BOXE

Il y a de cela cinq (5) ans depuis qu’un natif de Cité Soleil Evens Pierrecroise les gants au niveau professionnel en Amérique latine. Evens Pierre (24 combats, 23 victoires dont 17 par K-O et une défaite), né le 14 avril 1984 (30 ans), rêve de conquérir le titre de WBA FEDELATIN des poids légers ce samedi 8 novembre 2014 lors de la soirée de boxe baptisé : « Orgueil National ». The kid of the Sun (Evens) promet de faire des misères au Nicaraguayen, René Gonzalez. Ainsi, il a accepté volontiers de répondre aux questions de Ticket Sport à 48 heures de la fête du noble art, prévu au Karibe Convention Center.

Ticket Sport : Présentez-vous aux lecteurs de Ticket ?

Evens Pierre : Je viens de Cité Soleil et je suis ancien membre de la « Fanmi Selavi ». J’ai été recruté par Pierre Eddy Daniel après avoir terrassé, et ce, en plein rue une personne plus âgée que moi. Il y a tout juste cinq (5) ans, sous la houlette de Jacques Deschamps Fils, je croise les gants au niveau pro. Huit (8) ans après avoir laissé Haïti pour Panama, je pense que l’heure de la vérité est enfin arrivée. Au Karibe, ce samedi : je vais écrire une nouvelle page dans l’histoire de la boxe de mon pays.

TS : A quelques heures d’affronter René Gonzalez, comment vous sentez-vous ?

EP : J’ai le moral au beau fixe et je suis en pleine confiance. Il y a de cela plus de cinq (5) depuis j’ai accepté de me sacrifier et de consentir d’énormes efforts à l’entraînement pour m’adjuger un titre de haut niveau. Je promets de gagner ce combat, et dédie la ceinture à mes anciens camarades de la rue, des gens de Cité Soleil et de la « Fanmi Selavi ». Pour être plus clair avec vous, je suis prêt déjà et, la victoire d’Evens Pierre n’est qu’une question de l’heure.

TS : Le Nicaraguayen, René Gonzalez (38 combats, 31 victoires dont 23 par K-O, 6 défaites et un nul) faisait office d’ancien champion du monde WBC des super plumes et d’ancien champion WBA FEDELATIN des poids Légers. Alors, cela vous dit quoi ?

EP : Absolument rien. Au contraire, cela m’a grandement motivé à l’idée de lui mettre KO dès le 9e round. Il n’aura pas de chance de repartir au Nicaragua avec cette ceinture. Je suis persuadé qu’il dormira sur le ring et, peut-être il se réveillera lorsqu’il sera en route de retourner au bercail. En revanche, je vais gagner la ceinture. Wyclef Jean qui n’est pas de Cité Soleil, avait laissé Aéroport en courant pour se rendre là-bas. Je ferai pareil, c’est-à-dire, après avoir mis KO Gonzalez, je laisserai Karibe en courant pour rallier Cité Soleil.

TS : Quel est votre ambition ?

EP : Je rêve de boxer au niveau mondial. Pour concrétiser cet objectif, je dois gagner impérativement ce combat pour ouvrir la porte à un championnat du monde. Vu l’importance de ce combat, Gonzalez repartira bredouille. En revanche, je dois être en forme physiquement d’abord : pour courir de Pétion-Ville à Cité Soeil : puis, accompagner mon fils sur un plage pour me relaxer un peu, ensuite : rigoler avec mes anciens compagnons, tout en promenant avec la ceinture gagnée sur le ring, et enfin : repartir sur Panama.

TS : Il y a huit (8) ans que depuis vous résidez au Panama pour pratiquer le noble art. Est-ce que cette activité vous permettrait de gagner votre vie ?

EP : J’ai 30 ans et, j’ai encore quelques bonnes années pour continuer à pratiquer la boxe au plus haut niveau. Présentement, je mène une vie plutôt stable à tous les niveaux. J’ai la volonté manifeste de construire une maison à Cité Soleil et, elle doit-être respectée par tout un chacun, car je veux être un icône, une légende vivante en Haïti.

Ticket Sport : Pour terminer Evens, qu’est ce que vous promettez aux inconditionnels du noble art qui se rendraient au Karibe ?

Evens Pierre : Mettre KO Gonzalez, et ouvrir la porte pour un championnat du monde.

Propos recueillis par Légupeterson Alexandre Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.                 

.