BOXE

Confrontée à des problèmes d'ordre financier,boxe 7 il est fort possible que la boxe haïtienne ne soit pas présente au tournoi des pays créolophones devant se dérouler à Saint-Martin.

« Ce sera une grande frustration pour nos boxeurs de ne pas pouvoir faire le déplacement pour participer à cette compétition après avoir investi bien sûr temps et argent dans la préparation », a déclaré le président de la Fédération haïtienne de boxe amateur (FHBA), Daniel Pierre Eddy.
Mis à part cette participation il était question pour Haïti de soumettre sa candidature pour l'organisation de la prochaine édition fixée en décembre 2013 et dont le lieu de déroulement serait le gymnasium Vincent.
Les démarches visant à trouver l'argent devant financer le voyage de la délégation se sont révélées négatives pour le président de la FHBA qui est en train de regarder l'avenir avec un certain pessimisme pour la boxe haïtienne.
Pourtant une certaine motivation anime les jeunes des deux sexes dans la pratique du noble Art . Le « Combat de Vertières », qui s'est déroulé au Cap-Haïtien le 18 novembre dernier ainsi que la « Caravane » qui en est à sa 3e journée démontrent un certain engouement de nos jeunes pour la pratique de la boxe.
Comment maintenir dans le bain de la compétition ces jeunes boxeurs appelés dans un proche avenir à faire la relève si la FHBA est totalement dépourvue de moyens financiers ?
Malgré tout et avec un maigre support de l'instance de tutelle qu'est le ministère de la Jeunesse, des Sport et l'Action civique associé à d'autres partenaires comme Sogebank, Capital Coach Line, les Archives nationales, BONGU, CNE, etc..., la fédération est en train de poursuivre avec la « Caravane » qui attire la foule des grands jours à chaque journée de compétition.
Sur la place du Canapé-Vert, dimanche dernier, les jeunes boxeurs particulièrement la classe infantile ont fait forte impression à l'occasion des combats d'une durée de trois rounds chacun.
Dans le cas où le déplacement à Saint-Martin ne pourra se faire, la FHBA donne déjà rendez-vous sur la place de Carrefour Clercine  le dimanche 9 décembre 2012, à compter de 3 : 00 p.m.
La FHBA est en contact actuellement avec le responsable de l'hôtel Le Mirage à Mirebalais qui serait intéressé à financer une journée de cette « Caravane » dans cette ville à la mi-janvier.
Daniel Pierre Eddy se dit très pessimiste sur l'organisation de la coupe de l'Indépendance prévue pour le 1er janvier aux Gonaïves tenant compte les démarches qui jusqu'à date, s'avèrent infructueuses. 
Face à cette situation, il est vraiment impossible pour la FHBA de respecter son calendrier extrêmement chargé en activités comme : formations pour juges et arbitres, déplacements en terre étrangère, poursuite de la « Caravane », visites d'inspection dans des villes de province.
Mais cela demande du financement et la FHVB n'a pas les moyens. C'est la raison pour laquelle Daniel Pierre Eddy fait appel à la bienveillance des secteurs concernés, les ambassades de pays accrédités en Haïti et, pour finir, la communauté internationale pour l'aider dans ce ô combien mais difficile tâche qui n'est autre que le rayonnement de la boxe à l'échelle nationale.

.