×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

 

Victoire en série pour les athlètes haïtiens lors de la soirée de Boxe Internationale baptisée ''Gala des Champions III''.
Les boxeurs haïtiens sont tous repartis glorieux, leurs adversaires étrangers étaient tous étourdis. Tandis que le public du Karibe Convention Center en est reparti euphorique.

En effet, la domination haïtienne a été palpable, lors de cette soirée de Boxe Internationale. Ses trois (3) athlètes engagés ont tous gagné par KO.

Evens Pierre et Wilky Campfort ont pu conserver leur titre WBA Fedelatin dans leur catégorie respective. Melissa St-Vil a elle, fait respecter la hiérarchie.

Dans une ambiance de tonnerre, Evens Pierre, a su mettre à terre un quatrième adversaire de suite afin de tenir sa ceinture WBA Fedelatin des poids légers.
Le mexicain Jesus Laguna, son challenger a vu de toutes les couleurs. Evens a maintenu une agressivité infaillible. Après un temps d'observation au premier round, esquivant des coups, il a enchaîné par une avalanche d'offensive: feinte, attaque doublée, coup droit, coup gauche, dont uppercut.
Au 2e round, la star de 34 ans, a fait parler sa technique, avant d'asséner son rival de divers coups.
Il a tenu la même constance dans le 3e round dont un puissant coup du gauche avant un réveil de Laguna. Le 4e round a encore vu Evens prendre le dessus. C'est au 5e round qu'il a été endiablé. Jesus Laguna, qui a pourtant gagné ses neuf (9) derniers combats est apparu fébrile à chaque coup. ''The Sun City Kid'' était ''On Fire''. Transcendé par sa réussite aux précédents rounds et le soutien du public du Karibe, Evens Pierre, ultra puissant, a frappé avec plus de force Laguna, jusqu'à l'envoyer au tapis, à la suite d'un coup du gauche dévastateur.
Il avait promis le K.O. et il l'a réalisé. Evens Pierre, 34 ans, a ainsi décroché sa 29e victoire, la 19e par KO, contre une défaite en 30 combats.

Victoire par arrêt de l'arbitre au 3e round pour Wilky Campfort, dans un combat prévu en 11 tours pourtant, contre le vénézuélien Jean Carlos Prada. L'haïtien, 11e mondial de sa catégorie, qui a été précis dans ses interventions, a conservé son titre WBA Fedelatin des Super Welters.

La reine haitiano-américaine Melissa St-Vil, a gagné avec brio son combat contre son homologue dominicaine Diana Garcia, qu'elle a donc battu une 2e fois.
Contrairement à la première confrontation, le duel n'est pas arrivé à terme.
Celle qui est surnommé ''Miss Tyson'' n'a mis que 5 rounds pour mettre à terre sa rivale dominicaine, 14 victoires et 25 défaites. C'est la première fois de sa carrière professionnelle, qu'elle remporte un combat par K.O..
Native de la commune de Carrefour, Melissa, 34 ans, a signé sa 10e victoire pour son 16e combat, pour quatre (4) nuls et deux (2) défaites.
Aucun titre n'était en jeu, mais ce nouveau succès confirme que Melissa est prête pour le championnat du monde.

Le 3e combat à enjeu majeur de la soirée a tourné en faveur du panaméen Gilberto Pedroza, qui a été désigné vainqueur du mexicain Saul Juarez, sur décision partagée des juges, (2-1), décrochant ainsi la ceinture WBA Fedecaribe des Mi-Mouches.

En début de la soirée, le cubain Vicente Pablo, n'a mis qu'une petite minute pour envoyer au tapis son rival vénézuélien, s'imposant par K.O. donc.

Adrian Perez du Venezuela a lui aussi poussé l'arbitre à arrêter son combat face au mexicain Fernando Pina au 6e round.

Enfin, un autre vénézuélien Roger Gutierez est venu à bout du dominicain Brayner Vazquez, le mettant K.O. au 5e round.

La tenue d'une nouvelle soirée de Boxe Internationale c'est pour début 2018, selon le promoteur Jacques Deschamps, qui s'est dit satisfait de ce ''Gala des Champions III''.

Jeanvil Charilien
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Add a comment

EVENS PIERRE CHAMPION

Evens Pierre progresse de nouveau au classement mondial de la WBA (World Boxing Association), passant de la 3e à la 2e place, au niveau de la catégorie des poids légers, 135 livres. C’est l'indonésien Daud Cino Yordan qui detient le leadership de ce nouveau ranking.''The Sun City Kid'' l'enfant de Cité Soleil, a déjà défendu deux fois et réussi à conserver son titre WBA Fedelatin des poids légers.
Le boxeur de 33 ans, qui se prépare en République voisine, mettra en jeu son titre une 3e fois le 26 octobre prochain face au mexicain Sergio Fuente, dans le cadre de la soirée de ''Boxe Internationale'' baptisée ''Gala des Champions III'.
Une victoire pourrait bien lui ouvrir les portes du championnat du monde tant attendu par le promoteur Jacques Deschamps Fils.

Le champion du monde en titre demeure le vénézuélien de 32 ans, Jorge linares, qui avait destitué le britannique Anthony Crowla avant de conserver sa ceinture ensuite contre ce même adversaire.
Lors de sa dernière sortie le 23 septembre dernier, ''El Nino de Oro'', son surnom, s'était imposé aux points contre l'anglais Luke Campbell.

Jeanvil Charilien
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Add a comment

 

EVENS PIERRE CHAMPIONLe boxeur haïtien Evens Pierre continue de gravir des échelons au ranking de la World Boxing Association (WBA).

Après avoir pris une place suite à son dernier combat gagné par KO contre le vénézuélien Alfonso Perez, l'enfant chéri de Cité Soleil, était passé de la 5e à la 4e place mondiale, selon la WBA.

Désormais, le spécialiste de poids légers se positionne, au troisième (3e) rang, derrière le Britannique Luke Campbell (#1) et l’Indien Daud Cino Yordan (#2). Il postule donc sérieusement pour le championnat du monde, qui demeure le plus gros souhait du promoteur de Boxe Internationale, Jacques Deschamps Fils.

The Sun City Kid pourrait donc être désigné comme le challenger naturel du champion du monde anglais Anthony Crowla qui avait destitué le vénézuélien Jorge Linares.

Evens Pierre, 33 ans, 29 combats pour 28 victoires dont 18 par KO et une défaite, a déjà défendu avec brio trois (3) fois son titre WBA FEDELATIN des poids légers.

Un autre haïtien Wilky Campfort, Champion WBA FEDELATIN, qui vient juste de faire son entrée dans le classement WBA dans la catégorie Super Welter, a lui pris une place, en étant désormais 14e au classement.

Jeanvil Charilien
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Add a comment

Boxe-Evans-Pierre1-500x500 cL'haïtien Evens Pierre a pris une place dans le nouveau classement de la World Boxing Association, WBA, passant de la 5e à  la 4e position. L'enfant de Cité Soleil, sort d'un succès épatant dans son dernier combat, face au vénézuélien Alfonso Perez, qu'il a battu par KO technique le 31 mars dernier au Karibe Convention Center, lors de la soirée de Boxe Internationale ''Gala des Champions II''. Le poids légers devrait progresser davantage pour être le challenger idéal du champion du monde vénézuélien Jorge Linares. Ce dernier, auteur de 42 victoires dont 26 par KO et 3 défaites en 45 combats, a déjà  conservé deux fois sa ceinture dont la dernière fois le 25 mars dernier face au britannique Anthony Crowla, contre qui il s'était emparé du titre.

Evens, âgé de 33 ans, a déjà  lui défendu trois fois sa ceinture WBA FEDELATIN. En 29 combats, il affiche un bilan plus qu'honorable de 28 victoires dont 18 par KO, contre une seule défaite.

Un autre Haïtien, Wilky Campfort, qui s'est emparé dans la dernière soirée de Boxe Internationale, de la ceinture vacante WBA FEDELATIN des supers welters après avoir dominé aux points le mexicain Paul Valenzuela, a fait son entrée au classement mondial dont il occupe le 15e rang.

En revanche, Azea Augustama, qui a perdu son titre de WBA FEDELATIN des mi-lourds, en chutant face au vénézuélien Gusmyr Perdono, le 31 mars dernier, a été éjecté du classement de la WBA.

La reine haitiano-américaine Mélissa Saint-Vil, qui a conservé la ceinture WBC Silver des Super-Plume après son nul contre la Mexicaine Jessica Gonzalez, reste au sommet du ranking de la WBC.

