×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

Nous venons de lire sur le site du nouvelliste le texte sur la Finale qui s'est disputée aux Gonaïves, nous tenons à féliciter Emmanuel pour ce reportage objectif, cela prouve que notre presse tant oppressée existe encore. Cependant, pour l'histoire, certaines corrections doivent être apportées: Les deux dirigeants de Giants dont mention est faite au début du texte s'appellent en réalité Steeve Polycarpe (et non steve Hyppolite) et Marc Arthur Patry a.k.a ti Marco. L'entraîneur de Giants s'appellent Toulky Vincent (non Toulghy). Enfin quand le match devait s'arrêter, la faute qui fut sifflée était en faveur de Giants non Exposant c'est d'ailleurs la cause des perturbations et agressions.

Compliments Manu.

Pour Giants: Steeve Polycarpe

Add a comment

Giants trop fort pour Exposant

Des joueurs d'Exposant très mécontents après une décision d'un directeur de jeu, agressions verbales de la part de ces joueurs à l'adresse des directeurs de jeu, bouteilles lancées par le public dans la surface de jeu, telles sont les tristes images de la finale retour entre Exposant des Gonaïves et Giants de P-au-Prince qui a vu encore une fois, les « vert et blanc » confirmer leur supériorité sur leurs adversaires de la Cité de l'Indépendance.
Avant même le début de la rencontre, deux dirigeants de la formation de Giants, Steve Hyppolite et Marco Arthur, ajoutez le « petit feu follet » Kendy Jean-François, opinaient avec un certain optimisme sur les chances de cette équipe de l'emporter aux dépens d'Exposant.
« Il n'y aura pas de troisième rencontre et nous allons prouver ce soir que définitivement nous sommes les plus forts », dixit Kendy pour finir.
Et pendant une bonne partie de la rencontre, Kendy Jean-François, associés à ses partenaires, ont donné une véritable leçon de basket aux joueurs d'Exposant, ceci chez eux et dans leur propre fief de l'Université Indépendance de l'Artibonite où ces derniers n'ont jamais été capables de mener au score.
Le match
Tenant compte des déclarations du sénateur de l'Artibonite, Youry Latortue, également propriétaire de l'Université Indépendance, motivant les Gonaïviens à la victoire, le nombreux public qui avait fait le déplacement en la circonstance pour assister à l'évolution des acteurs, s'attendait beaucoup à un match très équilibré entre les deux formations.
Mais, ce fut plutôt la bande à Toulghy Vincent, qui, dès les premières minutes de jeu, prit la direction des opérations avec très tot un « lay up » de toute beauté exécuté par Pascal Jeune, toujours impayable dans ses tirs à trois points.
Les joueurs d'Exposant, qui ne s'attendaient pas du tout à ce début en fanfare de Giants, partirent à leur tour à l'assaut de ce coriace adversaire dont le dispositif tactique mis sur pied par les entraîneurs Toulghy et Yves Harold donnait du fil à retordre à Benji et ses partenaires.
Le face à face tant attendu entre Benji d'Exposant et Kendy de Giants a finalement tourné à l'avantage de ce dernier très difficile à stopper dans ses beaux jours.
Obligé d'attaquer pour remonter toujours au score, Exposant faisait preuve de beaucoup de maladresse dans son système défensif accumulant erreurs sur erreurs qui voyaient Mackenson Alabré et Pascal Jeune, toujours à la réception pour les exploiter avec maestria. Pendant ce temps, le longiligne Paul Bruce Lee faisait à maintes reprises échec aux velléités offensives adverses à la grande satisfaction des fans de Giants qui avaient fait le déplacement depuis P-au-Prince et ceux résidant aux Gonaïves.

