×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

"Le poseur de bombes est un poseur de questions", COHune des citations polémiques de "l'un des monstres sacrés de la profession", l'avocat français Jacques Vergès, décédé le jeudi 15 août 2013 à 88 ans.

Des petites bombes, on en a  posées, ces derniers jours, au Comité olympique haïtien. Mais des questions posées demeurent aussi sans réponses.

Une assemblée générale extraordinaire a été préférée à une conférence de presse qui éclairerait l'opinion sur la gestion de la chose sportive publique. Comme quoi, même scandalisé, le COH n'aurait aucun compte à rendre au public.

Le sort du secrétaire général était déjà scellé dans une résolution en date du 16 juillet  2013 et signé par 7 des 9 membres du comité exécutif du COH, puis une assemblée générale extraordinaire convoquée le  8 août 2013 se donnait pour objectif  dans le 3e point de son ordre du jour "la discussion et la ratification de la décision du  comité exécutif du COH relative à la radiation du secrétaire général (...)".

On veut ainsi faire passer comme une lettre à la poste un ensemble de petits événements. Dans quel monde olympique vit-on en Haïti et par quelles valeurs le COH est-il habité?

Add a comment

Le ministre des Sports, Magalie A. Racine félicite Laine 2012Samyr Lainé et invite le peuple haïtien à le supporter en finale du triple saut aux Mondiaux de Moscou

Port-au-Prince, vendredi 16 août 2013.-Le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique (MJSAC) salue la brillante performance de notre compatriote Samyr Lainé qui s’est qualifié le vendredi 16 août pour la finale du Triple Saut des Mondiaux 2013 qui se tiennent à Moscou.

Samyr Lainé a déjà contribué à projeter une image positive du pays aux J. O de Londres en 2012 et peut encore faire honneur à Haïti lors de la finale du Triple Saut qui aura lieu dimanche. L’athlète haïtien, qui a effectué un saut de 16m87 durant les qualifications discutées parmi les meilleurs sauteurs mondiaux, possède de grandes chances de remporter une médaille à ces championnats du monde d’athlétisme s’il réédite sa meilleure performance de l’année 2013 (17m36).

Le ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique, Madame Magalie Adolphe Racine saisit l’occasion de souhaiter bonne chance à Samyr Lainé et invite tout un chacun à exprimer sa solidarité et son support à l’endroit de notre compatriote via les réseaux sociaux(Facebook, Twitter, etc) notamment sur la page du ministère (Ministère de la Jeunesse des Sports et de l’Action Civique).

Par ailleurs, Madame Racineréaffirme sa détermination à appuyer le mouvement sportif haïtien, à travers les fédérations et associations sportives, en vue d’assurer à nos athlètes une participation honorable aux compétitions internationales.

 

-FIN-

Unité de Communication

MJSAC

Add a comment

Accusé à tort ou à raison par certains membres Alain Jean-Pierredu comité exécutif du Comité olympique haïtien (COH), dont Jean Edouard Baker, le secrétaire général de l'instance suprême du sport en Haïti, a rétorqué. Il a qualifié de malhonnêtes les déclarations du président du COH et en a profité pour remercier les représentants des différentes associations et fédérations affiliées au COH. Le président de la Fédération haïtienne d'athlétisme a fait savoir qu'il va attaquer en justice certaines personnes pour diffamation. Il s'est exprimé ainsi dimanche dernier sur Totalmixradio.com.

Ticket Sport : Vous êtes actuellement à Moscou, en Russie. Quel est le but de votre voyage?

Alain Jean-Pierre : Je suis à Moscou pour prendre part au championnat du monde d'athlétisme, et ce, avec l'étiquette de président de la Confédération d'Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes d'athlétisme. J'avais entre mes mains la somme de 1,8 million de dollars américains pour faire avancer la confédération dont je suis le président. Tout s'est bien passé et j'ai pu remettre les rapports. Ainsi, les autorités de la fédération mondiale en ont profité pour me décorer du prix de « Grand-croix de l'ordre de l'athlétisme mondial », en raison des  bons et loyaux services fournis au sein de cette confédération.

TS : Et si on parlait de votre situation actuelle au COH?

