×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

ATHLETISME

Après l’humiliante défaite sur ippon subie Marlena Weshen deux minutes et dix secondes de la judokate, Linouse Desravines (52 kilos) devant la Mongolienne, Munkhbaatar Bundmaa en seizième de finale des Jeux Olympiques de Londres, dimanche 29 juillet dernier à l’Excel stadium (Arena 2), Marlena Wesh, née le 16 février 1991 (21 ans) et qui réside à Virginia (USA), tentera de franchir le premier tour des 400 mètres dames au terme de la septième série qui se déroulera vendredi 3 août à compter de 7 heures du matin.

Elles sont au nombre de quarante neuf, les athlètes féminines reparties en sept séries de sept athlètes qui prendront part au premier tour des 400 mètres dames ce vendredi 3 août au stade olympique de Londres.

Placée dans la septième série, Marlena Wesh doit batailler fermement pour espérer franchir le second tour de cette compétition. Pour y arriver, elle doit se défaire des Africaines, Graciela Martins (Guinée-Bussau), Amy Mbacke Thiam (Sénégal) et Regina George (Nigéria) ainsi que de la Malaisienne, Olesea Cojuhari, de la Colombienne, Jennifer Padilla et de la Russe, Yulia Gushchina.

Du solide donc pour la représentante d’Haïti qui portera le dossard 2030. Elle sera placée dans le couloir (#4) soit entre Graciela (#5) et Amy Mbacke (#6). Les trois premières de chaque série sont qualifiées pour le tour suivant.

Même en cas d’élimination, Marlena Wesh aura l’occasion de se racheter lundi 6 août lors du premier tour des 200 mètres dames. Le même jour, on suivra de près les prestations de Moïse Joseph, né le 27 décembre 1981 (30 ans) dans les 800 mètres hommes.

Les deux autres athlètes haïtiens ont pris rendez-vous pour mardi 7 août prochain. Jeffrey Julmis, né le 30 septembre 1987 (27 ans) se mesurera dans les 110 mètres/haies alors que Samyr Lainé, né le 17 juillet 1984 et qui réside à New York (USA) reste l’athlète le plus populaire des Haïtiens à l’échelle internationale.

Pressenti initialement pour être le porte-drapeau de la délégation haïtienne, forte de douze personnes, il a été finalement écarté et c’est Linouse Desravines qui avait cet honneur. Samyr Lainé est attendu dans le triple saut pour faire valoir son talent et redorer le blason de tout un pays qui coure encore à la poursuite d’une médaille depuis celle remportée par Sylvio Cator lors des Jeux Olympiques d’été de 1928.

Signalons que cela fait déjà 84 ans depuis qu’Haïti ne remporte pas de médaille dans les Jeux Olympiques.

.