ARTS MARTIAUX

Jeux de la Francophonie:

ange_merci_jnbaptisteHaïti à pied d'oeuvre au Liban

Haïti sera bel et bien présente à la 6ème édition des Jeux de la Francophonie prévus du 27 septembre au 6 octobre à Beyrouth (Liban). Le judo, l'athlétisme, la boxe, la peinture et la sculpture sont les disciplines sportives et artistiques dans lesquelles notre pays sera représenté.
C'est avec six athlètes et deux artistes que la délégation haïtienne a laissé Port-au-Prince le mardi 22 septembre dernier à destination de Beyrouth pour participaticiper à la 6e édition des Jeux de la Francophonie qu'abritera la capitale libanaise.
Ange Mercie Jean-Baptiste (57 kg), Mathilde Saint-Hilaire (52 kg) et Roberson Boucicaut (73kg) sont les trois judokas qui vont tenter d'arracher une médaille pour la délégation haïtienne.
« Boucicaut est un jeune judoka très prometteur et c'est pourquoi, nous avons opté pour qu'il fasse cette expérience », a fait savoir le président de la Fédération Haïtienne de Judo, Ernst Laraque.
Tout en admettant que la compétition sera rude, Ange Mercie, qui a déjà dignement représenté Haïti à plusieurs grandes occasions, n'entend pas revenir au pays les mains vides.

Dans la Boxe, Sony Arnaud et Lony Pierre sont les deux représentants d'Haïti. A noter que l'athlète Johanne Jadotte qui vit aux Etats-Unis devait compléter la délégation haïtienne à ces Jeux de la francophonie .
Côté artistique, Haïti sera représentée par le peintre et journaliste Dominique Domerçant et le sculpteur Jean Eddy Rémy. Gerty Valmé, membre du Comité Olympique Haïtien (COH) sera à la tête de la délégation haïtienne.
Celle-ci est composée aussi de Francener Thélusma et du ministre des Sports, Evans Lescouflair qui profitera de ce voyage pour négocier ou conclure des accords de coopération avec des responsables français et des officiels de la Confejes (Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports des pays ayant le français en commun).
Rappelons qu'Haïti a adhéré à l'OIF en août 1970 et a participé quatre fois déjà aux Jeux de la Francophonie (France 1994, Madagascar 1997, Canada 2001 et Niger 2005) pour un total de trois médailles remportées, soit une dans chaque catégorie.
La meilleure participation d'Haïti à ces Jeux reste celle qui a eu lieu à Ottawa-Hull au Canada, la délégation sétait octroyée trois médailles, une en Or avec Joël Brutus en judo (+100kg) et deux en athlétisme, Dudley Dorival (argent en 110 m/haies) et Nadine Faustin Parker (bronze en 100m/haies).
A propos des Jeux de la Francophonie
Depuis leur création à Québec (Canada) en 1987, lors de la 2e Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement ayant le français en partage, cinq éditions desdits jeux ont été organisées alternativement dans les pays du Nord et du Sud.
Cet événement sportif et culturel regroupe tous les quatre ans près de 3.000 jeunes sportifs et artistes issus des 56 Etats et gouvernements membres de la Francophonie ainsi que 14 pays observateurs. Cette édition des Jeux sera placée sous le signe de la Solidarité, de la Diversité, et de l'Excellence.
Au total 13 disciplines sont au programme. Il s'agit de six compétitions sportives: athlétisme, basket-ball féminin, boxe, football junior, judo, tennis de table. Les jeux comportent aussi sept concours culturels. Il s'agit notamment de la chanson, du conte, la danse de création, la littérature, la peinture, la photographie et la sculpture. Il est aussi prévu une discipline de spectacle, particulièrement le volley-ball de plage.
Par ailleurs, en accueillant les 6èmes Jeux de la Francophonie, le Liban souhaite promouvoir les valeurs de la francophonie que sont la paix, la coopération, la démocratie et le développement durable. Et cela à travers des manifestations festives et populaires. A cette occasion, le Campus de l'Université libanaise va se transformer en "Village Francophone" où tous les participants ainsi que toutes les délégations résideront.
Les cinq premières éditions étaient tenues à Rabat et à Casablanca en 1989, à Paris en 1994, à Antananarivo en 1997, à Ottawa-Hull en 2001, et à Niamey en 2005. A propos des Jeux de la Francophonie
Depuis leur création à Québec (Canada) en 1987, lors de la 2e Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement ayant le français en partage, cinq éditions desdits jeux ont été organisées alternativement dans les pays du Nord et du Sud.
Cet événement sportif et culturel regroupe tous les quatre ans près de 3.000 jeunes sportifs et artistes issus des 56 Etats et gouvernements membres de la Francophonie ainsi que 14 pays observateurs. Cette édition des Jeux sera placée sous le signe de la Solidarité, de la Diversité, et de l'Excellence.
Au total 13 disciplines sont au programme. Il s'agit de six compétitions sportives: athlétisme, basket-ball féminin, boxe, football junior, judo, tennis de table. Les jeux comportent aussi sept concours culturels. Il s'agit notamment de la chanson, du conte, la danse de création, la littérature, la peinture, la photographie et la sculpture. Il est aussi prévu une discipline de spectacle, particulièrement le volley-ball de plage.
Par ailleurs, en accueillant les 6èmes Jeux de la Francophonie, le Liban souhaite promouvoir les valeurs de la francophonie que sont la paix, la coopération, la démocratie et le développement durable. Et cela à travers des manifestations festives et populaires. A cette occasion, le Campus de l'Université libanaise va se transformer en "Village Francophone" où tous les participants ainsi que toutes les délégations résideront.
Les cinq premières éditions étaient tenues à Rabat et à Casablanca en 1989, à Paris en 1994, à Antananarivo en 1997, à Ottawa-Hull en 2001, et à Niamey en 2005. Légupeterson Alexandre /Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
lenouvelliste.com

.