Il faut dire qu'à un certain moment de la partie et surtout au troisième quart temps, Exposant avait la possibilité de remonter au score, mais pêcha beaucoup par manque de professionnalisme avec des joueurs qui, en maintes fois, confondirent vitesse et précipitation dans la conclusion finale de leurs actions.
La rentrée de l'ex meneur de jeu de Gaiants, Jhonny « Doudou » St Vil, résidant actuellement aux USA et ayant fait le déplacement pour disputer avec son club les séries finales, alla donner beaucoup de difficultés au dispositif tactique d'Exposant qui ne savait à quel saint se vouer pour contrer les offensives de la part de l'adversaire.
Avant même la fin du troisième quart temps, Giants qui avait définitivement le contrôle du match, construisait déjà sa victoire sur Exposant si bien que certains fans de cette équipe commencèrent à prendre le chemin de la sortie.
Une façon de bien gérer sa victoire et question de mettre au repos certains joueurs, Toulghy Vincent, faisait rentrer dans les moments difficiles des aguerris physiquement bien taillés à livrer bataille comme Philémon Cristopher et Fermine Paul .
Et alors qu'on s'acheminait lentement mais sûrement vers la déroute d'Exposant au quatrième et dernier quart temps, le match devait s'arrêter à la suite d'une faute sifflée par l'un des directeurs de jeu en faveur d'Exposant.
Décision très contestée d'ailleurs par les joueurs de cette équipe dont le # 20 (Pierre Charles Duxon) qui manifesta sa colère vociférant des agressions verbales à l'endroit de l'arbitre pendant que deux bouteilles étaient lancées sur la surface de jeu à partir des tribunes.
Ce comportement anti- sportif des joueurs et du public fut alors sanctionné par les trois directeurs de jeu qui mettaient purement et simplement un terme à la partie alors que Giants menait 75-65.
Dans l'attente d'une note de la part de la Fédération Haïtienne de Basket-Ball, le Club Giants de P-au-Prince est bel et bien le champion de cette première édition du championnat national de basket-ball sponsorisé par Voilà.

Emmanuel Bellevue
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Nouvelliste.com

Encadré
Pour l'histoire, voici la liste des joueurs de Giants qui ont mouillé le maillot « vert et blanc » à l'occasion de cette première édition de Voilà national : Fermine Paul, Paul Bruce Lee, Paul Peterson, Jeune Pascal, Jn François Kendy, Gédéon Evens, Célami Nicolson, Alabré Mackenson, Sultan Edouard, Harillus James, Elminus Isnold, Philémon Cristopher, Jhonny St Vil et Alain St Cyr.
Entraîneurs : Toulghy Vincent et Hyppolite Yves Harold
Le club Giants a 11 ans d'existence et demeure la seule formation à n'avoir perdu une finale de championnat ou de tournoi de basket-ball déroulé sur le territoire national.

Add a comment

Sit in / Gymnasium Vincent : l’esprit de la continuité gagnera-t-il le pari un jour dans le pays ?

alt
Ce mardi 22 septembre, à l’occasion du 30e anniversaire du gymnasium Vincent, le Comité Maxime Antoine pour la réparation du gymnasium a réalisé un sit in dans l’enceinte de ce gymnase abandonné pour demander aux responsables de l’État de reprendre avec les travaux de réfection que l’ancien ministre des Sports sous le gouvernement Préval/Alexis avait commencés.
«Depuis deux ans le gymnasium est abandonné par ce gouvernement. Le ministre Fritz Bélizaire avait commencé avec la réfection de gymnase. Il a refait la toiture. Des 400 000 $ US que coûteraient les travaux de réparation, il ne disposait que de 200 000 $ US, la deuxième moitié étant prévue pour être décaissée après le vote du budget rectificatif par les parlementaires. Le vote a eu lieu. Mais le successeur du ministre Bélizaire n’a pas poursuivi les travaux. Aujourd’hui, nous investissons le parquet abandonné pour dire à monsieur Évans Lescouflair, actuel ministre des Sports de continuer avec les travaux de réparation ». Tels ont été les propos de Pierre Gérard Contant, secrétaire général du Comité Maxime Antoine pour la réparation du gymnasium.