Jeanvil Charilien

Add a comment

BoxLa soirée de Boxe Internationale au Karibe n'a pas tenu toutes ses promesses en terme de spectacle. L'on retiendra que sur les 4 athlètes haïtiens en lice, 3 s'en sont plutà´t bien sortis.

Le combat vedette de la soirée n'a pas comblé les attentes.

En effet, l'haitiano-américaine Melissa Sanit-Vil, de retour sur le ring du Karibe, après sa prestation de tonnerre en novembre dernier, a eu affaire à  une cliente de taille, la championne mexicaine Jessica Gonzalez, pour un combat prévu en 10 rounds, avec comme enjeu, le titre WBC Silver Super Plume, que détient la native de la commune de Carrefour.à‚Très prudente face à  Jessica, Melissa n'a pas su montrer son agressivité habituelle sur le ring, se contentant d'observer son adversaire. Même si par moment, elle a pris un peu l'ascendant sur sa challenger. Cette dernière, par malchance, s'est blessée au front et s'est mis à  saigner. Et l'arbitre a du prendre une décision technique et arrêter la partie après 4 rounds.à‚La décision des trois juges a fait mention de deux favorables au nul et une favorable à  Melissa. Le nul domine donc, il n'y a pas eu vainqueur. Melissa conserve sa ceinture. Celle qui est surnommée Miss Tyson, a dit regretter de ne pas pouvoir aller jusqu'au bout.

L'enjeu n'était pas de taille dans le combat opposant Evens Pierre au Vénézuélien Alfonso Perez. L'objectif a été cependant atteint pour le natif de Cité Soleil, qui a battu son adversaire, et conforté sa place au classement mondial WBA. Le spécialiste des poids légers a fait vibrer le beau public du Karibe, avec notamment un uppercut d'entrée de jeu pour faire chuter Alfonso. Ce dernier ne s'est pas laissé faire, se montrant souvent agressif et véloce. Il a du courber toutefois devant la puissance et l'agressivité d'Evens, qui l'a mis KO au 7e round. The Sund City Kid espère maintenant boxer contre le champion du monde anglais Anthony Crowla. Sa détermination et sa rage, ainsi que ses récents succès, prouvent qu'il est bel et bien prêt.

Autre haïtien en lice, Wilky Campfort, qui avec son calme naturel, a su résister au mexicain Paul Valenzuela. Un combat déroulé du tact au tact. Après 11 rounds, les juges, unanimement, ont donné vainqueur aux points, Wilky Campfort, même si c'était très serré. Wilky s'est adjugé le droit de partir avec la ceinture WBA FEDELATIN Super Welter.

La déception de la soirée est à  mettre au passif d'Azea Augustama. La 3e fois que l'haïtien défend son titre WBA FEDELATIN des mi-lourds, s'est avérée un véritable cauchemar. Prévisible et lent dans ses exécutions, leà‚ natif d'Anse-à -Foleur, commune du département du Nord'Ouest, n'était tout simplement pas au niveau et a du s'incliner après 11 rounds, face au Vénézuélien Gusmyr Perdomo, qui paraissait plus en forme. La décision des juges était partagée et Azea a été contraint d'abandonner sa ceinture.

à€ signaler la victoire en début de soirée de la jamaïcaine Alicia Ashley face à  la dominicaine Liliana Martinez et celle de l'italien d'origine dominicaine Daniele Scaldinha, face au dominicain Wilmer Mejia, par KO, au 3e round.

Le Promoteur de Boxe Internationale Jacques Deschamps Fils s'est dit satisfait de la soirée, même s'il regrette un peu la défaite d'Azea. Jacques Deschamps Fils annonce pour l'été prochain l'organisation possible de la 3e édition du gala des champions.

Charilien Jeanvil

Add a comment

En présence de certains membres du gouvernement Pierre Evenshaïtien dont le président de la République, Joseph Michel Martelly et sa femme, Sophia Martelly, mais aussi, Grégory Maillard Paul et Pierre Richard Casimir, l’enfant terrible de Cité Soleil, Evens Pierre a conservé sa couronne de WBA Fedelatin en battant le mexicain, Jesus Cruz Bibiano au 11e round, vendredi 22 mai au Karibe lors de la soirée baptisée : Retour des Guerriers.

Comme annoncé, Bibiano a livré un duel sans merci, un combat héroïque face à Evens Pierre qui a eu le mérite de faire chuter le mexicain. Le premier round a été tout simplement une période d’observation avant que les deux protagonistes entrent de plein fouet dans le vif du sujet, et cela, pour la plus grande joie du public.  

Après plusieurs échanges de coups violents, l’haïtien s’est montré plus rapide et plus précis. En face, l’expérimenté mexicain a fait preuve de solidité et de sang froid. Malgré tout, le visiteur est allé au tapis au 2e round. L’antre du Karibe est chauffé à blanc et le public est tout acquis à la cause d’Evens Pierre.

Malnemé par Evens, Bibiano a eu le courage de revenir sur le ring pour continuer de croiser les gans avec Evens. Peu offensif cette fois, les coups de Bibiano n’ont pas pu atteindre Evens, bien planté sur ses longues jambes. Cependant, l’antre du Karibe a connu une certaine frayeur lors que Evens, glissé, est allé au tapis lors de la 7e reprise. Il n’a mis que des secondes pour revenir sur Bibiano, sonné par les coups de l’haïtien.

Très en jambe, Evens Pierre a fait parler ses talents, esquivant les crochets de Bibiano, il s’est imposé en dictant ses lois au mexicain, renvoyé au tapis (11e). « On fire », Evens a eu sa revanche, et cela de fort belle manière.

Au terme de ce combat, l’expérimenté arbitre américain, Rafael Ramos, assisté dans ses prises de décisions par ses compatriotes: Franck Gentile et Sam Burgos, mais aussi du panaméen, Octavio Rodriguez et du jamaïcain, Keith Brown, ont décidé à l’unanimité de donner combat gagné à l’enfant terrible de Cité Soleil, Evens Pierre.

Avant la conservation de sa ceinture, Evens Pierre a été pointé à la 8e place sur le ranking mondial. « J’attends l’appel de mon manager,Jacques Deschamps Fils pour savoir mon prochain classement. Pour l’instant, je vais savourer ma victoire tout en profitant de bien manger (rires). Le # 1 mondial de ma catégorie, c’est le colombien Daris Perez, j’aurais aimé de croiser les gans avec lui en Haïti pour décrocher le titre mondial », a déclaré Evens Pierre tout suite après sa victoire contre Jesus Cruz Bibiano.   

Add a comment

Le boxeur dominicain, Eduardo Mercedes AZ 2015n’a pas fait le poids face à l’haïtien, Azéa Augustama (14e mondial), vendredi 22 mai au Karibe Convention Center. Ce dernier s’est imposé par KO au 3e round, et ce, pour la plus grande joie du public haïtien qui avait fait le déplacement. Ainsi, Azéa, qui a conservé sa couronne de WBA Fedelatin des poids moyens, aura sans crainte d’être démenti, un meilleur classement mondial.

En attendant la publication du prochain classement mondial, Azéa qui vient de conserver sa couronne, a fait un pas de géant vers Adonis Stevenson, autre membre de la catégorie des poids moyens.

Avant la rentrée en lice d’Evens Pierre et Azéa Augustama, trois combats ont eu lieu pour tenir le public en haleine. Ainsi, le duel fratricide entre Juan Carlos Pena et Aneudy Mesa, s’est terminé en faveur du premier. Juan Catlos s’est imposé par KO au 3e round. Autre victoire par KO est à mettre à l’actif de Francky Gédéon, tombeur de David Martinez. Le vétéran haïtien, Raphaël Larose n’a pas fait de détails face à Carlos Pena. Ce dernier a été lapidé par KO au 2e round.

Signalons que la soirée a débuté par les combats entre amateurs. A ce sujet, Pierre Mary Phélicier a eu gain de cause face à Rémy Phélicier. Au terme du 3e round, les arbitres ont décidé à l’unanimité de donner match gagné à Pierre Mary. Pour sa part, Stone a gagné par KO face à Valméry et Sony Junior s’est triomphé contre Paul Démosthènes.  

Add a comment

En quête d’améliorer sa position dans le Evens et_Bibianoranking mondial (8e dans la catégorie des poids légers), Evens Pierre, détenteur de la ceinture WBA Fedelatin, remettra sa couronne en jeu ce vendredi 22 mai 2015 au Karibe. Pour l’occasion, il croisera les gans avec le coriace mexicain, Jesus Cruz Bibiano. A quelques heures de ce duel tant attendu, l’enfant terrible de Cité Soleil, s’est montré très confiant et, a fait savoir qu’il a une revanche à prendre lors de cette soirée. Son interview ! 

