ASHAPS

 IMG 20170901 WA0080

Le défenseur du Real Hope Academy Dunel Blaise a été élu meilleur joueur (Ballon D'Or) de la série d'ouverture du championnat national de première division, vendredi dernier par l'Association des Journalistes Haïtiens au cours du Gala de L'ASHAPS, tenu à le Plaza Hôtel. Le natif de Fort Liberté a recueilli un total de soixante trois (63) pourcent des voix, il devance le joueur du Fica, Joseph Stanley Bocius qui a obtenu vingt six (26) pourcent et le milieu de terrain du Racing football club des Gonaïves, Djoules Valcourt, onze (11) pourcent.

Dans une interview exclusive accordée à la rédaction de L'ASHAPS via notre site: www.ashaps.com, Blaise Dunel nous parle de sa vie en dehors du football, sa famille, ses goûts, sa jeune carrière de footballeur, notamment la dernière saison qu'il a réussie avec son club, sans oublier ses rêves.

Nous vous proposons l'intégralité de ses propos, recueillis par Jean Josué Mervil.

Ashaps: Bonsoir, parlez nous de vous Dunel, Présentez vous au grand public...

BD: Je suis Blaise Dunel, j'ai vu le jour le 14 Mai 1994 à Fort Liberté, je suis l'aîné d'une famille de quatre enfants. J'ai deux soeurs et un frère. Je suis né dans une famille modeste de religion catholique. Ma couleur préférée est le bleu, le plat que j'aime le plus est le blé et j'apprécie beaucoup le jus d'orange. Je suis encore célibataire, je n'ai pas d'enfants.

Ashaps: Qu'en est-il de vos études classiques?

BD: J'ai fait mes études primaires à Fort Liberté. J'ai entamé mes études secondaires là bas également avant d'entrer au Cap Haïtien oú je viens de les boucler. Je ne peux pas dire que j'ai été un brillant élève, mais j'ai toujours obtenu la moyenne suffisante pour être admis en classe supérieure.

Ashaps: Le mariage Sport/étude, vous le gerez comment?

BD: Je fais de mon mieux pour ne pas avoir de problème à ce niveau. Je m'arrange de sorte que l'un ne s'empiéte pas sur l'autre. En un mot, tout va bien. Je compte bientôt intégrer la Faculté de droit du Cap pour entamer des études en sciences économiques, j'espère que ça fonctionnera.

Ashaps: Parlons à présent Football, dites nous; quand est-ce avez vous commencé à jouer au football ?

BD: J'ai commencé à pratiquer le sport (football) depuis mon jeune âge dans ma ville natale à l'école. J'ai intégré pour la première fois à l'âge de quinze ans, Digital FC, une jeune équipe de Fort Liberté où j'ai joué quelques matchs de troisième division, avant d'intégrer une autre équipe de la ville du nom de Don Bosco, à ne pas confondre avec l'équipe Pétion-Villoise. Mes performances avec ses équipes de seconde zone de ma ville natale, allaient finir par payer, puisque par la suite, j'ai été contacté par les dirigeants du Real pour jouer la D3 à 19 ans en 2013. Depuis, je joue pour ce club oú j'ai acquis une solide expérience qui me permet d'être là où je suis au jour d'hui.

Ashaps: Déjà quatre ans avec le Real Hope, quels sont vos pires et meilleurs moments jusque-là ?

BD: Je ne peux pas parler vraiment de pire moment à proprement dit, même si la défaite que l'on a concédée en finale l'année dernière au cours de la série de clôture du championnat, face au Fica m'a quand même laissé un goût amer. Mais au final, elle nous a plutôt incité à nous remettre au travail. En ce qui concerne les meilleurs moments, sans aucun doute, je peux vous assurer que la cérémonie du Gala de L'ASHAPS où j'ai été gâté avec les trophées (Meilleur Défenseur et ballon d'or ASHAPS) que je viens de remporter, restera encore longtemps dans ma mémoire. C'est inévitablement l'un des meilleurs moments de toute ma vie, pas seulement en tant que footballeur. Je n'ai presque pas dormi toute la nuit. J'ajouterai aussi le titre de champion de la D2 contre la Juventus des Cayes, elle m'avait également marqué.