« Les jeunes basketteurs ont besoin du gymnasium pour évoluer. Les autres disciplines telles que le volley-ball, le judo, le karaté souffrent aussi du non-fonctionnement de ce centre. M. Lescouflair doit faire le nécessaire parce que le pays n’a qu’un seul gymnasium. Nous autres, au sein du comité, nous allons faire de notre mieux pour restaurer le stadium avec notre propre argent », a mentionné Contant.
« C’est grâce à Maxime Antoine que nous avons pu avoir cet espace de divertissement. Il a commencé la construction avec ses propres moyens. D’ailleurs c’est lui qui a fait construire le stadium et le président Jean-Claude Duvalier a continué les travaux. C’est pour cela que le gymnasium a été inauguré le 22 septembre 1979. Au départ, l’édifice était nommé après le président. À sa chute en 1986, il a été baptisé Gymnasium Vincent », a-t-il rappelé.
Le secrétaire général a profité de l’occasion pour dénoncer la façon dont le ministre des Sports utilise son programme baptisé « Opération 2018 ». « M. Lescouflair a mis sur pied l’Opération 2006 et il a donné la priorité au football, en négligeant les autres disciplines. Maintenant avec son Opération 2018 nous constatons qu’il néglige le basket-ball. Nous lui demandons d’intégrer cette discipline dans son agenda. Certes, le football est le sport roi du pays mais les autres sports ne doivent pas être délaissés », a-t-il souhaité.
Abondant dans le même sens, Miguel Dérancy, porte-parole du comité a plaidé pour l’intégration des moniteurs de basket-ball au sein du ministère. Il a ajouté que le ministère des Sports doit renouer avec les championnats interscolaires de basket-ball.
« Le ministre des Sports a l’obligation de restaurer le gymnasium. Depuis sa fermeture, je suis au chômage et je suis dans l’impossibilité de répondre à mes devoirs familiaux », s’est plaint Floriane François, ancienne ménagère du gymnasium.
Rappelons qu’en février 2008, les travaux de réfection du Gymnasium Vincent avaient débuté et devaient s’effectuer au niveau des vestiaires et de la toiture. À part ces travaux, le gouvernement Préval/Alexis avait comme autre objectif de doter Cité Soleil d’un centre sportif multifonctionnel. À cette époque, l’ancien ministre des Sports Fritz Bélizaire avait anoncé ce qui suit : « La construction du centre sportif multifonctionnel à Cité Soleil est à une phase avancée. Les travaux pour la construction d’un terrain de football débuteront durant ce mois d’avril 2008. Ce centre sportif multifonctionnel sera construit sur 19 000 mètres carrés. Il comprendra un terrain de foot et un terrain multisport destiné au basket-ball, au volley-ball et au futsal. Il y aura un circuit d’athlétisme d’au moins quatre couloirs et un espace de loisir pour enfants. Ce centre aura un podium de 2 000 places assises. Le coût du centre multifonctionnel s’élèverait à plus de 25 000 000 de gourdes. » C’était en avril 2008.
Par Gérald Bordes
InfoHaiti.net
Add a comment

Basketball Voilà National : Giants remporte le titre

Dans une note de presse, le Comité Organisateur de la première édition du tournoi de Basketball baptisé : « Voilà National » a décidé d’octroyer la victoire à l’équipe de Giants dans le game #2 l’opposant face à celle de l’Exposant, discontinué en raison du mauvais comportement des fans de l’équipe gonaivienne. Voici, le contenu de cette note de presse.

A 3 minutes et 25 secondes de la fin de la deuxième rencontre qui devait opposer Exposant face à Giants pour la série finale de la première édition du championnat national de 1e division, l’arbitre a du arrêter la partie pour des raisons de sécurité étant donné, le public avait envahi le terrain et certains « fanatiques » d’Exposant voulaient même agresser l’un des arbitres.

Suite à cet incident, le Comité Organisateur a pris la décision d’appliquer en la circonstance l’article 20 du règlement officiel de la FIBA qui régit le championnat.

En conséquence, l’équipe locale, Exposant, responsable de l’organisation de la rencontre et de la sécurité (par extension, des actions du public ayant empêché la rencontre de continuer) perd le match par forfait par le score acquis (75-65) en faveur de Giants.

Le club GIANTS gagne ainsi la série et devient du même coup l’équipe championne de la 1e édition du championnat national D1.