Ticket Sport : Pour espérer disputer un championnat du monde, Evens, tu dois franchir le 22 mai au Karibe, l’obstacle que constitue le boxeur mexicain, Jesus Cruz Bibiano. Alors es-tu prêt ?

Evens Pierre : A mon humble avis, il n’est pas un obstacle. Cependant, contre lui, j’attends à un match compliqué et serré. En regardant sa vidéo, j’ai pu remarquer qu’il est très offensif, coriace et difficile à battre. Pour être honnête avec vous, je n’ai pas peur de lui, car je me suis préparé afin de brouiller ses plans. Il n’aura aucune possibilité de me voir dans ce combat, car j’ai bien maîtrisé ses tactiques.   

TS : Jacques Deschamps Fils a fait savoir lors qu’il t’a dit que tu auras à affronter un mexicain, tu avais pris de panique. Est-ce vrai Evens ?

EP : Euh…oui, Jacky n’a pas menti. A dire vrai, lors que j’ai été amateur, j’avais boxé contre un mexicain en Argentine. Je faisais un très bon match jusque-là, mais, il s’est réveillé et le match était devenu perplexe. Au final, le mexicain a gagné par décision des arbitres. Mon étonnement est expliqué par le fait que ce pays ait la réputation de très bons boxeurs. Ils sont en général très dur sur l’homme. Contre lui (Bibiano), j’ai une revanche à prendre. Ce sera mon deuxième combat contre un mexicain, il n’aura aucune chance de sortir vivant sur le ring.  

TS : Bibiano, ex-champion du monde, ne cesse de répéter qu’il a beaucoup d’expériences, il n’est pas venu ici pour faire du tourisme et qu’il a l’habitude de gagner hors de ses bases. Que réponds-tu ?

EP : Ce qu’il disait n’a aucune importance pour moi. Je me suis concentré sur mon sujet. Je suis chez moi, la ceinture restera à Port-au-Prince, mais lui, il repartira les mains vides et avec beaucoup de coups de poing. Et après le combat, il n’aura pas le courage de parler ainsi, car, il aura ma réponse sur le ring.   

TS : Tu as pu voir en face Bibiano. Tu penses que tu as un avantage. Si oui, lequel ?

EP : D’abord, j’ai quelques centimètres sur lui en termes de tailles. Ensuite, mes bras sont plus longs que les siens. Autrement dit, il doit être près de moi pour frapper alors que moi, je peux lui toucher à distance. Enfin, il est sur le sol déssalinien, il repartira bredouille, car j’aurai, en plus de mes motivations, l’appui du public.

Ticket Sport : A quoi le public peut-il s’attendre ?

Evens Pierre : A une victoire d’Evens Pierre, digne fils de Jean Jacques Dessalines.

Légupeterson Alexandre Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Add a comment

Absent lors de la dernière conférence de presse Azeaannonçant la tenue de la soirée du 22 mai 2015 au Karibe, Eduardo Mercedes aurait, selon son adversaire Azéa Augustama, la peur de lui affronter. Aux dires de celui qui remettra sa couronne en jeu dans la catégorie des poids moyens, le dominicain ne pourra pas lui résister.

Ticket Sport : Es-tu prêt à en découdre face à Mercedes ?

Azéa Augustama : Plus que prêt. Cependant, il nous restait la visite médicale et la pesée officielle. Contre lui, je n’ai aucune peur. J’ai le moral au beau fixe. J’ai la sensation qu’il abandonnera le ring. Il n’était pas présent, en revanche, parce qu’il avait peut-être peur de moi.  

TS : N’est ce pas un excès de confiance ?

AA : Pas vraiment ! Je me suis préparé pour affronter n’importe qui. Contre lui, j’ai encore une bonne sensation.

Ticket Sport : S’il fallait placer un dernier mot avant ton combat, ce serait quoi au juste ?

Azéa Augustama : Le public est convié à cette soirée. Il n’aura aucun regret. Moi et Evens, sommes motivés pour tenir nos deux couronnes.

Légupeterson Alexandre Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

Add a comment

Les préparatifs vont bon train pour ce qui est EP 2015Bibianode l'organisation de la soirée de boxe baptisée: "Retour des Guerriers". Les boxeurs de la République voisine ont brillé certes par leur absence, mais, les officiels devant officier dans cette soirée y étaient, et ce, au même titre que les haïtiens, Evens Pierre et son challenger mexicain, Jesus Cruz Bibiano, Azéa Augustama et le vétéran, Raphaël Larose. En attendant, la traditionnelle visite médicale et la pesée officielle, prévues pour ce jeudi 21 mai à 10 heures à Oasis, les deux ceintures les plus convoitées étaient sur la table hier mercredi 20 mai 2015 lors de la dernière conférence de presse relative à cette soirée, tenue à l'Hôtel Royal Oasis (Pétion-Ville).

Au nombre des personnes ayant accompagné le promoteur de boxe internationale, Jacques Deschamps Fils, on peut citer: Hervé Délorme, responsable de marketing de la SOGEBANK, Réginald Gaspard, responsable marketing de Séjourné crème Soda, Maryline Supplice, directrice commerciale de la Maison Henri Deschamps, Pierre Eddy Daniel, président de la Fédération Haïtienne de Boxe, Claude Deschamps (commission haïtienne de boxe) sans oublier, le président de la WBA Fedelatin et vice-président de la WBA, Aurelio Fiengo et le juge international WBA, Octavio Rodriguez.  

Dans ses prises de paroles, les représentants des sponsors de la soirée du 22 mai ont tous félicité Jacques Deschamps Fils avant de placer quelques mots très élogieux à l'égard d'Evens et d'Azéa. "A moins de 48 heures du premier coup de gong, tout est en place. Il reste à souhaiter bonne chance à nos guerriers qui vont défendre leurs titres acquis le 8 novembre 2014. En cas de victoires de nos ambassadeurs, Haïti se mettra en très bonne position afin qu'elle puisse organiser un championnat du monde, ce serait une grande première dans notre histoire", a expliqué Jacques Deschamps.  

Trois (3) combats amateurs donneront d'abord, le coup d'envoi de la soirée du 22 mai au Karibe (7h30) de quoi faire la promotion de la boxe nationale. Puis, sur le ring de Karibe, trois (3) autres combats pour tenir le public en haleine. Ils mettront aux prises respectivement : le vétéran, Raphaël Larose au dominicain Carlos Pena (8 rounds), Franky Gédéon fera face à David Martinez (6 reprises), et les dominicains Aneudy Mesa et Juan Carlos Pena (6 rounds) se mesureront dans un duel fratricide. Ensuite, Azéa Augustama partira à la défense de sa couronne face au dominicain, Eduardo Mercedes (40 combats, 28 victoires dont 24 KO). Finalement, le duel tant attendu verra s’affronter Evens Pierre, qui remettra sa ceinture en jeu face au mexicain, Jesus Cruz Bibiano.

Ces derniers promettent de régaler le public Evens Pierre_2015qui va faire le déplacement. "Je n'ai pas connu Evens Pierre. Cependant, il sera chez lui, peut-être qu'il fera un grand combat. De mon côté, j'invite le public, car il aura droit à un excellent combat", a déclaré Bibiano. En réaction, Evens Pierre n'est pas en reste: "Ce qu'il disait n'a aucune importante pour moi. Je me suis concentré sur mon sujet. Je suis chez moi, la ceinture restera à Port-au-Prince, mais lui, il repartira les mains vides et avec beaucoup de coup de poings".

Il est à signaler que c'est l'expérimenté arbitre américain, Rafael Ramos, assisté dans ses prises de décisions par ses compatriotes: Franck Gentile et Sam Burgos, mais aussi du panaméen, Octavio Rodriguez et du jamaïcain, Keith Brown, qui officiera dans cette soirée de boxe, organisée par le promoteur de boxe internationale, Jacques Deschamps Fils  au Karibe, le 22 mai 2015.  

 

Add a comment

A 48 heures de la soirée baptisée : « Retour des Guerriers »,evenspierre2 dans laquelle Evens Pierre et Azéa Augustama remettront leur couronne en jeu, la boxe internationale dirigée par Jacques Deschamps Fils donnera une conférence de presse ce mercredi 20 mai à l’Hôtel Royal Oasis (Pétiton-Ville) afin d’informer la presse sur les derniers détails de la soirée tant attendue par les amateurs du « Notre Art ».

