×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

ARTS MARTIAUX

MJSAC/INAUGURATIONEcole_des_talents_copy

Les ministères de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique (MJSAC) et de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) ont inauguré, le lundi 12 octobre, l’École nationale des talents sportifs (ENTS) à la Croix-des-Bouquets. Quatre-vingt-cinq jeunes des deux sexes vont suivre un programme sport-études.

C’est en présence du président du Comité olympique haïtien (COH), Jean Édouard Baker, des présidents des Fédérations haïtiennes de football (FHF), Yves Jean-Bart, et de judo (FHJ), Ernst Laraque, du ministre de l'Éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP), Joël Desrosiers Jean Pierre, que le ministre des Sports, Évans Lescouflair, a procédé, lundi, au ranch de la Croix-des-Bouquets, à la réouverture de l’École nationale des talents sportifs (ENTS). Quatre-vingt-cinq jeunes, issus du dernier championnat national de football de la catégorie des moins de treize ans, et de trois autres disciplines (judo, athlétisme et tennis), vont bénéficier d’un programme sport-études.

Dans ses propos de circonstance, M. Lescouflair a précisé que l’École des talents sera ouverte à toutes les disciplines, mais la priorité sera accordée, pour le moment, aux quatre disciplines sportives susmentionnées. Le ministre des Sports a également souligné les bons rapports entre son ministère et celui de l’Éducation nationale, dont le ranch est le fruit. Ce qui a permis également, a-t-il ajouté, la réouverture de l’École des talents.

Évans Lescouflair, s’adressant directement aux jeunes, les a conseillés de privilégier le travail collectif, car, a-t-il soutenu, c’est grâce aux taxes des contribuables qu’ils bénéficient aujourd’hui d’un tel programme. Ainsi il leur a demandé d’être disciplinés et appliqués tout au long de la formation. Le ministre des Sports a dit souhaiter que, dans dix ans, soit en 2018 pour le Mondial et en 2020 pour les Jeux olympiques, ces jeunes arrivent à représenter valablement le pays. « L’ENTS constitue l’un des trois programmes d’un plan d’action du MENFP pour la promotion et le développement du sport en Haïti. L’un des projets de ce programme, c’est la création d’une académie nationale des sports et de l’ENTS devant regrouper 16 académies régionales à travers le pays pour découvrir de jeunes talents », a-t-il informé.

Pour sa part, le ministre de l’Éducation nationale, Joël Desrosiers Jean Pierre, a déclaré que le rêve du gouvernement est de favoriser le développement de la jeunesse et son intégration dans la société, à différents niveaux. « Le rôle de l’État est aussi de canaliser les énergies et les talents de la jeunesse vers le développement », a-t-il indiqué.

Ginette Beaubrun, tante de l’un des jeunes admis à l’ENST, originaire du Cap-Haïtien, a salué l’initiative des ministères des Sports et de l’Éducation nationale. Selon elle, la mise sur pied de l’ENST prouve que nous sommes encore capables d’accomplir de grandes choses. Madame Beaubrun prévient les jeunes que le travail ne sera pas facile, mais que s’ils parviennent à passer cette étape tout en restant disciplinés, ils récolteront les fruits de leurs efforts.

« Aucun trophée ne se gagne sans la préparation méthodique et scientifique sur le long terme. Nous n’oublions pas les succès de l’Opération 2006 réalisée par le ministère des Sports. C’est pour cette raison que le ministre a mis en marche ce programme qui sera axé sur dix années parce que l’amateurisme et l’improvisation n’ont plus leur place. Cette école nationale va préparer des athlètes de haut niveau pour le pays. Le recrutement a été possible grâce au concours des différentes fédérations sportives. Cette formation sera un mariage entre sport et études. Ce programme sera renouvelé pour ces jeunes s’ils sont performants à la fois sur le plan sportif et académique », a avancé Michel Louis Pierre André, directeur de l’ENST.

De leur côté, les élèves n’ont pas caché leur satisfaction d’avoir été admis à l’École nationale des talents sportifs (ENTS). « Nous sommes contents de faire partie de l’École nationale des talents. Nous remercions le ministre Évans Lescouflair et nous promettons de travailler de façon ardue afin de devenir de grands sportifs », s’est réjoui le jeune Capois, Bruny Wendley, meilleur buteur du championnat national de football des moins de treize ans.

Gérald Bordes

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

.