOGEBANK :

6h30 : Apollo All Stars – Diri Méga : 

Add a comment

Soirée de fête et matin radieux. Le samedi 24 janvier 2015, Police nationalele soleil brille autant dans un ciel sans nuage que dans les coeurs des policiers. En effet, privée de victoire jusque-là dans la 7e édition de l’ASHBAC, l’équipe de la PNH a stoppé sa spirale de défaite en battant son homologue de La Couronne. L’autre match (disputé en deux jours, samedi et mercredi, la pluie oblige), a vu la victoire de CNE face à la Natcom.

Un sentiment de douce allégresse résume et reflète tout simplement, les déclarations de l’entraîneur de la Police nationale, Jackson Pierre et les fans de cette équipe, qui était restée sur une  série de cinq (5) défaites de suite.  En effet, avant cette rencontre, la PNH a été l’unique équipe privée de victoire jusque-là. Pour vaincre ce signe indien, il a fallu un grand Shelove Supré. Ce dernier a été tout simplement “on fire” avec 38 points inscrits. En face, l’équipe de La Couronne n’y pouvait rien. Dépassée par les événements, elle ne fait que regarder jouer les policiers, qui allaient s’imposer pour 20 points d’écart.

Victorieuse de La Couronne (102 – 82), l’équipe de la Police nationale s’est mise à la hauteur de ses homologues de la SOGEBANK et de son adversaire du jour, La Couronne. Ces derniers ont chacun obtenu une (1) victoire. Et sont en lutte pour éviter l’élimination au terme de la série régulière, car deux (2) des dix (10) équipes, qui prennent part à la 7e édition de l’ASHBAC, prendront la porte de sortie.

L’un des trois (3) outsiders de l’ASHBAC, la Natcom a mordu la poussière. Très en jambe, et cela, depuis le début de la compétition (3 victoires et 1 défaite), les bleus se sont fait cueillir à froid par la suprenante équipe de CNE. Cette dernière qui faisait ses premières armes dans la compétition est en train de confirmer qu’elle est une équipe à suivre. La pluie a entraîné la suspension de la rencontre (samedi 24 janvier), et pour l’occasion, le CNE menait sur le score de (81-73). Dans ce cas de figure, et pour respecter le protocole de la compétition, les autorités de l’ASHBAC ont décidé de faire jouer les 7 minutes et 30 secondes restantes mercredi 28 janvier au CFC. Si les bleus de la Natcom ont tout tenté pour renverser la vapeur. Ce sont les hommes de CNE, qui se sont imposés, et cela, sur le fil. Score finale (90-89). Cela porte à deux (2), le nombre de victoires de CNE, qui pourrait se qualifier pour les play-offs en cas de nouveau succès dans la compétition.   

Une nouvelle fois, les sponsors de la compétition : la Digicel, la SOGEBANK, le Diri Méga, le Marché Ti Tony, le Gobal Home, la Génératrice Kubota, la SogeXpress, le Savon Appolo et le Sprite ont distribué une pléiade de cadeaux aux amants du ballon orange faisant le déplacement pour supporter leurs équipes respectives.  

Avec 38 points marqués lors de la victoire de son équipe, la Police nationale face à La Couronne, Shelove Supré a été en feu samedi 24 janvier. Il s’agit du plus grand nombre de points réussis dans un match par un joueur pour cette édition. L’autre joueur qui avait marqué les esprits le week-end écoupe s’appelle : Garry Danascor, auteur de 26 points.  

Au programme de la 14e journée, deux matches sont au programme. L’équipe de Digicel défiera celle de la Brasserie La Couronne, et le match phare du week-end verra s’affronter les deux équipes finalistes de la dernière édition : Marché Ti Tony – Produits Bongu. Elles sont à côté de Diri méga, les deux équipes les plus en forme de l’ASHBAC. Tout compte fait, ce duel promet de faire des étincelles.

Signalons que le top de l’ASHBAC est composé respectivement des équipes de Diri Méga, Marché Ti Tony, Digicel, Produits Bongu et CNE.  

