BASKETBALL

Au nombre des huit (8) rencontres au programme du dernier CIBA 2015week-end de la 10e édititon du CIBA (Comité interscolaire de basket-ball), sept (7) ont pu arriver à termes. Avec deux victoires acquises respectivement aux dépens des élèves des Normaliens Réunis et de CESER dans les catégories (junior et open garçon), le Collège Edmond Laforêt a frappé un grand coup dans le monde du basket scolaire. Alors que chez les filles, ce sont les élèves de l’Institution du Sacré-Cœur (tenante du titre) et de l’Institution de Sainte-Rose de Lima, qui ont surclassé leurs adversaires.

Comme cela avait toujours été le cas, il y a belle lurette, les amants du basket scolaire ont pris d’assaut l’antre de l’Institution du Sacré-Cœur, du Collège les Normaliens Réunis et du Centre de Formation Classique (CFC) pour assister aux différentes rencontres de (basket scolaire) proposées par le CIBA. En effet, dans une ambiance bon enfant et riche en couleurs, les élèves se sont bien régalés, en s’amusant aux sons de la musique des DJs, et tout en profitant de l’occasionn pour s’emparer des cadeaux distribués par la Digicel, la SOGEBANK et Diri Méga, sponsors à titré du Comité Interscolaire de Basket-ball, CIBA.   

Aux rayons des matches joués chez les filles, les élèves de l’Institution de Sainte-Rose de Lima (catégorie minime) ont pris le meilleur aux dépens de celles du Collège Saint-Louis de Bourdon, et cela, pour la plus grande joie de leurs fans. Du point de vue du spectacle, le match a été terne, car il a mis en vedette des fillettes, qui ne faisaient que leurs premières armes. Au départ, l’envie de gagner était dans les deux camps. Cependant, à l’arrivée : ce sont les fillettes de Sainte-Rose de Lima, qui l’ont emporté grâce à 4 points inscrits par Christina Jeudi. Au final, les fillettes de Saint-Louis de Bourdon, qui doivent encore apprendre beaucoup de choses en matière de basket, ont mordu la poussière sur le core de (5-3). 

Entre temps, le match tant attendu du dernier week-end du CIBA a mis aux prises les fillettes de l’Institution du Sacré-Cœur et de Notre Dame de Lourdes. Avant la tenue de cette rencontre, les fans des deux écoles ne font qu’alimenter les débats « Nou pral bat yo jodia ». Sur le parquet, les deux protagonistes, malgré leurs jeunes âges, ne faisaient aucun cadeau. Il a fallu la brillante prestation d’Anelle Raymond, 10 points pour faire pencher la balance en faveurs des siennes. Si les fillettes de Notre Dame de Lourdes ont bien résisté au terme des deux premiers quarts-temps, elles étaient dépassées par les évènements en toute fin de match. En somme, l’équipe de Sainte-Rose de Lima s’est imposée pour huit (8) points d’écart : (20-12).    

Parallèlement, il y avait deux rencontres dans la catégorie (junior garçon). Les élèves d’Edmond Laforêt ont fait un match plein pour venir à bout de la coriace équipe du Collège Les Normaliens Réunis, qui jouait à domicile. Les deux équipes ont offert un spectacle de grande qualité, et le match a été très serré jusqu’au dernier tir transformé par Ywolphin Mentor, auteur de 15 points. Au bout du suspense, le Collège Edmond Laforêt l’a emporté non sans peine sur le score de (28-27) face aux Normaliens Réunis. L’autre match de cette catégorie a été remporté par le Collège Isaac Newton aux dépens du Collège Saint-Pierre (56-34). Avec 27 points inscrits, Dudley Désormeau a été le grand bonhomme de son équipe.

Mal en point dans la compétition, chez les minimes, les élèves du Collège Saint-Pierre (privés jusque-là de victoire) ont été corrigés par ceux de Jacques Roumain. Trente (30) points d’écart entre les deux écoles. Avec 19 unités, Dénilson François a fait un grand match pour aider son école de s’imposer très nettement (46-10).

Pour le reste, le Collège Victor Barolette (catégorie cadette) a surpris son homologue de Catherine Flon. Ce dernier a été battu sur le score de (29-26). Le meilleur marqueur de la rencontre porte le nom de Hérold Desrivières, auteur de 12 points. Et dans la catégorie reine (Open), le Collège Edmond Laforêt a dû sortir le grand jeu pour s’imposer, et cela, dans la douleur (45-42) aux dépens des élèves de CESER. Evens Meide en a profité pour inscrire 15 points pour l’équipe victorieuse. L’unique fausse note de la journée a été la victoire par forfait (20-0) acquise par le Collège Paul VI face à l’Inter Familia. 

.