Parallèlement, l’enfant terrible de Cité Soleil, Evens Pierre (8e mondial au niveau des poids légers) est en quête de disputer un championnat du monde. Pour y arriver, il doit impérativement battre le mexicain Jesus Cruz Bibiano, un adversaire coriace. Les deux, Evens et Bibiano sont attendus à Port-au-Prince cet après midi.  

Pour sa part, Azéa, qui aura affaire à un dominicain, Eduardo Mercedes, doit fouler le sol déssalinien ce matin.  


 

Add a comment

Environ six (6) mois après avoir été couronnés au niveau Boxe interde la WBA Fedelatin, Evens Pierre et Azéa Augustama, remettront leur ceinture en jeu le vendredi 22 mai 2015 au Karibe Covention Center (Juvenat) lors de la soirée de boxe baptisée : « Retour des Guerriers », initiative du promoteur de Boxe Internationale, Jacques Deschamps Fils.  

Le 8 novembre 2014, Azéa Augustama et l’enfant terrible de la Cité Soleil, Evens Pierre avaient écrit l’une des plus belles pages de leur histoire dans la pratique de la « noble art » en s’adjugeant les deux ceintures mises en jeu ce soir-là. La ceinture de la WBA Fedelatin des poids légers a été gagné par Pierre et celle des poids moyens par Augustama. Et depuis, les deux guerriers ont pris une place dans le classement mondial de leur catégorie. Evens Pierre (8e) et Azéa Augustama (14e) sont en quête d’améliorer leur position au niveau mondial. Pour y arriver, ils doivent impérativement mettre leur couronne en jeu.

Ainsi, lors de la conférence de presse relative à ce sujet, donnée le mardi 12 mai au siège social de la SOGEBANK (Delmas 30), Jacques Deschamps Fils, accompagné respectivement de Marilyne Supplice (Maison Henri Deschamps), Réginald Gaspard (Séjourné), Hugues Josué, Frederick Aupont, Pierre Eddy Daniel, Hervé Délormes, a fait cette mise au point : « Cette soirée est pour nous une obligation au regard des règlements de l’instance suprême de la boxe. Si nos protégés ne remettront pas leurs titres en jeu, il se pourrait bien qu’ils en soient destitués », a clairement expliqué Jacques Deschamps Fils. 

Pour débuter la soirée du 22 mai au Karibe, trois (3) combats amateurs sont à l’affiche de quoi faire la promotion de la boxe nationale. Sur le ring de Karibe, trois (3) autres combats pour tenir le public en haleine. Ils mettront aux prises respectivement : Raphaël Larose au dominicain Carlos Pena (8 rounds), Franky Gédéon fera face à David Martinez (6 reprises), et les dominicains Aneudy Mesa et Juan Carlos Pena (6 rounds) s’affronteront dans un duel fratricide. Pour le clou de la soirée, Azéa Augustama partira à la défense de sa couronne face au dominicain, Eduardo Mercedes (40 combats, 28 victoires dont 24 KO), et le duel tant attendu verra s’affronter Evens Pierre, qui remettra sa ceinture en jeu face au mexicain, Jesus Cruz Bibiano. « Pour des raisons d’ordre budgétaire, il n’y aura pas de combat entre les femmes », a poursuivi Jacques Deschamps.    

Si visiblement Azéa serait tranquille face à Mercedes, le constat est différent pour Evens qui aura affaire à un boxeur d’expérience : « Le Mexique est un pays réputé de très bons boxeurs. Bibiano est un exemple parfait. Il est un ancien champion du monde de WBF. Pour espérer glaner une couronne mondiale, Evens doit affronter ce genre de boxeurs qui sont en général très durs et coriaces. En un mot, ils ont du cœur. Tous les grands champions sont passés par là. A Evens de montrer qu’il a du talent pour aller le plus loin possible », a –t-il fait savoir.

S’exprimant sur la validité de cette soirée, Deschamps a fait cette remarque : « Il est important de signaler qu’en cas d’éventuelle victoire de nos guerriers, ils auront sans doute un meilleur classement au niveau mondial. De ce fait, Haïti pourrait espérer organiser un championnat du monde de la boxe, et ce serait une grande première. Ce faisant, je réaliserais un rêve qui ne date pas d’hier. Vous comprenez qu’il est plus que urgent à ce que les sponsors nous accompagnent dans la matérialisation de ce projet », a conclu le promoteur de boxe internationale.

Signalons qu’Evens Pierre, champion WBA Fedelatin et Jesus Cruz Bibiano sont attendus à Port-au-Prince le 19 mai à 2h46 PM. Dans la matiné (8h09) du même jour, Azéa Augustama arrivera dans la capitale haïtienne ainsi que le président de la WBA Fedelatin et vice-président de la WBA, Aurelio Fiengo et le juge international WBA, Octavio Rodriguez. La prochaine conférence de presse est prévue pour le 20 mai, la visite médicale, suivie de la traditionelle pesée des atlètes sont fixées pour le 21 mai à l’Hôtel Royal Oasis. 

Add a comment

En quête d’un meilleur classement au niveau mondial, evenspierre2Evens Pierre (8e) et Azéa Augustama (10e) dans leurs catégories respectives, remettront en jeu leurs ceintures glanées en novembre 2014 au championnat « WBA Fedelatin » des poids legers et mi-lourds. En effet, le vendredi 22 mai 2015, l’antre du Karibe Convention Center sera le théâtre d’une nouvelle soirée de boxe internationale baptisée : « Retour des gladiateurs ». Il s’agit d’une initiative du promoteur de boxe internationale, Jacques Deschamps Fils.

Après le grand succès de la soirée « Orgueil National » organisée en Haïti le 18 novembre 2014, et qui a vu le couronnement respectif d’Evens Pierre, champion du WBA Fedelatin des poids legers et d’Azéa Augustama, champion du WBA Fedelatin des mi-lourds, le patron de la Boxe internationale se propose de réaliser  une autre soirée, qui selon ses dires, sera beaucoup plus grandiose, en termes de spectacle et d’importances, et avec au programme cinq ou six combats professionnels, et trois amateurs de quoi faire la promotion de la boxe haïtienne.

Les deux combats tête d’affiche de la soirée du 22 mai au Karive verront, d’une part, l’enfant terrible de Cité Soleil, Evens Pierre remettre son titre en jeu face à un adversaire à déterminer. Même cas de figure pour Azéa Augustama, d’autre part. Pour atteindre l’objectif fixé, les deux boxeurs haïtiens croiseront les gangs dans des combats prévus en onze (11) reprises.

Questionné sur le bien fondé de la tenue de la soirée baptisée : « Retour des gladiateurs », qui aura lieu au Karibe le 22 mai 2015, le promoteur de la boxe internationale a fait savoir : « Vous imaginez qu’est ce que cela représenterait pour Evens Pierre, Azéa Augustama et Haïti, de disputer et d’accueillir un championnat mondial de la boxe ? Je suis persuadé que l’enjeu en vaut la peine. Pour y arriver, Evens et Azéa doivent avoir un meilleur classement au niveau mondial. Un championnat du monde de boxe en Haïti, ce serait une grande première, et le pays bénéficierait beaucoup d’avantages, et cela, à tous points de vue. Voilà pourquoi la boxe internationale se propose d’organiser la soirée du 22 mai afin de permettre aussi à Evens et Azéa de soigner leur position dans le ranking mondial », a clairement expliqué Jacques Deschamps Fils, qui n’a pas voulu, pour l’instant, dévoiler le budget prévisionnel de la soirée du 22 mai 2015 au Karibe Convention Center.

Parallèlement, Raphaël Larose, en catégorie lourd-leger (200 livres), aura à affronter un adversaire non encore désigné dans un combat prévu en 8 rounds. Ce sera également, l’occasion pour les amateurs de la noble art de découvrir un nouveau : Francky Gédéon. Ce dernier fera ses grands débuts devant le public haïtien dans un combat prévu en 6 reprises . L’adversaire de Gédéon dans la catégorie super welter (154 livres) reste aussi à déterminer.

Pour répéter Jacques Deschamps Fils, les permiers coups de gongs feront place à des combats entre boxeurs amateurs. « C’est une occasion énorme qu’ils ont afin de montrer au grand public qu’ils ont du talent ».