AJP : Justement, j'ai été réélu en mai 2012, après les Jeux Olympiques de Londres. Oui, il y a certains membres qui ne sont plus là. On a voulu redynamiser le COH. Je ne veux pas trop élaborer là-dessus. Vous savez, je n'aime pas m'exprimer sur les ondes, car il est trop facile d'accuser les gens, ça peut prêter à confusion, et ça peut mettre les nerfs à fleur de peau. Certainement, il y a des choses à résoudre au sein du COH. Cependant, il ne faut pas solliciter la presse, mais la justice est là. Au sein du COH, on avait mis sur pied une commission d'audit. A chacun son rôle à jouer. Il est évident, il faut résoudre les problèmes calmement. Depuis 2008 et 2009, j'ai fait pas mal de dénonciations pour corriger les impairs. A nos jours, rien n'est fait. Il fallait qu'un jour cela éclate, et ce, pour le bien de la grande famille du COH.  Je veux que les choses aillent de l'avant. Je veux que tout rentre dans l'ordre. Au sein de la FHAA, on cherche des gens sérieux. Vu ma position au sein de l'athlétisme mondial, on a pu trouver une piste. Ainsi, on va construire un centre pour le développement de l'athlétisme en Haïti.

TS : Vous avez parlé de dénonciations? Et vous avez adressé une lettre  aux différentes fédérations et associations affiliées au COH ?

AJP : Je dénonce certains programmes qui sont mal gérés, d'autres qui sont gérés en désordre. Ils ont dû dépenser de l'argent, et ce, sans fournir aucune pièce justificative. De ce fait, j'ai fait appel aux fédérations pour qu'elles ouvrent l'œil, (et le bon) et demander des explications. Les véritables sources de financement de ces messieurs sont la Commission sport et développement. Cette dernière est un véritable désordre. Au terme d'un premier audit, on avait révoqué pas mal de gens pour malversations. Cette commission n'a jamais remis un rapport. En réunion, on s'est entendu pour restructurer cette commission. On avait conclu que le modus operandi du COH doit être changé, mais rien n'est fait jusqu'à cette date.

En effet, il faut un audit pour tout corriger. Si rien n'est fait, même à l'échelle internationale, on va perdre notre notoriété, on risque de perdre notre reconnaissance. Je pèse mes mots. C'est une institution qui est appelée à disparaître, je veux sauver le COH. Je ne veux pas mettre de l'huile sur le feu, mais j'aurai à faire certaines déclarations, et ce, au moment opportun.

TS : Lors d'une réunion entre le comité exécutif et les représentants des différentes fédérations et associations, jeudi 8 août 2013, le président du COH vous a reproché pas mal de choses. Que lui répondez-vous ?

AJP : Pendant ces trois derniers mois, on a eu quatre championnats, y compris celui de la Russie et vu mon statut de président de la confédération de la zone, ma présence s'avère importante. Ainsi, j'ai environ deux mois en dehors du pays. J'ai remarqué qu'il y a une sorte d'empressement de la part de Baker pour monter des dossiers, et ce, avec pour objectif principal de me radier du COH. Il a peut-être raison, car je commence à dénoncer certains de ses actes. Monter des dossiers pour mentir, c'est son point fort, car il n'a pas de courage. Je remercie les représentants des fédérations. Ils savent ce que je suis et le 31 août, j'y serai. Il est important de signaler que le comité exécutif du COH a l'habitude de se réunir une fois par mois. Comment se fait-il qu'en mon absence, pas moins de huit (8) réunions aient eu lieu ? C'est malhonnête de la part de Baker.

TS : En ce qui a trait au dossier de chèque sans provision, qu'en est-il ?

AJP : A ce propos, je n'ai pas signé de chèque pour le COH, moi, je ne donne pas de chèque, je ne signe pas sur le compte du COH. Ce sont des mensonges purs et simples. Mon avocat va attaquer certaines gens en justice pour diffamation et c'est pourquoi, je ne veux pas dire trop de choses là-dessus.

Propos retranscrits par Légupeterson Alexandre Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Add a comment

20 jeunes de 14 à 16 ans (10 filles et 10 garçons) rscn1069participeront aux compétitions d'athlétisme international cadet du 28 au 30 Juin 2013 en République dominicaine, a-t-on appris dans une note à l'issue d'une rencontre de haut niveau tenue entre la ministre à la Jeunesse aux Sports et à l'Action civique, Magalie Racine et la ministre des Sports dominicain publiée, Jaime David, le mardi 7 mai à Jimani.

Les 20 athlètes haïtiens seront en compétition avec 50 jeunes Dominicains 10 jeunes cubains et 10 jeunes Américains pour ces joutes sportives qui font partie du programme national d'athlétisme de la République dominicaine.

« Les athlètes haïtiens seront choisis en fonction de leur talent à partir du travail qu'effectueront 13 techniciens de haut niveau qui vont travailler avec les jeunes élèves des régions frontalières » a précisé la note.

 « Ces mêmes enfants participeront au camp d'été de Jarabacoa en République dominicaine du 1er au 15 Juillet 2013, un camp qui leur permettra d'avoir des échanges avec les jeunes dominicains de leur âge » y lit-on.