Résultats de la 13e journée

Samedi 24 janvier 2015

CNE – Natcom : 90 – 89 Garry Danascor, 26 points

Police nationale – La Couronne : 102 – 82 Shelove Supré, 35 points

Calendrier de la 14e journée

Samedi 31 janvier 2015

4h30 : Digicel – La Couronne :

6h30 : Produits Bongu – Marché Ti Tony : 

Add a comment

Au nombre des huit (8) rencontres au programme du dernier CIBA 2015week-end de la 10e édititon du CIBA (Comité interscolaire de basket-ball), sept (7) ont pu arriver à termes. Avec deux victoires acquises respectivement aux dépens des élèves des Normaliens Réunis et de CESER dans les catégories (junior et open garçon), le Collège Edmond Laforêt a frappé un grand coup dans le monde du basket scolaire. Alors que chez les filles, ce sont les élèves de l’Institution du Sacré-Cœur (tenante du titre) et de l’Institution de Sainte-Rose de Lima, qui ont surclassé leurs adversaires.

Comme cela avait toujours été le cas, il y a belle lurette, les amants du basket scolaire ont pris d’assaut l’antre de l’Institution du Sacré-Cœur, du Collège les Normaliens Réunis et du Centre de Formation Classique (CFC) pour assister aux différentes rencontres de (basket scolaire) proposées par le CIBA. En effet, dans une ambiance bon enfant et riche en couleurs, les élèves se sont bien régalés, en s’amusant aux sons de la musique des DJs, et tout en profitant de l’occasionn pour s’emparer des cadeaux distribués par la Digicel, la SOGEBANK et Diri Méga, sponsors à titré du Comité Interscolaire de Basket-ball, CIBA.   

Aux rayons des matches joués chez les filles, les élèves de l’Institution de Sainte-Rose de Lima (catégorie minime) ont pris le meilleur aux dépens de celles du Collège Saint-Louis de Bourdon, et cela, pour la plus grande joie de leurs fans. Du point de vue du spectacle, le match a été terne, car il a mis en vedette des fillettes, qui ne faisaient que leurs premières armes. Au départ, l’envie de gagner était dans les deux camps. Cependant, à l’arrivée : ce sont les fillettes de Sainte-Rose de Lima, qui l’ont emporté grâce à 4 points inscrits par Christina Jeudi. Au final, les fillettes de Saint-Louis de Bourdon, qui doivent encore apprendre beaucoup de choses en matière de basket, ont mordu la poussière sur le core de (5-3). 

Entre temps, le match tant attendu du dernier week-end du CIBA a mis aux prises les fillettes de l’Institution du Sacré-Cœur et de Notre Dame de Lourdes. Avant la tenue de cette rencontre, les fans des deux écoles ne font qu’alimenter les débats « Nou pral bat yo jodia ». Sur le parquet, les deux protagonistes, malgré leurs jeunes âges, ne faisaient aucun cadeau. Il a fallu la brillante prestation d’Anelle Raymond, 10 points pour faire pencher la balance en faveurs des siennes. Si les fillettes de Notre Dame de Lourdes ont bien résisté au terme des deux premiers quarts-temps, elles étaient dépassées par les évènements en toute fin de match. En somme, l’équipe de Sainte-Rose de Lima s’est imposée pour huit (8) points d’écart : (20-12).    

Parallèlement, il y avait deux rencontres dans la catégorie (junior garçon). Les élèves d’Edmond Laforêt ont fait un match plein pour venir à bout de la coriace équipe du Collège Les Normaliens Réunis, qui jouait à domicile. Les deux équipes ont offert un spectacle de grande qualité, et le match a été très serré jusqu’au dernier tir transformé par Ywolphin Mentor, auteur de 15 points. Au bout du suspense, le Collège Edmond Laforêt l’a emporté non sans peine sur le score de (28-27) face aux Normaliens Réunis. L’autre match de cette catégorie a été remporté par le Collège Isaac Newton aux dépens du Collège Saint-Pierre (56-34). Avec 27 points inscrits, Dudley Désormeau a été le grand bonhomme de son équipe.

Mal en point dans la compétition, chez les minimes, les élèves du Collège Saint-Pierre (privés jusque-là de victoire) ont été corrigés par ceux de Jacques Roumain. Trente (30) points d’écart entre les deux écoles. Avec 19 unités, Dénilson François a fait un grand match pour aider son école de s’imposer très nettement (46-10).

Pour le reste, le Collège Victor Barolette (catégorie cadette) a surpris son homologue de Catherine Flon. Ce dernier a été battu sur le score de (29-26). Le meilleur marqueur de la rencontre porte le nom de Hérold Desrivières, auteur de 12 points. Et dans la catégorie reine (Open), le Collège Edmond Laforêt a dû sortir le grand jeu pour s’imposer, et cela, dans la douleur (45-42) aux dépens des élèves de CESER. Evens Meide en a profité pour inscrire 15 points pour l’équipe victorieuse. L’unique fausse note de la journée a été la victoire par forfait (20-0) acquise par le Collège Paul VI face à l’Inter Familia. 