Il est à signaler que la première soirée de boxe internationale organisée par Jacques Deschamps Fils date du 16 mai 1975 au parc Sainte Thérése (Pétion-Ville). Avant l’événement du 22 mai 2015 au Karibe Convention Center, la dernière en date, a été celle réalisée le 18 novembre 2014, qui a vu les sacres d’Evens Pierre dans la catégorie WBA Fedelatin des poids legers et d’Azéa Augustama dans la catégorie mi-lourds. 

Add a comment

Depuis le Prémondial de football en 1973 qui a vu Haïti se combat 1qualifier pour combat 4la Coupe du monde de 1974 en Allemagne, pour la première fois, un événement sportif majeur, de dimension internationale, a lieu dans notre pays, et qui a permis à deux étoiles de la boxe haïtienne de remporter chacun un titre régional.

Intarissable quand on aborde avec lui le sujet football ou boxe, Jacques Deschamps fils, qui vit cette passion depuis des lustres, a réussi un grand coup samedi soir au Karibe Convention Center (Juvénat) en ouvrant la route d’un championnat du monde à deux boxeurs haïtiens, Evens Pierre et Azéa Augustama. Ils ont remporté avec succès, devant leur public, le titre de champion WBA FEDELATIN. Le fils de Cité-Soleil a contraint à l’abandon à l’appel du 11e round le Nicaraguayen René Gonzalez, ancien champion WBA FEDELATIN. Il en est de même pour Augustama (à la 2e reprise) face au Dominicain Andy Perez pour le titre des mi-lourds.

Entre ces deux combats, Edgar Sosa (Mexique) et Carlos « Shangaï » Melo (Panama) offraient une belle démonstration de boxe. En 10 rounds, le Mexicain l’emportera aux points, comme c’est le cas pour la Jamaïcaine Alicia Ashley devant Gracia Nova de la République Dominicaine dans un combat en huit reprises, un match plein qui montre, s’il en était besoin, que la boxe féminine est pleine de ressources et de beaux atouts.

D’entrée, trois combats amateur avaient mis l’eau à la bouche des spectateurs. Sous le regard satisfaisant de Pierre Eddy Daniel, président de la Fédération de boxe amateurs, de jeunes athlètes, dont des qualifiés pour les Jeux Centre Amérique et Caraïbes- qui se dérouleront à Vera Cruz (Mexique)-, avaient mis en appétit un public composé de jeunes et d’adultes très vite en liesse dès l’entrée en scène des boxeurs professionnels haïtiens.

Evens et Azéa chauffés à blanc

Très tôt, les spectateurs avaient pris place dans l’auditorium du Karibe et les conversations tournaient autour des chances d’Azéa et d’Evens de remporter la précieuse ceinture. Le moment venu, et aux cris « Azéa, Azéa », un groupe de fans posté à l’entrée de la salle allait faire des ovations électriques à l’ex-représentant d’Haïti aux Jeux Olympiques de Beijing (Chine). Une fois annoncé par le maître de cérémonie, le célèbre présentateur à la télévision panaméenne, Hector Villareal, Azéa se montre prêt à en découdre avec le Dominicain Andy Perez.

Dans un centre de convention du Karibe Hôtel transformé en arène, certains spectateurs n’avaient pas hésité à évoquer la polémique entre Haïti et la République Dominicaine (suivez mon regard), ce qui a pour conséquence les galvaniser pendant tout le combat.

A l’entame du match, Perez, réputé pour sa force de frappe (19 victoires dont 18 par KO et un un seul revers) semble prendre un léger avantage. Mais, Augustama n’attendra pas longtemps pour mettre à profit sa meilleure allonge et son plus grand gabarit. Dans sa rage de vaincre, sous les vivats de son public, il dominera la seconde reprise en se ruant sur son adversaire. Le combat sera court et violent : ce sont des échanges de coups de massue, pas de boxe en finesse. Azéa encaisse bien les frappes du Dominicain, montrant la solidité de sa mâchoire. Le 2e round est pareil : les deux gladiateurs se frappent puissamment, mais le boxeur dominicain ne peut continuer. C’est une impressionnante victoire pour Azéa Augustama qui donne à Haïti son premier titre de la soirée.

Un autre combat intéressant est ensuite celui de l’ex-champion du monde des poids mouches, Edgar Sosa du Mexique, poulain de Jacques Deschamps Fils, face à Carlos Melo du Panama. Le combat ira jusqu’au bout des dix rounds prévus, un affrontement dominé par Sosa qui fait étalage de ses coups en combinaison et de sa puissance supérieure face à un adversaire courageux, mais obligé de subir la loi du Mexicain. Les trois juges déclarent Sosa, vainqueur de tous les rounds.

Enfin, le chou de cette soirée du 9 novembre est le combat qui oppose le fils de Cité Soleil, Evens Pierre (23 victoires, une défaite, 16 KO) au très remuant René « Super Chirizo » Gonzalez (31 victoires, 6 défaites, un nul, 23 KO) du Nicaragua pour le titre WBA FEDELATIN des poids légers. Fortement appuyé par le public, Pierre réalise le combat qu’il fallait faire : face à un rival fougueux, doté d’un punch redoutable. Evens exécute à la perfection un plan de bataille qui consiste à utiliser sa taille peu commune pour un poids léger, son allonge, sa mobilité. Les jabs du jeune Haïtien martyrisent Gonzalez qui cherche en vain la bagarre à courte distance. La frustration du Nicaraguayen est évidente à mesure que le combat avance : la majorité de ses coups se perdent dans l’espace alors que le boxeur haïtien le punit sans merci, alternant des jabs précis et des directs qui prennent graduellement leur ascendance sur le Centre-américain. De temps en temps, Gonzalez arrive à frapper Pierre, mais cellui-ci encaisse sans problème et répond par des coups en rafales. A mesure que le combat avance, la domination de l’Haïtien se fait plus claire et le visage de Gonzalez montre l’évidence du châtiment auquel il est soumis. A la fin du 10e round, c’est le coup d’éclat : le vétéran nicaraguayen ne sort pas pour le 11e et dernier round. C’est l’apothéose pour Evens Pierre : il est le nouveau champion de la WBA FEDELATIN. Ses fans venus de Cité Soleil trépignent de joie. Aujourd’hui, le promoteur Jacques Deschamps Fils doit être content : deux boxeurs haïtiens s’apprêtent à accéder aux classements mondiaux de la AMB (Association mondiale de la boxe), porte qui ouvre la possibilité de boxer éventuellement pour un titre mondial. Le cas d’Evens Pierre est particulièrement intéressant, vu qu’il serait le premier boxeur local, élevé en Haïti, pur produit de la persévérance de Jacques Deschamps Fils. « Evens, c’est un Haïtien tout net, pas Haïtien-Canadien ou Haïtien-Américain. Nous l’avons déniché et nous l’avons emmené à bon port, à la porte d’un titre de champion du monde. J’espère qu’il y a aura d’autres Evens dans la jeunesse haïtienne pour, justement, donner de l’espoir à cette jeunesse et montrer que le travail et la volonté portent leurs fruits ».

Raphaël Féquière           

   

Add a comment

Ambiance de retrouvailles au Royal Oasis de Pétion-Ville, combat 8jeudi. Un parterre de journalistes locaux et internationaux accueillaient boxeurs, promoteurs, entraîneurs et officiels. Tous affirment être prêts pour la grande soirée internationale du samedi 8 novembre organisée par le promoteur Jacques Deschamps fils. C’est la seconde conférence de presse de ce dernier, après celle tenue au début de cette semaine, avant la pesée officielle des athlètes, prévue ce vendredi.

Le super champion des poids plume, le Jamaïcain Nicholas Walters, venu encourager son ami et accompagnateur à l’entrainement au Panama, Evens Pierre, se distinguait parmi les autres acteurs dont Azea Augustama (Haïti), Edgar Sosa (Mexique), Raphael Larose (Haïti), René Gonzalez.

Deux des commanditaires de la soirée, la Sogebank et le Rhum Barbancourt représentés respectivement Par Hervé Délorme et William Eliacin ont mis l’accent sur l’intérêt des sponsors à supporter la culture, la musique et le sport dont la boxe. Il s’agit disent-ils, de donner à Haïti une visibilité positive. Le président de la Commission de boxe internationale, Fréderic Aupont avait auparavant félicité Jacques Deschamps Fils pour cette initiative de réaliser la soirée « Orgueil National » qui présente selon lui une carte exceptionnelle.

