×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

Le Comité interscolaire de basket-ball (CIBA) a procédé CIBA 2013-2014le jeudi 21 novembre 2013, à la salle de conférence Toussaint Louverture de l’hôtel Le Plaza, au lancement et au tirage au sort de la 9e édition de son traditionnel championnat annuel, et ce, par devant les responsables d’ecoles, parents, entraîneurs, sponsors (Digicel, Sogebank, Diri Méga et Lait Alaska) et le comité exécutif du CIBA, Emmanuel Bonnefil, président, Hérold Joseph, secrétaire général Johane, trésorière et Serge Albert, membre.   

Elles sont au nombre de quarante-quatre (44), les écoles de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, réparties en six catégories (4 garçons et 2 filles) qui prendront part au championnat de l’Unité pour lequel les jeunes écoliers s’impatientent rien que pour se divertir et supporter à fond leurs équipes respectives.

Dans leurs prises de paroles, le Président du CIBA, Emmanuel Bonnefil, a fait éloge des responsables d’écoles, les entraîneurs et les joueurs de chaque école avant de préciser que les matches se joueront comme d’habitude au CFC et dans d’autres endroits de la capitale, dont un à Delmas, Kay Levy. Hérold Joseph a abondé dans le même sens, et ce, tout en remerciant les sponsors, Digicel, Sogebank, Diri Méga et Lait Alaska. Ajoutant : « C’est un impératif à ce que chaque école fasse preuve de fair-play dans cette compétition. J’en profite pour remercier la police nationale et chaque personne ayant travaillé dans le but de faire progresser le championnat ».

Lionel Benjamin Jr n’a pas caché la fierté de Digicel de sponsoriser ce championnat visant à faire la promotion du basket en Haïti, une discipline sportive tant appréciée par les jeunes du pays. Pour sa part, Angélique Salomon a plaidé pour qu’il y ait une sélection valable et capable de faire briller le bicolore haïtien en terre étrangère. « Ça été une fierté de voir l’an dernier la sélection du CIBA aller en République dominicaine et faire flotter notre drapeau. J’insiste pour que cela continue ». Même cas de figure pour Jacques Bourjolly Jr, dit Kako, qui exhorte les jeunes pratiquants du basket à s’adonner à leurs études, et ce, pour qu’ils puissent être en mesure de subvenir à leurs besoins.  

S’il y aura une douzaine écoles en plus cette année, pour ce qui est des primes, la Digicel a promis 50.000 gourdes à l’équipe championne et 25.000 à l’équipe vice-championne et un téléphone sophistiqué aux meilleurs joueurs. La Sogebank offre, quant à elle, un bond d’achat et des cadeaux aux équipes championnes de la compétition. Sacs de riz et caisses de lait, sont entre autres, les primes réservées respectivement par Diri Méga et Lait Alaska aux vainqueurs du championnat de l’Unité. « Le comité exécutif du CIBA s’engagera à donner trophées et médailles aux équipes championnes », a déclaré Bonnefil.

Les quarante-quatre (44) équipes sont réparties en six catégories. On aura deux matches dans la catégorie minime garçon en janvier 2014. Pour l’occasion, l’Institution Saint-Louis de Gonzague aura affaire au Collège Jacques Roumain et le Collège Catherine Flon affrontera le Centre de Formation Classique (CFC). 

Une dizaine d'équipes jouera dans la catégorie cadette garçon. Elles sont réparties en deux poules de cinq. L’équipe championne en titre, le CFC, jouera contre Collège Victor Baroulette et le Centre d’Etude Lumière aura affaire au Collège Saint-Pierre dans le groupe A. L’équipe : Les Normaliens Réunis sera exempte. En revanche, dans le groupe B, Catherine Flon rencontrera Collège Gilbert Albert et l’Institution Saint-Louis de Gonzague affrontera le Nouveau Collège Bird. Le Collège Isaac Newton est exempt.

