×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

ARTS MARTIAUX

Du 22 au 25 juin écoulé, le président du Spécial olympique international, Timothy Shriver, a séjourné en Haïti dans le but de promouvoir la pratique des jeux spéciaux, un ensemble d’activités physiques, sportives et de loisirs pour les personnes handicapées qu’organise le Comité national d’olympiques spéciaux (CNOS).

En présence de Maurren Webber, représentante du Spécial olympique de la Caraïbe, Yolaine Rosenthal, présidente de Spécial olympique Haïti, Françoise Groolus Ackerman, secrétaire de l’Unicef, Chevalier Sanon, directeur de sport spécial olympique Haïti et David Rosenthal, porte-parole des jeunes souffrant d’ une déficience intellectuelle, le président du spécial olympique international, Timothy Shriver, a procédé le 25 juin écoulé au lancement du Camp Shriver – nom du fondateur des Jeux olympiques spéciaux – qui va se dérouler dans cinq villes du pays (Pétion-ville, Carrefour, Jacmel, Les Cayes et Cap-Haïtien). Trois cents athlètes ayant une déficience intellectuelle y participeront, pendant quatre semaines, dans cinq disciplines sportives telles que la pétanque (bocce), le football, le basket, le tennis de table et la danse.

« Ce qui est formidable, c’est que ces camps de jour serviront de catalyseur pour le lancement d’une stratégie à long terme dans le travail que nous ferons conjointement avec les dix districts scolaires d’Haïti, selon une formule qui a fait ses preuves dans le monde entier », a déclaré Timothy Shriver.

« À la suite du succès du camp Shiver, nous pourrons rejoindre 6 000 enfants d’ici cinq ans et embaucher des employés qui dirigeront d’importants programmes axés sur le sport et la santé. C’est une étape cruciale dans l’établissement des bases dont a besoin Olympiques spéciaux en Haïti pour renaître plus fort que jamais et poursuivre sa croissance », a-t-il ajouté.

« L’occasion nous est maintenant donnée de renaître et de rappeler les bienfaits du sport à ce pays qui a besoin de rallier son peuple. À l’aube de cette nouvelle ère, Olympiques spéciaux Haïti s’efforcera d’être un modèle de tolérance, d’inclusion et de dignité humaine et montrera au monde entier ce qui peut être accompli lorsque l’on a en commun un intérêt pour le sport et une vision inspirante de l’avenir », a pour sa part, mentionné Chevalier Sanon, directeur de sport spécial olympique Haïti.

M. Sanon a aussi mentionné que le Comité international de spécial olympique va octroyer à Haïti une assistance pour une durée de cinq ans afin de dynamiser le mouvement spécial olympique dans le pays. Tout en ajoutant qu’une délégation haïtienne sera présente en 2011 en Grèce pour les Jeux mondiaux spéciaux et septembre prochain on organisera un forum sur la problématique d’inclusion sociale dans la communauté des déficients intellectuels.  

 Le moment fort du lancement a été l’intervention de madame Yolaine Rosenthal, présidente de Spécial olympique Haïti ainsi que son fils David Rosenthal porte-parole des jeunes qui vivent avec une déficience intellectuelle. Madame Rosenthal a demandé aux mères des enfants à mobilité réduite de ne pas se décourager dans leur travail d’accompagnement parce que leurs enfants sont un don de Dieu. Et David, de son côté, a déclaré que son rêve était de démontrer à tous qu’un enfant souffrant d’une déficience intellectuelle a sa place dans cette société malgré les humiliations qu’il a endurées lors de son enfance par ses semblables.

Le mouvement Spécial olympique international a été créé aux États-Unis en 1963 par Eunice Kennedy Shriver et englobe tous les sports de type olympique (sauf les arts martiaux, le tir à l’arc, l’escrime).

 

Gérald Bordes

 

 

.