Le clou de cette conférence de presse était la prise de paroles des deux protagonistes Evens Pierre et René Gonzalez (Nicaragua). L’un et l’autre déclarent en mesure de remporter le trophée WBA FEDELATIN. René Gonzalez : « Je respecte mon adversaire. Mais, j’ai gagné 4 ceintures, j’avais toujours gagné à l’extérieur. Et les boxeurs les plus exigeants sont au Mexique. Je vais remporter celle-là et cela va se régler sur le ring, samedi. Evens Pierre : « Cette ceinture ira à Cité Soleil et après, au Panama où je m’entraîne. La victoire est déjà en poche. Entre ce qu’il (Gonazalez) raconte et ce que je lui ferai voir samedi sur le ring, il y a une grande différence ».

Raphaël Féquière         

Add a comment

Il y a de cela cinq (5) ans depuis qu’un natif de Cité Soleil Evens Pierrecroise les gants au niveau professionnel en Amérique latine. Evens Pierre (24 combats, 23 victoires dont 17 par K-O et une défaite), né le 14 avril 1984 (30 ans), rêve de conquérir le titre de WBA FEDELATIN des poids légers ce samedi 8 novembre 2014 lors de la soirée de boxe baptisé : « Orgueil National ». The kid of the Sun (Evens) promet de faire des misères au Nicaraguayen, René Gonzalez. Ainsi, il a accepté volontiers de répondre aux questions de Ticket Sport à 48 heures de la fête du noble art, prévu au Karibe Convention Center.

Ticket Sport : Présentez-vous aux lecteurs de Ticket ?

Evens Pierre : Je viens de Cité Soleil et je suis ancien membre de la « Fanmi Selavi ». J’ai été recruté par Pierre Eddy Daniel après avoir terrassé, et ce, en plein rue une personne plus âgée que moi. Il y a tout juste cinq (5) ans, sous la houlette de Jacques Deschamps Fils, je croise les gants au niveau pro. Huit (8) ans après avoir laissé Haïti pour Panama, je pense que l’heure de la vérité est enfin arrivée. Au Karibe, ce samedi : je vais écrire une nouvelle page dans l’histoire de la boxe de mon pays.

TS : A quelques heures d’affronter René Gonzalez, comment vous sentez-vous ?

EP : J’ai le moral au beau fixe et je suis en pleine confiance. Il y a de cela plus de cinq (5) depuis j’ai accepté de me sacrifier et de consentir d’énormes efforts à l’entraînement pour m’adjuger un titre de haut niveau. Je promets de gagner ce combat, et dédie la ceinture à mes anciens camarades de la rue, des gens de Cité Soleil et de la « Fanmi Selavi ». Pour être plus clair avec vous, je suis prêt déjà et, la victoire d’Evens Pierre n’est qu’une question de l’heure.

TS : Le Nicaraguayen, René Gonzalez (38 combats, 31 victoires dont 23 par K-O, 6 défaites et un nul) faisait office d’ancien champion du monde WBC des super plumes et d’ancien champion WBA FEDELATIN des poids Légers. Alors, cela vous dit quoi ?

EP : Absolument rien. Au contraire, cela m’a grandement motivé à l’idée de lui mettre KO dès le 9e round. Il n’aura pas de chance de repartir au Nicaragua avec cette ceinture. Je suis persuadé qu’il dormira sur le ring et, peut-être il se réveillera lorsqu’il sera en route de retourner au bercail. En revanche, je vais gagner la ceinture. Wyclef Jean qui n’est pas de Cité Soleil, avait laissé Aéroport en courant pour se rendre là-bas. Je ferai pareil, c’est-à-dire, après avoir mis KO Gonzalez, je laisserai Karibe en courant pour rallier Cité Soleil.

TS : Quel est votre ambition ?

EP : Je rêve de boxer au niveau mondial. Pour concrétiser cet objectif, je dois gagner impérativement ce combat pour ouvrir la porte à un championnat du monde. Vu l’importance de ce combat, Gonzalez repartira bredouille. En revanche, je dois être en forme physiquement d’abord : pour courir de Pétion-Ville à Cité Soeil : puis, accompagner mon fils sur un plage pour me relaxer un peu, ensuite : rigoler avec mes anciens compagnons, tout en promenant avec la ceinture gagnée sur le ring, et enfin : repartir sur Panama.

TS : Il y a huit (8) ans que depuis vous résidez au Panama pour pratiquer le noble art. Est-ce que cette activité vous permettrait de gagner votre vie ?

EP : J’ai 30 ans et, j’ai encore quelques bonnes années pour continuer à pratiquer la boxe au plus haut niveau. Présentement, je mène une vie plutôt stable à tous les niveaux. J’ai la volonté manifeste de construire une maison à Cité Soleil et, elle doit-être respectée par tout un chacun, car je veux être un icône, une légende vivante en Haïti.

Ticket Sport : Pour terminer Evens, qu’est ce que vous promettez aux inconditionnels du noble art qui se rendraient au Karibe ?

Evens Pierre : Mettre KO Gonzalez, et ouvrir la porte pour un championnat du monde.

Propos recueillis par Légupeterson Alexandre Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.                 

Add a comment

 

Le poids léger haïtien Evens Pierre (23 victoires combat 4dont 16 par KO, un revers) accompagné de son entraîneur Celso Chavez et René Gonzalez et son coach Raul Rodriguez Stevenson sont arrivés à Port-au-Prince venant de Panama, comme prévu hier mardi 4 novembre, ainsi que le super champion du monde des plumes WBA, le Jamaïcain Nicholas Walters, venu encourager l’étoile de Cité Soleil. Ce dernier se dit fin prêt pour la soirée du 8 novembre au cours de laquelle, il compte battre proprement son adversaire René Gonzalez.”J’irai jusqu’au bout des 11 rounds s’il le faut, l’essentiel, c’est que je gagnerai. ”, a déclaré à son arrivée, Evens Pierre.

 

Add a comment

Frissonner de plaisir en regardant un match de boxe combat 8_copyjusqu’à ne plus s’en passer, Jacques Deschamps Fils, promoteur de ce sport depuis des lustres, lance “Orgueil National”, une soirée de boxe internationale. L’événement se produira le 8 novembre prochain à 7h30 p.m. au Karibe Convention Center (Juvénat) avec en vedette Evens Pierre, le fils de Cité Soleil, ancien champion des poids légers WBA FEDECENTRO avec un palmarès de 24 combats, 23 victoires et une seule défaite. Il affrontera le Nicaraguayen René Gonzalez pour le titre WBA FEDELATIN.

C’est au cours d’une conférence de presse donnée, hier mercredi, au siège social de la SOGEBANK, l’un des sponsors avec la MAISON Henri Deschamps et Séjourné cream soda, que la boxe internationale présidée par JDF a procédé au lancement de cette soirée »Orgueil National ». Doté d’un copieux et intéressant programme, elle verra, entre autres, deux boxeurs haïtiens combattre pour le titre WBA FEDELATIN : Evens Pierre (Haïti) contre René Gonzalez (Nicaragua) et Azéa Augustama (Haïti) contre Andy Perez (République Dominique).

A la table de conférence : Peter Frisch du conseil d’administration de la Maisaon, Hervé Délorme, directeur du marketing de la SOGEBANK, Hugues Josué, de la commission haïtienne de boxe professionnelle, Jacques Deschamps Fils, promoteur de boxe internationale et Eddy Daniel, président de la Fédération haïtienne de boxe amateur, et Réginald Gaspard du service de vente de la maison Séjourné.

Tous sont unanimes à reconnaitre que l’initiative d’organiser une telle soirée, dont le coût est estimé 150.000 dollars US, témoigne de la volonté de leur entreprise d’encourager une œuvre qui vise à promouvoir et accompagner le sport et à donner à Haïti une saine et belle visibilité sur le plan international.

En effet, si notre pays compte maintenant deux champions du monde de la boxe, Adonis Stevenson (titre WBC des mi-mouches) et Bermane Stiverne (titre WBC des poids lourds) , il peut aspirer à en avoir d’autres, car il dispose d’une panoplie de boxeurs à l’étranger qui voudraient bien suivre l’exemple de leurs prédécesseurs. Il suffit que l’Etat suive leurs avancées et les accompagne.

C’est dans cette optique que Deschamps et Daniel jouent leur partition en mettant sur pied un partenariat entre la boxe professionnelle et la boxe amateur. Cette dernière sera présente au Karibe avec 3 combats à l’affiche au cours d’une soirée de gala où se distingue le champion mexicain Edgar Sosa qui a lancé sa carrière internationale ici même en Haïti sous la houlette de Deschamps comme c’est le cas d’Evens Pierre récommandé à ce dernier par le président de la Fédération haïtienne de boxe, Eddy Daniel.