Chez les filles dans la catégorie cadette fille. L’équipe lauréate de la dernière édition, l’Institut du Sacré- Cœur se mesurera au Lycée Marie Jeanne. L’autre match du groupe verra s’affronter le Collège Catherine Flon et l’Institution Sainte-Rose de Lima. Alors que l’Institution Marie Louise Trichet chômera

Dans la catégorie junior garçon, dix équipes croiseront le fer pour le gain du titre suprême et composter le billet pour disputer la « Coupe Digicel 2013». Ce sont : le Collège Roumain qui ouvre la balle contre son homologue de Catherine Flon, le Centre d’Etude Classique (CEC) aura affaire au Collège Saint-Pierre dans le groupe A et le Collège Edmond Laforêt restera sans jouer. Dans le groupe B, le CFC affronte l’Institution Saint-Louis de Gonzague, et le Centre d’Etude Lumière jouera contre le Collège Isaac Newton. Alors que les Normaliens Réunis sera exempt. Chez les filles, l’équipe lauréate de la dernière saison, l’Institut du Sacré-Cœur se mesurera à Kay Lévy, le Nouveau Collège Bird jouera face au Collège Catherine Flon et l’Institution Marie Louise Trichet restera au chômage. 

Dix équipes croiseront le fer dans la catégorie Open. Elles sont réparties en deux groupes de cinq équipes. Groupe A, l’équipe championne en titre, Catherine Flon affrontera Kay Lévy, le Collège Paul VI jouera contre le Collège Gilbert Albert et le Collège Edmond Laforêt sera exempt. Dans le groupe B, le Collège Alain Clérier se mesurera au Collège Frères Rock, le Centre d’Etude Secondaire du Renouveau n’aura pas la partie facile face au Collège Jacques Roumain. En revanche, le Collège Victor Baroulette sera exempt. 

Signalons que la 9e édition du championnat de l’Unité débutera le jeudi 28 novembre 2013. Pour l’occasion, trois matches sont au programme dans les catégories Junior Fille et Garçon et Open Garçon. Ainsi, on aura : le Collège Jacques Roumain face à Catherine Flon, l'Institution du Sacré-Cœur contre Kay Lévy et le Collège Catherine Flon face à Kay Lévy.  

Add a comment

Le coup d'envoi de la 6e édition du tournoi deemmanuelbonnefil ciba basket organisé par l'Association haïtienne du basket-ball corporatif ( Ashbac ) débutera le samedi 9 novembre 2013. Elle portera le nom de " Coupe colonel Maxime Antoine ". A en croire son coordonateur général,cette nouvelle édition sera tout simplement spéciale par le fait qu'elle réunira une douzaine d'équipes issues de la zone métropolitaine», dixit Emmanuel Bonnefil.

Ticket Sport : Il est question que la 6e édition de l'Ashbac débutera le 9 novembre. Alors, qu'en ditez-vous ?

Emmanuel Bonnefil : C'est une certitude que le tournoi tant attendu par les fans du basket corporatif débutera le samedi 9 novembre 2013, et ce, avec une rencontre au Centre de Formation classique (CFC), opposant l'équipe championne en titre, Bongú à une formation tirée au sort.

TS : Qu'en est-il du processus d'inscription ?

EB : Les inscriptions débuteront le 16 septembre pour prendre fin le 15 du mois prochain. Chaque équipe doit avoir un effectif variant entre neuf joueurs au minimum et 15 au grand maximum. Pour plus amples informations, les intéressés peuvent nous appeler à ces numéros : 3119-4035, 3119-4036, 3119-4037 et 3604-0662. Nous disposons également d'une adresse e-mail qui est : ..">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

TS : Avez-vous une date retenue pour faire le lancement de la nouvelle saison ?

EB : Après avoir mis un terme à la 5e édition remportée par l'équipe de Bongú, le comité ne cesse de travailler pour la pleine et entière réussite de la nouvelle édition. Ainsi, après maintes séances de travail, on a retenu le 23 octobre pour la cérémonie de lancement et le tirage au sort qui auront lieu à l'hôtel Le Plaza.

TS : Y aura-t-il de nouvelles têtes dans la 6e édition ?

EB : Evidemment ! Les équipes de la Banque nationale de crédit (BNC) et la Natcom attendent que le comité exécutif lance les inscriptions pour se faire inscrire et participer à cette nouvelle édition. On aura certainement les ténors, tels : la Digicel, la Sogebank, le riz Méga, Marché Ti Tony ou encore l'équipe championne en titre, Bongú.

