ARTS MARTIAUX

Si tout se passe bien, Haïti aura son Centre a co_haitiOlympique valant 17 millions de dollars américains d’ici août 2013. À ce sujet, la grande famille sportive haïtienne a participé hier mardi 14 février sous l’égide respectivement du Comité International Olympique (CIO), du Gouvernement Haïtien et du Comité Olympique Haïtien (COH) à la cérémonie de la pose de la première pierre en vue de la construction par le firme CSA Group d’un centre multisports baptisé « Centre Olympique d’Haïti » sur un terrain de 400.00 mètres carrés, sis à l’angle de la Route Neuf et de la Nationale #1, commune Croix-des-Bouquets.

Ont pris part à cette cérémonie de pose de la première pierre, Mario Vasquez RANA, Président successivement de la Solidarité Olympique du Comité International Olympique, de l’Association des Comités Nationaux Olympiques (ACNO) et de l’organisation Sportive Panaméricaine (ODEPA), Jean Edouard BAKER, président du Comité Olympique Haïtien (COH), Juan MALGAREJO, représentant de CSA Group, RENÉ Jean Roosevelt, Ministre à la jeunesse, aux Sports et  à l’Action Civique et Paul Emile ADRIEN, Secrétaire d’état aux Sports sans oublier les représentants des différentes disciplines sportives, tels: Fritz Gérald FONG (Haltérophilie), Alain JEAN-PIERRE (Athlétisme), Accédius SAINT-LOUIS (Equestre), Léo CARTRIGHT (Taekwondo), Carline CHOUTE (Handball), Claude DEMESMIN (Basketball), Pierre Eddy DANIEL (Boxe) et une pléiade membres de la famille du  volleyball, Reynold VALBONARD, Nadeige PAMPHILE, Gally AMAZAN et Guy DUMESLE, ancien arbitre de football et membre du COH.

Tout à commencer par les propos de bienvenue de Fritz Gérald FONG, le MC de cette cérémonie avant que le patron du COH, Jean Edouard BAKER prononce son discours de circonstance à l’issue duquel on extrait ces mots : « En nous offrant cet espace pour la construction du Centre Olympique d’Haïti, le président de la République a tenu parole car il nous a fait cette promesse alors que nous étions en pleine campagne pour le premier tour des présidentielles ». Il en a profité pour remercier les autorités étatiques du pays mais aussi celles du Comité Olympique International et Monsieur RANA avant d’ajouter que. « La construction de ce Centre est une preuve d’attachement indéfectible du CIO au peuple haïtien et cela va nous permettre de développer les sports de façon plus rationnelle », a conclu Jean  Edouard BAKER. 

Le représentant de Juan MALGAREJO signale que la construction du Centre Olympique d’Haïti s’inscrit dans le cadre du projet stratégique du CIO, indispensable pour aider les jeunes à se protéger contre les délinquances juvéniles. 

Selon ses dires, le coût de la construction de ce Centre s’élève à dix-sept (17.000.000) millions de dollars américains et sera fin prêt d’ici août 2013. Le centre Olympique d’Haïti comprendra des activités en plein air telles: une piste athlétisme, un terrain de football, un terrain de basketball, de volleyball et de handball, une piste exercice de mise en forme et des courts de tennis et des activités couvertes comme un gymnase, une salle de pratique sportive, un bâtiment d’administration et de formation, un gazebo, une salle de réunion, une maison de garde, une salle d’attente, des toilettes publique à l’extérieur des salles de jeux.

Le représentant du Président du Comité International Olympique, le Belge,  Jacques ROGGE, a dans ses propos fait éloge du président du COH et du Président de la République pour avoir trouvé un endroit pour construire le Centre Olympique d’Haïti. Toutefois, il a fait cette prévention: « C’est le résultat d’un travail de longue haleine. J’en profite pour féliciter le COH et le Gouvernement Haïtien. Il est important à signaler que trouver un endroit spécial pour faire la mise en pose de la première pierre devant conduire à la construction du Centre Olympique d’Haïti n’est autre que la fin du travail initial enclenché par le Comité Olympique Haïtien et le Comité Olympique International (ClO) mais il nous reste encore beaucoup de choses à faire pour concrétiser ce rêve », explique Mario Vasquez RANA.

Finalement, c’est le ministre à la Jeunesse, aux Sports et à l’Action Civique, RENE Jean Roosevelt qui a fait lecture du discours du président de la République. On retient ces mots : « J’ai pris acte de la volonté déclarée par le CIO et le COH pour doter d’Haïti d’une  infrastructure de grande qualité. Cela est en rapport avec la politique sportive du gouvernement et je tiens à vous rassurer que le Gouvernement fera tout pour que  ce projet soit une réussite ».

Pour clôturer cette cérémonie riche en réaction, Jean Edouard BAKER, Mario Vasquez RANA, Juan MALGAREJO et Jean Roosevelt RENÉ ont procédé à la pose de la première pierre devant conduire à la construction du Centre Olympique d’Haïti.

Signalons qu’en cas de réalisation de ce noble projet, Haïti sera doté enfin d’une infrastructure sportive de haut niveau, si l’on tient compte que la construction de l’unique stade du pays remonte à 1952 et souhaitons que ce projet ne subisse pas le même sort que celui de la construction d’un Centre Multisports à l’aviation dont la somme allouée à ce projet a été malhonnêtement gaspillée par des individus mal intentionnés.

.