Une belle soirée en perspective !   

Le programme du 8 novembre au Karibe

4 novembre : Arrivée d’Evens Pierre et de René Gonzalez Vol Copa Airlines vol #0101 venant de Panama à 2H46PM

5 novembre : Arrivée d’Edgar Sosa venant de Miami AA vol 1665 arrivée à 2h34 p.m.

6 novembre : Dernière conférence de presse Hotel Royal Oasis 10h00 a.m. Arrivée de M. Aurelio Fiengo vice-président de la WBA et président de la WBA FEDELATIN (vol 102 de la Copa Airlines venant de Panama à 2h46)

7 novembre : Rencontre avec la presse du vice-président de la WBA et président de la WBA FEDELATIN 12h00 Pesée officielle 1h00 p.m. Hotel Royal Oasis

8 novembre : Gala Karibe Convention Center 7h30 p.m.

9 novembre : Départ des différentes délégations

Raphaël Féquière 

Add a comment

L’antre du Karibe Convention Center sera le 24 octobre 

combat 42014 le théâtre d’un événement majeur en accueillant sous l’égide du Promoteur de boxe international, Jacques Deschamps Fils, la soirée de boxe baptisée : « Orgueil national ». Pour l’occasion, l’enfant de Cité Soleil, Evens Pierre va en profiter pour croiser les gangs avec l’expérimenté boxeur Nicaraguayen, René « Super Chirizo » Gonzalez.
Evens Pierre sera en effet dans nos murs, pas pour rigoler voire pour passer ses traditionnelles vacances, mais plutôt pour en découdre au Karibe Convention Center lors de la soirée du 24 octobre dans un combat qui s’annonce explosif et difficile, un duel qui promet de faire des étincelles et, ayant pour enjeu « le titre WBA FEDELATIN » des poids Légers.
En face, l’enfant terrible de Cité Soleil affrontera René « Super Chirizo » Gonzalez, détenteur d’un palmarès impressionnant et auréolé de (38 combats, 31 victoires dont 23 par K-O, 6 défaites et un nul). Le vétéran Gonzalez fait office respectivement d’ancien Champion du monde WBC des super plumes et d’ancien champion WBA FEDELATIN des poids Légers.
A n’en pas douter, René Gonzalez fait figure de l’adversaire le plus expérimenté et le plus difficile qu’Evens aura  à affronter  jusqu’à date. Cependant, le natif de Cité Soleil (24 combats, 23 victoires dont 17 par K-O et une défaite), a de bons arguments pour faire valoir ses droits d’autant qu’il sera dans son fief.
Autant dire, le boxeur haïtien n’aura pas la tâche facile puisqu’il disputera pour la première fois de sa jeune carrière un combat prévu en 11 rounds. « J’espère qu’Evens fera de son mieux pour s’adjuger cet important combat. Il y va de son survie. Ce faisant, il ouvrirait les portes d’un championnat du monde dans les mois à venir. Sans crainte d’être démenti, une victoire le propulserait dans le Top 15 des classements mondiaux de la  WBA des poids Légers », a fait savoir Jacques Deschamps Fils.

Signalons qu’en passant, le dernier combat de René Gonzalez remonte au 26 octobre 2013. Pour l’occasion, il s’était battu pour le titre mondial WBA des super plumes face au Costaricain Bryan Vasquez. Contre lui, il fut évincé par décision technique à San Jose. De son côté, Evens Pierre reste une très belle victoire lors de son dernier passage à Port-au-Prince en expédiant un adversaire Dominicain.

 

Add a comment

Bermane Stiverne a dû s’armer de patience au cours aaaaabbbbbde la dernière année, mais ses efforts pourraient être récompensés dès samedi soir alors qu’il pourrait s’approprier la ceinture WBC des poids lourds sur les ondes de ESPN2.

S’il l’emporte, il deviendrait le  premier Haïtien d'origine à s’emparer d’une ceinture mondiale chez les lourds, la catégorie reine de la boxe.

Stiverne a toutes les raisons d’être optimiste de s’emparer du titre laissé vacant par Vitali Klitschko car il se mesurera à Chris Arreola.

En effet, notre compatriote avait aisément vaincu Arreola (36-3, 31 K.-O.) à son dernier combat, le 27 avril, et il n'a pas été tendre envers son adversaire lors d'une rencontre médiatique en vue du combat.

« Je veux ce titre davantage que lui. Chris est une vraie farce, il n’est pas sérieux et il ne l’a jamais été durant sa carrière. Je suis discipliné et je n’ai pas besoin d’une babysitter parce que je veux cette ceinture. J’attends ceci depuis longtemps tandis que Chris manque de discipline », a commenté Stiverne, sans retenue, au journaliste Carlos Arias.

Stiverne (23-1-1, 20 K.O.) se prépare présentement pour cette grande soirée en Californie et il a aussi parlé de sa préparation aux médias présents.

« Je n’ai rien changé étant donné que ça s’est bien déroulé la première fois. Chris est un boxeur unidimensionnel et il peut seulement imposer plus de pression », a affirmé Stiverne avec confiance.

Le mois dernier, Arreola a avoué qu’il n’avait pas effectué la préparation idéale pour la première confrontation et qu’il n’avait que lui à blâmer. Ainsi, son camp d’entraînement a été déplacé pour qu’il se retrouve dans un endroit à l’écart des distractions.

« Je suis mon pire ennemi, je suis mon plus grand danger. Quand je suis à la maison, je suis à une vingtaine de kilomètres du gymnase et je me trouverai une défaite pour ne pas y aller », avait-il confié.

Add a comment

La balle est maintenant dans le camp de HBO. Jean PascalLe président de GYM, Yvon Michel, ainsi que le président d’InterBox, Jean Bédard, ont affirmé à la chaîne TVA Sports mercredi soir qu'ils voulaient organiser le combat tant attendu entre Jean Pascal et Lucian Bute le 25 mai et qu’ils attendaient seulement la décision de HBO.

Pour l’instant, Pascal et GYM ont une entente avec le réseau de télévision américain afin que le Québécois d’origine haïtienne affronte l’Américain Chad Dawson pour le titre WBC des poids mi-lourds. Mais Michel a demandé aux dirigeants de HBO si le combat de Pascal du 25 mai pouvait plutôt avoir lieu contre le natif de la Roumanie. « Ils nous ont dit qu’ils devaient d’abord parler avec Gary Shaw, le promoteur de Dawson, mais ils ont mentionné qu’ils travailleraient là-dessus et qu’ils nous donneraient d’autres nouvelles, a soutenu Michel. Rien n’est certain, car ils peuvent finalement nous dire que c’est impossible, mais selon les informations que nous possédons, il y a beaucoup d’enthousiasme. Ils vont s’occuper d’abord de Dawson, mais il semble qu’ils vont tenter de nous faire plaisir. »

Tout indiquait que le gala serait présenté à l'automne, mais les deux organisations de boxe veulent maintenant qu'il ait lieu le plus tôt possible. « Il faut que ça arrive d'ici six mois, a expliqué le promoteur de l'ancien champion du monde des mi-lourds. Ça fait depuis 2007 que nous voulons nous battre contre Bute, mais si nous attendons trop longtemps, la fenêtre peut se refermer. L'un des deux adversaires peut prendre sa retraite ou se blesser. »

Possibilité d'une trilogie

Même si rien n’est encore officiel, l’intérêt est si élevé dans les deux camps qu’ils parlent déjà… d’une trilogie entre Bute et Pascal. « C’est certain que nous nous dirigeons vers cela, a affirmé le président de GYM. Il y a beaucoup trop d’enjeux autour d’un tel affrontement. Les deux boxeurs seront remplis d’adrénaline et donneront le meilleur d’eux-mêmes. De cette façon, ça donnera un spectacle tellement serré et ce sera intéressant. »

Plutôt que de nuire aux deux pugilistes, Michel croit qu'un tel duel pourrait propulser leur carrière davantage. « C’est complètement faux, au contraire, cela peut les lancer vers les plus hauts sommets. Arturo Gatti a été battu par K.-O. contre Oscar De La Hoya et Floyd Mayweather, mais les gens parlent encore de sa trilogie avec Micky Ward. »

Même son de cloche du côté de son homologue chez InterBox. « Il n’y aura pas seulement de la visibilité au Québec, où les gens seront excités, mais partout dans le monde. Tout le monde trouve qu’un tel combat est logique. »

Un combat à 79,379 kilos

Si les astres s’alignaient et que les deux organisations québécoises pouvaient voir leur souhait être exaucé, le combat se déroulerait à 79,379 kilos. « Nous nous sommes entendus pour cette limite de poids, mais rien de plus, a mentionné Bédard. Nous savons que ce sera un gros effort pour Jean, tandis que Lucian ne se rendra pas à la limite. Il montera peut-être dans l’arène à 78,017 kg, car nous voulons peut-être garder l’opportunité d’avoir une revanche contre Froch. Cependant, nous avons mis de l’eau dans notre vin afin que tout fonctionne. »

Source : TVA Sports

Add a comment

Une délégation forte de neuf personnes dontaaaaabbbbb six athlètes, Jean Bernard Bélizaire, Ernable Pierre, Pierre Marie Phélissien, Rémy Félicier, Sony Arnaud Junior et Paul André Démosthène, ont laissé Port-au-Prince le 16 février en cours à destination de la République Dominicaine en vue de participer à la traditionnelle compétition annuelle baptisée : « Copa Independencia».

