×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

ARTS MARTIAUX

 

Dans une enquête menée sur les pertes en vie et Le_Building_de_Magik_9matériels enregistrées par la famille sportive haïtienne lors du séisme du 12 janvier, 25 morts sont comptés ajoutés à des pertes énormes en matériels, des locaux fissurés et/ou détruits.

Le séisme du 12 janvier a dévasté presque tout sur son passage faisant des centaines de milliers de cadavres, des dizaines de milliers de maisons endommagées. Et le sport haïtien qui vivait déjà dans la précarité, n’a pas été épargné.
Avec 8 et 6 morts chacune, les fédérations haïtiennes de Judo et de karaté sont les plus touchées en perte de vies humaines. Le secrétaire général de la fédération de karaté, Claudy Alexis, a enregistré 6 morts. Le judo a perdu sous les décombres 6 athlètes et 2 dirigeants et déplore 5 blessés.
Le Tae kwondo compte dans ses rangs 2 morts: les sœurs Aly et Alexandra Coicou, membres de la sélection nationale. Toujours selon le rapport sur l’état des lieux des infrastructures, le volley-ball a des morts dans son sein mais le nombre n’a pas été identifié. La fédération haitienne du sport universitaire en a aussi des morts mais c’est le cas du président d’honneur (Gabriel Raoul Berret) qui a été noté.
Le sport roi haïtien, le football, a identifié le décès de l’entraineur Yves Philogene Labaze et l’effondrement de son local, comme principal fait perte. Mais la fédération haïtienne de football déplore d’autres pertes de vies parmi les joueurs.
La boxe compte un mort qui a été identifié à Poste-Marchand et 4 pugilistes sont portés disparus. Pour le jeu de Dames, trois joueurs ont péri et on dénombre 15 blessés. Un mort dans la famille du Handball a été compté dans la commune de Léogane.
3 morts dans l’athlétisme : 2 athlètes et Fenol Duveau, président du club new star, et une centaine d’athlètes sont sortis avec des blessures et des fractures plus ou moins graves. Claudy Joseph de CJSCS a été amputé d’une jambe.
Pour la fédération haïtienne des échecs, un mort a été recensé.
Dans ce rapport réalisé par des journalistes sportifs au profit du Comité olympique haïtien, certaines fédérations sont plus touchées que d’autres. Pour plusieurs, c’est le point mort : perte de matériels, des terrains servant à la pratique de la discipline sont détruits, des locaux abritant les fédérations sont endommagés et/ou détruits. HPN

.