Add a comment

A côté de l’Institution du Sacré-Cœur, chez les filles, basket ball_scolairele collège Jacques Roumain (deux victoires en autant de matches dans les catégories minime et junior garçon) a été le grand bénéficiaire du dernier week-end du basket scolaire organisé par le CIBA pour le compte de la 10e édition du championnat de l’Unité. 

Le public du basket scolaire a vécu un très bon week-end dans le cadre du championnat de l’Unité organisé par le Comité Interscolaire de Basket (CIBA). Composés majoritairement de jeunes, les fans de la compétition en ont profité pour s’emparer des cadeaux offerts par la Digicel, la SOGEBANK et le Diri Méga, sponsors du CIBA, et cela, tout en supportant à fond leurs équipes (écoles) respectives.  

En effet, les équipes du Centre de Formationn Classique (CFC) et du Collège Victor Barolette ont offert un spectacle de grande qualité aux jeunes amants du ballon orange. Le match en soi, était très serré. Au départ, les deux protagonistes ne veulent faire aucun cadeau. Cependant, à l’arrivée, ces sont les élèves du CFC qui se sont imposés pour un petit point d’écart. Tout compte fait, le CFC l’a emporté sur le score de (29-28) grâce notamment aux treize (13) points inscrits par Jamesly Lundy.   

Les élèves du Collège Jacques Roumain (dans les catégories minime et junior garçon) ont volé la vedette à ceux de l’Institution de Saint-Louis de Gonzague et du Collège Saint-Pierre le week-end écoulé. Champions en titre, les Saint-Louisiens ont mordu la poussière au terme d’un match âprement disputé. S’ils (Saint-Louisiens) ont fait l’essentiel du jeu, mais c’est l’équipe d’en face, qui ne faisait aucun de cadeau. Pour preuve, Jacques Roumain l’a emporté sur le fil (22-21) grâce à 13 points de Loudmy Avril.  

Chez les juniors, le Collège Jacques Roumain a fait un match extraordinaire qui n’a rien à envier aux affiches de l’ASHBAC. Des dribbles, des slams dunk et des tirs à trois (3) points ont été tous au rendez-vous lors de sa convaincante victoire (50-21) face aux élèves du Collège Saint Pierre. S’il n’y avait pas un joueur en feu. Cependant, sur le plan collectif, Jacques Roumain grâce à neuf (9) points de Reyes Fred, s’est imposé pour 29 points d’écart.     

Dans les autres matches, l’Institution Saint-Louis de Gonzague (catégorie junior garçon) a laminé son homologue de SUMEN (45-18) grâce aux 13 points d’Alain Sanon. Par ailleurs, dans un match spectaculaire et riche en rébondissement, le collège Catherine Flon (catégorie Open) a eu gain de cause face aux élèves du Collège Edmond Laforêt. Stanley Pierrette a joué un rôle prépondérant dans la victoires (48-46) de ses coéquipiers, qui avaient dû sortir le grand jeu pour s’imposer face à la solide équipe d’Edmond Laforêt.   

Il n’y avait qu’un match chez les filles. Ainsi, dans la catégorie cadette, les élèves de l’Institution du Sacré-Cœur ont été sans pitié pour celles du Lycée Marie Jeanne. En effet, dans un match presqu’à sens unique, elles se sont amusées avant de s’imposer sur le score écrasant de (24-8) face à des lycéennes dépassés par les événements. Avec 11 points, Naissah Paul a joué un rôle important dans la victoire de siennes. Lors de la prochaine journée (vendredi 23 janvier), les filles du Sacré-Cœur devaient affronter l’équipe de Notre Dame de Lourdes.

Championnat de l’Unité, 10e édition du CIBA

Calendrier du samedi 24 janvier 2015 au CFC

9h00 (Minime) : Institution Saint-Louis de Gonzague – CFC : 

10h00 (Minime) : Collège Jacques Roumain – Collège Saint-Pierre :

11h00 (Open) : CESER – Collège Edmond Laforêt :

12h00 (junior) : Collège Isaac Newton – Collège Saint-Pierre : 

 

 

 

   

Add a comment

Plus d'articles...

.