ARTICLES

Nazon

Football, Le nul d’Haiti à Yokohama mardi dernier est encore sur les lèvres. Un nul à la saveur d’une victoire pour les grenadiers qui n’ont pu se réunir depuis leur élimination en mars dernier en barrage de la Gold Cup 2017.

Pour le président de la Fédération Haïtienne de football, Yves Jean-Bart, « Haïti travaille dans la sérénité », saluant ainsi le renouvellement du groupe avec la venue de plusieurs jeunes, encadrés par des anciens piliers que sont Duckens Nazon, Donald Guerrier, Johny Placide, Kévin Lafrance et Méchack Jerome.

Yves Jean-Bart met déjà le cap sur la ligue des nations de la Concacaf l’an prochain, qui sera un challenge intéressant pour les joueurs, selon lui.

Toutefois, le choix d’un sélectionneur national sur le long terme reste un épineux cas. Si le français Marc Collat est prêt à poursuivre l’aventure, Dadou Jean-Bart, se plaint du manque de ressources financières de son administration qui n’a aucun sponsor hormis la FIFA et la Concacaf. Ce qui réduit considérablement sa marge d’engager un coach régulier pour la sélection. Il reste cependant ouvert à un retour définitif du technicien français à la tête du Onze National.

L’homme fort du football haïtien appelle à l’institution étatique d’une enveloppe budgétaire pour les équipes nationales. Il a en outre assuré qu’il est à la recherche d’autres matches tests, espérant au moins un lors de la prochaine journée FIFA en Europe, pour un affrontement probable contre la Macédoine ou encore en Asie.

Haiti a justement manqué de peu l’occasion de faire tomber le Japon pour leur première opposition au niveau senior.

Pour de nombreux spécialistes, la tactique de Marc Collat a été gagnante. Le sélectionneur intérimaire des grenadiers qui aurait bien aimé marquer son retour par une victoire à la tête du Bicolore National.

Kevin Lafrance a été le premier à inscrire son nom au tableau d’affichage pour Haiti en réduisant le score devant les 47 420 spectateurs du Nissan Stadium. Ce résultat est positif selon le milieu de l’AEL Limassol.

Il a été l’homme de la partie en réussissant son premier doublé sous les couleurs d’Haiti. Le festival Duckens Nazon a été ponctué notamment par ce merveilleux et splendide but pour donner l’avantage aux grenadiers dans la dernière ligne droite de la partie.

Le pensionnaire de Convetry City, D4 anglaise, a surpris le sélectionneur globe-trotter des nippons, Hallillodzic, qui ne s’attendait pas à autant de puissance de sa part.

 

Jeanvil Charilien

.