A côté de cette participation des jeunes écoliers, « 50 jeunes universitaires haïtiens participeront à des compétitions sportives en République Dominicaine à l'occasion de la Journée mondiale de la Jeunesse le 12 août 2013 » continue la note.

Plusieurs autres points ont été abordés lors de cette rencontre de travail, tenue à Jimani le 7 mai< entre la ministre à la Jeunesse aux Sports et à l'Action Civique de la République d'Haïti, Magalie Racine et son homologue des Sports dominicain, Jaime David. Entre autres les deux ministres ont convenu de : dynamiser la coopération sportive entre les deux états voisins dans les zones frontalières, définir un programme de renforcement de capacité des techniciens dans le domaine des sports avec les comités olympiques dans la perspective des Jeux de l'Amitié; coopérer techniquement dans la formation des jeunes sportifs des deux côtés de la frontière. En ce sens, plusieurs instructeurs et entraîneurs cubains et vénézuéliens assureront la préparation physique et technique des jeunes des deux côtés de la frontière en vue de permettre aux jeunes de bénéficier des meilleures préparations techniques et physiques qui soient.

Travailler de manière systématique dans les districts scolaires des écoles frontalières. Côté Haïti ce sont les écoles des villes frontalières Ouanaminthe, Anse-à-Pître, Fonds-Parisien, Ganthier et Belladère qui seront prises en considération; définir un programme de renforcement des capacités des techniciens dans le domaine du sport  dans les deux pays  en passant par les comités olympiques  nationaux des deux pays dans la perspective des Jeux de l'Amitié

Par ailleurs, pour renforcer les acquis des Jeux de l'amitié les deux ministres ont aussi mis l'accent sur :

La nécessité de renforcer la politique de coopération sportive entre les deux Etats en définissant des plans d'opération s'étalant sur le long terme. Celle de dynamiser la coopération sportive Haitiano-Dominicaine dans les zones frontalières, d'encourager les disciplines olympiques  chez les plus jeunes dans les zones frontalières et surtout de préparer des programmes divers et variés dans le domaine sportif  en introduisant d'autres thématiques comme : culture de la paix, solidarité, action civique, environnement.

Ils ont, à cet effet décidé de mettre à la disposition des jeunes Haïtiens et Dominicains vivant dans les régions frontalières des techniciens et/ou coopérants cubains et vénézuéliens de plusieurs disciplines sportives pour permettre aux jeunes des deux côtés de la frontière, une pratique sportive plus intense et plus régulière.

Il est prévu d'organiser des compétitions binationales à des fréquences régulières dans les disciplines telles que le football, taekwondo, le basketball,  volleyball et le judo pour favoriser le développement de ces disciplines.

Avec sa troupe, la ministre haïtienne convient qu'il faudrait intégrer d'autres instances de l'Etat comme le ministère de l'éducation Nationale pour intéresser les écoles à participer aux chantiers sportifs initiés dans le cadre de cette coopération.

Elle s'est engagée à écrire une note au MENFP pour lui demander d'avertir les directeurs de ces lycées qui auront à travailler avec 13 techniciens (9 cubains, 1 vénézuélien et 3 haïtiens) de haut niveau en éducation sportive  sous la supervision d'un responsable de tous les techniciens. Il est entendu aussi que la ministre rencontrera aussi les entraîneurs et le COH autour de la question. Les disciplines sportives qui seront pratiquées dans les lycées sont : basketball, judo, football, volleyball.

Add a comment

Le Ministère des Haïtiens Vivant à l’Étranger a- M WeshMHAVE), de concert avec la Fédération Haïtienne d’Athlétisme Amateur (FHAA), organise la deuxième édition du marathon annuel dans le cadre des activités devant commémorer la Journée nationale de la diaspora (JND), le 20 avril 2013.

Le mini-marathon de la diaspora doit mettre fin à l’ensemble des manifestations qui seront réalisées autour de la JND du 17 au 21 avril 2013.

Trois catégories d’âges participeront à la course qui part de l’intersection Route frères/boulevard 15 octobre, pour arriver au stade Sylvio Cator en passant par carrefour Fleuriot, route de l’aéroport, Nazon, Lalue, Champs de Mars etc.

Les catégories ouvertes  selon l’âge

1e - 21 km : à partir de 24 ans

2e - 10 km : entre 20 et 23 ans,

3e - 5 km : entre 17 et 19 ans

Lieu d’enregistrement : MHAVE, 8, Rue Prosper, Musseau, Petion-ville, à côté de l’ancienne primature, Fédération Haïtienne d’Athlétisme Amateur (FHAA) ou écrivez-nous sur : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Les inscriptions sont ouvertes  dès la publication de cette note et prendront fin le 12 avril prochain. Entre autres documents, le certificat médical est exigé à l’inscription de l’athlète.

