BOXE

La Fédération Haïtienne de Boxe Amateur boxe 7annonce l’ouverture de la 3e édition de la Caravane de Boxe ce dimanche 4 novembre sur la place fierté à Cité-Soleil. Au cours de cette nouvelle saison, 25 journées de boxe seront organisées sur les places publiques de la zone métropolitaine de Port-au-Prince et de certaines villes de province.

La saison sera lancée à Cité Soleil, fief du «Sun City Kid » le fils de Cité Soleil Evens Pierre, qui a réussi à sortir de la violence et de l’incertitude en pratiquant la boxe. Les places Carl Boire, Jérémie, Canapé-vert, Boyer, Saint-Pierre, Claircine, Maïs-Gâté accueilleront la caravane qui mettra un terme à son parcours au Champ-de Mars en avril 2013.

La FHBA compte également offrir aux jeunes boxeurs, filles et garçons, la possibilité de participer à d’autres compétions parallèlement à la caravane. Des compétitions qui devront mettre en exergue, l’histoire et la culture haïtienne.

Dès le 18 novembre, « Le combat de Vertières » sera l’occasion pour les habitants de la 2e ville du pays de voir évoluer les boxeurs. A l’entrée de la ville du Cap-Haïtien, le ring sera installé et le public aura la possibilité de voir les 18 combats programmées en la circonstance.

Le 1er janvier 2013, aux Gonaïves, la Place d’armes accueillera la coupe de l’indépendance. La vile de Léogane a, quant à elle, été choisie pour accueillir la coupe de la Canne alors qu’une coupe du café sera organisée dans l’une des villes haïtiennes où la production caféière tient une place prépondérante.

La FHBA entend donner aux jeunes boxeurs la possibilité d’avoir entre 80 et 96 combats dans leurs gants chaque année et le Festi Beach Boxing qui doit avoir lieu chaque samedi à Mariani, à partir du 10 novembre, lui permettra entre autres, avec la caravane, d’y parvenir.

La fédération doit également honorer un important rendez-vous en terre étrangère, Guyane Française, du 19 au 23 décembre prochain à l’occasion de la 4e édition de la compétition de boxe des pays créolophones. Outre le pays hôte, la Dominique, Saint-Martin, Sainte-Lucie, Martinique et Guadeloupe devront y prendre part.

Haïti qui compte le plus grand nombre de créolophone de la région, devrait organiser la prochaine édition en décembre 2013 à condition qu’elle participe à celle programmée pour la fin de cette année. La délégation haïtienne qui doit être constituée d’une vingtaine de membre, n’a toujours pas les moyens de faire le déplacement et pourrait ainsi rater l’occasion de faire parler en bien du pays.

Selon le président de la fédération haïtienne de Boxe, Daniel Pierre Eddy, la Boxe ne semble pas être dans l’agenda de son ministère de tutelle, le MJSAC qui hésite, dit-il, à donner à la FHBA, les moyens de développer la boxe à travers le pays et de partir à la recherche de nouveaux Evens Pierre.

.