TS : Peut-on parler de nouveauté pour cette nouvelle édition ?

EB : Bien sûr ! Outre le meilleur joueur et le meilleur marqueur du premier tour, seront récompensés également le joueur le plus fair-play et l'équipe la plus fair-play au terme de la 6e édition. Les amants du ballon orange auront des cadeaux et d'autres surprises à la mi-temps de chaque match. Sur le site web de l'Ashbac (www.ashbachaiti.com) et sur le petit écran de certaines stations de télévision de la capitale, les fans auront la possibilité de visionner les 10 meilleures actions à la fin de chaque mois.

TS : Pourquoi le comité a décidé d'appeler la 6e édition la Coupe du colonel Maxime Antoine ?

EB : Le colonel Maxime Antoine a été le pionnier de la création de la Fédération haïtienne de basket-ball. Il effectua un travail de titan pour vulgariser la pratique de cette discipline à travers le pays. D'ailleurs, c'est grâce à lui qu'Haïti a eu sa première sélection nationale. Cette dernière a pu voyager en dehors d'Haïti, et ce, avec pour objectif de permettre aux jeunes talents haïtiens de s'extérioriser. C'est une façon pour le comité de lui rendre un hommage bien mérité.

TS : Où les matches de la 6è édition auront-ils lieu ?

EB : Ils auront lieu sur les sites suivants : le Centre de formation classique (CFC) et le Collège Saint-Pierre. Cependant, il y a de fortes chances que nous ayons la possibilité de jouer quelques matches au gymnasium Vincent. Rien n'est encore certain. On verra bien.

Ticket Sport : Votre dernier mot ?

Emmanuel Bonnefil : J'en profite pour remercier la Digicel, la Sogebank, le riz Méga, la Brasserie La Couronne, Marché Ti Tony et Gassant Legal Group. J'en profite également pour remercier la presse, en particulier Ticket Sport. On attend les différentes institutions et que les fans fassent preuve de fair-play tout en supportant leurs équipes respectives.

 

Add a comment

Cher membre de la presse sportive,Basket PNH

La Mairie de Pétion-Ville, Slam Dunk et « JB Basket Promotion » vous saluent et en profitent pour vous annoncer que dans le cadre des 182 ans de la fondation de la commune de Pétion-Ville, un match (Basket-ball) de gala sera organisé sur le terrain de la place Boyer le samedi 14 septembre 2013 à 6h pm. Elle opposera l’équipe de Basket-ball de la Presse (sportive) et les vétérans de Pétion-Ville et de Delmas (Jasson Valbrun, Henri JEAN, Ayouyou, Bleck, Bonnefil, Wilson, Ademar…) 

Une séance d’entraînement afin de sélectionner les joueurs de la  presse est prévue pour samedi 14 septembre à 7h AM sur le terrain de la place Boyer. Tous les journalistes-basketteurs sont invités à prendre part à cette séance.

La Marie de Pétion-Ville, « Slam Dunk » est « JB Basket Promotion » vous demande de faire circuler ce message à toutes les entités de la presse (sportive).

Merci.

Jean Bernard GEORGES (JB)

ICT associate "United Nation Office for Projects Services" UNOPS"

Port-Au-Prince, Haiti

P#: (509)3702-8552 Skype: jbgswp

Add a comment

Comme nous l’avions annoncé, la star des Pacers Hill Jessed’Indiana, George Jesse Hill était hier mardi 27 août au Quisqueya Christian School (Delmas 75) pour partager son expérience et sa science du jeu dans la pratique du basket-ball du haut niveau avec certains joueurs, entraîneurs et arbitres Haïtiens sous demande des dirigeants de l’ASI et du SBL, en particulier, Jasson Valbrun.

Ils étaient plus d’une centaine, joueurs, entraîneurs, arbitres, journalistes et fans du ballon orange qui avaient pris d’assaut l’enceinte du Quisqueya Christian School, et ce, avec pour objectif premier de voir à l’œuvre le Point-Guard des Pacers, finaliste de la conférence Est en juin dernier, mais battu par le futur vainqueur de la saison NBA 2013, Miami Heat de Lebron James.   

