×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

BASKETBALL

Comme nous l’avions annoncé, la star des Sixters de Philadelphie (NBA), CibaNerlens Noël (20 ans) de père et mère haïtien (Gonaïves), a effectué samedi à dimanche une courte visite à Port-au-Prince. Il en a profité pour rencontrer les autorités du basket avant de se rendre au Gymnasium Vincent pour y prendre part à un camp de détection réalisé par le « Power Forward International » dans lequel participent plus de 500 jeunes, issus de divers horizon.

Alors qu’il était attendu vendredi dans la capitale haïtienne, le # 4 des Sixters avait la veille raté son vol. Ainsi, il n’a finalement foulé le sol haïtien que samedi matin. Après quelques heures de repos à Royal Oasis hôtel (Pétion-Ville), Nerlens Noël s’est donc rendu au Gymnasium Vincent pour y assister à un camp de détection réunissant plus de 500 jeunes talents, issus un peu partout du pays pratiquant le basket.

Accompagné de son coach, George Clay et certains membres de sa famille, d’un confrère de l’ESPN, du président et du représentant de « Power Forward International », Valméra « Titanic » Pierre et de Jean Bernard Georges, Nerlens Noël a eu droit à une petite surprise au Gymnasium Vincent dans la mesure où une délégation composée de trois membres venant de l’Ambassade des USA en Haïti s’est rendu au Gymnas pour l’accueillir et le faciliter. Ainsi, les représentants de l’Ambassade se font une idée réelle des mécanismes mis en place par les autorités de PFI pour recruter les meilleurs talents dans le monde du basket haïtien en les faisant bénéficier de bourses d’étude dans certaines grandes universités aux USA.

S’exprimant au terme de la clinique réalisée pour les jeunes des deux sexes âgés de 7 à 18 ans, le pivot des Sixters s’est dit persuader que le pays (Haïti) a des jeunes très talentueux pouvant s’imposer au plus haut niveau du basket mondial, mais pour cela, ils doivent faire preuve de discipline et de bons travailleurs sur le terrain. L’expérimenté coach des Sixters, George Clay a abondé dans le même sens.

Autant dire, le Gymnas a été le théâtre d’un événement majeur si l’on tient compte de la qualité du spectacle offert par ces jeunes. « Au terme de cette clinique, nous avons recruté près d’une quinzaine de jeunes. Présentement, on met les bouchées doubles pour finaliser leur papier au consulat de l’Ambassade des USA. Parmi eux, il y a une très jeune issu de Jacquet, il est âgé seulement de 13 ans, celui a été phénoménal. Il a tapé fort dans l’œil des recruteurs étrangers. Si tout se passe bien, dès novembre il devrait laisser Port-au-Prince pour se rendre aux USA », a fait savoir JB, représentant de Power Forward International.  

Visiblement très satisfait, Valméra Pierre dit Titanic a fait savoir que c’est une façon pour lui de montrer sa reconnaissance envers Robert Joseph, car ce dernier lui a permis de bénéficier une bourse d’étude pour s’extérioriser et s’imposer dans des équipes en Europe avant d’établir ses bases aux USA. « En tenant compte de ce que Robert Joseph a fait pour moi, à maintes réflexions, je ne vois rien que je puisse faire pour lui remercier. Ainsi, avec l’aide de certains amis, j’ai fondé le Power Forward International. Grâce à cet outil, j’ai déjà envoyé aux USA 26 jeunes talents, et ce, avec l’aide technique des entraîneurs haïtiens et de JB qui fait un travail colossal pour matérialiser ce projet. J’en suis fier d’eux. Cependant, je suis persuadé que si les autorités en place décident d’investir dans le sport et, en particulier dans le basket-ball, Haïti pourrait tirer son épingle du jeu », a clairement expliqué Titanic.

Parallèlement, vendredi soir à l’hôtel Royal Oasis, les autorités de la Fédération Haïtienne de Basket-ball (FHB) dont le président, Claude Démesmin, les deux grands promoteurs de basket en Haïti, Emmanuel Bonnefil et Jasson Valbrun, certains entraîneurs ayant suivi récemment un séminaire aux USA, avaient rencontré les membres de Power Forward International dans le cadre d’une conférence de presse. Malheureusement, Nerlens Noël avait brillé par son absence pour avoir raté son vol.     

A côté des prises de photos, d’interview ou encore de séances d’autographes avec la star de la NBA, Nerlens Noël. L’image marquante de ce week-end n’est autre que les deux grands maîtres du basket haïtien (scolaire et corporatif) : Jasson Valbrun et Emmanuel Bonnefil qui se sont d’accord pour poser pour Ticket Sport. Faut-il déjà penser à ce duo à la tête de la Fédération Haïtienne de Basket-ball (FHB) dont les joutes devant élire un nouveau comité se fera en novembre de cette année ? On verra bien…

A défaut de Samuel Dalember (Dallas) et, en attendant l’éclosion d’autres stars issues d’Haïti s’imposent dans la NBA, les haïtiens peuvent jeter leur dévolu sur l’équipe des Sixters où joue le pivot, # 4 issu des Gonaïves, Nerlens Noël. 

.