 

Cependant, le Comité Organisateur, pour la vérité et pour l’histoire, tient à souligner quelques faits importants :

1-      Le corps spécialisé de la Police Nationale d’Haïti, présent en la circonstance, bien que en petit nombre, a agit avec promptitude et professionnalisme, afin de protéger à la fois, les joueurs et dirigeants de l’équipe visiteuse, les membres du Comite d’organisation du championnat ainsi que ceux du Bureau Fédéral présents, le matériel du match et les trophées et médailles, et empêcher en même temps qu’un petit nombre de fanatiques en colère n’agresse les arbitres.

2-      Il serait encore plus difficile pour les agents de la PNH d’y arriver sans l’aide spontanée d’un certain nombre de jeunes présents qui ont accompagné la Police dans cette mission.  Ce qui prouve qu’à travers le pays, le public comprend de plus en plus qu’il fait partie intégrante de l’environnement sportif et qu’il a un rôle positif à jouer pour son développement.

3-      Les dirigeants du club Exposant ont fait preuve d’un très grand esprit sportif en essayant par tous les moyens de raisonner le public, d’arranger la situation, afin de reprendre la partie.

4-      Les dirigeants de Giants sont également à féliciter pour avoir, de leur coté, essayé de convaincre les arbitres à continuer la rencontre, malgré le risque encouru par leurs joueurs.

Que tous ces groupes de personnes soient remerciés pour leur participation éclairée dans la réussite de la soirée et du championnat.

Comité d’organisation du championnat D1.

Add a comment

Une star de la NBA en faveur du TPS pour les sans-papiers haïtiens

alt
La star de la National Basketball Association (NBA), Udonis Haslem, avant-centre de l’équipe de Miami Heat, se positionne en faveur du Temporary Protected Status (TPS) pour les 30.000 Haitiens non documentés aux Etats-Unis. « Les Haitiens constituent une partie intégrante de la population du pays (États-Unis) », a-t-il dit, soulignant que « les ressortissants d’Haiti, comme tout autre individu aux Etats-Unis, devraient avoir l’opportunité de travailler et vivre dignement ». Le joueur de Basket-Ball s’exprimait en marge d’un rassemblement le 18 septembre à Virginia Key Beach (Florida), en solidarité avec les Haitiens ayant péri en mer. Plusieurs artistes Hip-Hop haitiens et américains, dont Poe Boy’s, Billy Blue, Brisco et Mecca ont participé a ce rassemblement.
Cette action de solidarité a été organisée peu après les funérailles de trois femmes non identifiées, noyées lors du naufrage à Palm Beach le 13 mai dernier2009 d’une embarcation clandestine provenant d’Haiti. Plus de trois mois après la catastrophe, aucun parent ou proche n’ayant réclamé les corps, la municipalité de Palm Beach avait décidé de les enterrer dans une fosse commune. Grace à l’intervention des activistes communautaires, les cadavres non identifiés leur ont été remis pour des funérailles. Concélébrées par Monseigneur Jean Pierre et le pasteur Jonas Georges, ces funérailles ont eu lieu le 18 septembre à St-Fort Funeral Room (North Miami Beach), en présence d’une dizaine de membres de la communauté, dont le maire de la ville de North Miami, André Pierre. La défenseure des droits des réfugiés haïtiens de Miami, Marlène Bastien, a baptisé les trois femmes décédées de trois noms symboliques : « Life, Courage, Hope » (Vie,Courage,Espoir). Elle a promis de poursuivre sa lutte en faveur du bien-être des Haitiens. Washington et le dossier TPS « Des sources à Washington déplorent le manque d’engagement des autorités haïtiennes dans la prévention des départs massifs des refugiés vers les cotes de la Floride », a confié à AlterPresse Marleine Bastien, membre d’une délégation de Grassroot Coalition, à l’origine d’une manifestation organisée devant la Maison Blanche le 16 septembre pour réclamer le TPS en faveur des illégaux haitiens. Des membres du groupe ont rencontré à Washington l’adjoint du directeur politique du président américain, Barack Obama. L’adjoint de Patrick Gaspard aurait exprimé l’inquiétude de Washington quant à un éventuel déferlement massif des boat people sur les Etats-Unis. L’administration démocrate souhaiterait que le gouvernement d’Haiti developpe un plan de protection des cotes du pays afin d’empêcher le départ des embarcations de fortune vers les cotes de la Floride. Les organisateurs ont eu également une réunion avec un haut dirigeant de Homeland Security, autour du dossier des sans papier haitiens. Ce dernier aurait fait savoir que « la politique américaine n’a pas changé. Les boat people interceptés en mer seront directement refoulés vers leur pays ». [pe gp apr 20/09/09 02 :00]
Par Patrick Éliancy
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.alterpresse.org
Add a comment

Voila basketball : Exposant-Giants ce soir

Les équipes d’Exposant et de Giants s’affrontent ce soir sur la place d’Arme des Gonaïves dans le game #2 comptant pour la grande finale du championnat national de Basketball baptisé : Voila National.

