×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

ATHLETISME

Accusé à tort ou à raison par certains membres Alain Jean-Pierredu comité exécutif du Comité olympique haïtien (COH), dont Jean Edouard Baker, le secrétaire général de l'instance suprême du sport en Haïti, a rétorqué. Il a qualifié de malhonnêtes les déclarations du président du COH et en a profité pour remercier les représentants des différentes associations et fédérations affiliées au COH. Le président de la Fédération haïtienne d'athlétisme a fait savoir qu'il va attaquer en justice certaines personnes pour diffamation. Il s'est exprimé ainsi dimanche dernier sur Totalmixradio.com.

Ticket Sport : Vous êtes actuellement à Moscou, en Russie. Quel est le but de votre voyage?

Alain Jean-Pierre : Je suis à Moscou pour prendre part au championnat du monde d'athlétisme, et ce, avec l'étiquette de président de la Confédération d'Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes d'athlétisme. J'avais entre mes mains la somme de 1,8 million de dollars américains pour faire avancer la confédération dont je suis le président. Tout s'est bien passé et j'ai pu remettre les rapports. Ainsi, les autorités de la fédération mondiale en ont profité pour me décorer du prix de « Grand-croix de l'ordre de l'athlétisme mondial », en raison des  bons et loyaux services fournis au sein de cette confédération.

TS : Et si on parlait de votre situation actuelle au COH?

AJP : Justement, j'ai été réélu en mai 2012, après les Jeux Olympiques de Londres. Oui, il y a certains membres qui ne sont plus là. On a voulu redynamiser le COH. Je ne veux pas trop élaborer là-dessus. Vous savez, je n'aime pas m'exprimer sur les ondes, car il est trop facile d'accuser les gens, ça peut prêter à confusion, et ça peut mettre les nerfs à fleur de peau. Certainement, il y a des choses à résoudre au sein du COH. Cependant, il ne faut pas solliciter la presse, mais la justice est là. Au sein du COH, on avait mis sur pied une commission d'audit. A chacun son rôle à jouer. Il est évident, il faut résoudre les problèmes calmement. Depuis 2008 et 2009, j'ai fait pas mal de dénonciations pour corriger les impairs. A nos jours, rien n'est fait. Il fallait qu'un jour cela éclate, et ce, pour le bien de la grande famille du COH.  Je veux que les choses aillent de l'avant. Je veux que tout rentre dans l'ordre. Au sein de la FHAA, on cherche des gens sérieux. Vu ma position au sein de l'athlétisme mondial, on a pu trouver une piste. Ainsi, on va construire un centre pour le développement de l'athlétisme en Haïti.

TS : Vous avez parlé de dénonciations? Et vous avez adressé une lettre  aux différentes fédérations et associations affiliées au COH ?

AJP : Je dénonce certains programmes qui sont mal gérés, d'autres qui sont gérés en désordre. Ils ont dû dépenser de l'argent, et ce, sans fournir aucune pièce justificative. De ce fait, j'ai fait appel aux fédérations pour qu'elles ouvrent l'œil, (et le bon) et demander des explications. Les véritables sources de financement de ces messieurs sont la Commission sport et développement. Cette dernière est un véritable désordre. Au terme d'un premier audit, on avait révoqué pas mal de gens pour malversations. Cette commission n'a jamais remis un rapport. En réunion, on s'est entendu pour restructurer cette commission. On avait conclu que le modus operandi du COH doit être changé, mais rien n'est fait jusqu'à cette date.

En effet, il faut un audit pour tout corriger. Si rien n'est fait, même à l'échelle internationale, on va perdre notre notoriété, on risque de perdre notre reconnaissance. Je pèse mes mots. C'est une institution qui est appelée à disparaître, je veux sauver le COH. Je ne veux pas mettre de l'huile sur le feu, mais j'aurai à faire certaines déclarations, et ce, au moment opportun.

TS : Lors d'une réunion entre le comité exécutif et les représentants des différentes fédérations et associations, jeudi 8 août 2013, le président du COH vous a reproché pas mal de choses. Que lui répondez-vous ?

AJP : Pendant ces trois derniers mois, on a eu quatre championnats, y compris celui de la Russie et vu mon statut de président de la confédération de la zone, ma présence s'avère importante. Ainsi, j'ai environ deux mois en dehors du pays. J'ai remarqué qu'il y a une sorte d'empressement de la part de Baker pour monter des dossiers, et ce, avec pour objectif principal de me radier du COH. Il a peut-être raison, car je commence à dénoncer certains de ses actes. Monter des dossiers pour mentir, c'est son point fort, car il n'a pas de courage. Je remercie les représentants des fédérations. Ils savent ce que je suis et le 31 août, j'y serai. Il est important de signaler que le comité exécutif du COH a l'habitude de se réunir une fois par mois. Comment se fait-il qu'en mon absence, pas moins de huit (8) réunions aient eu lieu ? C'est malhonnête de la part de Baker.

TS : En ce qui a trait au dossier de chèque sans provision, qu'en est-il ?

AJP : A ce propos, je n'ai pas signé de chèque pour le COH, moi, je ne donne pas de chèque, je ne signe pas sur le compte du COH. Ce sont des mensonges purs et simples. Mon avocat va attaquer certaines gens en justice pour diffamation et c'est pourquoi, je ne veux pas dire trop de choses là-dessus.

Propos retranscrits par Légupeterson Alexandre Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

.