×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

ARTS MARTIAUX

Jeux de la Francophonie : La presse haïtienne absente

Dans un article publié sur le site officiel des Jeux de la Francophonie ayant pour titre : « Couverture médiatique des Jeux de la Francophonie : Le CFI et la Confejes forment des journalistes francophones », le nom d’Haïti est cité parmi les douze pays qui devaient bénéficier de ce séminaire de formation et contre toute attente aucun membre de la presse sportive n’a fait le déplacement pour y participer alors que la délégation haïtienne a laissé Port-au-Prince depuis le mardi 22 septembre dernier à destination de Beyrouth (Liban).

Ashaps.com vous propose le compte rendu de cet article.    

La couverture médiatique des grands événements sportifs est au cœur d'un séminaire international qui s'est ouvert à Beyrouth (Liban) lundi dernier. Il est initié par la Confejes (Conférences des ministres de la Jeunesse et des Sports des pays ayant le français en commun) et Canal France International (CFI), en partenariat avec l'Université Antonine de la capitale libanaise, a constaté un correspondant de Xinghua à Beyrouth.

Cette formation vise à assurer une large couverture de la 6e édition des Jeux de la Francophonie que Beyrouth accueille du 27 septembre au 6 octobre 2009. "La réussite des jeux dépend du niveau d'implication de la presse". C'est cette conviction qui a amené la Confejes à organiser le présent séminaire en collaboration avec CFI et l'Université Antonine de Beyrouth. Prévue du 20 au 26 septembre 2009, cette formation regroupe une vingtaine de journalistes sportifs francophones de 12 pays (Burkina, Burundi, Cameroun, Côte d'ivoire, Haïti, Ile Maurice, Liban, Mali, Niger, R.D. Congo, Sénégal et Tunisie).

Les médias dans les grands événements, les grands rendez-vous du sport mondial, la mondialisation du sport, les techniques astuces de la couverture des grands événements sportifs, l'acquisition des droits... sont les thèmes qui seront abordés par les encadreurs et les personnalités invitées. Des visites de terrain sont également au menu du séminaire.

Pour Dr Sériba Mahaman Lawang du Comité international des Jeux de la francophonie (CIJF), "il s'agit pour l'Organisation internationale de la francophone (OIF) de développer durant une année une nouvelle politique de communication et de partenariat selon une approche systémique".

Il a invité la presse nationale et internationale à œuvrer " avec nous pour faire de cette 6e édition de grands et de beaux Jeux et à véhiculer les valeurs de diversité, de solidarité et d'excellence de la francophonie". Pour M. Lawang, "c'est grâce aux journalistes que les Jeux existent. Et c'est par vous qu'ils grandiront".

La question que l’on se pose: pourquoi le Ministère des Sports et le Comité Olympique Haïtien ont choisi de traiter en parent pauvre la presse sportive haïtienne ?

 

 

 

 

.