Au terme de sa réunion avec les participants. On a opté pour faire jouer un petit match, et ce, pendant un quart d’heure, entre l’équipe de la Police nationale et celle de Bongu. Cette dernière s’est inclinée pour quatre points d’écart (22-18), sous les yeux attentifs de George Hill et son équipe composée de journalistes et autres...

Autre fait marquant de sa visite, le concours de tirs à trois points lancé par Jasson Valbrun. Trois athlètes Haïtiens pour défier Hill. D’abord, le représentant de Marché Ti-Tony, Michel Tilus. Il n’a réunis que (3) petits paniers pour une vingtaine de ballons lancés. Puis, Jean Alex Joinville (T-Okap), a fait forte impression en inscrivant (9) paniers, et ce, pour la plus grande joie des fans faisant le déplacement.

Ensuite, c’est le tour de Patrick Flovella pour tenter de surclasser la performance du natif de Cap-Haïtien. Il n’a pu faire mieux. Tout compte fait, il a transformé (4) misérables. Finalement, vient le tour de Hill. Le meneur d’Indiana a été tout simplement phénoménal en mettant (17) ballons au fond du panier. Tout le monde, y compris le président de la Fédération haïtienne de Basket-ball, Claude Démesmin reste ébahi devant la prestation de George Jesse Hill. « Il existe un forcé entre lui et nos basketteurs », a commenté un policier faisant le déplacement pour assurer la sécurité de la star Américaine.

En conférence de presse, Hill a fait savoir qu’il est très heureux de visiter Haïti et de pouvoir apporter son aide à certains enfants du pays. « Haïti est un pays fantastique. En tant que membre de Kids Against Hunger, j’ai visité le pays, et ce, avec pour mission de visualiser la distribution de dons envoyés en Haïti », a-t-il répondu à la question qu’est ce qui a expliqué sa présence dans le pays.

Il en a profité pour préciser qu’il y ait plus de 300.000 jeunes chaque année aux USA qui sont lancés dans la course d’intégrer une équipe dans le championnat Nord Américain de Basket-ball, NBA. « Ainsi, vous n’avez qu’un pour cent de chances de jouer en NBA. Cependant, une fois franchir cette étape, vous aurez des gens qui sont là rien que pour vous aider à progresser. Autant dire, s’il n’est pas facile d’intégrer la NBA, il est aussi difficile de s’en séparer. Dans votre cas, il vous faut travailler très fermement pour franchir ce pallié », a conclu l’homme fort des Indiana Pacers.

La visite en Haïti de George Jesse Hill, est une initiative conjointe du « Ministère Vision de Néhémie », organisation à but non lucratif, fondée en 2004 et dirigée par monsieur et madame, Espérandieu L. Pierre, située dans la commune de Thomazeau et le « Kids Against Hunger (Kah) ». Ces organisations travaillent, supportent et assistent un groupe d’enfants du pays à différents niveaux, tels : éducation, santé et sport.

Signalons que le dossard 3 des Pacers d’Indiana, est né le 4 mai 1986 à Indianapolis (USA). L’ancien élève du Lycée Broad Ripple était nommé en 2004 dans l’équipe des meilleurs joueurs de Lycée de l’Indiana. Il tournait alors à 36,2 points de moyenne par rencontre. Drafté en 2008 en 26e position par les Spurs de San Antonio, il avait joué le rôle de doublure de Tony Parker pour sa saison rookie avant d’intégrer l’équipe d’Indiana Pacers en 2011.

Add a comment

Le 9 mai dernier ramenait le 25e anniversaire du emmanuelbonnefil cibaComité interscolaire de basket-ball (Ciba), fondé le 9 mai 1988. Pour l'occasion, pas mal d'activités ont été organisées pour marquer cette date en lettre d'or. Dans une interview exclusive à Ticket Sport, le coordonnateur du Ciba a évoqué les activités réalisées au terme de la saison 2013 avant de faire une projection sur la nouvelle saison. Il en profité pour faire l'historique de son institution avant d'annoncer des nouveautés pour la saison à venir. « Une grande soirée de gala aura lieu d'ici la deuxième semaine du mois de janvier 2014 au Palais de l'Art pour boucler les festivités des 25 ans du Ciba », a fait savoir Emmanuel Bonnefil. L'intégralité de son entrevue. 