Lors du game #1 disputé au Quisqueya Christian School, les hommes de Giants l’avaient emporté (96-87) malgré les (30) points de Saint-Hubert Mackendy.

Pour ce match, Grégory Sagesse le coach assistant de l’Exposant n’a pas passé par quatre chemins pour faire savoir ce qui suit : « L’équipe est complète. Les joueurs sont très motivés. Giants ne va pas sortir vivant. On gagnera le titre à Port-au-Prince », a clairement dit Grégory.

« On va aux Gonaïves rien que pour gagner afin d’éviter que la pression revienne sur nous », a rétorqué Hyppolite Yves Harold, le coach assistant de Giants.

Exposant-Giants, c’est pour ce soir. En cas de victoire de Giants, il remportera la compétition. Dans le cas contraire, on va certainement jouer un troisième et dernier game à Port-au-Prince.

Add a comment

Giants touche au but

L’équipe de Giants a remporté une importante victoire aux dépens de celle d’Exposant des Gonaïves (96-87) dans le game #1 comptant pour la grande finale du championnat de Basket-ball baptisé : « Voilà National ». Le film de la rencontre.

Reportée à deux reprises en raison de la pluie, la première manche de la grande finale du championnat national de basket-ball a enfin eu lieu dimanche 13 septembre dernier dans la matinée au Quisqueya Christian School.  

Battus par deux fois pendant la série régulière dont une défaite par forfait, les hommes de Giants n’ont pas fait de cadeau cette fois aux gonaïviens. Avec un starting five composé de Pascal Jeune, Christopher Philémon, Isnold Elministre, Wikenson Alabré et Paul Fermine, l’équipe de Giants a fait cavalier seul au terme des trois premiers sets.

Voulant éviter à tout prix la défaite, les deux équipes (Giants et Exposant) n’ont pas su livrer un grand premier quart temps. A l’arrivée, c’est les hommes de Giants qui l’ont emporté (21-16).

Dans le second quart temps, seulement cinq petits points en plus ont été marqués et cela se termine à l’avantage de Giants (25-17) amené par un Pascal Jeune décisif et auteur de (29) points bien épaulé par Wikenson Alabré (22) points.

Dans le but de faire pencher la balance en leur faveur, les équipes se sont enfin libérées pour livrer un troisième quart temps riche en rebondissement. Beaucoup plus inspirée, l’équipe de Giants l’a une nouvelle fois emporté (31-26).

La réveille des hommes des Gonaïves arrivent trop tardivement. En dépit d’un quatrième quart temps énorme remporté (28-19) et un Saint-Hubert Mackendy décisif, auteur de (30) points et Benji Lizaire (18) points, l’équipe d’Exposant s’est finalement inclinée (96-87).  

Côté réactions : Alabré a déjà la tête ailleurs.

« Pour nous, cette victoire n’a aucune importance. On se concentre déjà pour le game #2. On n’a pas droit à l’erreur », a confié Wikenson Alabré, le deuxième marqueur de l’équipe de Giants.    

Pour sa part, le meilleur marqueur de la rencontre s’est dit prêt à prendre sa revanche aux Gonaïves. « On a perdu un match mais pas la série. Giants ne va pas sortir vivant week-end prochain », a averti Saint-Hubert Mackendy.

Le leader de la saison régulière, Giants mène désormais (1-0) face à Exposant en attendant le game #2 prévu week-end prochain aux Gonaïves.

Signalons que la finale de la première édition du championnat de basket-ball baptisé : « Voilà National » se jouera au meilleur des trois matches.

Add a comment

Plus d'articles...

.