BOXE

Ambiance de retrouvailles au Royal Oasis de Pétion-Ville, combat 8jeudi. Un parterre de journalistes locaux et internationaux accueillaient boxeurs, promoteurs, entraîneurs et officiels. Tous affirment être prêts pour la grande soirée internationale du samedi 8 novembre organisée par le promoteur Jacques Deschamps fils. C’est la seconde conférence de presse de ce dernier, après celle tenue au début de cette semaine, avant la pesée officielle des athlètes, prévue ce vendredi.

Le super champion des poids plume, le Jamaïcain Nicholas Walters, venu encourager son ami et accompagnateur à l’entrainement au Panama, Evens Pierre, se distinguait parmi les autres acteurs dont Azea Augustama (Haïti), Edgar Sosa (Mexique), Raphael Larose (Haïti), René Gonzalez.

Deux des commanditaires de la soirée, la Sogebank et le Rhum Barbancourt représentés respectivement Par Hervé Délorme et William Eliacin ont mis l’accent sur l’intérêt des sponsors à supporter la culture, la musique et le sport dont la boxe. Il s’agit disent-ils, de donner à Haïti une visibilité positive. Le président de la Commission de boxe internationale, Fréderic Aupont avait auparavant félicité Jacques Deschamps Fils pour cette initiative de réaliser la soirée « Orgueil National » qui présente selon lui une carte exceptionnelle.

Le clou de cette conférence de presse était la prise de paroles des deux protagonistes Evens Pierre et René Gonzalez (Nicaragua). L’un et l’autre déclarent en mesure de remporter le trophée WBA FEDELATIN. René Gonzalez : « Je respecte mon adversaire. Mais, j’ai gagné 4 ceintures, j’avais toujours gagné à l’extérieur. Et les boxeurs les plus exigeants sont au Mexique. Je vais remporter celle-là et cela va se régler sur le ring, samedi. Evens Pierre : « Cette ceinture ira à Cité Soleil et après, au Panama où je m’entraîne. La victoire est déjà en poche. Entre ce qu’il (Gonazalez) raconte et ce que je lui ferai voir samedi sur le ring, il y a une grande différence ».

Raphaël Féquière         

.