Ticket Sport : Quand le Ciba a-t-il vu le jour et quel a été sa mission ?

Emmanuel Bonnefil : Le Comité interscolaire de basket-ball (Ciba) n'est autre que le produit de maintes réflexions. Il s'agit d'une initiative d'un groupe de jeunes pratiquants, amants et passionnés du basket. Il a vu le jour le 9 mai 1998. Au départ, nous étions trois, Yves Marie Content (défunt), Lesly Desjardins et moi. Notre objectif était de faire jouer le basket dans le milieu scolaire, et ce, pour atteindre un plus grand nombre de jeunes. Ce faisant, nous contribuons à notre manière : 1) à combattre la délinquance juvénile, 2) à aider les jeunes dans le choix des divertissements sains 3) à la création d'emploi.

TS: Vous souvenez-vous du premier tournoi organisé par le Ciba ? 

EB : Nous avions organisé notre premier petit tournoi au Collège Senghor avec la participation de quatre écoles (Institution Gérard Gourgue, Collège Isidor Jean-Louis, Yves Albert Boucher et Collège Senghor), et ce, l'année qui a vu la création du Ciba. Alors, nous étions passés à cinq membres. Ainsi, la première édition a été remportée par le collège Yves Albert Boucher, 18 mai 1988 soit 9 jours après la fondation du Ciba.  

TS : Est-ce que le Ciba dispose d'un espace à lui pour faire jouer le basket ?

EB : Collège Senghor, Gymnasium Vincent, Collège Paul Robert, Collège de l'Etoile, Canado Haïtien, Collège Toussaint Louverture et Institution Sacré Coeur ont été des endroits où nous avions organisé nos premiers petits tournois. En 2009, grâce aux précieux concours de la Sogebank, nous avions commencé les travaux pour qu'on ait finalement un endroit idéal (Centre de Formation Classique) pour la pratique du basket. En 2011, la Digicel nous a aidés à finaliser le terrain du CFC (Babiole #7). Je peux vous l'avouer sans crainte d'être démenti: le Ciba a désormais un endroit pour la pratique du sport #2 du pays.

TS : Et depuis, qu'est ce qui a changé ?

EB : Beaucoup de choses ont changé. De nouveaux dirigeants nous ont rejoint, beaucoup de tournois ont été organisés, et ce, avec la participation de plus 40 écoles chaque année. Il faut ajouter à cela : le basket de plage à Soleil Antillais, la coupe Digicel (championnat national interscolaire). Sans oublier, plusieurs tournois organisés dans nos villes de province.

 

TS : Le 9 mai 2013, le Ciba avait atteint son premier quart de siècle. Qu'avez-vous réalisé pendant cette année ?

EB : D'abord, nous avions organisé notre traditionnel tournoi annuel (8e édition tournoi de l'Unité). Ce sont les équipes du CFC (cadet garçon), Institution  du Sacré Coeur (cadet et junior fille), collège Jacques Roumain (junior garçon) et collège Catherine Flon (open garçon) qui se sont imposés au terme de la saison 2013. Puis, nous avions également tenu la 4e édition du tournoi national interscolaire, baptisé : la « coupe Digicel », remportée par l'équipe de Port-au-Prince aux dépens de celle des Gonaïves. Ensuite, sous l'égide de Digicel, nous avions pu mettre sur pied la sélection du Ciba. Cette dernière se mesurait à plusieurs équipes de province, telles : Saint-Marc (78-62) en novembre 2012, Gonaïves (69-64) en janvier 2013, Hinche (58-48) en mars 2013. Et finalement, notre sponsor officiel, la Digicel et la Sogebank nous ont permis d'aller en République Dominique pour y jouer deux matches. Pour l'occasion, nous avions pris la longueur de l'équipe Campus Centro de Santiago (78-75), le 2 avril et le lendemain, nous avions battu l'Université Utessa de Santiago (58-48).