La compétition a débuté le 17 février pour y prendre fin le 24 du même mois. « Nous avons laissé le pays grâce aux précieux concours de la Capital coachline », a fait savoir le chef de la délégation haïtienne, Henry Chéry, ajoutant « Nous allons dignement représenter le pays. Nous sommes restés ouverts à l’idée de recevoir l’aide de tout un chacun et particulièrement celle de l’Etat haïtien », a déclaré le Secrétaire général de la Fédération Haïtienne de Boxe Amateur (FHBA). 

Les six athlètes qui représentent la boxe haïtienne en terre voisine sont coachés respectivement par les entraîneurs, Dorcévah Félicien et Pierre Jacques Alexandre.

Add a comment

Le Canadien d'origine haïtienne Joachim AlcineTi joa (36 ans ; 1,79 m ; 33 victoires, dont 19 avant la limite, 1 nul, 3 revers) affrontera un rival restant à déterminer, le 8 février au Centre Bell, à Montréal (Québec), à l'affiche du gala qui abritera le duel Kevin Bizier vs. John O'Donnell. L'ancien champion du monde, qui redescendra pour l'occasion en super-welters, tentera de faire oublier son dernier combat, en septembre. Il avait alors subi la défaite par K.-O. dès le premier round face à l'Anglais Matthew Macklin.

 

Add a comment

Confrontée à des problèmes d'ordre financier,boxe 7 il est fort possible que la boxe haïtienne ne soit pas présente au tournoi des pays créolophones devant se dérouler à Saint-Martin.

« Ce sera une grande frustration pour nos boxeurs de ne pas pouvoir faire le déplacement pour participer à cette compétition après avoir investi bien sûr temps et argent dans la préparation », a déclaré le président de la Fédération haïtienne de boxe amateur (FHBA), Daniel Pierre Eddy.
Mis à part cette participation il était question pour Haïti de soumettre sa candidature pour l'organisation de la prochaine édition fixée en décembre 2013 et dont le lieu de déroulement serait le gymnasium Vincent.
Les démarches visant à trouver l'argent devant financer le voyage de la délégation se sont révélées négatives pour le président de la FHBA qui est en train de regarder l'avenir avec un certain pessimisme pour la boxe haïtienne.
Pourtant une certaine motivation anime les jeunes des deux sexes dans la pratique du noble Art . Le « Combat de Vertières », qui s'est déroulé au Cap-Haïtien le 18 novembre dernier ainsi que la « Caravane » qui en est à sa 3e journée démontrent un certain engouement de nos jeunes pour la pratique de la boxe.
Comment maintenir dans le bain de la compétition ces jeunes boxeurs appelés dans un proche avenir à faire la relève si la FHBA est totalement dépourvue de moyens financiers ?
Malgré tout et avec un maigre support de l'instance de tutelle qu'est le ministère de la Jeunesse, des Sport et l'Action civique associé à d'autres partenaires comme Sogebank, Capital Coach Line, les Archives nationales, BONGU, CNE, etc..., la fédération est en train de poursuivre avec la « Caravane » qui attire la foule des grands jours à chaque journée de compétition.
Sur la place du Canapé-Vert, dimanche dernier, les jeunes boxeurs particulièrement la classe infantile ont fait forte impression à l'occasion des combats d'une durée de trois rounds chacun.
Dans le cas où le déplacement à Saint-Martin ne pourra se faire, la FHBA donne déjà rendez-vous sur la place de Carrefour Clercine  le dimanche 9 décembre 2012, à compter de 3 : 00 p.m.
La FHBA est en contact actuellement avec le responsable de l'hôtel Le Mirage à Mirebalais qui serait intéressé à financer une journée de cette « Caravane » dans cette ville à la mi-janvier.
Daniel Pierre Eddy se dit très pessimiste sur l'organisation de la coupe de l'Indépendance prévue pour le 1er janvier aux Gonaïves tenant compte les démarches qui jusqu'à date, s'avèrent infructueuses. 
Face à cette situation, il est vraiment impossible pour la FHBA de respecter son calendrier extrêmement chargé en activités comme : formations pour juges et arbitres, déplacements en terre étrangère, poursuite de la « Caravane », visites d'inspection dans des villes de province.
Mais cela demande du financement et la FHVB n'a pas les moyens. C'est la raison pour laquelle Daniel Pierre Eddy fait appel à la bienveillance des secteurs concernés, les ambassades de pays accrédités en Haïti et, pour finir, la communauté internationale pour l'aider dans ce ô combien mais difficile tâche qui n'est autre que le rayonnement de la boxe à l'échelle nationale.

Add a comment

La Fédération Haïtienne de Boxe Amateur boxe 7annonce l’ouverture de la 3e édition de la Caravane de Boxe ce dimanche 4 novembre sur la place fierté à Cité-Soleil. Au cours de cette nouvelle saison, 25 journées de boxe seront organisées sur les places publiques de la zone métropolitaine de Port-au-Prince et de certaines villes de province.

La saison sera lancée à Cité Soleil, fief du «Sun City Kid » le fils de Cité Soleil Evens Pierre, qui a réussi à sortir de la violence et de l’incertitude en pratiquant la boxe. Les places Carl Boire, Jérémie, Canapé-vert, Boyer, Saint-Pierre, Claircine, Maïs-Gâté accueilleront la caravane qui mettra un terme à son parcours au Champ-de Mars en avril 2013.

La FHBA compte également offrir aux jeunes boxeurs, filles et garçons, la possibilité de participer à d’autres compétions parallèlement à la caravane. Des compétitions qui devront mettre en exergue, l’histoire et la culture haïtienne.

Dès le 18 novembre, « Le combat de Vertières » sera l’occasion pour les habitants de la 2e ville du pays de voir évoluer les boxeurs. A l’entrée de la ville du Cap-Haïtien, le ring sera installé et le public aura la possibilité de voir les 18 combats programmées en la circonstance.

Le 1er janvier 2013, aux Gonaïves, la Place d’armes accueillera la coupe de l’indépendance. La vile de Léogane a, quant à elle, été choisie pour accueillir la coupe de la Canne alors qu’une coupe du café sera organisée dans l’une des villes haïtiennes où la production caféière tient une place prépondérante.

La FHBA entend donner aux jeunes boxeurs la possibilité d’avoir entre 80 et 96 combats dans leurs gants chaque année et le Festi Beach Boxing qui doit avoir lieu chaque samedi à Mariani, à partir du 10 novembre, lui permettra entre autres, avec la caravane, d’y parvenir.

La fédération doit également honorer un important rendez-vous en terre étrangère, Guyane Française, du 19 au 23 décembre prochain à l’occasion de la 4e édition de la compétition de boxe des pays créolophones. Outre le pays hôte, la Dominique, Saint-Martin, Sainte-Lucie, Martinique et Guadeloupe devront y prendre part.

Haïti qui compte le plus grand nombre de créolophone de la région, devrait organiser la prochaine édition en décembre 2013 à condition qu’elle participe à celle programmée pour la fin de cette année. La délégation haïtienne qui doit être constituée d’une vingtaine de membre, n’a toujours pas les moyens de faire le déplacement et pourrait ainsi rater l’occasion de faire parler en bien du pays.

Selon le président de la fédération haïtienne de Boxe, Daniel Pierre Eddy, la Boxe ne semble pas être dans l’agenda de son ministère de tutelle, le MJSAC qui hésite, dit-il, à donner à la FHBA, les moyens de développer la boxe à travers le pays et de partir à la recherche de nouveaux Evens Pierre.

Add a comment

.