Les universitaires, les clubs, les associations haïtiennes d’Haïti et de l’étranger, etc., sont invités à participer à participer aux différentes courses.

NB : D’autres informations vous seront communiquées sous peu.

Direction de Communication

Add a comment

La Fédération équestre haïtienne (FEH) a chemalymaintenant un nouveau comité de direction. Revigorée, la Fédération entend bien booster la carrière des cavaliers haïtiens sur la scène internationale.

Suite à l'Assemblée générale ordinaire de la Fédération équestre haïtienne (FEH), un nouveau comité a été élu dont la composition est la suivante :

Président : Jean Patrick Chemaly

Vice-président : Général Acédius Saint-Louis

Secrétaire général : Henry Robert-Marc Charles

Secrétaire général-adjoint : Anne-Rose Durocher

Trésorier : Daniel Jadotte

Conseillers : Paula Coles, Jaïr Saint-Louis et Elizabeth Landers

Le président de la Fédération Jean-Patrick Chemaly, l'un des membres du Conseil d'administration de l'Atletic Club Centre Equestre (ACCE), a parlé de la mise en place d'une structure visant à remettre l'équitation haïtienne sur la voie du développement et du progrès.

Il a notamment fait état de l'élaboration d'un programme d'activités et de compétitions entre les quatre clubs affiliés à la FEH qui sont Henfrasa, Les Samans, Chateaublond et l'ACCE, dont l'objectif n'est autre que de rendre compétitifs les cavaliers ainsi que leurs chevaux en prévision des rendez-vous à honorer sur la scène internationale.

Haïti aura à recevoir en la circonstance deux grands concours de standard international sous l'égide de la Fédération équestre internationale (FEI) : le World Dressage Challenge qui se déroulera à Chateaublond en mars prochain, et le World Jumping Challenge prévu en novembre à l'ACCE.

Ce programme d'activités inclut également la formation des cadres techniques. La FEH se propose d'inviter des experts internationaux pour assurer des séances de formation à l'intention de nos cavaliers.

Add a comment

Le Ministère de la Jeunesse, des Sports et aab jean_rene_rooseveltde l’Action Civique a appris avec étonnement que le talentueux athlète haïtien Samyr Laine qui s’était signalé à l’attention de tous aux derniers Jeux Olympiques de Londres 2012 aurait envoyé un courriel au Ministre, Mr. Jean Roosevelt Rene  en vue de solliciter une assistance financière devant lui permettre de mieux se préparer pour les prochaines compétitions internationales.

Le MJSAC s’empresse d’informer le public en général et la Presse en particulier que ladite correspondance électronique n’est jamais arrivée dans la boite de réception du Ministre, lequel se serait empressé d’en accuser, au moins, réception comme on le fait généralement pour tous les compatriotes d’ici comme d’ailleurs.

De plus, le Président de la République avait effectivement manifeste le désir d’accueillir tous les athlètes olympiques haïtiens au Palais National au cours d’une cérémonie officielle en leur honneur. L’invitation leur a été transmise par le MJSAC via la Fédération Haïtienne d’Athlétisme Amateur. L’ouragan Sandy ayant bousculé toute la programmation, le Ministère a utilisé le même intermédiaire pour leur faire part du report de l’évènement.

Le Ministère déplore à juste titre ce malentendu. Il profite de l’occasion pour rappeler que l’une de ses attributions principales est de promouvoir  et de contribuer tant  au développement du sport de masse que de celui d’élite. A cet effet, il tient à attirer l’attention des sportifs et du public en général sur deux importantes mesures prises ces derniers temps par le Gouvernement de la République  en vue d’appuyer et d’encadrer le mouvement sportif en général, à savoir :

  1. 1.Un programme de subventions a été mis en place en vue d’aider les fédérations et associations à mieux préparer leurs sélections a l’occasion de compétitions internationales, moyennant certains critères préétablis,
  2. 2.Un autre programme et celui-ci à l’intention des athlètes de haut niveau visant à récompenserces derniers pour les exploits réalisés (emplois, bourses, primes etc.), à faciliter leur reconversion ou à leur apporter l’encadrement nécessaire pour d’autres rendez-vous internationaux. L’un d’entre eux est appelé a intégrer le staff de l’Ecole Nationale des Talents Sportifs (ENTS) en vue de partager son savoir avec nos jeunes espoirs.

Le MJSAC, saisit l’occasion de saluer les performances réalisées par la délégation haïtienne aux  Jeux de Londres 2012, réaffirme sa détermination à accompagner les athlètes et son engagement de continuer à intervenir auprès des fédérations pour le développement du sport.

-FIN-

Add a comment

Plus d'articles...

.