TS : A part cela, rien de spécial pour célébrer les 25 ans du Ciba ?

EB : Pour lancer les festivités du 25e anniversaire, nous étions le 13 novembre 2012 au local de Fany Villa (Babiole #31) grâce à nos sponsors, la Digicel, la Sogebank et le riz Méga. Entre le 3 décembre 2012 et le 26 juin 2013, nous avions passé 8 mois rien qu'à mettre du plaisir en organisant plus de 150 matches. Nous devions avoir une soirée de gala pour honorer nos sponsors (Digicel, Sogebank, riz Méga, Brasserie la Couronne). Ainsi que le staff du Ciba, les arbitres, la Police nationale. Sans oublier la presse sportive. Ce sera chose faite d'ici la deuxième semaine du mois de janvier 2014 au Palais de l'Art.

TS : Est-ce qu'il va y avoir des nouveautés la saison prochaine ?

EB : Justement, le championnat de l'Unité se disputera en sept (7) catégories. On va avoir cette saison la catégorie minime au niveau masculin et féminin (13 et 14 ans). Ce faisant, plus de 620 athlètes seront engagés. Des surprises, il en aura certainement lors des déroulements de nos différents matches au Centre de Formation Classique (CFC). Il est fort possible qu'on ait un séminaire de formation pour nos arbitres, début novembre. Pour matérialiser ce dossier, on est en négociation avec les autorités du COH pour qu'on puisse faire venir en Haïti des experts issus du Canada ou des USA. Il faut noter que la nouvelle saison débutera le 15 novembre 2013 avec le coup d'envoi de la 9e édition du championnat de l'Unité.  

TS : Etes-vous satisfait des activités réalisées par le Ciba cette année ?

EB : Je ne peux pas espérer mieux. Autant dire, je suis très satisfait, car on a pu réaliser l'ensemble des activités que nous devions organiser. De plus, nous nous sommes enorgueillis d'avoir occupé une place de choix dans le milieu scolaire en faisant jouer plus de sept cent (700) jeunes issus de quarante (40) écoles de la zone métropolitaine et de la province.

TS : Un mot pour finir ?

EB : J'en profite pour remercier à nouveau les sponsors, les directeurs d'écoles, les athlètes, les parents, le staff du Ciba, les arbitres, les amants du ballon orange et particulièrement, la presse sportive. Je souhaite que l'Etat haïtien décide enfin d'apporter son support aux sports pour qu'on puisse disposer d'une sélection nationale de basket valable, pouvant représenter le pays dans les grandes compétitions à l'échelle internationale.

 Propos recueillis par Légupeterson .">Alexandre/Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

p

Add a comment

L’antre du Centre de formation classique (CFC) a vécu leabasket week-end écoulé, deux journées de basket de grande envergure, et ce, pour le compte de la troisième édition de la compétition baptisée : « Coupe Digicel », organisée par le Comité interscolaire de basket-ball (Ciba) et dans laquelle, huit villes avaient participé (Port-au-Prince, Croix-des-Bouquets, Léogâne, Port-de-Paix, Arcahaie, Hinche, Kenscoff et Gonaïves). Pour l’occasion, ce sont les équipes de Port-au-Prince et des Gonaïves se sont emparées de la place donnant accès à la grande qui se jouera ce vendredi 24 mai à compter de 2h30. Deux autres matches sont également au programme pour rehausser l’éclat de la fête du basket et pour clôturer en grande pompe la saison du basket scolaire.

Du beau monde, il y en avait pour débuter la troisième édition de la « coupe Digicel » au local du CFC, et ce, malgré dame pluie s’était mêlée de la partie. La veille, les dirigeants du Ciba avaient organisé un buffet de presse au local du Fanny Villa, dans lequel ont pris part, les huit équipes venant d’horizon différent, les dirigeants du Ciba (Emmanuel Bonnefil, Johanne Exorphe, Hérold Joseph et Jacques Cazeau Fils), le nouveau sponsorship de Digicel, Lionel Benjamin et la presse sportive. Autant dire, la grande famille du basket avait pris rendez-vous pour lancer de fort belle manière la plus lucrative compétition au niveau du basket scolaire. Tout cela se déroule sous le son de ma musique de l’orchestre « Dale jazz ».