Ashaps: En parlant du Ballon d'or, pensez-vous le mériter par rapport à vos concurents ?IMG 20170830 WA0034

BD: Ce n'est pas moi qui ai voté, ce sont plutôt des Journalistes qui ont suivi mon travail. S'ils ont fait choix de moi, c'est sans doute parce qu'ils ont vu les nombreux sacrifices que j'ai consentis tout au long de la saison. Mes deux concurents ont réalisé une grande saison également, notamment Stanley Bocius qui a d'ailleurs terminé meilleur buteur. Mais, c'est moi qui ai obtenu plus de vote, donc; s'ils ont fait choix de moi, je le mérite. Je ne vais pas rester sur mes lauriers avec cette distinction, au contraire, je vais me mettre au travail et donner encire le meilleur de moi, afin d'être toujours au top.

Ashaps: Globalement, quelle lecture faites vous de votre série d'ouverture ?

BD: Je dirai tout simplement que c'était le travail de toute une équipe, chacun à son niveau, a joué sa partition. J'ai été régulier pendant toute la saison, pour preuve; j'ai manqué seulement deux matchs. En un mot, j'ai réalisé une saison pleine et réussie.

Ashaps: A qui voulez-vous dédier ce trophée ?

BD: D'abord à toute ma famille, ma maman en particulier, puis à mes coéquipiers du Real, mon coach et surtout mon président Gener Pierre (Fish), ils m'ont tous soutenu.

Ashaps: Déjà 23 ans, Quels sont vos principaux objectifs  comme footballeur ?

BD: Comme tout footballeur, mon rêve est de porter un jour le maillot de la sélection nationale pour défendre dignement les couleurs de mon pays. Je suis certain que mon heure arrivera bientôt. En plus de l'équipe nationale, je souhaite décrocher un contrat à l'étranger afin d'acquérir plus d'expérience dans le jeu et ainsi les mettre au service de mon pays.

Ashaps: Contre quel joueur ou quelle équipe aviez-vous éprouvé plus de difficultés cette saison?

BD: Stanley Bocius. Honnêtement, ce n'est toujours pas facile de contrer TiBo, c'est un joueur très difficile à manoeuvrer. Il répond toujours dans les grands rendez-vous. En ce qui à trait à l'équipe contre laquelle, on a beaucoup plus souffert, c'est Ouanaminthe FC. Cette formation possède un collectif qui peut faire mal à n'importe quel adversaire. OFC nous a vraiment donné du fil à retordre.

Ashapas: Quels sont points forts en tant que footballeur ?

BD: Sans vouloir me vanter, je dirai que je me débrouille assez bien dans plusieurs aspects du jeu. D'abord dans les duels, il m'arrive de perdre rarement les face à face. De plus, je suis assez bon dans les marquages et mes relances. Par contre, je dois encore travailler mon jeu de tête.

Ashaps: On va refermer cette interview Dunel, avez-vous un message aux jeunes qui pratiquent le football ?

BD: Je veux leur dire qu'il faut d'abord croire au travail, c'est l'unique moyen qui leur permettra d'atteindre le succès. Je les invite également à croire en eux et surtout d'être très disciplinés. Je ne partirai pas sans remercier tous les Journalistes qui ont voté pour moi, même ceux qui ne l'ont pas fait. Je veux remercier de façon spéciale le président de mon club qui est mon premier conseiller. Merci encore à mon entraîneur Sonche Pierre et tous mes coéquipiers. Merci et félicitations à L'ASHAPS pour cette noble initiative qui vise à inciter les footballeurs à aller de l'avant.

Ashaps: Merci à vous Blaise Dunel et bonne chance 

BD: C'est à moi de vous remercier pour ce grand travail que vous effectuez pour le sport haïtien. 

Fin!

Propos recueillis par:
Jean Josué Mervil
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

.