×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

ANNONCES

Le comité provisoire de l’Ashaps légitimé

Ils étaient plusieurs dizaines, les journalistes sportifs haïtiens qui s’étaient réunis au local de l’ISNAC le mardi 15 septembre dernier pour participer dans une séance de travail dans le but de légitimer le Comité de relance de l’Association Haïtienne de Presse Sportive (Ashaps).

Cette séance de travail fait suite à des revendications de certains confrères au terme de la conférence de presse donnée par le comité de relance de l’Ashaps, le lundi 31 août au local de l’Association des Journalistes Haïtiens (AJH).

 

Le comité provisoire
De gauche à droite:Emilo Jolifils, Gerald Bordes, Bermhan Gay, Legupeterson Alexandre et Smith Griffon

« Il faut que ce comité soit légitime », ont scandé certains journalistes sportifs qui assistaient à cette conférence. Ils ne voulaient pas aussi que ce comité reste pendant deux ans à la tête de l’Ashaps.

Bien qu’ils fussent minimes, les journalistes qui avaient un tel comportement, les sept membres du comité, sachant que l’Ashaps est une association nationale appartenant à tous les journalistes sportifs haïtiens, ont opté pour qu’il y ait une autre rencontre avec les confrères de la presse sportive.

Pour cette occasion, le Secrétaire général de l’Ashaps a fait un bref rappel expliquant pourquoi un mandat de deux ans est nécessaire pour que ce comité puisse mettre des balises en place afin qu’on ait une Association bien structurée.

Après les interventions du Secrétaire général adjoint, Bermhan Gay, du trésorier, Gérald Bordes et de son adjoint, Emilo Jolifils, le comité provisoire a fait choix de Garry Adrien (Radio Nationale) pour jouer le rôle de modérateur entre les membres du comité et l’assemblée des journalistes.

 

Une partie de l´Assemblée
Une partie de l´Assemblée

Après différentes interventions, l’assemblée a décidé pour qu’on passe au vote la question d’illégitimité du comité provisoire. Sans surprise, (22) parmi les (30) confrères présents ont dit oui qu’ils ont accepté pour que ce comité prenne les destinés de l’Ashaps.

Par la suite, on a procédé à un autre vote relatif à la mission confiée à ce comité provisoire. Là-dessus, ils sont au nombre de (23), les journalistes qui sont votés pour.

 

Voici la mission du Comité provisoire

.Travailler sur les statuts

.Reconnaissance Nationale

.Reconnaissance Internationale (AIPS)

.Rencontre une fois le mois avec les journalistes pour faire le point sur les travaux réalisés

.Séminaire de formation

.Doter l’Ashaps d’un local

.Négocier avec d’éventuels partenaires

.Retourner avec l’Ashaps Magazine

.Approvisionner le site web de l’Ashaps

.Contacts avec les confrères de la Province

.Préparer les élections devant élire un comité définitif

 

Le clou de cette séance de travail n’est autre que le vote concernant la durée du mandat du comité provisoire. Avant ce vote, les journalistes s’étaient tous mis d’accord : sur un total de (30) confrères, il faut qu’il y ait la moitié de voix plus (1) soit un total de (16) pour que ce vote puisse valider. A l’arrivée, (10) ont voté pour deux ans et (14) pour un an. Au final, on a dû renvoyer ce vote pour une prochaine séance soit à la fin du mois d’octobre vu que l'heure avance pour certains confrères qui devaient retransmettre les matches comptant pour la Champions League.

Pour calmer certains confrères comme : Gérald Etienne (Magik9) et Jean Brunet Bontemps (Radio Energie) qui se sont montrés très hostiles aux membres de ce comité, le Secrétaire général adjoint de l’Ashaps a rappelé : « Il était clairement dit, il faut qu’il y ait la moitié plus (1) soit (16) voix. On a pris note de ce qu'ils ont dit. La prochaine séance aura lieu à la fin du mois d’octobre. Nous ne sommes là rien que pour structurer l’Ashaps et c’est pourquoi nous voulions un mandat de deux ans. Selon vous, est-il possible de faire tout cela en une année pour une Association qui n’existe que de nom pendant (6) ans ? », s’est questionné Bermhan Gay aux micros de la presse.

Signalons qu’après cette séance de travail, le comité provisoire s’est réuni vendredi passé pour faire le point relatif aux hostilités de certains confrères qui s’étaient refusés de donner leur apport pour que l’Ashaps ait retournée alors que pour le moment, ils veulent tout chambarder.

Un autre article sur la séance de travail du vendredi vous sera publié bientôt. Notre mission c'est de : « Servir le sport et non s’en servir ».

.