Au terme de la première journée, ce sont les équipes issues de Port-au-Prince, Arcahaie, Kenscoff et Gonaïves qui étaient les grands bénéficiaires. Ainsi, l’équipe représentative de la capitale haïtienne n’a fait qu’une bouchée de celle de la cité d’Anacaona. A l’arrivée, l’équipe de Léogâne s’est inclinée sur le score net et sans bavure de (62-16) pour la prendre la porte de la sortie et laisser le champ libre aux autres formations.

Même cas de figure pour l’équipe de Hinche qui a été contrainte de quitter la compétition, en se faisant battre par son homologue de l’Arcahaie (50-24). Entre temps, il n’y a pas eu de match entre l’équipe de Kenscoff et Croix-des-Bouquets.

Tant les Kenscovites étaient dominateurs. Ils menaient (31-0) avant que les Crucians (habitants de la Croix-des-Bouquets) sauvent l’honneur au terme du premier quart temps (31-2) en faveur des hommes de Kenscoff.

Trop à l’aise puisqu’en face, il n’y a pas eu d’adversaire, l’équipe de Kenscoff a dû lever son pied sur l’accélérateur en inscrivant seulement (31) dans les trois autres quart-temps. Méconnaissable tout au long de la rencontre, l’équipe de la Croix-des-Bouquets a converti seulement trois paniers à deux points. Au final, les hommes de Kenscoff remportent fort logiquement la rencontre pour accéder en ½ finale.   

Le dernier match de la journée du vendredi a vu la victoire sans forcer de l’équipe des Gonaïves face à son homologue de Port-de-Paix (45-25) et c’a été le seul match équilibré lors du déroulement des ¼ de finals.

Parvenons à la journée du samedi 18 mai. Deux équipes, Port-au-Prince et celle des Gonaïves ont pris rendez-vous pour en découdre en finale le vendredi 24 mai dans l’antre du CFC. Les Port-au-Princiens n’ont pas eu la même réussite lors de la rencontre précédente, cependant, ils ont pu dicter leurs lois aux hommes de Kenscoff, battus (24) points d’écart (57-33). Ainsi, l’équipe de Port-au-Prince est en finale. Pour l’affronter la formation représentative des Gonaïves, victorieuse (46-28) de l’équipe de l’Arcahaie.  

Selon les dires du Coordonnateur du Ciba, nombreuses sont les primes à gagner par les équipes de Port-au-Prince et des Gonaïves. « L’équipe championne (joueurs et entraîneurs) aura en plus trophée et médailles, la bagatelle 160.000 gourdes et des téléphones. Pour ce qui est de la deuxième place, cette équipe bénéficiera 80.000 gourdes, un trophée et des médailles », a fait savoir Bonnefil.

Le Ciba qui venait de célébrer son premier quart de siècle, le 9 mai dernier en profitera pour faire jouer deux grandes finales dans le cadre de la compétition baptisée : « coupe de l’unité ». A 1h30 PM, l’Institution du Sacré Cœur affrontera son homologue de Collège Bird dans la catégorie junior fille. Après la finale de la « coupe Digicel », les équipes de l’Institution Catherine Flon et du Collège Isaac Newton croiseront le fer pour l’obtention du titre suprême dans la catégorie Open garçon. Cette rencontre étant prévue à 3h30 PM.

Signalons que la première édition de la « coupe Digicel » avait été remportée par la ville de Saint-Marc. C’est une Ecole de Port-au-Prince qui avait ravi le trophée lors l’an dernier, et qui lui succédera, Port-au-Prince ou Gonaïves ? A vous d’aller voir !    

Résultats des ¼ de finals

Vendredi 17 mai 2013

Port au-Prince – Léogane: 62-16

Arcahaie – Hinche: 50-24

Kenscoff – Croix-des-Bouquets: 62-8

Gonaïves – Port –de-Paix: 45-25

Résultats des ½ finales

Samedi 18 mai 2013

Gonaïves – Arcahaie : 46-28

Port-au-Prince – Kenscoff : 57-33

Vendredi 24 mai

Grande finale, vendredi 24 mai 2013 au CFC

1h30 PM : Institution Sacré Cœur – Collège Bird (junior fille) :

2h30 PM : Port-au-Prince – Gonaïves (coupe Digicel):

3h30 PM : Institution Catherine Flon – Collège Isaac Newton :

Add a comment

Après avoir battu en finale en catégorie junior masculineabasket son homologue du CFC (70-56), l'équipe de basket du collège Jacques Roumain, s'offre le droit de représenter Port-au-Prince dans la troisième édition du championnat national de basket scolaire, baptisé « Coupe Digicel interscolaire » qui se tiendra du 17 au 24 mai dans l'enceinte du Centre de formation classique (CFC) avec la participation des huit équipes championnes issues dans les villes de Léogâne, Kenscoff, Croix-des-Bouquets, Arcahaie, Hinche, Gonaïves, Port-de-Paix et évidemment, Port-au-Prince, ville hôte.

Les amants du ballon orange s'apprêtent à vivre à partir de ce vendredi 17 mai 2013 une journée extraordinaire de basket scolaire. Pour l'occasion, quatre matches sont au programme pour le compte des ¼ de finale. A suivre particulièrement, la surprenante équipe du collège Jacques Roumain (Port-au-Prince), vainqueur du CFC (70-56), et ce, malgré la grosse performance de Samy Jeudi (28) pour les siens. Elle aura affaire au collège Alexandre Le Grand (Léogâne) pour commencer, avant d'espérer de jouer les ½ finales, et éventuellement la grande finale, prévues respectivement pour les 18 et 24 mai au CFC.

Une nouvelle fois, c'est sous le haut patronage de la Digicel que ce championnat organisé par le Comité Interscolaire de Basketball Amateur (Ciba), la « Coupe Digicel interscolaire » se tiendra sur le terrain du CFC. « La Digicel a mis le paquet pour que se réalise cette année ce championnat. Ils seront plus de 200, les membres des huit équipes qui prendront siège dans un hôtel à Port-au-Prince. Ils seront logés, nourris et les officiels auront droit à un per diem », a expliqué Emmanuel Bonnefil, Coordonnateur du Ciba.    

Faisant allusion à la huitième édition du championnat de l'Unité, le Coordonnateur de l'instance organisationnelle a rappelé que ce sont les équipes de l'Institution du Sacré-Coeur et celle du Centre de Formation Classique (CFC) qui avaient remporté respectivement le titre aux dépens de l'Institution Marie Louise Trichet (15-11) dans la catégorie cadette féminine et face à Saint-Louis de Gonzague (41-23) dans la catégorie cadette garçon. 

A côté des quatre matches de basket, Show de danse, distribution de cadeaux et animation musicale avec les DJs Valmix et Guensy Mix, sont également au programme pour rehausser l'éclat de la troisième édition de la « Coupe Digicel ».

A en croire Emmanuel Bonnefil, les équipes championnes et vice-championnes auront droit respectivement à un cachet de 160 mille et 80 mille gourdes, trophées, médailles et téléphones de la part de la part de Digicel.

Signalons qu'au terme des matches du vendredi 17 mai, ce sont les équipes classées de 1 à 4 qui accéderont en ½ finales. L'équipe qui termine en première place affrontera celle de la troisième place et la seconde aura affaire à la quatrième. 

Coupe Digicel interscolaire

Centre de formation classique (Babiole #7)

Vendredi 17 mai 2013

2h PM : Collège Jacques Roumain (P-au-P) - Collège Alexandre Le Grand (Léogâne) :

3h PM : Collège Réformé (Arcahaie) - Collège Classique (Hinche) :

4h PM : Collège Garcia Marquez (Kenscoff) - Collège Etzer Vilaire (Croix-des-Bouquets) :

5h PM : Collège la Sainte Famille (Gonaïves) - Collège Notre Dame de Lourdes (Port-de-Paix) :

Add a comment

Plus d'articles...

.